Accéder au contenu

L'agriculture sauvage

Avec la nature et non pas contre elle...

L'agriculture sauvage

Message par Invité le 25 Juil 2008 09:32

Plusier fois reçemments j'ai vu le terme "mauvais herbes" sur ce forum alors je veut presentez une autre approche qui nous essayons chez nous et aussi chez Benoit.

Très souvent les mauvais herbes que nous suprimons de nos jardins et fermes sont commestible, rumex, orties, plantain etc etc, en plus ils sont très bon et fortes en oligo-element. La terre va poussez, tout naturellemnt les plantes dont elle "à besoin", pour example les plantes qui sont des bio-accumulateurs des elements manquant, les fougères, Pterridium aquilinum, pour example ont des racines comestibles qui pendant le printemps contien à peu près 20% de potassium. On peut aussi faire un savon avec, les jeunes pousses sont aussi bon à manger.

Les rumex ont des racines qui plongeont profondement et remontent au surface des oligo-elements, Les plantes sauvage comestibles sont souvent pplus forte en Fe, Mn, Zn, Cu les chose qui devient manquant dans les terrains agricoles et les jardins.

L'Agriculture sauvage consiste en s'adapter encore vers les gôuts plus prononcez des plantes sauvages et des les laissez se cultiver dans nous champs avec nous qui vont guidez les eco-systèmes un peu. Nous pouvons aussi semer les varietès et espèces qui se semmes façilements et qui reviendront chaque année sans efforts de notre parte. Avec tout ça nous pouvons aussi plantez des arbres fruitiers, noix, noisettes, amondiers etc etc.

Nous espèrons d'avoir une tracte disponibles sur cet approche avant 2009

steveR
Invité
 

Re: L'agriculture sauvage

Message par Maxime Leloup le 28 Juil 2008 22:09

En effet, on parle souvent de mauvaises herbes, alors que l'on pourrait plutôt parler de mauvais jardinier, on arrête ainsi de se considérer comme une victime, le problème est la solution ! Ces mauvaises herbes produisent facilement un surplus puisque l'on se contente "seulement" de récolter, mais à condition de bien gérer nos prélèvements, ce qui est loin d'être évident. C'est une bonne occasion d'illustrer le troisième principe éthique présenté dans le designers' manual : "setting limits to population and consumption", ainsi que le fait de d'utiliser d'abord ce qui est présent avant d'essayer de l'améliorer. Si on exploite trop une ressource, ce qui est le cas lorsqu'il y a surpopulation, elle s'épuise. Un équilibre est à atteindre (ne prélever que le system yield, le surplus produit par le système considéré), ce qui demande de la pratique et des connaissances. Les chasseurs-cueilleurs (foragers en anglais) étaient obligés de respecter cet équilibre sous peine de disparaître de manière très rapide, il est aussi nécessaire pour nous d'observer ces processus si on ne veut pas faire avancer vers l'ouest le désert qui occupe le croissant fertile, expression qui n'était pas une mauvaise blague il y a une dizaine de milliers d'années (trois livres de Jared Diamond illustrent très bien ça, entre autre: Le troisième chimpanzé, De l'inégalité parmi les sociétés, Efondrements, à lire dans cet ordre)
De manière générale les plantes sauvages sont des concentrés de vitamines et de sels minéraux, et elles contiennent des protéines complètes dans leurs feuilles. Elles sont souvent des draineurs. Pour ce qui est du goût, on s'habitue au goûts acides et amers, dans la limite du raisonnable, personnellement je ne mangerait pas de l'absinthe ou de la tanaisie en salade dans les mêmes proportions que des feuilles de pissenlit, même adultes. Quand elles sont astringentes, ont peut couper cette impression désagréable avec des plantes mucilagineuses (consoude, mauve, rose trémière, bourrache etc...). Par contre tout comme il est possible de souffrir de carences en vitamines/sels minéraux, il me semble tout à fait possible de souffrir d'un excès de ceux-ci (rien n'est poison, tout est poison, c'est une question de quantité, dit-on en naturopathie), là encore, un équilibre est à trouver entre plantes sauvages et domestiquées.
La plupart des techniques utilisées avec des plantes cultivées peuvent être utilisées avec des plantes sauvages, mis à part que le temps de germination peut être très long (un temps court est caractéristique des annuelles cultivées par exemple, le simple fait de resemer la récolte de l'année précédente sélectionne les graines à germination courte), par exemple le jardinage forestier. Lorsque l'on regarde les plantes présentes dans les forêts, on se rend compte que beaucoup d'entre-elles sont comestibles (en partie), par exemple j'ai observé près de chez moi des hêtres (fruits et jeunes feuilles), des chênes (fruit), des chataigniers, des fougères aigles (pteridium aquilinum), des épilobes ciliés (Epilobium angustifolium), des mauves, des orties etc... Rien n'empèche de gérer ses populations des plantes sauvages comestibles/utiles en retirant celles qui ne le sont pas et en occupant leur niche par une plante qui nous est utile (dans une zone 1 par exemple).
Par contre, ça demande d'avoir des connaissance en botanique (pour utiliser une flore etc...), on a ainsi remplacé le travail physique (désherbage etc...) par du travail intellectuel (observation, réflexion).
"Pour mériter d'être un homme il faut trois choses : agir bien, parler peu et ne pas s'écarter de sa voie." Proverbe Gitan
Mes graines à échanger
Sur fruitiers.net : Maxime Leloup
S'incliner devant une plante
Maxime Leloup
 
Message(s) : 185
Inscription : 25 Juin 2008 09:15
Localisation : Aussi loin que possible des personnes malhonnêtes et hypocrites.

Re: L'agriculture sauvage

Message par SteveR le 29 Juil 2008 08:18

Excellent reponse Anastasia et c'est justement ça, mèlange plantes sauvage, plantes cultivées et surtout plantes perènne que nous cherchons à établir. Les plantes cultivées sont des "plantes de production massif" qui se semment façilement et tout seule.

"Les champs qui se cultivent", ils le font déjà alors si nous pouvions les guidez vers les plantes pour nous on aura une alimentation plus riches en oligo-elements etc, les sels mineraux qui sont indisponsable pour la santé. La nature nous guiderons, les plantes qui poussent dans le Zone 5 (zone sauvage) nous indiquerons les plantes dont nos terres ont besoin pour leur santé.

Pour nous ici à Kerzello l'agriculture sauvage est le culmination de le systémè Verger-Potager, mélange des arbres fruitiers frank (propres raçines), des noix, qui donnons déjà un trés bonne base d'alimentaion, et puis les autres 'niveaux' plein des plantes sauvage comestibles et plantes cultivées autonomes.

Le truc de base c'est de voir des chose différement, les plantes sauvage comestibles (PSV)et utiles font parti de l'abundance donnez par la nature, souvent les systèmes que nous mettons en place sont plein d'erreurs et produisont beaucoup moin. un meilleur comprehension de notre parte de la sagesse des plantes nous ammenerons vers une monde d'abondance.

Il y a beaucoups des ressources déjà sur le web et peut-être le meilleur c'est le base de données mis en place par Ken Fern http://www.pfaf.org/index.php après ça il y aussi pleins livres sur les plantes sauvages comestibles. Il y a aussi pas mal des recherches dans les qualités des PSV mais ils sont trés orientez vers le possibilité d'ammeliorer les regimes des gens en pays "pauvre".

Je suis en train de mettre en place une liste des plantes comestibles autonome qui sera disponible cette année alors si parmi vous vous avez des suggestions.......... Se sont des plantes qui se re-semment façilement qui revindront chaque année sont presque rien faire de notre parte.

SteveR
SteveR
 

Re: L'agriculture sauvage

Message par kalou le 30 Juil 2008 13:30

On en apprend des choses ici, merci de cette enrichissante discussion.
Pour la liste, je suis très satisfait de l'oignon - poireau - oseille/épinard - choux perpétuel. Pas de travail et abondance assurée. La salade feuille de chêne qui une fois repiquée donne une quantité de salade à ne plus savoir quoi en faire, ou plutôt qui fournit, en plus de la nourriture, une quantité de matière organique intéressante pour le compost.
La sauge, qui a plus d'un tour dans son sac, et toutes les herbes arômatiques et médicinale qui poussent dans nos climats.
Pour colorer tout ça, j'ajouterai la capucine et son délicieux goût poivré et la bourrache (goût huître ou concombre), parfait companions de vos salades.
Professeur/designer en permaculture

Consultez mon site web:
http://pascaldesign.permacultureweb.fr/

Chez nous, l'association Terre,Paille et compagnie:
http://terre-paille.fr

La permaculture en France:
http://permaculture.fr
Avatar de l’utilisateur
kalou
 
Message(s) : 608
Inscription : 05 Juil 2007 10:44
Localisation : La Courdemiere

Re: L'agriculture sauvage

Message par wapouss le 04 Sep 2008 12:55

Hum....avant je croyais qu'il fallait que mes buttes soient nickelles.....et puis avec un bébé.....je ne pouvais pas etre partout!!!

Alors la végétation "spontanée" s'est installée....et c'est joli....et puis comme j'ai pas pu planter/semer partout, quand ces plantes là mourront, ca fera à "manger" pour les buttes et puis ca épaissit un peu le mulch...par contre pour les consommer, j'suis pas au point, il me fauderait approfondir mes connaissances sur les plantes sauvages.

Et ce qui est sur, c'est que ca n'a pas fait de tort aux plantes que je cultives...
wapouss
 
Message(s) : 30
Inscription : 12 Août 2008 23:40
Localisation : foret de Bercé

Re: L'agriculture sauvage

Message par pioupiette le 02 Mai 2011 04:19

Si on chemine vers ce principe de trouver la juste quantité d'activité à fournir pour survivre, alors on redevient un animal, non?
Si tu plantes ton agroforêt dans les règles de la biodynamie/permaculture il y a des chances pour que tu ais à marcher toute la journée pour grignoter les plantes comestibles là ou tu n'es pas passé hier!

C'est à peut près ce que dit un pionnier de l'agro-forêt de la région de Bahia au Brésil dénomé ERNST GÖTSCH. Il a planté sa forêt sur un terrain jugé impraticable, mort, aujourd'hui il n'a quasiment plus rien à faire, la forêt lui fournit tout!

Bon mais biensûr finit les pommes gala et les énormes fraises!!! enfin il ne doit pas en être malheureux pour autant...

Dans le sujet "critiques de la permaculture" a été mentionné de nombreuses fois qu'il ne s'était encore jamais vu des permaculteurs vivant exlusivement de leur travail...
C'est peut être parce qu'il est nécessaire de se réunir pour y parvenir, c'est pour ça que les indiens et les aborigènes vivent en tribus et que les permaculteurs créent des communautés!

Et je doute que les Indiens qui n'ont encore jamais vu l'homme utilise les techniques de la révolution vertes!

Donc réunissons nous et changeons nos habitudes alimentaires!
pioupiette
 
Message(s) : 1
Inscription : 01 Mai 2011 20:29

Re: L'agriculture sauvage

Message par Livy-Dagore le 04 Juin 2013 10:40

Eh bien moi je réfute la notion même de mauvaises herbes,et que toutes les espèces ont une valeur.
Livy-Dagore
 
Message(s) : 686
Inscription : 18 Mai 2013 09:43

Re: L'agriculture sauvage

Message par dt26 le 10 Juil 2013 20:11

Livy-Dagore a écrit :Eh bien moi je réfute la notion même de mauvaises herbes,et que toutes les espèces ont une valeur.


Entièrement d'accord, le terme adventice ou même plantes compagnes serait mieux approprié, laissé monté puis coupé ou couché les en bordures ;)
Bien souvent les fourmis colonisent ces adventices, avec son lot de pucerons elles servent d'appâts dans ce cas là et généralement les coccinelles, chrysopes, syrphides et autres auxiliaires sont présent aussi et pas bien loin.

;)
Avatar de l’utilisateur
dt26
 
Message(s) : 35
Inscription : 30 Mars 2011 20:46
Localisation : Drôme, 26000

Re: L'agriculture sauvage

Message par Livy-Dagore le 11 Juil 2013 10:28

Dt26 je vous remercie d'avoir répondu favorablement à mon commentaire.
Livy-Dagore
 
Message(s) : 686
Inscription : 18 Mai 2013 09:43

Re: L'agriculture sauvage

Message par Livy-Dagore le 11 Sep 2013 09:35

Y a t'il des personnes qui pratique de l'agriculture sauvage,en France.
Livy-Dagore
 
Message(s) : 686
Inscription : 18 Mai 2013 09:43

Re: L'agriculture sauvage

Message par Emilienne le 11 Sep 2013 09:54

C'est vrai que j'utilise trop souvent (encore) et donc à tord le terme de mauvaises herbes :(

Ceci dit, j'ai toujours pensé que le chiendent était une vraie engeance :snif: sauf que j'ai vu des racines de chiendent dans mon herboristerie !!! J'ai juste oublié de demander quelle était son utilisation :0
Emilienne
 
Message(s) : 203
Inscription : 18 Août 2013 09:17
Localisation : (84) Avignon

Re: L'agriculture sauvage

Message par satya le 11 Sep 2013 10:20

durétique ,avec le pissenlit ,bon mellange.
d'ailleur il porte bien son nom: pisse en lit. :gene:
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1569
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: L'agriculture sauvage

Message par Livy-Dagore le 11 Avr 2014 21:22

Je souhaite un jour pouvoir récolter des fruits et des légumes sauvages.
Livy-Dagore
 
Message(s) : 686
Inscription : 18 Mai 2013 09:43

Re: L'agriculture sauvage

Message par Ayslane le 14 Avr 2014 12:44

Si ça en intéressent certains, je peux vous mettre des photos de nos plantes adventices comestibles... c'est un sujet que j'aime beaucoup et je connais un rayon de celles de notre jardin. :)
Ayslane
 
Message(s) : 55
Inscription : 25 Mars 2014 20:35

Re: L'agriculture sauvage

Message par flyingdust le 14 Avr 2014 15:42

"Si ça en intéressent certains, je peux vous mettre des photos de nos plantes adventices comestibles... c'est un sujet que j'aime beaucoup et je connais un rayon de celles de notre jardin. "

Oui ça m'intéresserait beaucoup!
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: L'agriculture sauvage

Message par 5oup le 14 Avr 2014 15:54

Avec grand plaisir !

On peut même ouvrir un nouveau topic pour ça, du genre "plantes sauvage comestible" ou "plante sauvage et adventice comestible" ...

J'ai récemment acheter un petit bouquin la dessus très intéressant ;) Me reste plus qu'a étudier ça de plus prêt, mais j'ai déjà découvert de surprenante chose !
Alain CRETON - Plantes sauvages comestibles

Sinon il existe déjà deux sujet sur le fofo la dessus, à voir :
Des plantes sauvages comestibles, "utiles", intégrées...
Plantes sauvages comestibles?
Avatar de l’utilisateur
5oup
 
Message(s) : 160
Inscription : 01 Juil 2012 10:44
Localisation : Poitou-Charentes (79)

Re: L'agriculture sauvage

Message par Neo-Matrix le 14 Avr 2014 17:29

Oui je veux bien aussi et avec plaisir :)
Terrain trouvé
Avatar de l’utilisateur
Neo-Matrix
Site Admin
 
Message(s) : 620
Inscription : 30 Sep 2012 20:05
Localisation : Haute loire (43)

Re: L'agriculture sauvage

Message par Livy-Dagore le 25 Fév 2015 11:56

Eh bien moi je veux pratiquer de l'agriculture sauvage!
Livy-Dagore
 
Message(s) : 686
Inscription : 18 Mai 2013 09:43


Retour vers La permaculture

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]