le jardinier maraicher

Avec la nature et non pas contre elle...

Re: le jardinier maraicher

Message par grandevallee » 02 Fév 2013 11:58

dans les premières années de mon arrivée ici
certains de mes voisins critiquait le fait que j'ai des volontaires, des stagiaires pour m'aider dans mes travaux.( de la jalousie surement)
certains disait que je profitait de ces pauvres mecs, mais en fait
je les laissait vivre sur ma terre , manger a ma table, utiliser
mon matériel,
sans pour autant vraiment les connaitre, aucun lien de parenté.
ces personnes sont toutes venu ici de leur plein gré.
on fait du travail a différents degré,
il y en avait qui voulait vivre une expérience, d'autre qui était dans un mauvais moment dans leur vie et avait besoin de changer d'air
toutes ces personnes qui sont devenue mes amis pour la plupart, sont sortie d'ici avec un peu de mon expérience, et de mon savoir
la même chose pour moi , j'ai appris de chacun,
ça été une très bonne expérience
grandevallee
 
Message(s) : 190
Inscription : 06 Mai 2012 12:09
Localisation : québec

Re: le jardinier maraicher

Message par Gailly » 02 Fév 2013 12:04

Madudu a écrit :Admettons que chaque personne consomme en moyenne 300g de céréales par jour -c'est pas beaucoup-, cela donne une consommation annuelle de 11OKg environ. Admettons que les rendements moyens en céréales soient de 35q/Ha (c'est déjà beaucoup si on admet que nous devrons passer en bio, avec moins de matos et d'engrais), chaque hectare nourri en moyenne 32 personnes. Pour nourrir 200 personnes -et non pas familles- il faudrait donc que chaque céréalier exploite, sans autre main d'oeuvre, environ 6,25 hectares. Pour 200 familles, admettons qu'il faille deux fois plus (femme + gosses), ça fait 12,5Ha : avec un tracteur, un semoir, un épandoir à fumier, des outils de travail du sol et une moissonneuse ça se fait pépére, par contre sans moyens motorisés c'est largement trop. Et encore j'ai compté large !

Admettons que chaque personne consomme en moyenne 100g de viande ou de fromage par jour -c'est très raisonnable-, ça fait une consommation annuelle de 35Kg environ. Admettons que l'on ne donne pas de céréales aux bêtes, sinon il en faudra deux fois plus que prévu, on peut espérer 3000Kg de lait/Vache et un veau/ vache. Si on tue les veaux à la naissance, on conserve tout le lait et on obtient environ 2000Kg de caillé avec des taux de malade. On peut espérer tirer 1500Kg de tomme peu affinée soit la consommation de 15 personnes. Il faut pour une vache un hectare environ, il faut donc que l'éleveur exploite environ 13,5Ha par 200 personnes, ou deux fois plus par 200 familles : 27Ha. Encore une fois, avec ce qu'on a aujourd'hui pas de problème, mais avec des moyens plus rustiques c'est pas possible pour une seule personne.

Admettons que l'on garde le veau et qu'il consomme la moitié du lait -à mon avis c'est un peu juste pour lui-, on obtient donc que l'éleveur nourri deux fois moins de familles par hectare avec du fromage plus le produit du veau, soit environ 7,5 familles/Ha avec le fromage plus le veau. Le veau pendant sa croissance aura besoin du produit d'une prairie moyenne de 0,5Ha, et on peut ésperer qu'il fasse 300Kg -je suis super gentil !- à 8 mois avec un rendement carcasse de 60% soit 180Kg de viande. Le veau nourrira donc environ 5 personnes soit 2,5 familles pour l'exploitation de 0,5Ha. Notre éleveur pourra donc nourrir avec 1,5Ha 10 familles, il devra donc exploiter 30Ha pour 200 familles : c'est pas mieux !

Et encore, on oublie que tout un tas de métiers gravitent autour de l'agriculture et que ces emploies liés aux exploitations (charrons, maçons, charpentiers, maraichal-ferrand...). Il faut revoir tes calculs je crois :) parce que j'ai compté vraiment large !
Je n'ai non plus pris en compte l'espace occupé par les bêtes de travail... mais si c'est la vache qui fait un veau et du lait qui travail, il faut oublier le lait !

Je me suis basé sur les rendements moyens en blé des fermes à la pointe de la fin XIXe -avec beaucoup de main d'oeuvre et des moteurs à vapeur- et sur les performances laitières des bons troupeaux de la même époque. Sauf qu'à l'époque on leur donnait quand même des céréales.


Je ne critique en rien les méthodes modernes,mais me pose juste la question de leur exploitation...en outre,être septique sur certaines techniques ne veut pas dire retourner aux vieux temps,loin de là.
1 artisan par agriculteur:les agriculteurs sont les plus débrouillards (de quoi forger,petite menuiserie,vannerie,etc,dns les fermes)...et tout çà n'enlève rien au fait que si une trés grande majorité d'une société ne vit pas de l'essentiel,elle dérive vers le superflu et les désastre de notre société moderne,parce que plus rattachée à son essence.Et comme c'est le plus grand nombre qui décide en démocratie,une telle majorité ne peux pas être consciente des enjeux si elle a perdu ses racines.

Oui,la société actuelle consomme trop de viande et de laitages au regard de ce qu'elle a besoin:le pire est qu'on produit tant de viande pour des gens qui en ont le moins besoin (administratifs),ce qui pose des problèmes d'obésité et autres maladie avec tout ce que celà engendre.

300 gde cérales/jour par personne me paraît énorme (je ne sais ce qui serait bon,à ce niveau,j'avoue,mais je sais que L'Europe,qui jusqu'à Colomb,ne se nourrissaient que de céréales,a multiplié sa population par trois,fortemment diminué sa mortalité infantile,et sérieusement allongé sa durée de vie,avec l'arrivée de la pomme de terre et de bien d'autres légumes après les importations de plantes issues de la découverte des Amériques.),mais on manque cruellement de légumineuses dans la nourriture,qui outre le fait d'être riches en soi,sont des multiplicateurs d'absobtion de protéines et sels minéraux (ce n'est pas seulement la qualité et la quantité de ce que l'on mange qui est interessant,ce sont surtout les combianaisons et interactions entre les éléments nuritifs qui est important)...manger moins de céréales ne dit ps forcemment ne manger que des patates:il y a des tas d'autres choses à manger que des patates et qui nourrissent trés bien.

Enfin,les calculs qu'il y auraient à faire pour nourrir sainement tout le monde,ne peuvent être basés sur des rendements anciens,et pas plus sur ceux qu'on nous propose aujourd'hui,mais sur ceux qui correspondent à la société qu'on veut bâtir:de celà,dépendra aussi la démographie d'un territoire,mais il est sur que si on veut toujours augmenter la population mondiales afin de fabriquer du consommateur qui produit de l'abstrait,les technologies aveugles guideront notre façon de nous nourrir,et que la permaculture ne trouveras pas sa place dans un tel monde...car la question se pose aussi de cette manière:sommes-nous le nombre parfait pour pouvoir se nourrir de ce que l'on est capable de produire correctement?
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: le jardinier maraicher

Message par Gailly » 02 Fév 2013 12:18

grandevallee a écrit :dans les premières années de mon arrivée ici
certains de mes voisins critiquait le fait que j'ai des volontaires, des stagiaires pour m'aider dans mes travaux.( de la jalousie surement)
certains disait que je profitait de ces pauvres mecs, mais en fait
je les laissait vivre sur ma terre , manger a ma table, utiliser
mon matériel,
sans pour autant vraiment les connaitre, aucun lien de parenté.
ces personnes sont toutes venu ici de leur plein gré.
on fait du travail a différents degré,
il y en avait qui voulait vivre une expérience, d'autre qui était dans un mauvais moment dans leur vie et avait besoin de changer d'air
toutes ces personnes qui sont devenue mes amis pour la plupart, sont sortie d'ici avec un peu de mon expérience, et de mon savoir
la même chose pour moi , j'ai appris de chacun,
ça été une très bonne expérience



Le problème,je penses,n'est pas le fait d'avoir des stagiares (j'ai un peu de mal avec ce mot),mais le fait que les choses soient équitables et sans arrière pensée...ou pas.
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: le jardinier maraicher

Message par satya » 02 Fév 2013 12:34

Gailly a écrit :Je dirais plutôt "ont accès à la culture", que "fait des études"...les études,çà instruit,certes,mais surtout,çà formate...ceci dit,je ne partage pas ton avis:le bon sens paysan était,à mon avis,bien plus riche que l'accès à la culture,comme la plupart des empirismes ont été bien plus riches que les systèmes scientifiques,car ils ont le gros avantage de garder les hommes modestes,parce que proche de la terre et de la matière.En outre,il n'est pas dit que si les hommes n'étaient pas allés en ville,ils n'auraient pas évoluer vers la culture intellectuelle:le forgeron d'un village Africain,à ce jour, est bien plus instruit et sage que la plupart des profs ou scientifiques bardés de diplômes.Et le savoir sans sagesse,c'est comme un bâtiment sans fondation.


merci gailly de remettre les choses en place.
je croit bien que cette façon que tu decrit moilamain ,ce servir de son cerveau ,enfin plutot asservir ,fait que tu peut avoir ce genre de raisonnement ,trés conditionné ,imbu ,.....
j'ai de gros doute sur le passé ,par ce qu'il est trés simple de le changer ,pour faire croire aux gens qu'avant c'etait la misere ,la faim ,les maladies ,les guerres...
ce qu'on apprend a l'ecole sont uniquement les passages horrible ,guerre ,famine ,épidémie....on condense ça comme si ça c'etait passé en 2 ans sauf que ça c'est étalé sur des millier d'année.
aujourd'hui combien y as t'il de pays en guerre ,depuis quand n'a t'il pas eu la paix dans le monde une année entiere???? ça fait 50 ans qu'il y guerre non stop ,ya jamais eu antant de gens qui creve la faim ,les maladies ...ben ça y va aussi.

on nous a bourré le mou pour nous faire croire qu'avant c'etait pire et qu'aujourd'hui c'est la grande vie ,on progresse , moderne et tout et tout .....je croit qu'on a jamais etait aussi bas ,le niveau materiel a un peu avancer mais pas autant qu('il le devrait et le reste aie aie aie........

Madudu a écrit :Parce que l'agriculture conventionnelle ne s'adapte pas à son terroir ? Elle le fait, cessez de croire que l'agriculture intensive est une chose stupide, c'est au contraire une chose ingénieuse ! Inadaptée sans produits chimiques, mais elle a des choses à enseigner, des choses de valeurs à coté d'autres moins admirables.


:/ qu'est qu'on fait la???? on avance ou pas ????? escuse moi madudu ,mais que vient tu chercher sur ce forum???
ça doit pas etre facile pour toi ,tu as surement une formation conventionel ,ou tu as longtemps travailler ddedans ,et ducoup tu te sent viser quand quelqu'un la denigre.tu la defend comme si tu aspirer a ça!!!
ça doit pas etre facile de ce deformater ,s'enlever la merde des yeux ,arreter de ramener toujours tout a ça
par ce qu'il faut etre bien embuer pour ne pas voir que c'est une saloperie nefaste ,il ne faut pas etre trés objectif pour ne pas comprendre que ça rime avec catastrophe.....

au boulot ...active toi :hello:
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1571
Inscription : 15 Juin 2011 10:17
Localisation : aude (11)

Re: le jardinier maraicher

Message par Gailly » 02 Fév 2013 12:43

[quote="moilamain"]toujours en train de critiquer les autres... et sans connaitre...



La ferme du Bec ou les jardins de la Grelinette ne sont pas critiquables parce qu'ils tournent avec des stagiaires. Au contraire, ça montre bien qu'ils ont réussi à tirer leur épingle du jeu en créant un système attrayant.


Disneyland aussi a créé un système attrayant,et à mon sens çà ne prouve pas grandchose:le tout étant de voir pour qui il est attrayant:celui qui entreprend de s'investir dans un projet ou le bobo qui trouve çà trés branchouille de faire un stage en permaculture afin d'aller raconter ses aventures dans les salons de thé le week-end?
Je ne les connais pas,effectivement,et ne me permettrais pas de les juger,mais leur communication ne m'attire absolument pas et ne me donne pas envie de les connaître.

Pour finir,je citerai Nietzche (si mes souvenir sont bons):"On ne juge pas un maître en fonction du nombre de ses disciples,mais en fonction de ce que ses disciples ont apporté à l'humanité"
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: le jardinier maraicher

Message par Madudu » 02 Fév 2013 12:52

:hello:

300g/jour de céréales, pour moi c'est pas beaucoup. Mais chacun est comme il est, je pèse 65Kg pour 1m74 et je perd rapidement du poids quand je ne me nourri pas assez, sans descendre en dessous de 60Kg. Pour moi 65Kg c'est mon poids confort, ça me permet d'avoir une force que je juge suffisante et je fais ce qu'il faut pour m'y maintenir.
Pour un employé de bureau c'est sans doute beaucoup, mais pour quelqu'un que se dépense c'est "normal" à mes yeux. Par exemple en ce moment je ne fais pas grand chose de physique, et je ne mange pas 300g de céréales par jour. Mais pendant les périodes plus intenses je peux dépasser les 500g.

Pour ce qui est des rendements de référence, c'était juste indicatif. Et en l'occurence j'ai choisi un indicateur qui me semble pertinent car nous serons confrontés aux mêmes problématiques : pénurie d'engrais, de matériel, d'énergie. A mon avis on ne pourra pas égaler les rendements du conventionnel aujourd'hui, car il lutte avec des armes que nous n'aurons plus : azote de synthèse, phosphates importés, insecticides, fongicides, herbicides, moteurs très puissants...
En gros le conventionnel, c'est du semi hors-sol, on apporte la bouffe sur place, on supprime la conccurence des autres plantes, on exporte presque tout et on limite drastiquement tout ce qui pourrait se nourrir de toutes les parties de nos plantes. Donc y a pas moyen de faire mieux, car si on accepte de se faire bouffer une partie du magot, que nos plantes ne soient pas autant nourries et qu'elles soient en conccurence avec d'autres les rendements seront forcément moins élevés. Et en fait ça correspond assez bien aux problématiques du XIXe où le bio était la règle. La seule voie de sortie possible, c'est d'exporter un minimum, c'est-à-dire faire de l'élevage ou vivre en communautés restreintes dans lesquelles la merde est bien gérée.

Mais on est d'accord qu'on ne pourra pas, même avec le conventionnel, nourrir l'humanité si elle continue à croître. Nous sommes déjà en surpopulation, et ça on peut pas le régler par une technique ou une loi : guerre civile, guerre entre états, faim, maladie...
Mais après cette souveraine épuration, peut-être que nous pourrons nous nourrir correctement. Faut y survivre, "c'est tout" :nono:
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: le jardinier maraicher

Message par Gailly » 02 Fév 2013 14:26

Madudu a écrit ::hello:

Pour ce qui est des rendements de référence, c'était juste indicatif. Et en l'occurence j'ai choisi un indicateur qui me semble pertinent car nous serons confrontés aux mêmes problématiques : pénurie d'engrais, de matériel, d'énergie. A mon avis on ne pourra pas égaler les rendements du conventionnel aujourd'hui, car il lutte avec des armes que nous n'aurons plus : azote de synthèse, phosphates importés, insecticides, fongicides, herbicides, moteurs très puissants...
:nono:


Pour moi,le poids de ce que l'on produit ou qu'on mange n'est en rien indicatif:100g viande blanche de veau anémiée ne comporte pas autant de nutriments que cette même viande issue d'un veau bien nourri...donc le rendement à l'hectare est,selon moi,une chose absurde,elle n'a de valeur que marchande,et pas nutritionnelle.C'est une vision assez restreinte,à mon sens,de dire qu'un hectare produit 100 quitaux de blé,qui nourrit tant de famille...est-ce que ces familles se nourrissent également de compléments alimentaires,sont-elles vivifiées,sont-elles malades à long terme,et dans ces cas,combien faut-il d'hectares d'usines chimiques pour équilibrer leur nourriture?...donner à manger,ne veut pas dire nourrir et les calculs trop savants d'aujourd'hui ne prennent pas en compte celà...combien d'hectares d'usines pour fabriquer les chimies pesticides et autres qui ne sont pas comptabilisées dans les calculs?...combien d'hectares de centrales d'achats,de bureaux,de voies de transports,d'usines d'emballages,de petits magasins,d'agences de pub,de conseillers en communication,d'hypermarchés etc,pour distribuer ces productions?...On ne peut comptabiliser qu'un système,pas une partie du systéme,au risque de mal évaluer le systéme de production.Depuis,50 ans,c'est un département Français qui est bétonné,tous les dix ans,tant il faut de bâtiments pour organiser la soit disant productivité productivité,les soins et l'occupation des gens qui ne produisent plus et s'adonnent à la société de loisir absolu!

La vraie productivité de l'agriculture conventionelle (et d'une partie de la bio aussi,ce serait de calculer la quantité de nutriments produits sur un hectare,en tenant compte de tous les hectares nécessaires à ce système,et non simplement celui de la production...Là,je suis moins sur que ce soit glorieux!

Voilà pourquoi je parlais de la nécessité d'avoir une population majoritaire qui travaille de ses mains (ce qui ne veut pas dire qu'elle ne travaille pas avec tête,loin de là),et non de théoriciens qui n'ont plus de rapport avec la terre ou la matière (qui est issue de la terre) et que rien ne peut arrêter.

Pour ce qui est des époques passées,tout n'est pas à jeter (on n'a jamais rien bâti d'aussi complexe et d'aussi stable depuis les cathédrales du moyen âge,et avec des architectes plus maçons d'éxpérience que bardés de diplômes,plus imprégné de bon sens que de technologies),le tout est de savoir en prendre les aspects positifs,tout en tentant de les améliorer,et de rectifier les aspects négatifs dans une dynamique d'évolution constante.Nous sommes loin d'être parfaits (dans le sens éspèce aboutie),et nous fairons des erreurs.La permaculture mise en pratique aujourd'hui sera probablement désuète dans un siécle,parce que nous avons encore plein de choses à apprendre...mais ce qui importe,c'est qu'elle aura contribué à l'évolution de l'humanité et de l'agriculture(je l'éspère),et que les générations futures pourront s'appuyer sur les connaissances acquises pour les dépasser à nouveau,à chaque génération.
Modifié en dernier par Gailly le 02 Fév 2013 16:02, modifié 6 fois.
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: le jardinier maraicher

Message par Gailly » 02 Fév 2013 14:43

satya a écrit :et si ces 200 familles plantent quelques noyer ,chataigner ,noisettier , et qu'ils prenent un peu de temps a la recolte ???

et si ces gens apprenne a reconnaitre les sauvages comestibles

et si les gens fesait pousser un peu de patate chez eux ,c'est assez simple et sans trop de travail.

et si les gens manger moin de céréale ,viande ,fromage .

et si les poullailler clapier (bien geré)ce multiplier chez les particulier (comme avant)

et si on arreté de bouffer du veau ,et de leur piquer leur lait !!!!

et si les grande culture n'existai plus !!!!! uniquement des petites ou moyennes ,ducoup plus besoin de grosse machinerie.
un tracteur ,un epandoire ,une moissebat , et un credit!!!!!

et si on arreté de prendre comme reference ce qui ce passe maintenant pour faire des conparaisons!!!!!

faut en finir avec ça ,c'est le moyen age .il est temps de prendre un virage ,reveillons nous .
sortons du shema actuel ,tant pour tant ,etc changeons nos mode de vie ,par ce qu'il ne sont pas viable.
changeons notre facon de voir les choses ,un tout autre monde est possible ,et c'est pas en nous cramponnant a l'ancien et en essayant de le modifier legerement que ça avancera.
il faut du neuf.

Gailly a écrit :Il est interessant de parler de la productivité des sols et d'en connaître toutes les possibilités,mais est-il vraiment utile de l'exploiter au maximum pour autant?...c'est,à mon sens,une question à se poser.


si tout le monde revient un peu a cultiver la terre ,on ce rendra bien vite compte qu'on a trop , que manger ,une fois un system installé ,est bien aisé.
ducoup toute ces question productiviste ,tant a l'hectar ,apport d'engrais et compagnie n'ont plus leur place.
c'est juste pour les passionné....ce qui aime faire du calcule ,et des bulle avec leur cerveau.



Sans compter que s'il y avait un peu plus d'espaces sauvages et moins de sociétés de chasses trop mal gérées,il y aurait plus de gibiers à partager raisonnaablement,moins de cours d'eaux poluués,et plus de poissons pour les villageois (donc moins de protéines animales à élever)...je ne sais plus dans quel département Français,il y a une plaque sur le presbytère,genre"l'évéché de ...interdit de donner plus de trois fois par semaine du saumon aux indigeants"...aujourd'hui,on a des agriculteurs qui vont aux restos du coeur chercher des boîtes cassegrain,parce qu'ils ne savent plus cultiver un plant de tomate et quelques radis sur le deux cents hectares!
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: le jardinier maraicher

Message par Madudu » 02 Fév 2013 16:30

Gailly a écrit :La vraie productivité de l'agriculture conventionelle (et d'une partie de la bio aussi,ce serait de calculer la quantité de nutriments produits sur un hectare,en tenant compte de tous les hectares nécessaires à ce système,et non simplement celui de la production...Là,je suis moins sur que ce soit glorieux!


On était déjà d'accord là-dessus, pas la peine de faire tout un patacaisse :-p

Par contre je vois mal comment tu veux faire des calculs approximatifs avec des variables que l'on ne connaît absolument pas. La valeur nutritionnelle d'un grain de blé va dépendre de la variété, de l'année, de la fertilisation, du type de sol, des conditions de récolte et de stockage et... des nutritionnistes :happy1:
Il ne s'agit pas de débouché sur une vérité, simplement d'avoir un ordre de grandeur. Et puis chercher une vérité c'est ne jamais trouver, mais on est pas tous dans la démarche scientifique... alors certains cherchent encore des vérités :-p


Gailly a écrit :aujourd'hui,on a des agriculteurs qui vont aux restos du coeur chercher des boîtes cassegrain,parce qu'ils ne savent plus cultiver un plant de tomate et quelques radis sur le deux cents hectares!


Si tu traites tes "adversaires" par le mépris, c'est que tu ne les connais pas. Parmi eux y en a un paquet qui sont peut-être digne de ton mépris, mais c'est comme partout et il y en a de bien meilleur que toi et moi.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: le jardinier maraicher

Message par toots » 02 Fév 2013 17:06

Madudu a écrit :Parce que l'agriculture conventionnelle ne s'adapte pas à son terroir ? Elle le fait, cessez de croire que l'agriculture intensive est une chose stupide, c'est au contraire une chose ingénieuse ! Inadaptée sans produits chimiques, mais elle a des choses à enseigner, des choses de valeurs à coté d'autres moins admirables.

toots a écrit :Ce que je mettrais en rapport avec la permaculture ou l'agro écologie c'est que pour ces courants tu ne peux pas généraliser des techniques mais que chacun doit trouver des choses adaptés au lieu ou il se situe.
Elle dénonce une récupération par la science de ces courants, la technique aussi poussé soit elle ne vaut rien sans le contexte.


Nan mais faut redescendre sur terre, et parler de choses que l'on connait... Si vous voulez parler du conventionnel, allez parler à ceux qui pratiquent, allez aux sources de leurs infos : arvalis, INRA, syngenta mais aussi le forum ACE spécialisé dans les soupes bas volumes, ou le site de l'agriculture de conservation...
La "récupération par la science" ! Tu veux que ce soit un prêtre new-age qui s'en occupe ? La technique ne vaut rien sans le contexte... les techniques se raisonnent en fonction du contexte, mais faut pas croire qu'une technique c'est un truc abstrait que l'on peu appliquer partout. Une technique c'est un ensemble de pratiques que visent à passer d'un état initial à un état final, avec des objectifs et des contraintes. Par exemple tu veux semer, bah tu pars d'un terrain nu prêt à acceuillir le semis et tu veux obtenir un champs semé : tu vas pratiquer une technique de semis en fonction de tes objectifs et tes contraintes.


Je connais très bien le conventionnel pour y avoir travailler pendant 5 ans dans toutes sortes de culture. C'est marrant que tu parles de la soupe bas volume une personne en a parlé à la conférence à laquelle j'ai assisté (peut être toi). Quand je parle de récupération par la science je fais référence par exemple aux extraits de plantes "type purin d'ortie" honteusement interdit car ce n'est pas une molécule de synthèse et dite non stable... Bref je trouve que parfois on verse dans une "scientifisation" poussé à l'extrême virant parfois vers un totalitarisme irréfutable faisant abstraction du ressenti. Je n'ai personnellement rien contre la science qui peut être très utile mais il faut laisser la place à toutes les idées (j'ai moi même une formation scientifique).
Moi même voulant cultiver des céréales je lorgne sur tout ce qui peut exister et notamment les TCS (que je trouve inadapté pour de petites structures).
toots
 
Message(s) : 48
Inscription : 20 Mars 2012 12:51

Re: le jardinier maraicher

Message par Gailly » 02 Fév 2013 19:09

Madudu a écrit :
Par contre je vois mal comment tu veux faire des calculs approximatifs avec des variables que l'on ne connaît absolument pas. La valeur nutritionnelle d'un grain de blé va dépendre de la variété, de l'année, de la fertilisation, du type de sol, des conditions de récolte et de stockage et... des nutritionnistes :happy1:
Il ne s'agit pas de débouché sur une vérité, simplement d'avoir un ordre de grandeur. Et puis chercher une vérité c'est ne jamais trouver, mais on est pas tous dans la démarche scientifique... alors certains cherchent encore des vérités :-p


Si tu traites tes "adversaires" par le mépris, c'est que tu ne les connais pas. Parmi eux y en a un paquet qui sont peut-être digne de ton mépris, mais c'est comme partout et il y en a de bien meilleur que toi et moi.



Je n'ai pas besoin de spécialistes:depuis que j'ai quitté la ville et un certain mode de vie,j'ai changé mon alimentation (moins de céréales,plus de légumineuses,moins de cuits et plus de crudités,plus de variétés de légumes et de fruits,plus de constance dans la vie quotidienne,etc),et tous les petits tracs de santé que j'avais ont disparu petit à petit (alimentation ou moins de stress?)...Je suis aussi les discours de scientifiques qui ne suivent pas aveuglement le système ( Belpomme,Jacquart,Morin,etc),c'est interessant mais celà ne gère pas ma vie non plus...les nutritionnistes???...c'est formaté et çest une émergeance de grandes firmes agro-alimentaires!

Je ne vois pas çà comme çà,c'était juste l'exemple d'un fait...les agriculteurs conventionnels sont le maillon d'une chaîne,pour moi,pas la chaîne entière:ils ont leur responsabilité dans le système,mais pas toute...ceci dit,on a le droit de se poser des questions et certains le font,pas d'autres...je prétend à produire de la nourriture:si je dois aller au restos du coeur demain,je me poserai des questions!...ceci dit,j'ai des rapports interessants,voire amicaux avec certains vieux agriculteurs du conventionnel.Je n'ai pas de soucis avec le fait que les gens aient pu faire des erreurs,pas même avec ceux qui en font encore,ce qui me gêne,c'est de ne pas s'en rendre compte ou de le dénier et de ne pas chercher à remédier.
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Précédent

Retour vers La permaculture

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)