Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Tout sur les plantes: potagères, vergers, céréales, engrais verts, tapissantes...

Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Mattier » 22 Nov 2015 18:20

Mon terrain de 100 m de long est bordé sur sa longueur est d'un roncier assez inextricable. Je doute d'en venir à bout par les méthodes classiques (sécateur et débroussailleuse) !

J'ai lu sur http://permaforet.blogspot.fr/2014/09/comment-cultiver-avec-les-ronces.html que lutter contre les ronces était vain, et ne faisait que les renforcer.

Comme je compte de toute façon planter une haie à cet endroit, je pense donc pouvoir les étouffer à terme, l'article en question les décrivant comme des plantes pionnières pré-forestières s'effaçant dès que les arbres prennent le relais.

Je pense planter mes arbres parmi ces ronces et, en attendant que les arbres poussent et les surplombent dans quelques années, je voulais planter au pied de ces ronces des plantes qui leur fassent concurrence, en se servant d'elles comme support pour finalement les couvrir plus ou moins.
Par exemple, j'avais comme idée d'utiliser le houblon, dont la croissance est très rapide et qui pourrait peut-être les couvrir chaque été.
Je pensais aussi au Kiwi, mais j'ignore s'il est assez vigoureux et rapide pour cela.
Enfin, pourquoi pas des annuelles en pagaille comme le volubilis ou la capucine grimpante ?

Disons que je ne veux plus les voir progresser, mais les stabiliser quelques années me conviendrait, pendant que je m'occupe du reste du terrain, bien suffisant dans un premier temps... Une sorte de "remplacement" doux et progressif par les futurs arbres de la haie m'irait parfaitement plutôt que de me ruiner la santé à me battre contre la nature, plus forte que moi !

Que pensez-vous de cette stratégie ? Et de ces plantes ?
Quelle est votre expérience avec les ronces ?
Avez-vous d'autres idées de stratégies, ou d'autres plantes efficaces ?
L'humilité et le doute sont deux vertus qui ont un contraire commun : la suffisance.
Mattier
 
Message(s) : 14
Inscription : 08 Août 2015 15:32
Localisation : Un terrain dans le Perche (28)

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Mattier » 22 Nov 2015 18:34

J'avais oublié le Miscanthus, que je redécouvre en lisant le sujet sur ce forum...
Bonne idée ou pas ? Il pourrait parfaitement étouffer les ronces, dirait-on, pousser très vite, et produire de la biomasse pour le reste du terrain...
L'humilité et le doute sont deux vertus qui ont un contraire commun : la suffisance.
Mattier
 
Message(s) : 14
Inscription : 08 Août 2015 15:32
Localisation : Un terrain dans le Perche (28)

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par thierrysix » 22 Nov 2015 20:56

peut etre une piste pour toi :

"Ne combattez pas une réalité existante. Construisez un nouveau modèle qui rend l'ancien obsolète !" Richard Buckminster Fuller
Avatar de l’utilisateur
thierrysix
Site Admin
 
Message(s) : 519
Inscription : 01 Déc 2010 16:14
Localisation : Hérault

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Mattier » 22 Nov 2015 21:44

Merci. J'avais lu l'article, mais pas vu la vidéo...

Donc, l'idée serait de planter ma haie à travers les ronces et de laisser les ronces l'accompagner, en "tressant" ses branches régulièrement dans le sens de la haie.

La réflexion continue !
L'humilité et le doute sont deux vertus qui ont un contraire commun : la suffisance.
Mattier
 
Message(s) : 14
Inscription : 08 Août 2015 15:32
Localisation : Un terrain dans le Perche (28)

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Madudu » 23 Nov 2015 13:00

Sinon, un coup de tonte/fauche/broyage par an en période de végétation : celles qui sont déjà installées disparaîtront en quelques années, ailleurs elles ne pourront pas s'installer.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Andre » 24 Déc 2015 20:49

J'en avais beaucoup chez moi.

L'erreur à ne pas faire est de passer la débroussailleuse en laissant s'échapper des rameaux sur le sol. Tout repart de plus belles !

Maintenant je taille chaque rameau que je mets dans une brouette pour en faire des grosses boules bien tassées que je laisse sécher en surveillant bien qu'il n'y ait pas de réenracinement.

Une fois les rameaux taillées je descends le plus profond possible à la pelle beche pour déraciner au maximum la souche et en quelques années j'ai réussi à bien limiter le problème.
Andre
 
Message(s) : 65
Inscription : 09 Août 2008 14:43

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Corpse Grinder 666 » 28 Déc 2015 21:25

avec la debroussailleuse il est necessaire d'utiliser le bon couteau (avec les extremités repliés) et manipulation de la debroussailleuse de haut en bas :
http://www.oupsala.com/image/big/93d6431caa9baa5d0348db0d7f90792c.jpg
avantage ajout de carbone au sol .
inconvenient en dehors du petrole, ne detruit pas la racine de la ronce donc il est necessaire d'être dessus très souvent à l'année, afin de voir le terrain enfin s'eclaircir , par contre ne pas tarder pour planter un maximum ;)
Avatar de l’utilisateur
Corpse Grinder 666
 
Message(s) : 531
Inscription : 16 Mars 2008 15:08

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Sebctop » 29 Déc 2015 18:48

Mattier a écrit :J'ai lu sur http://permaforet.blogspot.fr/2014/09/comment-cultiver-avec-les-ronces.html que lutter contre les ronces était vain, et ne faisait que les renforcer.


... mouhaip... Des ronces, c'est pas les Monstroplantes quand même !!!... ;-) :mdr1: :modo:

2 ou 3 passages avec des objets tranchants et çà les calmera quand même ! :happy1:
Perso, je ferai des trous à la cisaille la ou tu as besoin et je palisserai le reste.... parce que c'est bon les mures !!! :hehe:

Si tu veux couvrir par d'autres plantes, attention à ton exposition aussi. Si c'est une ronce d'ombre ou de soleil? Tu ne pourras pas mettre les même plantes.
Le Kiwi n'est clairement pas assez vigoureux quand il est jeune pour rivaliser avec une ronce installée. Tente les annuelles grimpantes. Mais mon avis est que tu n'arriveras pas à les étouffer comme cela.

J'ai un bosquet de ronces de soleil bien installé. Au printemps, j'y mettrai sans doute des pieds de melon ou de concombre à grimper... ;-)
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 419
Inscription : 24 Nov 2015 10:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par reflets de vert » 10 Jan 2016 15:21

Salut!

Je suis sur un terrain bourré de ronces!

J'adore faucher, je trouve que c'est ce qu'il y a de plus efficace. Attention il faut prendre une faux à fer large et épais; les faux à herbe ne sont pas assez rigides et épaisses pour couper des tiges bien lignifiées.
Je fais un malheur avec la faux, souvent sous les ronces il y a des choses qui poussent.
Si on fauche régulièrement on finit par les épuiser, c'est pas bien méchant les ronces.

Elles sont très utiles en vannerie (il faut racler les épines avec un couteau) et donc pour attacher et lier vignes, arbres, etc…
Les bourgeons de ronce sont très bons à manger.
Les jeunes tiges de printemps encore cassantes sont bonnes à manger. J'ai pensé aussi les lactofermenter.

J'ai planté sur mon terrain une bonne sorte (gustativement entre autres) de ronce sans épines. Et du framboisier. Framboisiers et ronces appartiennent au même genre Rubus, et sont donc très proches. Ça devrait bien pousser là où avant il y avait des ronces sauvages.

Pour les ronces sauvages il ne faut pas oublier non plus les mûres…!
reflets de vert
 
Message(s) : 44
Inscription : 10 Fév 2010 00:31

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par 0tyugh » 10 Jan 2016 21:13

Les ronces sans épines, j'en ai trouvé aucune qui ait un goût viable comparé aux sauvages, je suis mal tombé donc ? :o
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 1007
Inscription : 17 Déc 2013 21:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Emilienne » 11 Jan 2016 08:59

reflets de vert a écrit :Framboisiers et ronces appartiennent au même genre Rubus, et sont donc très proches. Ça devrait bien pousser là où avant il y avait des ronces sauvages.


Pas chez moi en tout cas ! J'ai des ronces en veux-tu, en voilà (délicieuses par ailleurs), mais je n'ai rencontré aucun succès avec les framboisiers jusqu'à présent.
Emilienne
 
Message(s) : 221
Inscription : 18 Août 2013 10:17
Localisation : (84) Avignon

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par jd-geneva » 15 Jan 2016 15:10

Emilienne a écrit :Pas chez moi en tout cas ! J'ai des ronces en veux-tu, en voilà (délicieuses par ailleurs), mais je n'ai rencontré aucun succès avec les framboisiers jusqu'à présent.


Chez moi, les ronces marchent bien, mais je n'avais pas de succès avec les framboises.
Depuis que je les ai mises sur des buttes elle vont super bien.
Et je précise que pour les autres plantes les buttes ne fonctionnent pas chez moi (ce qui fonctionne c'est le BRF sur sol d'origine).
Avatar de l’utilisateur
jd-geneva
 
Message(s) : 195
Inscription : 04 Avr 2014 09:26
Localisation : F 74 Marlioz

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Madudu » 15 Jan 2016 16:44

Le framboisier est une ronce d'altitude, plutôt sur sol siliceux (filtrant et un peu acide).
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Sebctop » 15 Jan 2016 17:40

Et le framboisier est une plante mycorhizée également. Elle a besoin d'une association avec un champignon qui se nourrit de bois mort. BRF ou branche morte au pied du Framboisier = le Bonheur ! ;-)
Hervé Coves en parle dans une des ses vidéos. La gestion holistiques des pucerons, je crois?...
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 419
Inscription : 24 Nov 2015 10:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Madudu » 15 Jan 2016 20:26

C'est vrai, en préventif contre pucerons la faim d'azote ça marche bien :P
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Sebctop » 22 Jan 2016 00:28

Madudu a écrit :C'est vrai, en préventif contre pucerons la faim d'azote ça marche bien :P


Oh lui !... la mauvaise fois... :fouet1: :fesse: :fouet1: :fouet1:

J'ai retrouvé la vidéo d'Hervé Coves qui parle des Framboisiers mycorhizés et de leur écosystème. C'est celle-ci:
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 419
Inscription : 24 Nov 2015 10:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Corpse Grinder 666 » 22 Jan 2016 10:18

0tyugh a écrit :Les ronces sans épines, j'en ai trouvé aucune qui ait un goût viable comparé aux sauvages, je suis mal tombé donc ? :o

les as tu gouté lorsqu'il était mûres ?C'est à dire lorsque le muron se détache tout seul (à ce moment l'acidité à presque disparu laissant un gout doux et sucré et un parfum très developpé peu de temps avant le gout n'est as top et l'acidité est plus mportant) si tu les laisses sans les ramasser, quelques jours plus tard, les guêpes et autres grourmants volant s'en occupent avant toi ;)
Avatar de l’utilisateur
Corpse Grinder 666
 
Message(s) : 531
Inscription : 16 Mars 2008 15:08

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Madudu » 22 Jan 2016 13:31

Sebctop a écrit :
Madudu a écrit :C'est vrai, en préventif contre pucerons la faim d'azote ça marche bien :P


Oh lui !... la mauvaise fois... :fouet1: :fesse: :fouet1: :fouet1:


Nan nan sérieux, ça marche pour une raison simple : le puceron a des besoins précis en protéines et en énergie, sauf que la composition de la sève est très différente de ses besoins. Il y a beaucoup trop de sucres par rapport aux protéines, et du coup il filtre de gros volumes de sèves à la recherche de son quota de protéines, le sucre en trop il le chie.

Une plante en faim d'azote, un peu jaunasse et tout, elle a pas beaucoup de protéines en circulation dans la sève (précisément elle en manque). Alors qu'une plante gavée d'azote, gros vert pétant bien sombre et tout, elle est gavée de protéines aussi et donc le puceron trouve facilement et rapidement ce dont il a besoin pour pulluler.

Ca explique aussi que les légumineuses sont assez sensibles aux pucerons :)
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Mattier » 22 Jan 2016 16:39

:rougefaché: :rougefaché: :rougefaché: Serait-il possible d'arrêter de dessiner plein de fesses sur mon topic qui était tout propre au début ???
:mdr1: :mdr3: :langue2: :langue2: :langue2:
L'humilité et le doute sont deux vertus qui ont un contraire commun : la suffisance.
Mattier
 
Message(s) : 14
Inscription : 08 Août 2015 15:32
Localisation : Un terrain dans le Perche (28)

Re: Les ronces : contre, avec, ou les deux ?

Message par Sebctop » 24 Jan 2016 18:36

:amen: Madudu, merci pour tes explications ! :super:

Mattier a écrit ::rougefaché: :rougefaché: :rougefaché: Serait-il possible d'arrêter de dessiner plein de fesses sur mon topic qui était tout propre au début ???
:mdr1: :mdr3: :langue2: :langue2: :langue2:


Avec ce topic... Tu as surement peur qu'on n'aie pas les :fesse: sortient des ronces ?!!!... :taistoi: :mdr3: :mdr3:
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 419
Inscription : 24 Nov 2015 10:41
Localisation : 51_Epernay

Suivant

Retour vers Les plantes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron