des toilette sèche sans pétrole ?

Tous les sujets concernant le bâtiment, le bricolage, l'équipement

des toilette sèche sans pétrole ?

Message par peak-oil » 21 Jan 2011 16:11

voilà une quéstion qui me retourne le cerveau depuis longtemps et à laquelle vous allez surement pouvoir m'aider à répondre:

quel source de carbone utiliser dans des toilettes sèche sans qu'elle ne soit produite en consommant de l'énergie (pétrole, élec, et même "renouvelable") si ce n'est de l'huile de coude? exit donc sciure de chez la scirie du coin, déchet vgto broyés...

j'ai déjà pensé à la bale de céréale, mais lequel en produirait le plus ? n'ayant pas encore démarré ma culture de céréale (cf ma présentation http://forum.permaculture.fr/viewtopic.php?f=12&t=1204 ), je ne peut pas encore y répondre.

Feuille sèche et broyées ? bref tout ce qui vous passe par la tête m'aidera à trouver une solution !!!

Faites chauffer les méninges !
"Il faut savoir vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre" (Gandi)

"Tout enfant est le futur adulte d'un monde sans pétrole..." (Geispe)
Avatar de l’utilisateur
peak-oil
 
Message(s) : 23
Inscription : 16 Jan 2011 21:04
Localisation : domfront 61

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par geispe » 21 Jan 2011 16:31

terre, cendres de bois, feuilles mortes, sable, sciure... (on a aussi de la sciure si on scie son bois à la main, mais on en a beaucoup moins) etc...
geispe
 
Message(s) : 278
Inscription : 25 Mars 2009 10:57
Localisation : alsace - vosges du nord

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par alix » 21 Jan 2011 16:31

les feuilles sèches sont très bien , je suis plus réservé sur les dérivés de céréale car ils risquent d'attirer les rats et les souris.je pense que l'on peut utiliser les restes des bouilleurs de cru, rafles de maïs, en fait tous les produits carbonés ayant un pouvoir couvrant et absorbant.
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par peak-oil » 21 Jan 2011 16:41

quand tu dit couvrant tu veut dire qu'il faut que leur taille soit réduite (d'où mon idée de feuille broyées), des feuilles entières même sèche ne doivent pas être très efficace ?!
"Il faut savoir vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre" (Gandi)

"Tout enfant est le futur adulte d'un monde sans pétrole..." (Geispe)
Avatar de l’utilisateur
peak-oil
 
Message(s) : 23
Inscription : 16 Jan 2011 21:04
Localisation : domfront 61

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par alix » 21 Jan 2011 16:55

la petitesse des éléments facilite le dépot sur les matières soit avec une boite soit avec la main le pouvoir couvrant a une importance sur l' étouffement des odeurs, pour ce qui est de l'urine plus les éléments sont fins plus la surface et les capacités d'absorption sont importantes
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par alix » 21 Jan 2011 17:00

Geispe tu preconises du sable , n'a tu pas peur de limiter voir d'empêcher la décomposition des matières , Par exemple on retrouve couramment des crottes de chat dans le sable qui restent intactes après un temps très long
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par peak-oil » 21 Jan 2011 18:23

j'avais lu que l'usage de terre et de sable n'était pas très adapté... pas assez de carbone et pouvoir absorbant faible ??? je ne vois pas pourquoi la bale attirerai plus les rongeurs que la paille ?! est-ce que quelqu'un a déjà essayé d'utiliser de la bale ? sinon quel céréale en produit le plus ? avoine, orge, seigle, blé, millet ou peut être une autre plante à laquelle je ne pense pas ? l'enveloppe des graine de phacélie est pas mal, mais je n'ai pas assez de surface pour me permettre de lui réserver beaucoup de place.
"Il faut savoir vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre" (Gandi)

"Tout enfant est le futur adulte d'un monde sans pétrole..." (Geispe)
Avatar de l’utilisateur
peak-oil
 
Message(s) : 23
Inscription : 16 Jan 2011 21:04
Localisation : domfront 61

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par alix » 21 Jan 2011 21:03

je pense que la bale est trop légère mais tu peux essayer celle d'avoine tu nous donneras le résultat
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par Nicollas » 21 Jan 2011 21:28

C'est pas accessible à tout le monde, mais peut être que le mieux c'est de chier dans l'eau et d'en faire du biogaz, ou de nourrir les poissons (quid des transmitions pathogènes ?)
Nicollas
 

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par alix » 21 Jan 2011 21:39

il y a eu sur le forum un post ou il parlait de l'élevage des poissons et recommandais justement de faire très attention aux matières fécales à coté des bassins d'élevage . faire dans l'eau équivaut a tirer la chasse en terme de pollution.
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par geispe » 21 Jan 2011 22:10

Geispe tu preconises du sable, n'a tu pas peur de limiter voir d'empêcher la décomposition des matières , Par exemple on retrouve couramment des crottes de chat dans le sable qui restent intactes après un temps très long

je préconise surtout de faire avec ce qu'on a sous la main... j'ai tout ce que je cite et vu que les toilettes sèches sont vidées et compostées à l'extérieur avec plein d'autres choses je trouve que çà ne pose pas vraiment de problèmes.
en fait j'utilise essentiellement sciure, cendres et terre. les feuilles mortes prennent trop de volume si elles sont sèches, et sont tout au plus intéressantes lorsqu'elles sont déjà à moitié décomposées et humides. ma terre étant par endroit fort sablonneuse et le sable lourd, je ne l'utilise pas couramment.

je ne me risquerais pas à polluer l'eau avec des excréments, ni autre chose, d'ailleurs. l'eau des sources et ruisseaux et rivières doit rester pure pour ceux en aval.
geispe
 
Message(s) : 278
Inscription : 25 Mars 2009 10:57
Localisation : alsace - vosges du nord

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par Nicollas » 22 Jan 2011 09:12

Chier dans l'eau pollue par percolation des eaux dans les nappes non ?

Si l'eau est confinée (dans des cuves) et ensuite correctement épendue (sur des matières carbonée, près d'arbres à mulch qui prélèvent beaucoup, eau épendue en petites quantités), y a t-il des risques de contamination ?

Pour revenir à la question précédente, si on a un terrain assez grand et en pente, on peut faire des toilettes surélevées et là pas besoin de sciure (juste de matière sèche et carbonée pour son derrière) puisqu'il n'y a pas de problème "d'odeur immédiate", on peut du coup rajouter de la matière carbonée plus grossière,j'imagine ?
Nicollas
 

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par alix » 22 Jan 2011 10:04

plus la matière carbonée est grossière plus sa décomposition sera lente et plus l' azote des matiéères fécales aura tendance a se lessiver ,l'ideal est je crois d'avoir un melange équilibré comme pour un tas de compost ordinaire
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par Nicollas » 22 Jan 2011 10:18

Le problème c'est de produire ces matières sans trop de temps, d'énergie et localement, comment faire ?

Pour le lessivage, je suppose que ce n'est pas cas que si l'eau atteint le tas, ce qui n'est pas forcément le cas si les toilettes sont couvertes et qu'il y a séparation de l'urine. On peut aussi envisager une solarisation ou une ventilation passives, mais je ne sais pas trop la valeur de ce que l'on en ressort pour les cultures.
Nicollas
 

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par autrevie2 » 22 Jan 2011 22:52

les bactéries du "biogaz" sont bien trop fragile aux faibles contrastes de température,le biogaz est donc fort complexe à mettre en oeuvre,sauf en pays tropicale.
je pense que les plus simple c'est d'ajouter les matières qui manquent (en générale de l'azote) les tontes d'herbes par exemple,ou le foin,ou de la paille pourrie en anaèrobiose pour que la lignine se soit fait mangée.
des que le tas est assez gros,c'est partie! et bonjour les "corvés" de retournement du tas.
le réseau Francais des toilettes à litière est en se moment chez moi en train de discuter tres sérieusement depuis deux jours,je ne suis pas leurs conversations désolé,je pourrais vous faire une synthèse peux être.
en tout cas légalement ca passe.(pour le moment) mais y a de quoi se tâter,car rares sont ceux et celle qui compostent "dignement" leurs toilettes sèches(phase chaude) en générale le tas est laissé dans un coin et ont y touche deux ans apres faute de trois,l'idéal serait de 4 car les colyformes vivent 2 à 3 ans!sans parlé de la grosse lexiviation que cela entraine (oui une toiture suffirait pour qu'il n'y a plus de problèmes) en tout cas la phase chaude fait évaporer une tres grande partie du phosphore.
Apparemment trop de gens se lancent insouciant dans "je fertilise mon jardin avec mes toilettes sèches"l'info est passer trop vite,superficiellement...
la phyto je trouve loin d'être une solution pertinente,en tout cas tan qu'ont appellera ca comme ca...Car les plantes n'absorbent presque rien,ce sont les bactéries qui font tout le boulot.
autrevie2
 

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par loreley » 23 Jan 2011 10:30

Et les toilettes à l'ancienne ca donne quoi niveau repercussions? J'ai une connaissance qui a ce qu'elle appelle une toilette à puis perdu il me semble: un gros trou dans la terre, le chiotte par dessus et quand c'est plein on recouvre de terre et on fait un nouveau trou... Sauf qu'elle se sert quand même d'une chasse d'eau classique, alors vive le lessivage je suppose... je suppose que ca evite aussi les odeurs, mais il y a peut-être un autre système possible pour les éviter. Je me demande surtout si niveau écologique, c'est valable (dans une hypothétique version sans chasse d'eau)?
loreley
 
Message(s) : 59
Inscription : 02 Août 2010 08:05
Localisation : Hérault

Re: des toilette sèche sans pétrole ?

Message par Vladivostok1919 » 23 Jan 2011 10:37

@ Loreley

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arborloo

L’Arborloo est une toilette simple et écologique constituée d'une petite fosse surmontée d'un plancher ou d'une dalle, et d'une superstructure simple. Après remplissage, les excréments compostés sont exploités directement sur place comme engrais grâce à la plantation d'un arbre sur le site.
Le nom est une combinaison de « arbor » (arbre en latin) et de « loo » (nom familier des toilettes en anglais).

L'usager ajoute un peu de matière organique après chaque utilisation afin de générer du compost : il peut ajouter de la terre avec un peu de cendres, et de temps en temps quelques feuilles.

Le plus courant est d'avoir une fosse circulaire (plus facile à creuser) d'environ 80 cm de diamètre, pour une profondeur allant de 70 cm à 1,5 m, plus couramment 1 à 1,2 m. Le volume utilisable varie ainsi de 300 à 700 litres, soit une durée d'utilisation de 4 à 9 mois pour une famille moyenne.

Une fois la fosse quasiment remplie, la plate-forme et la superstructure sont déplacées sur une nouvelle fosse, tandis que l'autre est comblée avec de la terre.
Un arbre y est alors planté, fruitier autant que possible, de façon à utiliser cet engrais.
L'opération est répétée à chaque fois que la fosse est pleine, d'où l'expression de « latrine mobile ».

Les risques sanitaires et environnementaux sont considérés comme très faibles[13] : à moins que la nappe phréatique ne soit particulièrement haute, la faible profondeur de la fosse (75 cm à 1,5 m) empêche les pathogènes de polluer l'eau souterraine


Cela à été testé sur plusieurs type de climats...
A priori, intéréssant pour des petits arbres, car j'ai des doutes sur la possibilité pour les racines de s'accomoder de la transition entre le sols ou l'arbre est planté, et le sol environnant; j'imagine que dans ce cas là, les racines se confines à la partie "Arborloo", et s'enroule sur elle même, surtout si le trou est rond..

Un trou carré semble surement plus judicieux, (pour que les racines s'engouffre plus facilement dans les coins, et ne s'enroulent pas sous l'arbre)
Ils parle du muriers dans l'article, qui s'accomoderais bien à l'arborloo.

A mon avis aussi, il y a 2 trucs impératifs pour ce genre de dispositifs.
Faible profondeur et non présence d'une nappe phréatique en dessous.
-

Pas la meilleur solution de toute façon, vue les riques de contamination toujours présents
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco


Retour vers Habitation, structures, matériel

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité