Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Tout sur les plantes: potagères, vergers, céréales, engrais verts, tapissantes...

Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Nicollas » 23 Août 2010 21:41

Un fil pour noter toutes vos connaissances sur les fixateurs d'azote :
les espèces, les chiffres, l'inclusion dans le design, etc;
Nicollas
 

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par autrevie2 » 23 Août 2010 21:45

en bas.
viewtopic.php?f=12&t=917
vla qu'il faut tout réécrire à présent...au moins,la,se sera probablement la dernière fois.

Alors comme ca les légumineuses ont des feuilles particullièrement azoté Nico?
elle se décompose vite je trouve,elles sont fines (en générale)
mais je ne sais pas d'ou viens cette info,que je lis de plus en plus sans en voir la source...depuis les miennes ont y lis de listes de 40 plantes "dynamique accumulator" qui possèdent même des tableau avec tout les minéraux qu'elles apportent au sol lors de la chutes des feuilles.
dans cette liste je ne lis que les réglisse le lupin la luzerne le robinier et la vesce,la luzerne est nommé sans toutefois mérité une seul étoile (valeur,max 3 étoiles)
les autres en ont 2 sauf la vesce et le robinier qui en ont 3.
il est interessant de noter le bonheur qu'engendre les l'exiviation des ces feufeuilles et la pertinence d'un humus noir...
lequel est plus pertinent que l'autre...
voyez sous les accacia par exemple,noté 3 étoiles pour la richesse de leurs feuilles et la si faible présence d'humus noir sur le long therme.
alors que sous les arbres portant des feuilles au PH neutre l'humus est haut et noir,le taux de carbon est azote est équilibré et donc l'humus se tient.
alors que les légumineuse ne créent pas de l'humus de forêt (pas de manière fulgurante en tout cas)

bref je vais être directe:
les légumineuses apportent (d'apres se que j'imagine)par leurs feuilles des matières organiques qui vont engraisser les plantes sur un court moment,avant l'hiver.
Mais,l'humus durable est celui qui a un taux de C/N équilibré,voir un PH neutre,même tres carboné l'effet "mousse" rétentrice est au RDV et le mycellium peux charier les minéraux jusqu'a nos concubines.

l'autre aspect de la légumineuse (bien plus pertinent celon moi) sont leurs racines,leurs autonomie,leurs capacitée souvent pionnière,et ce qu'elles laissent derrière elle.ce n'est pas qu'une racine qui va se décomposer en apportant du carbon et de l'oxygène (principale attrait en réalité),c'est aussi lors du trépas,ou d'un stress une purulence bactérienne qui va migrer sur quelques distances (hélas pas tres grande du tout)mais suffisante pour atteindre les racines d'une plante proche.(plutot vraiment tres proche)tout dépend de la légumineuse dont ont parle.
mais en générale,les bactéries azobacter sont le plus concentrées sous la plante (juste sous le tronc)et pas bien en profondeur (car il leurs faut bp d'oxygène).

désolé de casser l'hystérie mystique de la légumineuse comme plante engrais.
pour qui voulez vous que les azobacter fasse profiter,c'est sur que du trefle ou de la vesce du galega,ou de la luzerne,pourra être faucher avec fréquence et faire profiter beaucoup de plante proche qui ont des racines pas trop profondes (comme beaucoup de légumes)ou meme des arbres,car ils ont plus de racines superficiel qu'ont ne peux l'imaginer,surtout en vieillissant.

ne serait t'il pas plus folichon d'entretenir une litière bien carbonné,avec un zeste d'azote et une absence de tassement?
les champignons oeuvrent mieux.
ici et la de tapissantes présences persistantes et caducs,florissante et fructifiante?
entremêlé de quelques légumes vivaces imposant,et des buissons de toutes taille,suplanté d'arbres parfaitement bien espacé subplanté eux même par quelques rares géant parfaitement bien disséminés?
de la prairie ou clairière pas trop loin pour faire pâturer l'animale déféquant et entretenant un espace ouvert et facile d'accès pour nous autres bipèdes instable?

pourquoi la légumineuse aurait elle droit à tant d'attention de notre part?
pour une phase d'implantation d'une forêt,oui,(le stade pionnier) car en saccageant les légumineuses pour laisser la place aux plantes "long terme" cella apportera plus d'azote que des troncs et racines de pionnier non légumineuse...surement...
il faudrait essayer de comparer....j'aimerais le faire...mais ,il faudrait bp de légumineuse haute(aussi haute de des aulnes d'italie de 5 ou 6 ans).
et je ne vois pas ou me procurer bp de..sophora d'un coup pour peu cher...des idées,que proposez vous comme légumineuse haute (à part l'accacia (robinier))?
en tout cas dans une forêt riche de légumineuse ont ne vois pas de différence de croissance d'une parcelle à l'autre sur les autres essences,je parle d'arbre et non de buisson.
alors que les élagages sélectif font bp d'effet,je n'ai pas comparer les coupes de légumineuse avec les coupes de non légumineuse.

et le houx n'est pas une légumineuse mais apporte pourtant autant d'azote par ses racines (il est persistant) je soupconne les racines du buis (intuitivement) d'être si nombreuses à mourir (fines) d'être aussi une essences améliorante des sol.
Modifié en dernier par autrevie2 le 23 Août 2010 22:39, modifié 1 fois.
autrevie2
 

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Josuah » 23 Août 2010 22:30

Bon soir

autrevie2 a écrit :le fevier ou même le certonia ne vont pas expluser leurs bactériennes hôtes symbiotiques durement élevées pour le bonheure des plantes voisines.


Les genres Gleditsia et Ceratonia en fixe pas de azote dans racines. Pas de nodules fixateur de azote. Mais feuillage de Gleditsia riche en azote. Feuillage de Ceratonia ciliqua riche en tanins




Vladivostok1919 a écrit :Son approche est de mettre pas mal d'arbres légumineux sur le terrain au tout début (90% des arbres) pour les tailler franchement à hauteur d'homme et les sacrifier peu à peu, et enfin ne plus en laisser que très peu (10%), au profit d'autres espèces fruitières, "productives".
Cela semble un bonne approche pour un terrain dans le sud


Nicollas a écrit :Les fixateurs d'azotes bénéficient au autres plantes aussi via la chute des feuilles plus riches en azote que celles des autres arbres. L'azote peut aussi être apportée depuis les racines jusqu'aux autres arbres via les mycorhizes des ces derniers.


Exacte. Boucous de endroit utilise technique. En Afrique, en Amerique, En Austrlatralie, Chine, Espagne... En utilise aussi dans sistemes agrosilvopastoral, a basse densité. En plus boucous despeces être multi usage: mulch, fourrage, graines pour poules, bois de construction, control érosion, etc, etc...

Moi jutilise
Acacia maidenii, Acacia retinoides, Acacia saligna, Acacia dealbata, Gleditsia triacanthos, Tipuana tipu, Albizia julibrissin, Casuarina. Eleaegnus angustifollia, Jacaranda mimosifolia, Robinia pseudoacacia, arbustes autochtone.
Bien tôt Parkinsonia aculeata, Moringa oleifera
Avatar de l’utilisateur
Josuah
 
Message(s) : 56
Inscription : 06 Juil 2010 11:04
Localisation : Genalguacil (Málaga) España

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par autrevie2 » 23 Août 2010 22:47

interessant...
quel dommage que je ne sois pas en climat plus doux,comme ca doit être beau par chez toi!
ne faudrait t'il pas en fin de compte faire succéder plein de pionnier,fourragés,de légumineuses,que toutes racines apportent oxygène,mycorhyizes,mycellium,bactérie et en surface une belle littière de tronc d'arbres branchettes et feuilles de toutes sortes,entre des arbres "long terme".
car au font,c'est ainsi que les arbres naissent et ainsi qu'il vivent le plus longtemps (forêt primaire)

En france sur terre agricole c'est rude de se la jouer "permaculture" "verger forestier" la seul solution que j'ai trouvé c'est de faire des haies...ainsi pas de contrôle,(qui nous impose des monocultures sur des parcelles entières).

le recolonisation comme tu l'écrit se fait en milieu hostile (reforestation d'un milieu désertique) je me trompe?
la ou je suis,c'est soit de la prairie,soit une foret déja bien en place (sans place) je n'ai pas encore touché à la forêt,mais si je le devais je serait contraint d'abbattre beaucoup d'arbre et de replanter grassement derrière,puis d'élaguer successivement entre certaines arbres élu/sélecitonner pour "durer".

je suis tres heureux de te lire,il serait tres enrichissant que tu rencontre Eric Escofier en France,il semble que vous soyez du même climat/condition,j'adorerais vous écouter converser.

pour l'instant je n'utilie que l'alnus cordata,sorbus domestica,lespedeza bicolor,caragana,sorbaria sorbifolia,cotoneaster,juniperus (horizontalis),sorbus aucuparia...symphitum xuplandicum peregrinum(b14) et grandiflorum,buxus,rubus pentalobus,rubus ssp,amorpha fruticosa,vitis partenoncisus et mégalophyla...mais je regrette que mais haie déja cloturées ne soit pas assez larges pour impanter plus de pionnier,le manque d'ombre est important,malgrés la couverture nuageuse tres présente toute l'année.
et je me rend compte que le noisettier est tres résistant à la sècheresse des la première année d'implantation,
en Italie il arrivent à planter des noyer (10/12 mètres (entre les rangés) et dans et sur les rangés des noyés des lignes de noisettiers (3/4m) qui parfois sont planté (complètement)contre les noyers et entre les noisettiers des citronnier (poncirus trifoliata greffé)
se qui fait qu'ils font des forêt 'haute densité'....nous avons énormément de retard en France.

j'ai une centaine d'asiminiers (paw paw) à planter,une centaine de poirier aussi,une 50ene de diospyros lotus et une 30ene de virginiana( c'est mieux pour chez moi),et trois cent argousiers pour cette automne,la,je plante des noyers greffés (36) et 60 plants de myrtilles dans une tourbière,je doit y placer un drain à 40cm de profondeur à chaque ligne...
peux tu donner plus de noms de plantes résistantes à la sècheresse,qui germe et poussent bien en tant que pionnier?
[b]Merci[/b Josua.
je n'ai pas entendu que du bien des elaeagnus et robinier pseudoacacia une étude anglaise les accuseraient d'avoir trop de fines racines superficiels,trop gourmand en eau,ils feraient un effet assèchant comme l'herbe.
qu'en pense tu?
autrevie2
 

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Nicollas » 24 Août 2010 09:29

autrevie2 a écrit :Alors comme ca les légumineuses ont des feuilles particullièrement azoté Nico?
elle se décompose vite je trouve,elles sont fines (en générale)


Je le tire du bouquin de Martin Crawford sur les Forest Garden. Par contre il donne pas plus de sources, mais ça doit etre assez facilement vérifiable.
Nicollas
 

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Josuah » 24 Août 2010 23:14

Bonne nuit

autrevie2 a écrit :ne faudrait t'il pas en fin de compte faire succéder plein de pionnier,fourragés,de légumineuses,que toutes racines apportent oxygène,mycorhyizes,mycellium,bactérie et en surface une belle littière de tronc d'arbres branchettes et feuilles de toutes sortes,entre des arbres "long terme".


Exact


autrevie2 a écrit :je n'ai pas entendu que du bien des elaeagnus et robinier pseudoacacia une étude anglaise les accuseraient d'avoir trop de fines racines superficiels,trop gourmand en eau,ils feraient un effet assèchant comme l'herbe.
qu'en pense tu?



Exact, chaque espèce a sa propre particularité de utilisation. Gleditcia triacanthos bon pour etage superieur, ombrage léger, possible de cultiver dessous.
Moringa oleifera, racine ne derrange pas culture associé, racine pivotante, pas de concurrence pour eau, ombrage léger. Pas rustique pour le froid. Boucoup de usage différent. Espèce très utile.


autrevie2 a écrit :Alors comme ca les légumineuses ont des feuilles particullièrement azoté


Oui, effectivement (generalment). Être une des raison pour utilisation dans systèmes agroforestier et agrosilvopartoril, pour enrichir la terre en azote.
Dans les legumineuses, azote dans feuillage signifie (generalment) haute teneur en proteine dans feuillage. Être une raison importante pour utiliser dans systemes agrosilvopastoral y silvopastoral.
Toutes les espèces de arbres legumineux ne son pas pareil. Différente qualité suivant espèces.
Dans l´Amerique Latine pas mal de chose se font. Étude sur quantitè de azote qui donne a la terre, qualitè de proteine et qualitè de digestion dans animaux, …

En Espagne tout pettit commencement de étude avec arbustes legumineux autochtone...


autrevie2 a écrit :le recolonisation comme tu l'écrit se fait en milieu hostile (reforestation d'un milieu désertique) je me trompe?


Efectivement se la metode la plus emploiyer en milieu désertique. Mais sa ne se limite pas la uniquement. Dans zone tropicale humide aussi. Dans occident boucou de retard, mais sa commense.


A part le espèces legumineuse, il existe autre espèces vegetal fixatrise de azote. Se son des espèces qui vive en simbiose avec bactéries du genre Frankia . Example: Casuarina spp, Elaeagnus spp, Hippophae rhamnoides, Alnus glutinosa... Alnus et utilise au Canada. Possible de trouver information en francais dan le net.


autrevie2 a écrit :peux tu donner plus de noms de plantes résistantes à la sècheresse,qui germe et poussent bien en tant que pionnier?


Albizia julibrissin peut suporte jusque a -17. Albizia lopantha suport plus. Bon fourrage, bon azote... Je peut avoir graine de A. julibrissin gratuit... Je vais regarder avec plus de tranquilite autre espèces...
Avatar de l’utilisateur
Josuah
 
Message(s) : 56
Inscription : 06 Juil 2010 11:04
Localisation : Genalguacil (Málaga) España

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par autrevie2 » 25 Août 2010 09:04

lopantha,je ne connaissais pas,MERCI beaucoup,ici le julibrissin résiste en bonne situation,mais il n'a pas vécu son -20°c,l'hiver à été doux depuis 2ans.
autrevie2
 

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Josuah » 25 Août 2010 10:12

Albizia "lophanta", pardon :-((
Avatar de l’utilisateur
Josuah
 
Message(s) : 56
Inscription : 06 Juil 2010 11:04
Localisation : Genalguacil (Málaga) España

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Josuah » 26 Août 2010 22:21

Fixateurs d'azote résistante sécheresse (arbres), possible de utiliser comme pionier.

Acacia albida
Acacia aneurea
Acacia binervata
Acacia boloserica
Acacia cowleana
Acacia greggii
Acacia holosericea
Acacia karoo
Acacia kempeana
Acacia longifolia
Acacia nilotica
Acacia nuera
Acacia oswaldia
Acacia pendula
Acacia peninsulare
Acacia peuce
Acacia raddiana
Acacia retinoides
Acacia salicina
Acacia saligna
Acacia senegal
Acacia seyal
Acacia sieberiana
Acacia tortilis
Acacia trachycarpa
Acacia tumida
Acacia victoriae
Albizia lebbeck
Albizia julibrissin
Caesalpinia spinosa
Casuarina cunninghamiana
Casuarina equisetifolia
Chamaecytisus proliferus
Elaeagnus angustifolia
Leucaena Leucocephala
Moringa arborea
Moringa oleífera
Moringa stenopetala
Parkinsonia aculeata
Parkia biglobosa
Prosopis alba
Prosopis caldenia
Prosopis juliflora
Prosopis nigra
Prosopis pallida
Robinia pseudoacacia
Tipuana tipu
Avatar de l’utilisateur
Josuah
 
Message(s) : 56
Inscription : 06 Juil 2010 11:04
Localisation : Genalguacil (Málaga) España

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Vladivostok1919 » 28 Nov 2010 20:15

Les prosopis ont des grandes gousses comestibles dont la farine sucree a un gout tres proche de la caroube, mais Prosopis glandulosa a les meilleurs pour ce qui est du gout, les autres ayant une petite amertume. C'est aussi un de ceux qui resiste le mieux au froid (-17 degres)
viewtopic.php?f=40&t=294&p=5821&hilit=mesquite#p5821

Comme son bois est extremement solide (un des plus dense), qu'il n'est pas haut (2 a 5 metres), pousse vite, et que ses racines vont chercher l'eau tres profondement (j'ai lu une etude sur le fait qu'il n'offre quasiment aucune competition pour l'eau aux especes environnentes) j'ai demande a une de mes tantes* de faire une experience d'association avec une vigne pas trop exhuberante. Elle a de la place sur son grand jardin; on verra bien dans 3 a 5 ans ce que ca donne.
Le probleme restant les epines sur ces branches, donc une protection au moins sur les yeux semble indispensable.

L'acacia Victoriae a des graines comestibles, nourriture traditionnelle des aborigenes autraliens, comme beaucoup d'acacia, mais c'est celui qui a les plus grosses graines.

Sinon, le fait que les fixateurs d'azote aient des feuilles donnant un mulch riche en azote est aussi mentione dans "Edible food Forest" Tome 2 page 19.
Pour qu'il donnent de l'azote par les racines, il faut les "stresser" comme dis autrevie, et les tailler avant la fructification et la production de graines.

Voir aussi les couvertures de sol - Trifolium repens Atropurpureum - qui se laisse pietiner et va tres bien dans les climats sec.

..................................................................................................................................................................................................................
*oui, je demande a tous les membres de ma famille de consacrer un bout de leur jardin a des experimentations, ou a une partie pepiniere, je les harceles de perma-lecture.
Apres une famille en or, j'inaugure "famille en transition", le tout est de ne pas leur faire peur..
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Nicollas » 29 Nov 2010 19:45

Vladivostok1919 a écrit :Les prosopis ont des grandes gousses comestibles dont la farine sucree a un gout tres proche de la caroube, mais Prosopis glandulosa a les meilleurs pour ce qui est du gout


Attention, les proposis ne fixent pas l'azote (enfin c'est flou, mais dans tous les cas ils n'en font pas profiter les autres arbres).
Nicollas
 

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par autrevie2 » 17 Déc 2010 21:09

oui,ont trouve parfois des étranges info d'arbres non légumineuses qui fixes l"azote (comme le houx,ou le boulot maximowicziana etc) et des légumineuse qui "ne donnerais pas d'azote aux plantes voisines",comme parait il le févier d'Amérique,les accacia,ou le prosopis comme le souligne nicollas...
perso,je pense que certaines essences sont plus contaminante que d'autres,et qu'il est plus que necessaire de stimuler la migration des bactéries fixatrice d'azote de ces essences ,théoriquement, pas assez contaminante,par un stresse que l'ont opère sur la plante (tel une taille de parties aériennes).
Cela marche pour toutes les légumineuses,alors ce devrait marcher aussi pour les moins contaminante,n'oublions pas que la plus grande concentration de ces bactéries se situent sous la plante,et non à la couronne,donc il est plus pertinent de jouer avec du trèfle ou du lupin galega,genêt d'espagne,apios pois vivaces et autres grêleries,ou au pire de la réglisse sous les arbres pour doper ses arbres fruitiers,que de grand arbres ou buissons trop larges et haut ne pouvant se place sous la couronne des arbres cultivés.
bon,je ne citerais pas qui mais y a un enseignant de PMC qui ne parle que d'eleagnus,les études Angloise (pourtant) démontrent que cette essence (E.Multiflora en tout cas)présente trop de racines superficiel (style feutre) et pompe grassement l'eau en surface sans favoriser la remontée de l'humidité des profondeurs,c'est donc,une engeance dont "ont" fait éloge et qui n'aurait de juste place (en association)que dans un sol profond,humide et bien aérée par des pierres ou des racines plongeant ou semi-plongeante.
les saules et les aulnes produisent bp d'auxines et favorisent la production racinaires des plantes voisines,(y a pas que l'azote dans la vie),l'aulnes qui a des racines plongeante influencerait l'enracinement des pins,(le rendant plus plongeant).
il est important de tétariser ses aulnes tout les deux ans afin d'éviter l'élargissement du diamètre de la tige principale,qui est fortement vigoureuse.
désolé pour les hors sujet.
les légumineuses arbres c'est bien comme stade pionnier,et n'oubliez pas de jouer avec le sophora pour le greffer en bout de charpentes avec du tortuosa,ca déchire grave esthétiquement parlant!
pardon...
heee...faites attention au magnifique amorpha fruticosa ils pourrait se montrer envahissant,(comme toute légumineuse quoi)
autrevie2
 

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Vladivostok1919 » 18 Déc 2010 09:42

J'ai pourtant une grosse documentation sur les prosopis, et je n'ai jamais lu qu'ils ne fixaient pas l'azote.
En l'occurence, tout les documents que j'vais mis sous ce liens http://www.box.net/shared/e67gi8t07h (ma bibliotheque en ligne - rien d'illegal, ne t'en fait pas) evoquent a un moment ou a un autre le fait que les prosopis (mesquite) fixent l'azote, et cela comprend des etudes plutot poussées sur l'ecologie de cet arbres.

Entre autre, sur "Mesquite ecology and management" - seul document qui effectivement nuance sa capacite a "partager" en dehors de sa couronne.
"Significantly higher nitrogen and carbon level have been found under mature mesquite"

ou sur "Prosopis Monograph Complete"..
"Roots of P. Glandulosa were able to absorb nutrients and fix nitrogen even with high levels of water stress"

&
Over time, P. Juliflora exhibits the ability to improve soils via biological nitrogen fixation, nutrient pumping, changes in soil structure and in soil fauna and microbial populations. It is generally accepted that Prosopis species ameliorate the soil in which they grow [...] Many studies on Prosopis species have shown that the quantities of soil nutrients are greater under the tree crown, with additions to soil fertility from root symbiont and also decomposition of senesced foliage."

Enfin, peut etre le pourquoi du comment du doute ici
"Geesing et Al (2000) found levels of nitrogen fixation during establishment, decreasing as the tree aged. As levels of nitrogen increase, this leads to a suppression of nitrogen fixation. There was little nitrogen fixation observed in mature trees, with most nutrients now readily available from the improved soil under the canopy (Geesing & Al - 200)

les page 61 et 79 de ce doc peuvent etre intéressante sur la fixation d'azote du Mesquite, pour les détails.
Apparemment, avec de hautes temperatures (plus de 37 degres), sa fixation d'azote migre vers les parties les plus basses des racines.

Donc via les racines, fixation d'azote pendant la 'jeunesse" de l'arbre, et de maniere permanente via la decomposition des feuilles. (Leaves contain approximatively 3% nitrogen)
Du fait de son potentiel invasif (un gros bemol pour le mesquite), son caractere de fixateur d'azote est largement documenté.
Le fait qu'il cree des "ilots" pour d'autres especes, sous sa couronne, et aussi tres souvent évoqué

La seule nuance sur ce que j'ai écrit dans ce message precedent concerne la comparaison entre farine de mesquite et farine de caroube.
Les 2 sont tres faciles a trouver ici, donc j'ai fait des crepes avec 2 tiers de farines de blés, 1 tiers de farine de mesquite ou caroube..
Avis unanime, celle aux mesquite etaient de tres loin les meilleurs.

J'en ai deja plusieurs plans dans le sud de la France (glandulosa et Juliflora), et j'ai envoye des graines a une autres membres du forum, mais est-ce un arbres qu'il est possible de trouver par ailleur en France ?
Plus je me renseigne dessus, plus il me semble vraiment interessant, notamment pour la zone mediterraneenne...
Image
Modifié en dernier par Vladivostok1919 le 18 Déc 2010 17:49, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Vladivostok1919 » 18 Déc 2010 11:22

Tiens, un autre truc marrant, c'est que les feuilles de fèves sont tres bonne crues, en salade. Je n'aime pas les feves, mais paradoxalement c'est sa petite feuille qui me semble le plus sympa dans cette plante.
Certains restos et sandwicheries autour de Hayes Valley Farm commencent a en mettre dans leur salade, les hipsters adorent ce genre de trucs...
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Vladivostok1919 » 24 Oct 2011 08:51

Nitrogen Fixing Tree Species by Use and Ecology - Liste balèze d'arbres fixateurs d'azotes, classé suivant leur climat, et utilisation potentiel (fouragère, bois de chauffage, alimentation..etc)
http://www.winrock.org/fnrm/factnet/fac ... TUSES.HTML
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco

Re: Les fixateurs d'azote (nitrogen fixers)

Message par Nicollas » 24 Oct 2011 09:00

En cache google:

Lien1

Lien2
Nicollas
 

Les fixateurs d'azote

Message par Bombo » 18 Août 2013 21:32

Cherchant à me renseigner sur les fixateurs d'azote, je suis tombé sur cette page : http://www.journees-paysannes.org/Agrof ... rbres.html
Elle liste comme fixateurs d'azote de l'air :
- les fabacées (légumineuses), bien connu
- les alnus (est-ce que ça concerne seulement eux ou tous les Bétulacées ?)
- les éricacées, les baies sympas quoi
- les Myricaceae. Je les connais pas ceux-là
- les eleagnus

J'ai vu beaucoup de louanges sur les fixateurs d'azote notamment aulnes et bien sûr légumineux. Mais dans le but d'utiliser non seulement l'azote mais en plus pouvoir profiter de leurs fruits, que pensez-vous d'utiliser comme plantes pionnières des ericacées par exemple, qui ont des fruits qui m'ont l'air plus intéressants en terme de goût que ceux d'arbres d'autres espèces ? Leur présence est peut-être moins commode que celle d'un paisible aulne d'Italie qui grandit bien comme il faut ?
Autrevie mentionne plusieurs fois l'allélopathie positive noyer - eleagnus ; ce peut être un bon schéma : le noyer pour les provisions d'automne, les fruits des eleagnus au sortir de l'hiver/début printemps. Non ?

Autres questions :
- On conseille de planter des arbres fixateurs d'azote à côté des arbres fruitiers puis de les sacrifier. Faut-il les planter avant (si oui combien de temps idéalement ?) ou en même temps que les fruitiers ? A quelle allure faut-il les stresser, à partir de quel moment peut-on les stresser sans les mettre en danger ?
- Fait-on monter les plantes de type vigne sur ces arbres fixateurs d'azote ou à même le fruitier ? On s'y prend quand l'arbre a quel âge ?

Je sais que ça dépend énormément des espèces, etc. Mais j'aurais aimé avoir vos retours pour y voir plus clair
Modifié en dernier par hardworkinghippy le 02 Sep 2013 11:49, modifié 1 fois.
Raison : Messages fusioned avec un fil ancien du même sujet
autrevie a écrit :la PMC est une conspiration des plantes pour reconquérir la planète.
Avatar de l’utilisateur
Bombo
 
Message(s) : 209
Inscription : 01 Juin 2013 07:06

Re: Les fixateurs d'azote

Message par autrevie3 » 19 Août 2013 09:56

Une légumineuse en plein soleil,qui stresse de la sécheresse,suffirait à faire migrer des bactéries.
la plus haute concentration de ces nodules producteurs de bactéries azotobacter sont situés sous l'arbre/buisson (pas d'info sur les herbacées ?)
noyer + eleagnus umbellat= +30% de noix
peuplier+ céréales= + 12% de céréales.


les légumineuses sont à planter en même temps que les fruitier ou avant,l'enracinement des plantes s'effectue sur surtout les 5 à 10 premières années,la prod racinaire elle chute brutalement passé cette periode.

les essences ayant plusieurs types de mycorhizes seraient plus ou moins intéressant à associer suivant leurs enracinement.
le févier n'est pas interessant comme producteur d'azote.

il faut maintenir les légumineuses basses pour les faire stresser et produire également du bois,sinon il faut les tailler en axe unique tout en hauteur pour faire de l'ombre et freiner les vents.

je répondrais aux autres questions + tard.
autrevie3
 

Re: Les fixateurs d'azote

Message par autrevie3 » 19 Août 2013 11:49

les fixateurs d'azote "arbres",sont,dans une prairie,souvent plus intéressant en tant que simple pionnier (ombre et filtrage des vents) que producteur d'azote.
l'azote est une chose,les micorhyzes sont tout autant,peux être plus,pertinente à prendre en considération.
ainsi donc le taux de carbon dans le sol,et l'oxygène.
l'azote peux,au pire,être apportée en plantant des plantes fourragères,qui serviront ulterieurement également pour couvrir le sol sous les fruitiers.
donc consoudes stériles,galega,miscanthus giganteus,paulownia en cépée,kudzu,gaillet,berces géantes,rhubarbes,cultivé en cépée :saule,charme,orme,mûrier arbre (morus),tilleul,noisettiers,etc..

il faut que la première génération humaine ai prit le temps d'implanter l'étage de pionnier necessaire éventuellement pour planter des sycomores (afin de déstructurer la roche) et sinon les hêtres (la plus légitime comme plante climacique de notre région du monde)
sinon d'inutiles séquïa,peuplier fastigié,platane,ou au plus jolie du cèdre du liban,au plus judicieux araucarya,poirier de chine,chataigner,pacanier,noyer,pin pignon (cembro,koulterie etc..)févier d'amerique,gingko...
l'étage qui est entre 30 et 60 m et qui est du coup,planté de façon assez éparse dans le verger,au minimum du tiers de sa hauteur (30 m= 12 m d'espacement minimum)
60m de haut = 20 m d'espacement
sous ces géants suffisamment espacés peuvent se contenter bien des essences plus ou moins cyaphylles,lianes,ou tolérante,et réserver cerisier noyer figuier abricotier pêcher et d'autres,pour le plein soleil.
autrevie3
 

Re: Les fixateurs d'azote

Message par Bombo » 19 Août 2013 12:01

Super, merci beaucoup.

En attendant les réponses sur
- le choix de l'arbre qui porte la vigne
- le choix du fixateur d'azote parmi les différentes espèces (ericacées...)
- les allélopathies intéressantes dans un but d'échelonnage stratégique de la production fruitière à l'année

je rajoute d'autres questions qui découlent de ton post. Désolé de l'apparente bêtise, je préfère juste ne pas me planter. Et pouvoir à mon tour expliquer ça à d'autres sous le langage le plus simple.

- Les herbacées fixent aussi l'azote ?
- Y'a-t-il un règne qui fixe mieux l'azote qu'un autre ou c'est au cas par cas ? (je pense que c'est la deuxième option car j'ai entendu dire que certains légumineux comme le caroubier n'avaient justement pas cette propriété)
- N'est-il pas plus intéressant (et beaucoup moins demandeur d'entretien) de justement se servir de ceux-ci comme arbres de dernier étage, afin d'être stressé par le soleil, de protéger les fruitiers de l'étage en-dessous d'un soleil trop fort, en densifiant éventuellement leur port en y mettant justement des vignes ? Ca me semble plus vertueux et moins d'entretien que le tailler régulièrement ?
- Existe-t-il une vigne fixatrice d'azote ? Si on la fait monter sur un autre fixateur d'azote, obtiendrait-on deux fois plus d'azote disponible ?

Ca fait beaucoup, désolé

---------------

Du coup tu as complété, super merci. Ca ouvre de bonnes perspectives. J'ai pas compris l'intérêt du hêtre par contre ?

Donc au début, il faut à la fois planifier l'implantation d'arbres pionniers intéressants ET placer des couvre-sols ?

Je vais me renseigner sur les mycorhizes
autrevie a écrit :la PMC est une conspiration des plantes pour reconquérir la planète.
Avatar de l’utilisateur
Bombo
 
Message(s) : 209
Inscription : 01 Juin 2013 07:06

Suivant

Retour vers Les plantes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron