Permaculture à grande échelle.

Avec la nature et non pas contre elle...

Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 04 Déc 2012 04:06

Bonjour.
Je suis en train d'écrire un livre avec une grosse partie sur l'après-capitalisme.
La permaculture semble bien adaptée poiur les petites surfaces e tles jardins familliaux.
Je voudrais savoir comment et en combien de temps la permaculture pourra nourrir toute la France et ensuite toute la planète.
Cordialement
FerDex
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par jbperin » 04 Déc 2012 19:07

FerDex a écrit :Je voudrais savoir comment et en combien de temps la permaculture pourra nourrir toute la France


12 ans 10 mois 22 jours et 4 heures
jbperin
 
Message(s) : 148
Inscription : 16 Oct 2012 20:54

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par autrevie3 » 04 Déc 2012 22:21

produire c'est bien,distribuer encore mieux...actuellement nous gaspillons la moitié de la production en France
le circuit de distribution devient aussi important que les productions...n'oubliez pas.

un lieux finit prendrai au minimum 3 générations,c'est un stade qui produit le maximum pour un minimum d'entretien.

il est tres difficile d'évaluer cette réponse.
il y a des domaines à expérimenter qui sont délaissé par tout le monde malgré l'immense potentiel,on retrouve le problème énergie,transport et autres découvertes alternatives qui ne peuvent avancer car le problème est bien plus vaste que cela à appréhender.

pour en revenir à la question
si assez de monde s'y mettaient (produire et gérer les récoltes) je dirais 3 ans.
tout est une question d'éveil de "masse"...chaque nouvelles personne augmente l'effet du 100 ième singe.
chemin direct:rayonner d'amour pour ce sujet.

pour rendre les gens libre de leurs temps il faut recréer tout un système de production et distribution alternatif efficace.
hélas toute efficacité alternative devient vite un contre pouvoir au système sournois de dépendance en place.
les influences sont immenses,seul par le nombre nous vivrons une résilience.
et je pense que les mouvement qui prônent la permacultures ont tout compris de cette situation.
une partie de la population sera toujours hameçonné dans un monde de consommation esclavagiste.
c'est toujours une minorité qui influencent l'histoire.
soyez en de quelque manières que ce soit.
autrevie3
 

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 05 Déc 2012 05:14

Bonjour.
Merci à JB Perrin, lauréat remarqué de l'école du rire, de détendre un peu l’atmosphère.
Merci à Autrevie3 pour votre réponse intelligente.
Je sais bien qu'il est difficile de faire des prévisions.
Mais une partie de mon livre parle de l'après-capitalisme, qui ne pourra as faire l'impasse sur l'agriculture, la nourriture, la vraie écologie, et la santé.
C'est pourquoi j'essaie de tenter de ''spéculer'' sur l'avenir.
Cordialement
FerDex
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 05 Déc 2012 05:37

Bonjour
Y a t'il des expériences ou/et des projets d'élevage bovin, avicole, apicoles, caprin ou ovin ?

Y a t'il une conception particulière de l'agroalimentaire ?

Dans "l'après capitalisme" que j'appelle de tous mes vœux, il faudra quand même manger et RAPIDEMENT, nous ne pourrons ni ne devrons surtout pas être dépendants des groupes phytosanitaires qui actuellement nous empoisonnent.

J'espère que malgré mon laconisme, vous comprenez ma démarche et mes préoccupations.
Cordialement
FerDex
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par autrevie3 » 05 Déc 2012 09:46

Y a t'il des expériences ou/et des projets d'élevage bovin, avicole, apicoles, caprin ou ovin ?
en Permaculture?
oui parfois mouton ou chèvre...bovin jamais entendu parlé en France en tout cas.
l'idée est de trouver les essences végétale pour que les bêtes puissent rester une année sur le même parcoure (ou le plus possible)...un Australien ou néozélandai y arrive,visible dans une vidéo de mollison.
fallait trouver les bonnes essences et sa terre s'enrichie malgré les vaches.
une conception de l'agroalimentaire différente? a priori non.
peux être que la permaculture favoriserait naturellement la distribution via les amap car non soumises au catalogue des variétés commercialisable en UE.

http://fr.scribd.com/doc/32224788/LA-PE ... ECONOMIQUE
autrevie3
 

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par thierrysix » 05 Déc 2012 10:35

dans le documentaire, une ferme pour le futur, il y a un exemple il me semble d'élevage bovin : http://www.universalsubtitles.org/en/vi ... fr/232920/
"Ne combattez pas une réalité existante. Construisez un nouveau modèle qui rend l'ancien obsolète !" Richard Buckminster Fuller
Avatar de l’utilisateur
thierrysix
Site Admin
 
Message(s) : 519
Inscription : 01 Déc 2010 16:14
Localisation : Hérault

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 05 Déc 2012 12:42

Merci
Corduialement
FerDex
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par moilamain » 06 Déc 2012 17:11

FerDex a écrit :Dans "l'après capitalisme" que j'appelle de tous mes vœux, il faudra quand même manger et RAPIDEMENT

ça tombe bien, y'a des FAST-FOOD pour ça.

si tu veux t'occuper de cultiver pour 70 millions de personnes vivant en France, vas-y, commence maintenant !
FerDex a écrit :Je voudrais savoir comment et en combien de temps la permaculture pourra nourrir toute la France et ensuite toute la planète.

jbperin a écrit :12 ans 10 mois 22 jours et 4 heures

Je trouve que le réponse de JBperrin est très pertinente, car elle montre bien que la question, elle, ne l'est pas.
à qui revient la responsabilité de nourrir la planète ?
est-ce que la planète est une entité doté d'un seul estomac ?
s'il y a 7 milliards d'estomac sur terre, y-a-t'il un seul cerveau qui capte le sentiment de faim de tous ces estomacs et qui va ordonné une action pour combler le besoin d'alimentation ?


FerDex a écrit :Mais une partie de mon livre parle de l'après-capitalisme, qui ne pourra pas faire l'impasse sur l'agriculture, la nourriture, la vraie écologie, et la santé.
C'est pourquoi j'essaie de tenter de ''spéculer'' sur l'avenir.


Je pense que tu n'as pas encore saisi la finalité de tout le merdier qui se passe sur terre en ce moment.
Voici en quoi la permaculture peut aider à aller vers un monde meilleur :
la permaculture encourage les individus et les communautés à se prendre en main, elle les encourage à assumer la responsabilité de leur existence, et donc, se prendre en main pour que chacun réponde à ses besoins, sans attendre des autres qui le fassent à leur place.

Aujourd'hui la société capitaliste fonctionne comme ça, les gens ne s'occupent pas de répondre à leur besoin vitaux, ils s'occupent de répondre à des besoins imaginaires que la société leur a inculqué (besoin de posséder, besoin de s'élever dans l'échelle sociale, besoin de consommer pour montrer sa réussite, etc.)
Ces faux besoins passant avant les vrais besoins, les moutons esclaves vont acheter leur bouffe au supermarché, y'a plein de produits chimiques dans ce qu'ils mangent, ils trouvent ça bons au goût et ça leur convient, mais ils ne savent pas d'où elle vient, de qui la produit et comment. Il ne savent pas que la bouffe qu'ils achetent, est en réalité dégueulasse pour le corps humain, et que c'est un produit final d'une machine à faire du fric. Ce n'est pas l'agriculture business en elle-même qui produit de la richesse financière, mais c'est la fait que s'il n'y avait pas cette agribusiness, il n'y aurait pas tout le reste (tous les objet de consommation superflus, tous les médicaments dangereux, tous les loisirs distrayant dénués de sens et de tradition...) Car si tu ne peux pas répondre à ton besoin primaire d'alimentation, tu pne peux pas répondre aux besoins secondaires et superflus que la société t'a mis en tête.
L'agribiz produit, spécule, jette la moitié de la production. Dans le cas où toute la production serait utilisé, cela signifierai que ceux qui la consomme serait doté d'une nouvelle conscience faisant qu'il ne faut pas gâcher, bien partager les ressources. Cela les entrainerait aussitôt vers une autre prise de conscience qui se porterait sur la manière de produire cette bouffe. Et là, il y aurait tout simplement un clash. Les gens désormais censé ne voudraient plus manger de cette bouffe produite de manière incensée. Donc l'agribiz s'arrêterait pour laisser place à une agriculture vivrière qui ne pourrait être que local.
Ce qui revient à dire que les communauté s'organiseront localement pour subvenir à leur besoin.

Conclusion, on ne peut pas demander à la permaculture de nourrir l'humanité, on peut seulement encourager les gens et les communauté à prendre conscience et à se prendre en main. À se responsabiliser en quelques sortes.

Bill Mollison, fondateur de la permaculture, a écrit : sans agriculture stable, il n'y a pas de possibilité d'ordre social stable.

La bonne question n'est donc pas : combien de temps faudrait-il à la permaculture pour nourrir le monde,
ni même : est-ce que la permaculture peut nourrir le monde
mais
Comment peut-on aider les gens à se prendre en main pour que chacun mange à sa faim ?
Réponse : en leur apportant un outil qui permet en même temps de prendre conscience et en même temps de passer à l'action. La permaculture peut être cet outil. L'agroécologie de Pierre Rabhi en est un autre, etc.
Donc faîtes des stages, parlez-en, mettez en application.
moilamain
 

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par autrevie3 » 06 Déc 2012 18:20

:-/ :taistoi: les gens vont penser que c'est mon souffre douleur...je ne dirais rien cette fois.
la Pmc c'est quand même pas toujours un but vivrier,mais peux être une entreprise éthique au service des autres,bien enracinée par une application alternative.
le but est bien l'assistance pour rendre libre un plus grand nombre que sois.
s'auto produire c'est bien,produire pour les autres c'est encore mieux,l'impacte est plus grand.
(ce n'est que mon point de vus)
autrevie3
 

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 07 Déc 2012 04:16

Merci de vos réponses qui m'apportent une autre vision.
Cordialement.
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 07 Déc 2012 08:58

Je vous soumets le passage où je parle de la permaculture.
C’est au cours d’un “dialogue” où les participants évoquent l’après capitalisme et quelqu’un présente la permaculture – après l’agriculture bio et bio-dynamique –
Merci pour votre avis dont je sais qu'il est fort critique :

- Je comprends. Et la permaculture ?
- Même si ce n’est pas la solution magique et instantanée, la permaculture est la conception consciente de “jardins” qui copient les modèles et les relations observés dans la nature, visant à obtenir une production abondante de nourriture et d’énergie pour satisfaire les besoins locaux. La philosophie de la permaculture consiste à travailler avec la nature et non pas contre elle. Elle suit une éthique de base (prendre soin de la nature, des l’être humain d’aujourd’hui et de demain, et distribuer équitablement en gérant les surplus.) et prescrit des principes qui permettent une intégration harmonieuse des activités humaines au sein des écosystèmes.
La distribution est un élément essentiel, car aujourd’hui, vous gaspillez la moitié de la production française par des circuits inadaptés.
Il est très difficile de prévoir quand la permaculture pourra remplacer l’agriculture officielle actuelle et ce n’est pas son seul but.
Elle vise plutôt à faire prendre conscience aux gens qu’ils ne s’occupent pas de répondre à leurs besoins vitaux, mais à des besoins illusoires, que la manipulation capitaliste leur inculque : posséder, travailler pour subsister et survivre, s’élever dans l’échelle sociale, consommer, paraitre, etc.
La permaculture encourage les individus à se prendre en main, à être eux-mêmes, individuellement et dans des communautés à échelle humaine. Elle les encourage à assumer la responsabilité de leur existence, et donc, s’autonomiser pour que chacun réponde à ses propres besoins, sans attendre des autres qui le fassent à leur place, à cesser d’être des moutons qui vont acheter de la bouffe “empoisonnée aux pesticides” dans les supermarchés intéressés par le seul profit.
L’exemplarité, l’exemple, sont des éléments qui permettront qu’une partie de la population ne reste pas engluée par un monde de consommation “ovinement” esclavagiste.
C‘est une question d'éveil des populations. Chaque nouvelle personne convaincue nous approchera de l'effet du 100ème singe (nous en reparlerons, car c’est aussi un de vos atouts).
Mais sachez que c'est toujours une minorité qui influence l'histoire.
Soyez de plus en plus nombreux à faire partie de cette minorité.
La permaculture se présente donc comme un projet complet et holistique pour l’après capitalisme.
Le problème, c’est que si l’après capitalisme arrive de façon un peu rapide, vous ne pourrez pas tergiverser, sinon une autre bourgeoisie, une autre oligarchie prendra la place vide.
Le problème c’est qu’il faudra réinventer aussi le travail, l’économie, l’information.
Le problème, c’est que vous ne partez pas de zéro, mais un monde qui a agi contre la nature depuis des dizaines d’années, d’un monde de 6 milliards d’individus déjà fortement contaminés et impactés par les nuisances capitalistes, un monde qui nécessitera de longues années pour rebâtir et remettre à l’échelle humaine.
Ce qui revient à dire que les communautés devront s’organiser localement pour subvenir à leur besoin. Et pour les grosses villes qu’on ne pourra pas détruire, ça va être extrêmement difficile et lent.
Le problème c’est qu’il faudra faire émerger un nouveau paradigme, une nouvelle conscience.
L’exemplarité, l’exemple, sont des éléments qui permettront qu’une partie de la population se désenglue d’un mode de consommation “ovinement” esclavagiste.
C‘est une question d'éveil des populations. Chaque nouvelle personne convaincue nous approchera de l'effet du 100ème singe, nous en reparlerons, car c’est aussi un de vos atouts.
- Il va y avoir beaucoup de monde à convaincre, des sceptiques, des indifférents, des indécis.
Les agriculteurs devraient rapidement être partisans et adeptes. Les pesticides et autres produits polluent notre eau et nos aliments. Mais on oublie souvent - et eux principalement - que les paysans, qui manipulent au quotidien ces substances nocives voire toxiques sont les premiers à en subir les conséquences sanitaires.
- Merci Monsanto et consort. En France, votre projet Ecophyto s’est fixé pour objectif de réduire de 50% les quantités de pesticides d’ici 2018, par contre les ventes de produits pesticides ont augmenté de 2,6% entre 2008 et 2011. Cherchez l’erreur. Non seulement la France, première puissance agricole d’Europe, se classe en queue de peloton écologique en sacrifiant la santé des agriculteurs, mais elle ignore également les dangers potentiels à long terme sur les consommateurs.
- Messieurs les agriculteurs bio et bio-dynamiques et les permaculteurs vont avoir vraiment du travail. Nous allons avoir vraiment du travail.
- Oui ! Et ce sera essentiel !
Vous voyez, sur ce coup-là, il faudra être très fort.
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par satya » 07 Déc 2012 10:14

moilamain a écrit :La bonne question n'est donc pas : combien de temps faudrait-il à la permaculture pour nourrir le monde,
ni même : est-ce que la permaculture peut nourrir le monde
mais
Comment peut-on aider les gens à se prendre en main pour que chacun mange à sa faim ?
Réponse : en leur apportant un outil qui permet en même temps de prendre conscience et en même temps de passer à l'action. La permaculture peut être cet outil. L'agroécologie de Pierre Rabhi en est un autre, etc.


bien d'accord ,le but est d'ouvrir les yeux des gens ,avant tout .

nous avons tout ce qui faut pour produire assez ,sainement et respectueusement pour tout le monde .....
donc la question n'est pas quel technique ,ou quel savoir faut il pour nourrir le monde mais bien que faut il faire pour que les gens comprennent que si ils continue comme ça ,ça tournera court.

la permaculture pour nourrir le monde ,pourquoi pas , mais a quoi bon???
si l'esprit des gens reste le même il n'y auras jamais aucune façon de nourrir la planete ..et même si on y arriverai ,je croit pas que j'aurai le courage de vouloir nourrir un tas d'abruti ,irrespectueux de la vie.
si on continu a gaspiller la nourriture qu'on produit ,comme cela ce fait aujourd'hui .....moi je nourri personne
si on continu a ne rien respecter et prendre comme si c'etait a nous .
la prise de conscience est obligatoire pour evoluer (fini la stagnation ,dans la nature tout ce qui n'evolu pas regresse et c'est contraire a ses lois) .

donc deja la premiere question est :cela vaut-il le coup de nourrir 6 milliard d'humain completement dénaturer ,vicieux et attarder ,egoiste ????? non!

donc avant de penser a nourrir ce monde ,ne faudrais t-il pas qu'il change??? il faut qu'il change ,donc au boulot et désoler de dire ça mais le seul et unique travail est a faire est sur soi !

nos pensés/paroles /actions ce reflete dans le monde , dans l'agriculture .
et on n'a jamais pratiqué quelquechose d'aussi destructeur ,reducteur ,barbare on nage en plein moyen age.

cultivons la paix ,la verité ,et le calme ne cultivons pas la haine , les conflits ,et la division.
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1572
Inscription : 15 Juin 2011 10:17
Localisation : aude (11)

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 07 Déc 2012 10:19

Je comprends.
Quid de la poule ou de l'oeuf.
Faut il d'abord nourrir le monde ou le changer ?
Sinon OK avec vous:;
Cordialement
FerDex
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 07 Déc 2012 11:44

Vous avez cependant une drôle de façon de mettre en pratique votre dernière phrase."cultivons la paix ,la verité ,et le calme ne cultivons pas la haine , les conflits ,et la division." par "Cela vaut-il le coup de nourrir 6 milliard d'humain completement dénaturer ,vicieux et attarder ,egoiste ????? non!"
Ben dis-donc !
Je peux vous dire pour l'étudier dans le cadre de ce livre que j'écris, que s'ils en sont arrivés là, c'est quand mlême à cause de plusieurs décennies de manipulations politiques d'abord, puis ensuite médiatiques.
Certains de vos propos me font froid dans le dos.
Ils ressemblent à ceux qu'on a entendu il y a quelques décennies de l'autre côté du Rhin, vis a vis des Gitans, des communistes, desJuifs et des homosexuels.
Cultivons la paix ,la vérité ,et le calme ne cultivons pas la haine , les conflits ,et la division.
Cordialement
FerDex
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par jbperin » 07 Déc 2012 14:38

Je vous fait part de mes quelques remarques sur le passage que vous soumettez à notre relecture:

Il y a un copier coller en trop dans votre passage.
Vous répétez deux fois l'histoire du 100ème singe.

FerDex a écrit :Elle vise plutôt à faire prendre conscience aux gens qu’ils ne s’occupent pas de répondre à leurs besoins vitaux, mais à des besoins illusoires, que la manipulation capitaliste leur inculque : posséder, travailler pour subsister et survivre, s’élever dans l’échelle sociale, consommer, paraitre, etc.


Selon moi ce principe relève plutôt de la simplicité volontaire. La permaculture l'emprunte car cette approche est en phase avec le respect de la nature qui est recherché en permaculture mais ce n'est pas, à mon avis, un objectif de la permaculture.

Ce qui est vraiment important dans ce que vous dit Moilamain, c'est qu'il est impossible de prévoir combien de temps prendra le passage à la permaculture car ce temps dépend d'un changement de mentalité dont on ne peut pas prédire quand il arrivera (et même s'il arrivera un jour).

FerDex a écrit :La permaculture se présente donc comme un projet complet et holistique pour l’après capitalisme.


Selon moi, telle qu'elle est formulée, cette affirmation est fausse ...
Alors qu'elle deviendrait juste si elle était formulée ainsi: "La permaculture représente un projet quasi-complet et holistique pour l’après capitalisme.".
J'appuierais cette suggestion de reformulation par les remarques suivantes:
- Je ne pense pas qu'on puisse trouver dans les ouvrages écrits par les fondateurs de la permaculture le désir de s'occuper de l'après capitalisme. La permaculture peut démarrer avant la fin du capitalisme et elle peut être très utile si le capitalisme s'écroule. Mais ce n'est absolument pas comme ça qu'elle s'identifie. La formulation que vous proposez donne à penser le contraire. J'ajouterai même, comme je vous en ai déjà fait part dans votre fil de présentation, que la permaculture peut également devenir un moyen de rendre le capitalisme durable (alors qu'il ne l'est pas aujourd'hui). Sous cet éclairage là, la phrase que vous écrivez devient même une contre-vérité.
- La permaculture ne traite pas de tous les sujets sociétaux. je ne suis donc pas certain que le mot holistique soit approprié.


FerDex a écrit :- Il va y avoir beaucoup de monde à convaincre, des sceptiques, des indifférents, des indécis.


Vous pouvez aussi rajouter "Ainsi que des réfractaires et des opposants". Pour vous en convaincre, il suffit de consulter ceux qui ont un intérêt à la survie de l'industrie pétro-chimique ou ceux qui se disent qu'ils n'ont pas à se préoccuper de ce qui se passera sur terre après leur mort. Il n'est pas saugrenu d'imaginer que des hédonistes préfèreront profiter au maximum de ce que la terre peut leur donner .. jusqu'à ce qu'elle soit à sec.

FerDex a écrit :nécessitera de longues années pour rebâtir et remettre à l’échelle humaine


Plus agréable à la lecture serait: "nécessitera de longues années pour se rebâtir et se remettre à l’échelle humaine"


Sinon, à part ces quelques remarques de forme, je regrette que nous ne fassiez pas cas de ce ce que je vous ai dit dans votre fil de présentation car, si réellement vous souhaitez voir arriver la fin du capitalisme et que vous désiriez présenter la permaculture comme un élément clé du nouveau paradigme, vous devriez aussi écrire des choses qui protègent la permaculture de sa récupération, par le système capitaliste.
Est-il si délirant d'imaginer que dans quelques années, on entende des politiques nous expliquer qu'il est désormais possible de laisser mourir des gens sans pouvoir d'achat car leur disparition n'est finalement qu'une chose naturelle et que, selon un principe permaculturel du moindre effort, tenter de faire survivre quelque chose qui n'est pas adapté au système n'a pas d'intérêt ? Je suis certain qu'en puisant dans l'idéologie du darwinisme sociale il est possible d'envisager des scénarios ou la permaculture deviendrait un système ultra oppressif.

On peut aussi imaginer un futur où la permaculture devienne un élément clé du néo-libéralisme. Imaginons un pays où 3 ou 4 propriétaires se répartisse l'intégralité du foncier et où le reste des habitants du pays se retrouvent, au milieu de champs des buttes entourés d'arbres, à ramasser des limaces à la main parce que 3 ou 4 propriétaires n'ont pas envie d'utiliser de l'anti-limace (préférant utiliser le pétrole pour faire marcher leur 4x4 et percevant leurs employés comme de simples prédateurs de limace).
Imaginez alors ces pauvres bougres en train de se dire "Nos aïeux connaissaient la recette d'un anti-limace chimique pour faire ce que nous sommes en train de faire. Pourquoi ne pas envisager d'y revenir?"
Ne ressemblent-ils pas à ceux qui aujourd'hui se disent : "Nos ancêtres savez faire un jardin sans produit chimique .. pourquoi ne pas retrouver leurs techniques et appeler ça de la permaculture ?"

Ce que je veux dire c'est que mettre fin au capitalisme n'a pas réellement d'intérêt en soi.. ce qui est important, en revanche, c'est de mettre un terme aux injustices que ce système a fait naître. La permaculture ne peut rien contre la voracité des prédateurs financiers. Si un jour ils leur faut embrasser la permaculture pour assouvir leur soif de lucre, ils trouveront un moyen de l'intégrer à leurs plans.

Une dernière chose: Je pense que, en plus du changement de mentalité dont parle très justement moilamain, il faut envisager une profonde restructuration du foncier pour donner naissance à une politique permaculturelle .. car, si le passage à la permaculture consiste uniquement à créer des milliers d'emplois d'ouvrier agricoles chez les quelques propriétaires terriens qui possèdent le sol français, nous n'aurons rien gagné à faire émerger la permaculture.
jbperin
 
Message(s) : 148
Inscription : 16 Oct 2012 20:54

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par thierrysix » 07 Déc 2012 16:21

la permaculture ne se réduit pas au jardinage ! le modèle naturel peut inspirer tous les domaines de l'activité humaine. Vous pouvez regarder ce documentaire sur l'argent et l'économie qui fait justement le parallèle avec une forêt climacique : http://nemesistv.info/video/AA56M2N43BX ... fix-vostfr

Sinon je ne pense pas que le capitalisme s'effondrera mais qu'il disparaitra sous l'influence d'une autre utopie qui soit comme il le fût en son temps, viable et enviable. Gageons que ce soit la permaculture.
"Ne combattez pas une réalité existante. Construisez un nouveau modèle qui rend l'ancien obsolète !" Richard Buckminster Fuller
Avatar de l’utilisateur
thierrysix
Site Admin
 
Message(s) : 519
Inscription : 01 Déc 2010 16:14
Localisation : Hérault

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par FerDex » 07 Déc 2012 16:51

Merci JBPERRIN;
Je tiens compte de vos remarques et de celles de votre précédent fil
Mais je n'écris pas un livre sur la permaculture et donc, je ne peux pas tout dire !
Merci
Cordialement
FernDex
FerDex
 
Message(s) : 22
Inscription : 04 Déc 2012 03:58

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par Vladivostok1919 » 08 Déc 2012 10:11

Admettons qu'on parle de Permaculture = "Permanent Agriculture" et donc de "conception et maintenance d’écosystèmes agricoles productifs ayant la même diversité, stabilité, souplesse que les écosystèmes naturels"
(Cela me fait marrer quand je vois des ronchons radoter que "la permaculture ce n'est pas que du jardinage" - c'est juste, on finira par le savoir, mais au final c'est quand même surtout ça, c'est en tout cas le premier pas, et c'est ça qui est bon.:mrgreen: )

Pour le moment, le plus souvent la permaculture évoque des designs de la taille du jardin ou de la petite ferme.
Vu la place prise par la plantation d'arbres et par l'intensité du travail par unité de surface, il devient difficile d’envisager toute cela sur des terrains de 10 hectare ou plus - quand on parle d'un projet a l'echelle d'une famille .
Pourtant en Australie, sous l'impulsion de Darren Doherty (un des personnage actuellement les plus intéressant dans la permaculture Anglo-saxonne, avec Geoff Lawton et Peter Bane) se dégage un courant appelé "Broad Acre Permaculture", autrement dit la permaculture sur grands espaces.
Cela inclue donc des outils comme le "Holistic Management" (un système de rotation du bétail sur les pâturages), le "Keyline Plan" (un système ou on ne laboure qu'un seul sillon en contour sur les lignes de reliefs, qui sert a retenir et a infiltrer les eaux de ruissellement le long des pentes) qui sont des manière de re-fertiliser les sols sur de grandes étendues, telle que celles qui sont "exploitées" par les agriculteurs en conventionnel.





Ici aussi, une bonne interview de Darren Doherty
http://agroinnovations.com/podcast/2010/08/09/episode-100-regenerative-permaculture/

Un bouquin apparemment très bon sur le sujet - Trees on the Treeless Plains by David Holmgren
http://permacultureprinciples.com/resources_trees.php

C'est par la qu'il faut chercher, pour ce qui concerne la "permaculture à grande échelle".

Sinon, l'histoire du 100eme singe est une belle allégorie populaire sur le net, mais elle n'a rien de réelle, cela ne s'est jamais passé.
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco

Re: Permaculture à grande échelle.

Message par thierrysix » 08 Déc 2012 11:31

Vladivostok1919 a écrit :(Cela me fait marrer quand je vois des ronchons radoter que "la permaculture ce n'est pas que du jardinage" - c'est juste, on finira par le savoir, mais au final c'est quand même surtout ça, c'est en tout cas le premier pas, et c'est ça qui est bon.:mrgreen: )


Certes mais quand quelqu'un qui ne semble pas y connaitre grand chose à la permaculture et s'apprête à écrire un bouquin qui mentionne ce sujet, il est peut être intéressant de le signaler, non ?
Après c'est bien de produire mais si nous n'avons pas de système de distribution adéquate, ne risque t on pas de retomber dans les mêmes travers que le capitalisme ?
Les habitats ne doivent ils pas etre bioclimatiques, à énergie positive et autonomes ? et Quid de l'accés à la terre !? propriété privée versus propriété d'usage etc, etc...
"Ne combattez pas une réalité existante. Construisez un nouveau modèle qui rend l'ancien obsolète !" Richard Buckminster Fuller
Avatar de l’utilisateur
thierrysix
Site Admin
 
Message(s) : 519
Inscription : 01 Déc 2010 16:14
Localisation : Hérault

Suivant

Retour vers La permaculture

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)