Accéder au contenu

Bois de chauffage en cépé

vent, feu, soleil, gaz...

Bois de chauffage en cépé

Message par Nicollas le 08 Fév 2012 11:09

Ca a été un peu évoqué sur le sujet sur le bois de chauffe, mais j'aimerai qu'on parle spécifiquement ici de faire pousser son bois de chauffage à partir d'espèces qui se recèpent (coppice en anglais).

Comme point de départ :

An average three bedroomed house would need 7-9 tonnes of air-dried wood to provide all the heating requirements. The area of coppice woodland would need to be at least 3 hectares in order to be self-sufficient in firewood.


Donc 3 hectares de bois géré en cépé et rotation, pour chauffer une maison classique de 3 chambres.

Bon ça fait beaucoup, mais chaque buche économisée, c'est déjà ça de pris.

Un bois qui a l'air prometteur est l'Osage Orange (maclura pomifera). Il y a un pouvoir calorifère proche du charbon (liste ici), se recèpe. L'inconvénient est qu'il a des épines, mais vu les chevreuils dans mon coin, c'est plutot une bonne chose. Un ôde permaculturelle en anglais est dispo [url=http://permaculturetokyo.blogspot.com/2006/05/top-10-fuel-trees-for-zone-5-and-above.html]ici/url]

Des avis pour développer un système permacole en cépé pour le bois de chauffage ?

Peut etre utiliser les sarments de vignes pour le démarrage, du bois d'essences brulant rapidement pour l'allumage et la production de braises (la majorité des essences d'arbres qui se conduisent en cépé), et la grosse artillerie pour le bois qui dure (osage orange, murier ?, etc).

Faudrait rassembler une liste d'arbres, et voir comment organiser tout ça.

Le nouveau bouquin de Dave Jacke sera sur le recépage, j'espère qu'il y aura plein d'infos intéressantes.
Nicollas
 

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par alix le 08 Fév 2012 18:17

pour les bois qui se recèpe bien et qui ont une croissance très rapide et une bonne qualité de feu : il ya le charme , le chataigner mais a réserver pour un foyer fermé car il pétille et renvoye des braises partout, dans les petit bois il y a le noisetier, le saule
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par moilamain le 09 Fév 2012 16:08

le charme produit des belles flammes très chaudes
le chataigner a besoin d'un foyer fermé pour exprimé son potentiel, en foyer ouvert le feu tend à s'éteindre, et ça crépite.
Le chêne, c'est bien pour la nuit, une seule buche embrasé continu de se consumer toute seule, si bien qu'au petit matin il reste des braises et on peut relancer le feu facilement (impossible avec du chataigner par exemple)
en ce moment on brule du douglas, c'est un mix entre chataigner et chêne, ça crépite, ça chauffe, ça se consume bien, très intéressant, mais pas possible de céper je pense.

le charme en trogne, très joli ! émondage tous les 15 ans. dans les haies
le chêne en émonde verticale, tous les 6 ans, pour des fagots, au bout de centaines d'années, on a une belle poutre pleine de nœud.

Pour son bois de chauffe, des arbres tétard dans les haies font très bien l'affaire et auront plusieurs fonctions, pas besoin d'avoir 3 ha pour son chauffage perso... !
Bien entendu, la qté nécessaire est fonction du système de chauffage, avec des poele de masse, 2 à 3 stère par an suffisent, donc en gros 2 à 3 arbres tétards agés.
Avec des rotations de coupe tous les 10 ans il faut 20 à 30 arbres tétard... donc 200 à 300m de haie...

Prendre des essences locales, je pense que c'est bcp plus sûr que de choisir les essences miracles...
et demander aux anciens du village est encore une bonne solution, plutôt que de tout réinventé.
moilamain
 

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par Nicollas le 09 Fév 2012 18:29

@moilamain

2 à 3 stères, je suis dubitatif,

cet hiver on a déjà brulé 7 stères de bois. Ca vient un peu du fait que je me rode à ce mode de chauffage et qu'on a un enfant en bas age, et la maison pas vraiment isolé, mais 10 stères/an c'est un chiffre qui revient souvent et qui choque pas.

Les anciens, je suis pas sur qu'ils se chauffaient à la trogne et à la cépée, plutot aux grosses buches,

pour le chêne qui brule jusqu'au matin, perso on met de bonnes buches de chenes dans le poele à bois, et ça dure 5-6h. Si je me relève pas pour renouveler, je trouve pas de braises le matin. Pour l'instant de toute façon je me lève plusieurs fois par nuits, mais plus tard, si je peux mettre du bois plus dense que le chene (l'osage orange), ça m'interesse, et surtout le fait qu'il soit épineux, car j'ai peur que les chevreuils me bouffent les repousses, et faire des trognes ça me gonfle vu que le terrain est en forte pente.

Tes chiffres me paraissent faibles comparé à ce que j'ai lu ailleurs, mais tant mieux pour toi si tu arrives à t'en sortir avec si peu d'arbres !
Nicollas
 

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par alix le 09 Fév 2012 18:46

Moilamain pour moi ni le chène ni le douglas ne sont des bois qui recèpent. De plus le douglas est un résineux qui brulé dans un foyer ordinaire émet des résines qui s'accumulent et prennent feu.Il n'est acceptable que dans un poéle de masse ou l'on monte à des températures qui detruisent ces résines.Pour la vitesse de croissance des arbres je te trouve bien optimiste , tu peux ajouter 5ans de plus si il n'y a pas de sécheresse.
Nicolas l' oranger des osages est surement un bois dur , mais quelle est sa vitesse de croissance ?
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par Nicollas le 09 Fév 2012 19:09

Le frène revient souvent aussi,


@alix:
983. The osage orange is not a tree of rapid growth. It will re-
quire from twelve to fifteen years for it to become large enough for
fence-posts, and some twenty-five or thirty years for railroad ties.
From its hardness and tendency to split, it is necessary to bore holes
before driving spikes. When planted at four feet apart, it will
need cultivation for four or five years, and it will need to be thinned
out in from eight to twelve years, according to the stage of its
growth and the fertility of the soil. As the staminate and pistilate
flowers of the osage orange grow in different trees, the seeds must
be gathered in its native region, where both sexes of the tree are
found growing. But one species is known to botanists.
Nicollas
 

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par alix le 09 Fév 2012 20:21

reserve l'oranger des osages pour faire des arcs c'est son utilisation originelle et comme tu le dis le frène est un arbre a croissance rapide et qui se recèpe très bien mais qui à besoin d'une certaine fraicheur dans le sol.
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par autrevie3 le 10 Fév 2012 13:35

je suis toujours gêner à l'idée de brûler du chataigner ou accacia,cèdre,pin maritime,féviers et autres essences imputrescibles ou résistantes en exterieur.
si c'est une histoire de rendement...les miscanthus giganteum(stériles) sont beaucoup plus productif que le bois sur beaucoup de niveau,mais utilisation implique une transformation.
autrevie3
 

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par moilamain le 11 Fév 2012 23:21

chêne en têtard bien sûr, pas en cépé.

2 à 3 stères, c'est avec un poêle de masse. y'a 2 ou 3 flambées par jour de 5 à 7kg de bois...
180 jours de chauffe à 15kg de bois par jour = 2700 kg
180 jours de chauffe à 10kg de bois par jour = 1800 kg

1 stère de chêne sec = 500 kg

Oui c'est plutôt 3 à 5 stères par an avec un poêle de masse
moilamain
 

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par flyingdust le 25 Mai 2014 16:55

"Donc 3 hectares de bois géré en cépé et rotation, pour chauffer une maison classique de 3 chambres.

Bon ça fait beaucoup, mais chaque buche économisée, c'est déjà ça de pris."

Euh pardon? 3hectares de cépée pour une production personnelle annuelle? Ce serait pas plutôt 3000 mètres carrés?
Et même 3000 mètres carrés ça fait beaucoup, je pense qu'il y a moyen de faire avec moins.
Exemple une trogne de frêne me donne 1 stère tous les 10ans (à vérifier mais ça me semble possible), je les place à cinq mêtres de distance les une des autres, donc 25 m2 pour chaque arbre, ce qui donne sur un hectare 400 frênes. c'est une faible densité en plus et bien ça me donne 40 stères par an. 40 STERES PAR AN! Qui consomme ça??? Sur trois hectares, ça donne 120 stères par an, de quoi chauffer tout un château!

Entre les frênes peuvent être insérés des bouleaux en port libre qui ont une croissance tout aussi, sinon plus rapide. Et hop la production serait multipliée par deux (mais pas le même pouvoir calorifique)
A réserver aux stations fraîches comme mentionné par Alix.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par Corpse Grinder 666 le 25 Mai 2014 19:26

alix a écrit :Nicolas l' oranger des osages est surement un bois dur , mais quelle est sa vitesse de croissance ?

l'oranger des osages à une croissance rapide ;)

Il serait bon 5 minutes d'arrêter avec la quantité de bois pour chauffer une maison car la discution ne sert à rien tant que les bonnes infos ne sont pas données :
dans quel lieux ( region / departement / climat du lieu / vent bloqué ou non par des barrages et d'où viennent t'ils ?)?
Quelle maison (exposition / isolation toiture et murs / vitrage / volume ou surface de la maison à chauffer/ nombres d'étage)?
Y a t'il des murs porteurs qui pourraient bloquer la distribution de la chaleur?
quelle type de chauffe et repartition de la chaleur ?

après on parle ;)
Avatar de l’utilisateur
Corpse Grinder 666
 
Message(s) : 531
Inscription : 16 Mars 2008 14:08

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par hardworkinghippy le 25 Mai 2014 20:40

Oh la, c'est comme une question d'examen. :frime:

Mais tu as absolument raison CG, c'est comme la question, "Quel est la longueur d'un morceau de ficelle ?".
La Ferme de Sourrou : Nos projets avec PHOTOS
Avatar de l’utilisateur
hardworkinghippy
Site Admin
 
Message(s) : 2201
Inscription : 24 Fév 2008 00:08
Localisation : Bergerac - Sud Ouest France

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par Corpse Grinder 666 le 25 Mai 2014 21:08

hardworkinghippy a écrit :Oh la, c'est comme une question d'examen. :frime:

Mais tu as absolument raison CG, c'est comme la question, "Quel est la longueur d'un morceau de ficelle ?".

oui c'est un examen et noté en plus :mrgreen:
comme ta question de ficelle c'est vague et on parle dans le vide
Avatar de l’utilisateur
Corpse Grinder 666
 
Message(s) : 531
Inscription : 16 Mars 2008 14:08

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par flyingdust le 26 Mai 2014 21:00

"Il serait bon 5 minutes d'arrêter avec la quantité de bois pour chauffer une maison car la discution ne sert à rien tant que les bonnes infos ne sont pas données :"

Pas tout à fait d'accord avec ça je pense que la plupart des gens du forum vivent dans des zones USDA entre 6 à 10, et un appart ou une maison classique fait entre 100 et 200 mètres carré.
Il y a donc moyen de dégager une estimation relativement vague de la consommation à laquelle on peut s'attendre en se chauffant au bois. 10 stères est un chiffre qui revient relativement souvent sur les forums et de la bouche des particuliers, trois est très rare en chauffage exclusif au bois, et quand on dépasse les vingt, c'est souvent des gens avec des grosses, voir très grosses maisons.

Et puis j'ai pas le temps de me plonger précisémment dans le quotidien/situation de chacun pour déterminer avec précision ce qu'il utiliserait. Aussi ces statistiques sont à prendre pour ce qu'elles sont: des estimations à la grosse louche.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par Corpse Grinder 666 le 27 Mai 2014 07:39

flyingdust a écrit :Pas tout à fait d'accord avec ça je pense que la plupart des gens du forum vivent dans des zones USDA entre 6 à 10, et un appart ou une maison classique fait entre 100 et 200 mètres carré.
Il y a donc moyen de dégager une estimation relativement vague de la consommation à laquelle on peut s'attendre en se chauffant au bois. 10 stères est un chiffre qui revient relativement souvent sur les forums et de la bouche des particuliers, trois est très rare en chauffage exclusif au bois, et quand on dépasse les vingt, c'est souvent des gens avec des grosses, voir très grosses maisons.
.

si tu vas dans un pays et que tu vois 100 personnes de 1,50m de haut dois tu en conclure que la moyenne des personnes vivant dans ce pays font 1,50m de moyenne ? C'est comme des personnes qui se font agresser 2-3 fois, par des français à la tête basané, doit il en conclure que tout ceux qui ont la tête basané sont en moyenne tous des agresseurs (cela n’enlève en rien le choc psychologique même si ce n'est pas le propos ;) ) ?

On parle de moyenne alors que moi même je ne suis pas dans les moyennes .... je fais de mon côté et pour cette année 2,5 cordes (1 corde = 3 steres) ..... est ce que cela veut dire quelque chose : en réalité non car je ne dis rien sur le lieux , l'habitat et ma façon de vivre .... Si ces, environ 8 steres, me chauffe il chauffe combien d'espace ? .... bien moins que 100m² ;)

J'ai déja eu des personnes qui me posaient des question "mais en général il faut combien ...???" Réponse : en général il y en a pas car tout le monde est différents

Maintenant il est vrai que certaines de mes questions peuvent être occultés ( lieux d'où viens le vent et ses barrières par exemple) ;)

De plus, personne ne te demande de trouver une réponse , d'autres peuvent aussi répondre ;)
Avatar de l’utilisateur
Corpse Grinder 666
 
Message(s) : 531
Inscription : 16 Mars 2008 14:08

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par hardworkinghippy le 27 Mai 2014 23:16

OK, voici notre expérience, j'espère qu'il sera utile pour quelqu'un.

Notre maison est neuve, bioclimatique, bien isolé et protégé du vent par les arbres et les haies. C'est une simple double cube 12m x 6m avec un étage. Il y a une terrasse de 4m de large sur les côtés sud et ouest (vent dominante) et une serre de 5mX4m sur le côté sud.

Chaque année, nous utilisons six mètres cubes de châtaigne bien séché et une petite quantité de chêne, des petites branches et des raffles de mais.

Avec cela, nous chauffons la maison, nous avons l'eau chaude, l'énergie pour cuisiner (Je fais beaucoup de cuisine, beaucoup de conserves, faire le pain presque tous les jours et en moyenne, nous sont cinq personnes à table.) plus le séchage des vêtements etc. Notre cuisiniere (Godin, foyer 50cms) a toujours des braises jusqu'à 10h après que qu'il est chargé avec le chêne. (Plus d'informations ici sur notre système de chauffage : http://lafermedesourrou.blogspot.fr/200 ... -leau.html

Pour la quantité de forêt nécessaire à un montant de bois de chauffage, le meilleur exemple que je peux donner est la suivante.

Septembre dernier, Fabrice a coupé une parcelle de bois de 1260m² (Etêté il y a 16 ans).

Sur la coupe de 100 mètres de long, on as utilisé environ 40 morceaux de bois pour faire les piquets de trois mètres parce que nous étions en train de poser une clôture pour notre parc cynégetique.

Image

Le reste du bois etait coupé en longeur d'un mètre et Fabrice a fait un tas sur la colline à côté de la maison. Il y a environ 25 cubic metres de châtaigne. Fin d'été nous allons couper une partie du bois et nous ferons une tas contre le mur sud de notre terrasse couverte pour sécher.

Image

Mais, bientot nous allons doublé la surface de notre maison. Après l'hiver extrêmement froid il y a deux ans, nous avons décidé d'isoler l'extension de la maison avec 40cms de paille, 20cms de brique à l'intérieur de 30cms de pierre. On as construit un poele de masse (Opérationnel depuis deux ans, mais encore inachevé et laid. :] ) pour le chauffage et le refroidissement de la piece principale (5m x 12m) et nous utiliseront un autre cuisinere a bois dans l'arriere cuisine pour cuisiner, chauffer l'eau et chauffer les radiateurs a l'étage.

Je ne pense pas nous aurons besoin d'utiliser tout le chauffage à plein puissance en même temps, mais c'est bon d'avoir la capacité de le faire si nous devons vraiment.

Il sera très intéressant de voir combien de temps dure le tas de bois. Je vous tiendrai au courant. ;)
La Ferme de Sourrou : Nos projets avec PHOTOS
Avatar de l’utilisateur
hardworkinghippy
Site Admin
 
Message(s) : 2201
Inscription : 24 Fév 2008 00:08
Localisation : Bergerac - Sud Ouest France

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par Dom le 26 Juil 2014 22:46

Je voudrais metre un petit bémol pour la culture du bois en taillis simple.
C'est un système qui épuise les sols en certains éléments, du fait d'une rotation d'exploitation très courte.
Beaucoup de sols qui ont subit cette gestion afin de permettre la production de charbon, ont été fortement dégradés.
Le mieux, c'est de gérer en tsf(taillis sous futaie) ou, en futaie jardinée.
L'idéal en fait, c'est de diversifier les strates arborescente et les espèces, comme en permaculture.
Ce que je vous raconte, c'est ce que j'ai apris de mes étude forestières.
Dom
 
Message(s) : 339
Inscription : 03 Juil 2014 19:46
Localisation : morbihan

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par flyingdust le 09 Août 2014 12:28

@ dom, oui sans doute: la plus grande vitesse de pousse du taillis est contrebalancé par un pompage plus assidu des nutriments du sol.
J'ai l'impression qu'on peut pallier à ça en laissant en port libre (simple élagage des branches basses) des essences fortement mélioratives, par exemple bouleau, sorbier des oiseleurs, saule marsault, sureau, taxus, houx, aubépine, quelques pins sylvestres (les cinq dernières ont sans doute des qualités mélioratives moins évidentes, mais je pense qu'une diversité plus haute compensera les pertes calculables).
Ce qui va donner une canopée plus maitrisable (car en principe ne dépassant pas 25 mètres )
Ensuite pour les taillis à rotations courtes et trognes (étage bas et intermédiaire): frêne, érable, orme(trogne), charme(trogne), chêne (trogne ), aulne, saule(trogne), quelques noisetiers.

Ces variétés d'arbres s'adaptent bien à mon climat (Belgique), c'est sans doute à revoir pour le sud de la France :-)
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Bois de chauffage en cépé

Message par Dom le 10 Août 2014 10:55

Là ou j'habites, en bretagne, le têtard, trogne fait vraiment parti du paysage.
Le principe pour moi, le plus aboutit était sur le talut, le mélange entre les arbre non taillés dédiés bien souvent à la charpente, les têtard pour le chauffage, la cuisine et le fourrage et les arbustes pour les fruits, le fourrage, le chauffage, la cuisine et la cloture des animaux de par leur densité.
D'ailleur, dans ces dernier on retrouve içi de l'aubépine qui, subissait aussi une mise en têtard.
En dehors de ceux que tu as cité il y a le prunelier qui servait essentiellement à faire de l'eau de vie et pour la cloture des animaux.

Il faut aussi savoir qu'à une lointaine époque le têtard servait essentiellement à faire du fagot et non du bois pour le chauffage.
Le changement s'est fait dans les derniers siècles.
Dom
 
Message(s) : 339
Inscription : 03 Juil 2014 19:46
Localisation : morbihan


Retour vers Energies

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]