Accéder au contenu

Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent pas

Avec la nature et non pas contre elle...

Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent pas

Message par Krissounette le 08 Fév 2014 14:20

Je ne sais pas trop si c'est le bon endroit pour lancer ce sujet.

J'explique : J'ai un double projet. Je veux une présentation courte (pas barbante ni trop technique) de ce qu'est la permaculture.
- C'est d'une part pour essayer de sensibiliser un mouvement politique local avec lequel je suis en contact qui évoque le bio, le local et va jusqu'à envisager une "ceinture maraichère" tout autour de l'agglo pour nourrir les cantines en légumes bio locaux. Seulement je voudrais les pousser aussi vers la permaculture, que ce soit pour l'application par le service espaces verts, pour les choix et aides à l'implantation de nouveaux agriculteurs, ou que ce soit vis-à-vis des sensibilisation et conseils vis-à-vis des jardiniers dans la ville. En plus, à par quelques fruitiers, les jardiniers dans le coin semblent connaître patates, tomates, piments, choux, poireaux et éventuellement concombre ou ail. La biodiversité c'est, pour eux, un truc lointain voire exotique à protéger, mais ils ne voient pas le rapport avec leur potager ou leur (non) haies.
- C'est d'autre part pour expliquer simplement et brièvement ce que je fais et ce qu'ils peuvent faire aux personnes (des connaissances) à qui je vais laisser un bout de terrain à cultiver. L'idée de laisser quelques parcelles à d'autres, dans un esprit de DIY et d'autosuffisance, c'est bien mais faut un peu que j'explique pourquoi certaines pratiques (qui sont souvent les premiers réflexes : labourage, arrosage, désherbage...) sont impensables. Ici, se sont des personnes qui souvent ne connaissent pas du tout la permaculture mais sont assez proches de l'esprit et disposées à apprendre. Ce rajoutera ici des explications sur des éléments plus personnels, tels ceux liés à mon anti-espécisme (on ne tue pas de bestioles même limaces, pas d'élevage...).

Et donc j'ai commencé à rédiger une courte présentation qui me servira de base pour les deux projets. Que j'adapterais ensuite aux spécificités de chacun. Enfin court... beaucoup moins que ce que j'espérai.
J'aimerais beaucoup avoir votre avis.

La permaculture c'est une façon de voir les choses, pas une recette.
Masanobu Fukuoka ont observé des anciens terrains agricoles à l'abandon, comparés à des terrain exploités, ou se sont questionné sur l'humus dans les forêts et sa formation. Ils ont tiré des hypothèses de leurs observations, et les ont mis en application. Moins que des techniques, ils offrent des exemples. Parce que ce qui se fait au Japon ne peut pas être reproduit au Canada. Ce qui pousse en milieu acide, ne pousse pas en terrain alcalin. Etc. Justement, la permaculture c'est, pour une grande part, observer et s'adapter. Il faut se remettre en question, en permanence, et tirer profit de ces expériences positives comme négatives (boucle rétroactive).
Cet esprit d'adaptation induit aussi d'utiliser des plantes et ressources adaptées à l'endroit où l'on cultive. Les variétés résistantes et rustiques sont privilégiées. Plutôt qu'utiliser des béquilles, il vaut mieux ne pas en avoir besoin. On va laisser des plantes attirer les pollinisateurs. D'autres repousser les ravageurs et parasites. Des haies vont attirer les prédateurs des limaces. La permaculture c'est encore le principe d'abondance. Si les mulots mangent 1 kilo de carottes ou autres racines, et bien prévoir 2 ou 3 ou plus de kilos de production supplémentaire à la récolte désirée. Il faut prévoir les pertes et aléas et avoir de la marge. On ne produit jamais trop (pas de déchets, voire plus bas). On peut donner aux voisins, etc. Et si vraiment on ne sait plus comment écouler une partie, elle revient au potager sous forme de paillage et composte. Le gaspillage, c'est de laisser de l'énergie solaire ne pas être absorbée par les plantes.
De plus un permaculteur observe beaucoup, mais économise les ressources, dont l'énergie, même la sienne ou plus largement celle humaine. Il laisse la nature faire au maximum le travail. Il va, par exemple, choisir une plante qui se resème elle-même, et va la laisser le faire. Il laisse les vers, les taupes, les racines, la vie organique, etc. décompacter le sol (voir plus bas). Il n'arrose pas tous les matins... en fait jamais ou presque. (Surtout pas d'arrosage avec de l'eau souterraine ou du robinet, à cause des minéraux dont sodium.)
Pas de labourage : "Retourner la terre, ça fait mal au dos, ça fout tout à l'envers. C'est comme si vous alliez vous mettre la tête dans le bassin, les poissons rouges sur la pelouse." Yves Gillen
Pourquoi ? Parce qu'on cultive avant tout le sol et que le retourner tue tout ce qui y vit. Les lombrics sont les seuls à produire le fameux complexe argilo-humique. Ils se nourrissent de matière végétale en décomposition, donc encore organique et non minérale. Il faut donc de la matière organique dans le sol. De plus, c'est toute la vie du sol qui se nourrit de matière organique. En fait, la permaculture s'appuie beaucoup sur l'observation de la forêt et de la façon dont se forme l'humus. Il faut diverses couches et de l'épaisseur, où des vers, des bestioles grouillantes (insectes, cloportes, milles-pattes...), des acariens, des champignons et des bactéries se développent. Les micro-organismes sont tués par la lumière solaire. Le sol doit donc être couvert en permanence, que ce soit de plantes, de feuilles mortes, ou de tout autre paillage. Les couches ne doivent jamais être mélangées, car certains organisme ont besoin d’oxygène et seraient asphyxiés en profondeur, tandis que des bactéries anaérobies sont tuées si elles sont remontées vers la surface. Favoriser l'aération naturelle (dont taupes !). Laisser les racines, etc.
Ne pas produire de déchet, c'est à dire ce qui ne peut pas être réutilisé. Un plant dont a cueilli les fruits n'est pas un déchet. Les feuilles et tiges serviront de paillage qui se transformera en composte. Les racines ne sont pas arrachées. Elles sont importantes pour maintenir et décompacter le sol, en se développant, puis restant et enfin en se dégradant toujours sur place. Les nodules bactériens attachés aux racines de légumineuses vont relâcher l'azote assimilable par les plantes environnantes.
L'agriculture conventionnelle cultive les ennuis. Car, pour remédier à un problème, la solution apportée apporte plusieurs autres problèmes. Par exemple, le labourage décompacte le sol, mais tue les lombric, expose les mico-organisme aux UV mortels, favorise le lessivage, etc. Un traitement contre une maladie ou un ravageur, va détruire les champignons du sol, réduire la pollinisation, polluer la terre et l'eau. Il en va de même pour la sélection des variétés, qui conduit à des traitements et apports pour pallier au fait qu'elle soit inadaptée. La permaculture, au contraire, observe l'ensemble et ne propose pas des solutions qui entraînent d'autres problèmes. C'est plus souvent un procédé qui apporte plusieurs bénéfices à la fois. La mélisse protège les choux des papillons parasites tout en attirant les abeilles et se développe facilement en couverture végétale. Les associations de plantes sont souvent des solutions gagnant-gagnant. Favoriser la vie du sol permet de recycler, d'aéré le sol, de renouveler les nutriments, de gérer l'eau, etc.
Modifié en dernier par hardworkinghippy le 10 Fév 2014 22:30, modifié 1 fois.
Raison : Orthographe corrigée pour faciliter la recherche
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 16:34

Re: Expliquer bièvement la perma à ceux qui ne connaissent p

Message par mathildea le 10 Fév 2014 20:10

Coucou Krissounette,

Je me lance!
J'aime bien la première phrase!
Ensuite, c'est un chouette projet.

Comme j'ai bien les remarques franches de mon entourage, je me permets la même franchise: :perv:

Ok, on peut comparer la façon d'écrire de notre monde occidental à notre agriculture tout aussi occidentale: tout en ligne, bien droit, bien carré. Ok ça manque un peu de poésie. Des textes clairs, précis mais chiants et vides de sens...
Ok, la permaculture c'est pas tout rectiligne, ça fait des zigzag, ça se mélange, ça s'entrelace: comme ton texte :)
Juste, derrière le fouillis apparent, la permaculture et la nature en général ne font pas les choses au hasard...

Voilà, je pense que ce petit message, devrait être un peu plus structuré pour être accessible aux personnes à qui tu l'adresses. Comme quand tu te ballades dans une jungle tu peux avoir tendance à te sentir perdue dans un inextricable méli-mélo végétal alors que si un autochtone t'explique le rôle de chacun et te fait ressentir comme tout est lié, tu seras rassurée!!! Peut-être présenter la permaculture comme autre chose aussi que juste le rapport amoureux aux plantes, mais ça je pense que déjà pour mettre en place une ceinture maraîchère l'idée ce n'est pas juste de manger des bons légumes et qu'il y a une réflexion derrière tout ça. Par rapport au projet tu peux peut-être clarifier un peu: comment traiter le sol -euh après relecture je m'aperçois qu'on peut lire ça de deux façons mais bon je veux bien dire: avec quels égard traiter le sol ^^, pourquoi installer des plantes vivaces, que faire avec les déchets qu'y n'en sont pas... Par étape et sans tout mélanger...

Enfin voilà c'est juste mon point de vue :merci:
Je te souhaite plein de motiv' pour ce beau projet et j'espère qu'il fera écho auprès des gens à qui tu le présentes!!!
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 10:38
Localisation : Savoie

Re: Expliquer bièvement la perma à ceux qui ne connaissent p

Message par Krissounette le 10 Fév 2014 21:01

Pour la structure, je pensais simplement mettre en gras les éléments clef (pas de labour, pas d'arrosage, pas une recette, cultiver le sol, paillage...)

Peut-être présenter la permaculture comme autre chose aussi que juste le rapport amoureux aux plantes

Tu veux dire présenter la perma au-delà de l'aspect agroalimentaire : organisation de la ville ou habitat pas exemple ?

avec quels égard traiter le sol

Euh... "cultiver le sol" ce n'est pas suffisamment explicite ? Ou tu parle d'autre chose ?

pourquoi installer des plantes vivaces

ça me semble un élément trop de détail et qui nécessiterait d'allonger inutilement en explication
Mais j'envisage d'ajouter quelques annexes succinctes, juste des petits repères. je pense en particuliers à 3-4 grands principes d'association.

que faire avec les déchets qu'y n'en sont pas

Je pensais en avoir dit suffisamment à ce sujet. "Les feuilles et tiges serviront de paillage qui se transformera en composte. Les racines ne sont pas arrachées..."

Après, je ne cherche pas à faire un guide d'initiation à la permaculture, mais seulement à présenter ce que c'est. Et simplement pour ça, il faut déjà expliquer pas mal de choses à cause des idées reçues à déconstruire.
Je veux surtout que cette présentation serve de base pour mener la réflexion plus loin. Je ne compte pas convaincre en quelques lignes du bienfondé des principes de base de la permaculture. Je veux plutôt lancer la remise en question, en espérant qu'on vienne me poser plus de question ou qu'on aille le faire ailleurs.

J'envisage (mais pas sûre que ça vaille le coût de rallonger) d'ajouter un petit passage sur l'idée que la perma n'est pas sales ou désordonnée (pas au sens vrai du mot).
J'aimerais aussi placer l'idée que la permaculture est "un système qui produit plus d'énergie qu'il en consomme".
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 16:34

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par Bombo le 10 Fév 2014 23:16

Une expérience sur le terrain d'au moins 10 ans me semble nécessaire pour ne pas paraître présomptueux et ne pas s'éloigner des réalités. "On n'arrache pas les racines" c'est sympa en théorie, en pratique quand tu dois gérer des ronces ou des ajoncs sur ton terrain, c'est autre chose.

La permaculture à la base c'est une philosophie d'efficience organisationnelle compte tenu des ressources connues dans une optique durable, soit l'aboutissement d'un management(/mode de gestion) qui prend en compte l'énergie et l'intégralité des ressources disponibles, dans un espace théoriquement infini mais logiquement local (en fonction des ressources disponibles pour le transport et leur renouvellement), pour un temps théoriquement infini (or, jusqu'à preuve du contraire, faire la guerre aux pauvres pour importer du pétrole, ça l'est pas). Le facteur temps étant le facteur incompressible du raisonnement : "perma" pour permanent.

Ce que tu décris ci-dessus, c'est un ensemble de techniques qu'on peut appliquer si cela s'y prête (la validité au long terme doit être prouvée), et qui peut, dans certaines circonstances, constituer une permaculture appliquée au domaine agricole.

Faut bien différencier ça (moilamain le fait bien, quoique son ton est particulier)


PS : Accessoirement la vénération du potager m'a toujours semblé un peu étrange en "permaculture", quand il s'agit de grande surfaces, alors que le fruitier semble être le plus pertinent producteur, et de loin, de ressources vivrières. Ce ne doit pas être une concurrence, le potager est très bien en zone 1/2, mais voilà ça doit pas aller plus loin quoi, sauf pour les vivaces mais c'est déjà plus un potager alors
autrevie a écrit :la PMC est une conspiration des plantes pour reconquérir la planète.
Avatar de l’utilisateur
Bombo
 
Message(s) : 209
Inscription : 01 Juin 2013 06:06

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par autrevie3 le 15 Fév 2014 10:09

en survolant,tout ceci me semble juste,bravo. :super:
autrevie3
 

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par Krissounette le 15 Fév 2014 14:08

Je me demande si j'évoque la "révolution verte" pour indiquer que la perma c'est en gros tout l'inverse. Je crains d'alourdir encore ma présentation.
Par contre, je me dis que je vais devoir faire une courte vidéo (parce que les gens refusent de lire...) qui explique la "révolution verte" ou comment on a transformé les paysans en "exploitants agricoles" qui sont en fait des exploités. De même, va falloir que je me colle à une présentation de la création monétaire et du système bancaire. Une vidéo courte et claire (c'est toujours trop long, trop technique, trop de détails, trop de références à des personnalités politiques, etc.).
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 16:34

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par flyingdust le 15 Fév 2014 17:03

Voilà mon point de vue si ça peut aider :=)
puisque le permaculteur impacte également son envirronement proche (tout cultivateur imprime sa marque, Fukuoka vante l'empreinte la plus faible possible, une empreinte forte n'étant néamoins pas incompatible avec la permaculture) a l'instar du cultivateur industriel, quelles sont donc les différences fondamentales entre ceux=ci? Le but dans les deux cas est de rendre le système productif et le plus en phase possible avec nos besoins d'humains. Le permaculteur a intégré à cette logique productiviste tout une série d'autres logiques que l'agriculteur pétrochimique ne peut intégrer faute d'un système dispendieux à outrance de l'énergie (on fait comme si cette agriculture était la plus productive, alors qu'elle représente un coût en énergies fossiles, sans aucun précédent dans l'histoire de l'agriculture: si on place cette donnée dans la balance, c'est l'agriculture la moins productive que l'humanité ait jamais eu) qui lui fait compenser à court terme l'industrialisation du vivant sur laquelle il se base.
Il ne s'agit pas fondamentalement d'un manque d'éthique de la part de l'industriel, plus d'effets non désirés qu'il tente tant bien que mal de résoudre. L'industriel veut faire du fric, mais ne souhaite pas spécialement faire sauter sa planète.
Le permaculteur voit plus loin, soit parce qu'il n'est pas sujet à la corruption endémique, soit parce qu'il a tiré des leçons de ce qu'il a identifié comme des erreurs, des comportements problématiques, sans doute les deux mélangés.
La spiritualité dans tout ça c'est un long cheminement et elle ne peut se faire sans la technique. En arriver un jour à ne plus avoir besoin de se chauffer, n'arriver à vivre en ne mangeant que des fruits (alimentation la plus noble selon moi) c'est un TRES TRES long travail sur son corps et son esprit, sans doute que bien des gens n'y parviendront jamais.
On ne peut commencer sa carrière de permaculteur en désirant être au sommet de sa spiritualité, sinon c'est: 1= Je ne fait absolument plus rien, puisque chaque chose que je fait a un impact= immobilisme total 2= cet immobilisme du a une spiritualité trop exacerbée par rapport a la préparation physique et aux connaissances technique mène à la mort. En ce sens la spiritualité sans pragmatisme, ça ne vaut rien, désolé.

Le permaculteur a donc compris que plus il élargira les cercles trophiques de son système plus celui=ci sera résilient.
Il a compris que le sol, les arbres, les plantes ont des manières extrêmement spécifiques de fonctionner, et que la meilleure chose qu'il puisse faire dans son intérêt, c'est de soutenir et d'appuyer ces fonctionnements.
Il a également compris que lorsqu'il fait des actions dans son intérêt profond (ex: augmenter la diversité d'aliments pour pallier aux mauvaises années de récoltes), cela va aussi dans l'intérêt d'un grand nombre d'espèces. Il a enfin compris que chaque chose trouve une place optimale à certains endroits précis, et que tout l'intérêt et la difficulté est là.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par flyingdust le 15 Fév 2014 17:07

Donc pour moi, la permaculture c'est la recherche des techniques les plus efficientes possibles à des fins spirituelles.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par flyingdust le 15 Fév 2014 17:18

La quête du ratio énergétique le plus faible possible et la quête d'agrandissement maximal des cycles trophiques sont les deux différences fondamentales avec l'agriculture pétrochimique.
En d'autres mots: produire le plus possible avec le moins d'intrants et de dépenses physiques possibles tout en intégrant le maximum de biodiversité afin d'améliorer la stabilité de système cultural.
Cette définition s'adapte à de nombreux autres aspects de la vie: construire sa maison, contacts avec les autres, hygiène, cuisine,...
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par Krissounette le 15 Fév 2014 19:56

Je reformulerais : "Produire un maximum avec un minimum de coût (notamment énergétique) et d'impact négatif afin de combler au mieux les besoins."
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 16:34

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par flyingdust le 15 Fév 2014 22:58

négatif, c'est trop manichéen comme terme. De plus lors de la révolution verte, je ne suis pas sur que les agriculteurs étaient conscient des dégâts qu'ils causaient. On peut faire de graves erreurs en permaculture, mais en visant l'efficience énergétique maximale et les plus larges et variés cycles trophiques, on limite fortement les risques.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par Krissounette le 18 Fév 2014 16:07

Je suis pratiquement sûre que les agriculteurs n'étaient pas conscients de ce qu'ils faisaient lors de la révolution verte (ni maintenant pour beaucoup). C'est d'ailleurs ce que disent des agriculteurs qui ont depuis ouvert les yeux. Idem pour le couple Bourguignon, notamment. Les agriculteurs ont suivis diverses consignes de la PAC des "coopératives", etc. Je ne sais pas à quel point ceux qui ont donné les directives étaient conscients des problèmes que ça engendraient (directement et à long terme), mais les agriculteurs suivaient l'avis des savants.

-----------

Impact destructeur, te semble correct ?
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 16:34

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par flyingdust le 18 Fév 2014 20:09

La permaculture est une science recherchant à la fois la plus grande efficience énergétique et la mise en place des plus larges cycles trophiques possible.
je ne trouve pas plus solide et synthétique que cette définition là.
Le fait d'être moins destructeur c'est la finalité, pas le moyen.

Un baril de pétrole (160 litres) équivaut à 25000 heures de travail humain. Il faut douze calories pétrole en agriculture industrielle pour produire une calorie végétale. C'est une très très faible efficience énergétique, c'est même la plus faible de toute l'histoire de l'agriculture humaine.

Les monocultures intensives sont très fragiles aux attaques cryptogamiques, bactériennes, insectes, et animaux, elles n'ont aucun moyen odorant, visuel, de tromper leurs prédateurs potentiels et agissent comme de gigantesques appats.

Donc en permaculture, avec le moins d'énergie dépensée possible, je cherche le plus haut rendement.
Et pour m'assurer le système le plus résilient possible, avec le plus d'inertie, des capacités accrues d'auto-régulation, et une riche biodiversité, j'installe des haies, des pièces d'eau, une grande variété de semences (la liste est longue :-))

Efficacité et stabilité.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par Krissounette le 19 Fév 2014 19:05

Je suis d'accord avec toi. Mais je cherche un langage à la fois clair et le plus facilement compréhensible pour un large public. Alors "efficience énergétique" ça semble indiquer que je me la pète. éventuellement ça pourrait passer... surtout que remplacer par efficacité, ce n'est pas vraiment ça ; et rentabilité c'est un mot tabou. Quant à "larges cycles trophiques" c'est carrément abscons pour beaucoup de personnes (y compris des écolos adeptes du bio).

Ou alors : "La permaculture est une science recherchant la stabilité et la plus grande efficacité, notamment énergétique." ?
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 16:34

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par flyingdust le 20 Fév 2014 09:30

Ou alors : "La permaculture est une science recherchant la stabilité et la plus grande efficacité, notamment énergétique." ?
C'est parfait :-)
En plus je pense que quand on commence par une bonne définition, claire et courte, le reste de l'exposé vient tout seul.
Bonne chance!
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Expliquer brièvement la perma à ceux qui ne connaissent

Message par Krissounette le 21 Fév 2014 19:01

Merci flyingdust. Tes commentaires m'ont bien aidé à progresser.
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 16:34


Retour vers La permaculture

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]