Accéder au contenu

Présentation

Présentation

Message par PatrickV le 01 Jan 2017 17:15

Bonjour à tous

Je m'appelle Patrick. 53 ans. Le jardinage et le potager font parti de mes activités. J'applique depuis quelques temps les principes de la permaculture et de la culture biologique. Bon, je teste un peu au hasard selon mes lectures et envies mais tester des trucs fait aussi partie du hobby...

Je suis installé depuis 3 ans en Ardèche méridionale, près d'Aubenas sur un bon terrain qui était à l'abandon depuis quelques temps mais qui avait accueillis avant un jardinier. J'ai donc un ancien potager, serre, poulailler... à remettre en "fonctionnement"

J'ai actuellement un potager plutôt classique, à planches rectangulaires, bien que "BRFé" entre autres choses

Je suis en train de réfléchir pour faire évoluer le coin "verger" en foret nourricière et aussi réinstaller la serre-tunnel. Je me pose par contre des questions sur l'application des principes de la permaculture (foret, puits à chaleur...) à ma région : il semble que les forets nouricière nécessite des pluies régulières, ce qui n'est pas le cas chez moi et, aussi quel intérêt de puit de chaleur dans une région au climat clément en hiver et très chaud en été. Ne faudrait-il pas plutôt des "puits de fraicheur" ou d'ombre ?

En fait, en parcourant les informations (Web + livres) sur la permaculture, la plupart des exemple semble concerner le Nord ou alors les tropiques...

A très bientôt sur le forum

PatrickV
PatrickV
 
Message(s) : 6
Inscription : 31 Déc 2016 11:58
Localisation : Aubenas - Ardèche - Aubergne Rhône Alpes - France

Re: Présentation

Message par Sofar le 02 Jan 2017 21:00

Salut a toi et bienvenu :hello:

Je ne saurait pas répondre a ta question pour le coup, mais d'autre le feront pour sur :)

@++
Sofar
 
Message(s) : 106
Inscription : 04 Oct 2016 11:03
Localisation : Sierentz - Haut-Rhin - Alsace

Re: Présentation

Message par nivolet le 03 Jan 2017 22:36

Bonjour Patrick,

La "forêt nourricière" ou le "jardin forêt" est le stade d'évolution "ultime" d'un écosystème qui utilise le maximum de l'énergie solaire tout en étant résistant et autonome. Pour simplifier, si on crée les conditions pour qu'un système naturel se développe au maximum, il va exploiter toutes les "niches", utiliser toutes les ressources dont il dispose, et surtout le soleil, et créer un système de plus en plus complexe de relations, puis se simplifier à nouveau en accumulant des éléments de plus en plus sophistiqués et remarquables. Il y a quasiment une infinité de combinaisons possibles qui sont déterminées principalement par le sol et le climat.
Quoi qu'il en soit, ce sont les arbres, qui sont les êtres vivants les plus grands et les plus durables, qui vont structurer à terme un tel espace, au bout de 5, 10, 100, 500 ou mille ans.
L'exploitation de la lumière solaire et de l'énergie de la canopée jusqu'au sous-sol dépend des arbres et c'est donc pour cela que l'on évoque toujours le concept de "jardin forêt", voire de "forêt primaire".
Pour revenir à Aubenas, regarde autour de toi ce qui peut ressembler à une forêt naturelle pas trop dégradée. Tu trouveras peut-être des chênes et des chataigniers. C'est les lisières bien orientées de ces forêts "optimales", avec des clairières protégées par des haies de mures, d'aubépines ou d'autres fruitiers qui sont les jardins forêts de nos ancêtres ardéchois.
Il ne reste qu'à les réinventer.
La conception permaculturelle est justement la technique qui permet de trouver l'optimum entre tes besoins et ce que la nature peut t'offrir dans ton contexte, si tu lui donne les petits coups de pouce appropriés.
Tu as donc complètement raison en voulant créer des puits de fraîcheur et d'ombre, cela fait certainement parti de l'équation, au moins pour que tu puisses toi-même apprécier d'être dans ton jardin en été !
nivolet
 
Message(s) : 96
Inscription : 30 Mars 2016 09:40

Re: Présentation

Message par PatrickV le 04 Jan 2017 20:11

Bonjour

Merci pour ta réponse.

Finalement, ce n'est peut-être pas la partie "ancien verger" de mon jardin qui doit être le point de départ mais peut-être le fond du jardin qui ressemble à ce que tu décrits et de ce je connais des bordures de forets.

J'ai un terrain en pente légère avec terrasses (classique dans le coin). Au fond par contre, c'est plus pentu et descend rapidement vers un ru à sec l'été. Il y a là un ancien poulailler et un écosystème de broussaille qui s'est créé après plusieurs années d'abandon :mûriers, prunéliers, sureau, laurier. Depuis plus d'un an, j'ai commencé à dégager mais sans tout arracher : juste histoire de "passer". Du coup, sur cette pente, plutôt fraîche car orientée au nord, les arbustes sont en train de se développer (récolte de prunelles, mures...) et des herbacées poussent.

C'est donc peut-être là que je peux essayer d'aller plus loin en augmentant la diversité : légume perpétuel (ail des ours...), ou essayer d'y repiquer des courges par exemple. A l'automne, je devrais pouvoir y mettre des arbres fruitiers plus "nobles". Je me suis renseigné auprès d'un petit pépiniériste qui habite juste à côté et qui connait le coin par coeur : sur cette pente, d'après lui, je peux mettre de tout sauf les abricotiers et péchers. Sur cette pente d'ailleurs, il y a à côté un ancien paysan qui a encore une parcelle de vigne.

Patrick
PatrickV
 
Message(s) : 6
Inscription : 31 Déc 2016 11:58
Localisation : Aubenas - Ardèche - Aubergne Rhône Alpes - France

Re: Présentation

Message par nivolet le 06 Jan 2017 14:24

Bonjour Patrick,

Tout cela m'a l'air très bien.
Tu est donc sur un terrain qui a déjà produit un part importante de l'alimentation d'un foyer et qui était conçu pour cela (volailles, petits fruits, certainement potager quelque part) . Il s'agit donc bien de le réhabiliter pour tes besoins et avec les nouvelles contraintes et apports d'aujourd'hui.
Tu as très bien fait de ne pas tout ratiboiser, "pour faire propre", comme malheureusement trop de personnes font, en croyant bien faire, et en détruisant souvent de manière irréversible un écosystème qui ne demande qu'à être encouragé et soigné.
Les anciens vergers méritent parfois un rafraichissement mais à voir si tu as vraiment besoin de dégager des vues et des espaces qui doivent être toute l'année au soleil.
Pour connaître un peu le coin, je pense que le sujet déterminant pour toi c'est la gestion de l'eau. Si tu as de la pente et que tu arrives à capter et faire descendre le plus lentement possible (citernes, bassins, fossés...) tes eaux de toitures voire même tes eaux grises jusqu'en bas tu peux créer un très bel environnement.
Essaye de collecter et d'implanter un peu tout ce que tu trouves, même si tu aura inévitablement des échecs (comme avec l'ail des ours, qui ne s'adapte pas dans n'importe quel biotope), tu as je pense un beau potentiel.
nivolet
 
Message(s) : 96
Inscription : 30 Mars 2016 09:40

Re: Présentation

Message par PatrickV le 06 Jan 2017 20:38

Bonsoir

On va tester comme cela.

Pour l'eau, pas de soucis : j'ai une citerne à l'ancienne (cave voutée enterrée) alimentée par les eaux pluviales. En deux étés, j'ai pas réussi à assécher. Celle du voisin fait 10 000 m3 : j'imagine que la mienne est équivalente...

Une partie de l'ancien potager est malheureusement pris par la piscine des gamins (faut bien faire plaisir à tout le monde) mais j'ai relancé l'autre partie.

En effet, c'est visiblement le jardin d'un ancien autosuffisant. IL me reste à faire comme lui en adaptant aux pratiques actuelles.

Sur l'ail des ours par exemple, c'est justement une de mes questions : que planter par où j'habite sinon les classiques d'un jardin ardéchois...

Si cela peut intéresser, je vais poster l'expérience...

PatrickV
PatrickV
 
Message(s) : 6
Inscription : 31 Déc 2016 11:58
Localisation : Aubenas - Ardèche - Aubergne Rhône Alpes - France

Re: Présentation

Message par nivolet le 06 Jan 2017 22:45

Pour savoir quoi planter, c'est à adapter de manière très précise, presque "au centimètre près" ;-)
Ok, j'exagère mais à peine :hehe:
Mais tu peux commencer par reprendre les plantes qui te plaisent parmi ce qui pousse bien chez tes voisins, dans les parcs et jardins cultivés aux alentours et bien sûr ce qui pousse dans la nature pas loin, ou dans un environnement similaire.
En général, pour choisir d'installer une plante nouvelle, les facteurs les plus contraignants sont les températures, contre lesquelles tu ne peux pas faire grand chose, et en particulier les minimales hivernales. Sur certains sites (surtout anglophones), on utilise les zones "USDA" http://nature.jardin.free.fr/zone.html pour caractériser ces minimales. Normalement, tu dois être en zone 8, et même 8b.
Tu peux regarder les températures extrêmes mesurées à Aubenas sur http://www.infoclimat.fr/climatologie/globale/aubenas/07570.html pour vérifier. Donc tu es normalement tranquille avec toutes les plantes qui résistent à -10°C.
Tu vois aussi sur ces graphiques historiques que tu peux parier sur la poursuite des épisodes de fortes chaleur et en tenir compte aussi dans tes choix. Le jardin c'est bien mais l'esclavage de l'arrosage l'été ça se discute. Des fois, c'est bien de descendre un week-end prolongé à la mer. Donc 10m3 c'est beaucoup, mais ce n'est peut-être pas assez pour un arrosage automatique ou un goutte à goutte, sans compter l'investissement nécessaire.

Puisque tu cites l'ail des ours, il a besoin d'un endroit frais et humide et très riche. En Savoie on en trouve d'énormes quantités dans certains sous-bois au printemps. Mais en vérifiant sa description sur Tela Botanica http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-74946-synthese, on voit dans les cartes de répartition et d'observation que ce n'est pas une plante vraiment naturellement présente dans le sud ardèche. Tu peux toujours lui préparer un petit endroit qui simule cet environnement mais cela va demander du travail et cela sera probablement peu stable. Donc sauf si tu es un inconditionnel de cette plante, ce n'est certainement pas celle à mettre en premier sur ta liste et il vaut mieux aller chercher des aulx, ciboules et ciboulettes plus méditerranéens voire "exotiques".

L'ail des ours a besoin d'un sol riche. Cela me fait penser aussi que si tu n'as pas d'animaux, qui apporteraient leur fumier pour enrichir le sol, et qui vont te contraindre à développer des stratégies pour qu'ils se nourrissent "localement", il faut penser à ajouter assez de matière dans ton système pour ne pas l'appauvrir. Composte tout ce que tu peux et si possible évite d'emporter à la déchetterie la biomasse que ton jardin peut générer (ni feuilles, ni branches, ni bois...). Sinon, il faudra que tu consommes du temps, du pétrole et de l'argent pour transporter de la matière vers la déchetterie (la biomasse et les minéraux de tes résidus de taille par exemple) pour la remplacer par du terreau dans ton jardin. Sauf conditions ou contraintes exceptionnelles, il faut composter et recycler sur place toute ta biomasse correctement pour détruire toutes ses maladies et pathogènes éventuels, car elle contient exactement les minéraux que ton jardin retire du sol et qui vont lui manquer à terme. Et il faut lui apporter en plus tout ce que tu trouves facilement et pas cher. C'est ton petit bonus pour qu'il puisse grandir plus vite.
nivolet
 
Message(s) : 96
Inscription : 30 Mars 2016 09:40

Re: Présentation

Message par PatrickV le 07 Jan 2017 11:49

Bonjour

Tout d'abord, je te rassure : entre compostage, munch et poêle pour le gros bois, la biomasse ne sort pas de chez moi, sauf si je donne des fruits et légumes :) Mais en effet : pas d'animaux sauf un chat car trop contraignant actuellement...

Sinon, merci pour la référence au site http://www.tela-botanica.org : je ne connaissais pas mais il va certainement m'aider justement à sélectionner les plantes les plus adaptées

Cordialement

Patrick
PatrickV
 
Message(s) : 6
Inscription : 31 Déc 2016 11:58
Localisation : Aubenas - Ardèche - Aubergne Rhône Alpes - France

Re: Présentation

Message par PatrickV le 12 Jan 2017 20:00

Bonjour

Pour ceux qui sont du sud comme moi, j'ai trouvé une vidéo youtube sur une foret commestible dans le Var, ce qui n'est pas très loin de chez moi : https://www.youtube.com/watch?v=S-uu3s7wr6c. Cela répond à certaines de mes interrogations

Il y a aussi un blog : http://www.permacultureetc.com/

PatrickV
PatrickV
 
Message(s) : 6
Inscription : 31 Déc 2016 11:58
Localisation : Aubenas - Ardèche - Aubergne Rhône Alpes - France

Re: Présentation

Message par nivolet le 12 Jan 2017 21:21

Oui. Absolument. Très bien Damien Dekarz. :amen:
nivolet
 
Message(s) : 96
Inscription : 30 Mars 2016 09:40


Retour vers Auvergne - Rhône-Aples

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]