Accéder au contenu

L'importance de la définition des mots

décroissance, descente énergétique, AMAP, installation agriculteurs, monnaie, wwoofing, système D...

Re: L'importance de la définition des mots

Message par Patamax le 16 Fév 2015 17:47

Salut cazhaa.
"Les inégalités ne sont que la conséquence des privilèges que les dirigeants ont pris (ou que nous leur avons donné)."
Je me doute que tu ne peux pas tout expliquer en une phrase, c'est plus vaste que ca, je sais que tu le sais, je ne m'arrete pas aux mots, mais je voudrais aller plus loin :

Dans ce sujet il y a deux intervenants : l'homme et son environnement, environnement qu'il a creer lui meme ; la monnaie, l'oganisation sociale, philosophique, etc.

Les inégalités existent et peuvent se créer entre gens de classes sociales plus basses, en effet, puisque le systeme est pyramidal, pour faire simple, des cadres peuvent profiter des ouvriers, comme les cadres superieurs peuvent profiter des cadres, etc. Il en va de meme pour des classes de meme niveau !
On voit donc bien que a n'importe quel etage de la pyramide, il existe ce phenomene : phenomene lié non pas a l'humain au prime abord, mais par son obédience au systeme organisationnel instauré.
A l'etat naturel l'homme est structuré par son environnement direct ; a l'etat civilisé ca ne deroge pas a la regle, l'homme civilisé est structuré par cet environnement direct qu'il a créer lui meme.
Autrement dit, si le systeme mis en place permet les differences, le cloisonnement, la categorisation, alors il est evident de voir apparaitre en consequence de la cause, des inégalités, inégalités qui deviennent le fondement meme du systeme.

En plus si dans ce dit systeme, le plus favorisé a le pouvoir de garder la couverture pour lui, et meme de priver les catégories inferieures de cette couverture, il va s'en dire que cela accentue les inégalités.
C'est donc le systeme lui meme qui permet cela, l'homme a proprement parler n'est pas enclin de lui meme a provoquer cela.

Exemple des conséquences liées a ce genre d'organisation :
Des produits de luxe pour les puissants et des produits de base pour les pauvres.
Haute technologie pour le haut de la pyramide, basse technologie pour ceux du bas.
Alimentation de qualité pour le haut, et alimentation de base pour le bas.
Systeme de santé avantageux pour le haut, non acces a la santé pour le bas
Esperance de vie augmentée pour le haut, mais diminuée pour le bas.
Etc.etc.

C'est une fois que ce genre de systeme est instauré, que cela peut se produire !!!!
Une fois que le systeme est en route, l'inégalité se produit a tout niveau, la question la plus logique est donc : comment cela a été instauré, par qui, dans quel but ?
La seconde est : pourquoi ce systeme est il accepté ?

Comment, par qui, dans quel but ?
Je ne suis pas complotiste dans l'ame.
Comment : parce que a un moment de l'histoire, il n'etait plus raisonnable et logique de troquer, le troque provoquait trop de complications, je passe les détails, c'est facile a comprendre, si un cordonnier passe 10 heures pour faire une paire de chaussure, il ne peut pas troquer cela contre une cargaison de legumes qui equivaudrait a 10 heures de travail d'un maraicher, le maraicher devrait donner 3 tonnes de legumes au cordonnier.........
Par qui : bah par un conseil des sages, par concertation.
But : provoquer une parité dans l'echange sur un ratio egalitaire.

Le grand MAIS, parce que y'a un hic, c'est que les sciences et les savoirs ont évolués, des gens ont évolués plus vite que d'autres, et ont compris qu'il y avait une faille dans le systeme.
Blabla, durant l'evolution humaine et sociétale, les echanges ont evolués, et leur gestion a fait un bond..........tout comme la perversion en a fait une..............
Et on se retrouve au XXIeme siecle avec toutes ses disparités...........

Pourquoi le systeme est accepté : parce qu'il ne peut en etre autrement !
Si le mec du haut prends 300 couvertures sur un lot de 350, il en reste 50 pour le reste de la population, le plus fort en prend 20, l'autre en prend 10, l'autre en prend 5...........etc, et nous arrivons au phenomene pyramidal !

Comme les actes et les pensées sont interdependantes, comme les humains sont tous interdependants, la pyramidalisation s'est transférée dans tous les domaines de notre vie courante :
Y'a le chef de l'eglise et le sous fifre
Y'a le big chef de la guerre, et de l'autre coté les soldats qui se font massacrés pour celui ci
Y'a le président du pays, et l'ouvrier son esclave
etc,etc.

Nos problemes ne sont que d'ordres philosophiques, et quand depuis des generations ont apprend aux enfants une philosophie basée sur la difference, ca a pour consequence un monde basé sur les inégalités, et toutes les catastrophes qui en resultent !

Le pire phenomene dans tout ca, c'est la contagion ; contagion qui pousse le plus gentil des hommes a "voler" son voisin par instinct de survie.
Dit de facon civilisée, si mon voisin a choper 20 couvertures et que moi j'ai froid, je vais tout faire pour en recuperer au moins une : de cette facon, si j'agit ainsi, et je le ferai par instinct de survie, je fais vivre le systeme pyramidal : ce n'est pas une acceptation au depart, c'est seulement une adaptation.

L'adpatation est devenue acceptation, du fait de la modification des esprits et des mentalités, cela intrumentalisé par des institutions, elles aussi, adaptées au systeme, et puisqu'elles sont adaptées au systeme, elle ne peuvent enseigner qu' une philosophie adaptée au systeme, cad la loi du plus fort, et/ou du plus riche.

L'acceptation au fil du temps, est devenue une ADHESION.
Le XXeme siecle a connu cette phase majeure, et meme son point culminant.
Le XXIeme quand a lui, connu sous le nom de nouvel ordre mondial, est la finalité d'une adhésion presque totale des masses ou des peuples a la philosophie en place, qui est le fondement meme de l'inégalité organisationnelle des individus, de la société, du monde, et du cosmos.

C'est l'adhésion, pour faire simple, a :
Il faut bien gagner sa vie
La compétition est saine, elle élève le niveau d'une société (Monsieur sarkozy a la campagne presidentielle)
Y'aura toujours des riches et des pauvres
La femme est moins "puissante" que l'homme, elle ne pourra jamais égaler l'homme
La solution a la paix est la guerre qui instaurera la dite paix
Il faut bien des chefs et des ouvriers, des puissants et des subordonnés
Chacun doit rester a sa place
L'homme est une fourmie, l'humanité est une fourmiliere ou chacun a un role et doit s'y tenir
L'enfant n'appartient pas aux parents, il est la propriété de la république (ministre feminine de notre gouvernement actuel, video disponible sur youtube)
blabla

A tel point que l'acceptation de la souffrance est une philosophie dominante et banalisée, puisque le statut de SDF ou de clochard est aujourd'hui une banalité, que les epurations ethniques passent inapercues, et que finalement, le plus important pour une civilisation, c'est de passer au travers de tout ca, quitte a ce que le voisin trinque, c'est pas un probleme, du moment que ce n'est pas soi, son pays, ou sa race..........

L'ordre mondial ne pouvait pas se faire par une bande de puissants qui imposeraient une discipline philosophique a 6 milliards d'individus, cela est tout bonnement impossible et demontrable scientifiquement.
Il leurs a donc fallu, avec le temps comme allié, faire passer les masses de l'acceptation a l'adhesion.

Et le constat est sans appel : la majorité de la masse est deja dans l'acceptation, et la minorité qui essaie de construire autre chose est cadenacée par les puissants mais aussi par la masse, inconsciente.

L'homme a la genèse (pas de reference a la bible), n'est pas enclin au mal et a la difference, c'est son environnement direct qui le maconne, l'inverse est une heresie, l'homme peut batir des batiments et construire des sociétés, son caractere inherent n'est pas pour autant modifié, il est juste paralysé, paralysé par l'image que lui procure son nouvel environnement qu'il a construit lui meme.
L'instinct de survie a été tronqué justement par la construction de divers mirages, on dit que souvent, l'homme est capable du pire pour vivre, alors qu'en situation dans un environnement naturel, l'homme avant d'en arriver a des faits de meurtre sera plus enclin a chercher une situation de mutualisation collective, cela est verifiable encore chez les populations indigenes vivant dans un milieu non transformé. Le mirage est celui ci : si on transforme un milieu naturel propice en en milieu hostile, alors l'instinct de survie change et le caractere inherent a l'humain egalement, et c'est de cela que vient le mirage, le mensonge, appelez ca comme vous voulez.

L'autre mirage consiste a faire croire que si nous voulions vivre a l'etat de la genèse, nous devrions abandonner les avantages liés a notre evolution technologique et scientifique.......... c'est a dire faire un grand retour en arriere et ainsi faire peur a la masse.
La il y a une grosse supercherie : deja, tout depend de quelle science et de quelle technologie on parle, car de fait, il y a plusieurs sciences et plusieurs technologies, qui n'ont pas les memes bases PHILOSOPHIQUES ET METAPHYSIQUES.
Nous savons construire durable, et un exemple tout simple, il serait tres facile de construire un télé pour la vie et evolutif a souhait, et ce, avec des materiaux 100% reutilisables...........etc, etc.
La encore, il faut ne pas avoir de barriere mentale pour le comprendre.

Si un jardin foret de 2000m2 peut nourrir 6 personnes, je laisse imaginer combien la planete peut nourrir...................
Et la se pose la question de jusqu'a quand nos élus et nos puissants et nos scientifiques conventionnels, vont laisser la question de la population mondiale en suspend ???????
On fait quoi ????? on attend d'etre 15 milliards pour decider de qui doit mourir et de qui doit vivre ?????
C'est un exemple, mais il a l'avantage de poser cette question : est ce que nous sommes fait, finalement, pour enfanter ???? et enfanter plus que de raison ??? Et pourquoi les gouvernements nous poussent et nous encouragent a en faire ???? Philosophiquement, c'est quelle theoreme qui incite a faire cela comme ca ????
Etc, etc.

Ce qui est pour l'echelle d'un pays est transposable a l'echelle de la planete.
Si en france nous sommes 67 millions d'individus, que ferons nous quand nous serons 134 millions ???? Est ce qu'on va envahir l'Espagne et tous les tués pour avoir plus de place ?????
Si on ne veut pas agir ainsi, on fait quoi ??? on attend d'avoir atteint ce nombre pour y penser ????? Et si on veut y penser avant, on s'organise comment ??? On laisse decider nos puissants, qui deja font la guerre et sont meurtriers et colonisateurs juste pour une simple question d'energie ????

Est ce qu'il va falloir attendre que nos puissants nous installent dans des kibboutzs, ou des kolkozes pour réagir ?????
Est que les travailleurs doivent attendre de toucher 450 euros par mois, 12 heures de taf/jour, retraite a 70 ans pour réagir ???
Est ce qu'on doit attendre sagement de passer de la tomate qui a pas de gout a la pilulle pour réagir ????
Et doit finalement rester dans un cadre légal pour contester alors que ca a pour conséquence l'inertie, puisque ce sont eux qui legiferent le cadre légal ????

Je me mets dans le meme lot que vous, meme si je suis deja dans l'illegalité depuis 17 années, par solidarité et par conscience que je suis moi aussi dans l'inertie, car tout seul je ne suis rien.
Soyons honnetes, la violence et les soulevements n'ont jamais rien resolu..........Allons nous attendre de devenir violents par obligation pour changer les choses qui ne changeront rien ???
Et finalement, est ce que cette violence ne serait pas souhaitée par notre gouvernement ???? Car ca serait la preuve de notre adhesion a cette philosophie imposée, la finalité de l'ordre mondial, non ?

Voici mon analyse :

Si demain le peuple Francais se revolte dans la douleur et la violence, pour demander plus de travail, un meilleur salaire, une meilleure repartition des richesses, un autre gouvernement systemique, etc, est ce que cela va changer quelque chose ?????
NON.
Car on ne se revolte pas pour demander la meme obédience a plus de travail, plus de salaire, pour consommer plus, pour avoir plus de loisirs qui mangent les espaces naturels, plus de gouvernement, et on ne change pas un systeme par un autre systeme, meme en changeant celui ci de forme et meme de fond.
Si la violence arrive, elle n'engendrera que la violence, et aura pour consequence la gravité des actes engendrés : encore plus de violence, encore moins de tolerance, encore plus de surveillance, encore plus de differences car l'avocat gagnera plus que l'ouvrier, etc, donc on aura fait une revolution, pour finalement retrouver la meme chose en pire : la meme boucle tant mentionnée et analysée par les chercheurs en metaphysique, le fameux point de boucle, mais la encore, faut il avoir été éduqué ou avoir eu la chance qu'on nous donne cette capacité de compréhension pour le comprendre.

Le contexte est tres compliqué, j'ai analysé cela, a mon niveau, durant 7 années...................
Ma conclusion est que a l'echelle de l'individu qui meurt a la fin de sa vie, l'humanité porte en elle le noyau de sa destruction, en gros, l'etre humain et l'humanité portent en eux le phenomene d'autodestruction compulsive, lié au déni profond de leurs caracteristiques intrinseques, du a l'environnement construit de leur propres mains qui a annihilé notre capacité a nous transcender.
C'est notre philosophie, qui empeche cela, car nous avons opté pour la plus mauvaise, le choix de cette philosophie contraire a l'humain, nous a conduit a l'inverse de ce que nous sommes en capacité de realiser, et donc tout ce qui nous entoure et que nous prenons pour des avancées, sont en fait un recul.
A contrario, il commence a etre evident, que nous portons en nous les capacités d'autoguerison, d'auto regenerescence, et de transcendance et bien plus encore, cela, bien des chercheurs travaillent dessus et commencent a balbutier, mais c'est deja plus raisonnable que l'eugenisme, lol.

Si ce que vous, permaculteurs, comprenez dans l'essence meme de la permaculture, cad la symbiose et l'osmose due a la diversité des especes qui s'echangent pour exister dans une harmonie, alors vous pouvez aisement comprendre, qu'a l'instant T, nous envons enlever l'etre humain de ce milieu symbiotique.
L'individu est partie integrante de ce systeme, et si on le substitue a celui ci, les deux milieux ne peuvent fonctionner en symbiose !!!!
L'homme est fait pour vivre dans la foret avec la foret, les pieds nus pour diverses raisons d'echanges avec le sol et pour des raisons de capacités sensorielles, dénudé le plus souvent possible pour synthetiser au mieux la vitamine D (hé ouais !) mais aussi pour des raisons sensorielles, blablabla.

Et ce n'est pas parce que nous serions nus pieds, torses nus, et dans la foret, que cela nous empecherait d'avoir une technologie avancée ou je ne sais quoi !!!!

Les champignons, les microbes, les virus, l'homme, tout ca vie en symbiose, tu en enleves un et tout s'efondre, et voila la raison pour laquelle chacun de nous est perturbé, stréssé, fatigué, que chacun d'entre nous a au fond de lui un lointain souvenir d'harmonie et de bonheur aujourd'hui si loin.............et que finalement nous cherchons a consommer a outrance pour combler ce manque qui ne sera jamais comblé !!!!

Nous ne pouvons plus continuer ainsi, sous peine de vite arriver au point de non retour, et suffit de regarder les cartes sattelites.............il reste pas un siecle......................
Les religions ont toutes la meme base : le déluge, pensez y, parce que c'est une réalité, et je ne suis pas un fervent religieux, il faut savoir lire les ecrits anciens bibliques comme des récits retracants l'ancienne vie, mais faut pas etre aveugle, la nature déréglée va reprendre ses droits, notre science l'analyse tres bien, on va disparaitre puisque nous sommes le probleme, et nous reaparaitront nus pieds, avec la meme chance que nos predecesseurs de vivre en symbiose, ou pas........


Nous sommes la base meme de la permaculture et de la vie, nous sommes les demis dieux gardiens du jardin d'eden, le haut de la pyramide de la nature, et nous privons celle ci de la couverture que nous sommes en nous privant nous meme de l'oreiller qu'elle compose. :coeur: :coeur: :coeur:

:merci:
Patamax
 
Message(s) : 103
Inscription : 03 Fév 2015 11:31
Localisation : 14000 Caen

Re: L'importance de la définition des mots

Message par cazhaa le 16 Fév 2015 20:24

Bon, tu lances quand même pas mal de sujet en même temps...

Juste pour te résumer mon propos :

Non je ne pense pas que ce soit l'organisation pyramidale qui génère les inégalités mais l'avidité de ceux qui sont à la tête.
(après on pourra toujours discuter sur l'effet du pouvoir sur notre ego mais ce n'est pas le sujet)

Je serais fort étonné de trouver autant d'inégalités dans une tribu reculée d'amazonie que dans nos sociétés malades (et pourtant eux aussi ont adopté un système hiérarchique)

L'individualisme, l'intolérance et l'avidité sont les causes des inégalités ...pas l'organisation.

pour le reste, même si je suis d'accord sur pas mal de points avec toi, Jacquard lui n'en fait pas mention ;)
"Quand on a pas de technique, il faut y aller à la zob ! "
-Perceval de Galles-
Avatar de l’utilisateur
cazhaa
 
Message(s) : 104
Inscription : 02 Avr 2014 09:49
Localisation : [81] Tarn

Re: L'importance de la définition des mots

Message par 0tyugh le 16 Fév 2015 22:26

cazhaa a écrit :Non je ne pense pas que ce soit l'organisation pyramidale qui génère les inégalités mais l'avidité de ceux qui sont à la tête.

On ne peut rien affirmer à ce niveau que croyance personnelle, mais j'en doute très franchement. Tous les dirigeants actuels et grands responsables politiques sont parti pris, et donc, malhonnête. Pas parce que c'est particulièrement des salauds, mais parce que la condition pour aller au pouvoir c'est d'être, dans une certaine mesure, vendu (parce que pour se proposer sérieusement en élection, il faut beaucoup d'argent, et des accords chez les médias comme chez d'autres politiciens). Un gars honnête (et qui ne voudrait donc pas particulièrement avoir le pouvoir) me semble n'avoir aucune chance, à ce jeu.

J'ai été, je l'avoue un peu benoîtement, convaincu par le discours (un peu naïf en général) d'Etiennes Chouard. La politique est pleine d'affreux, en retirer un en fait émerger deux. Ce n'est donc pas affaire de personne. Si ça n'avait été macron, ça aurait été un autre banquier. Si ça n'avait été hollande ça en aurait été un autre. L'élection n'a pas changé rien que des symboles (importants ! Très importants ! Mais des détails. Comme le mariage des homosexuels qui ne change rien au niveau vital : l'économie, mais qui a permis de mobiliser toute l'intention. Ce sont pour moi, comme Charlie aujourd'hui, des pantins du débat publique).

J'ai peur, constamment, de tomber dans le nihilisme et le négatif sans cesse ; si ces choses qui soulèvent l'opinion de tous ne sont pas important, quel genre de fou suis-je ? Hé bien, je crois que l'ordre des priorités est primordial en ce monde où, nous n'avons pas le temps de tout penser. Nous ne sommes pas assez pourvus par la nature. Le cerveau ne fait qu'une chose pour la mener à bien.
Or si je devais choisir entre faire reculer toutes nos avancées sociales actuelles (l'interdiction de la peine de mort, l'égalité homme femme, ou le mariage homosexuelle, etc.) contre une discussion publique sur la redéfinition nécessaire de la propriété, je pense qu'il faudrait choisir de redéfinir la propriété.
Car c'est la base de tout. On ne change pas un tank en moyen de transport pour le bien commun en lui faisant des sièges confortables, mais en commençant par le désarmer. Le conducteur (président) ? C'est une question qui n'a de sens qu'en fonction du véhicule qu'on lui donne par le vote universel.
Modifié en dernier par 0tyugh le 16 Fév 2015 22:48, modifié 2 fois.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 985
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: L'importance de la définition des mots

Message par Patamax le 16 Fév 2015 22:43

Cette avidité, cette cupidité, cette domination, ne sont possible que lorsque des conditions spécifiques sont réunies : le cout qui est basé sur la rareté, le fondement meme de notre économie, non ?
Creer de la rareté ou de la penurie, de facon a entretenir, justement, l'instinct d'avidité enseigné dans toutes nos institutions.
Pas de rareté, pas de domination, pas de systeme de cout = pas de rareté ; c'est aussi simple que cela.

Nos philosophies enseignées nous privent du 1er principe de dicernement, parce que justement la notion de cout et de rareté sont le pilier meme de notre philosophie, philosophie qui nous enferme dans un mimetisme et une inertie sans egal !

L'agriculture intensive creer de la penurie.
L'elevage intensif creer de la penurie.
L'organisation financiere creer de la penurie.
L'education nationale creer une penurie de cerveaux.
La religion creer une penurie de libres pensants.
La politique creer une penurie de citoyens.

Toute cette pénurie mise bout a bout engendre la rareté, rareté qui engendre la notion de cout, cout + rareté = inégalités, inertie, mimetisme, soumission, obedience.
C'est le fondement meme de notre économie, et par deduction notre civilisation !
A contrario,
Dans un monde d'opulence, elle créer le bon sens, la civilité, la prise de conscience, l'humanité, la joie, le developpement, l'harmonie.

Je concois qu'il ne faut pas etre limité philosophiquement pour en comprendre l'intégralité, la philosophie est la clé du savoir, car la philosophie est la science des sciences, elle regroupe tout en son sein, elle est la base, le pilier, car il n'y a qu'elle qui explique l'essence et la provenance de notre matiere grise, mais surtout de comment et dans quel but on la dirige.

Bien sur, les sciences conventionnelles mentionneront toujours l'inverse, car les sciences conventionnelles ne sont le fruit que de leur adaptation a la philosophie dogmatique du moment.
Ainsi, la masse ne peut s'extirper de cet engrenage, puisque immobilisée par cette barriere mentale inoculée de generations en generations : education, institutions, gouvernements, etc, sont le fruit de cet adage, meme nos dirigeants ne sont pas les tyrans que nous voulons bien croire, ils sont les memes victimes de cette pauvreté intelectuelle et philosophique, les memes marionnettes que le peuple, ayant pour consequence les memes chemins de vie repetés en boucle, consequence d'une incapacité a comprendre plus loin, a se transcender.

il n'y a qu'un petit complot finalement : celui de l'avidité pure et simple qui mene trop souvent au meurtre et a la guerre, lol.................mais c'est un petit complot de chimere, une flaque d'eau dans le cosmos, cela ne derange en rien la continuité de la vie, de sons essence, le cosmos et la terre ne sont pas tourmentés par cela, il n'y a que l'homme face a l'homme ; les consequences seront subies par l'homme, pas par le cosmos qui continu sont bonhomme de chemin, lol.

Plus de 10 siecles d'ecrits qui decrivent que l'homme a toujours été en conflit, toujours en situation de rareté, de cout, de domination, de guerres..........
10 siecles qu'on tourne en boucle...............sur les memes bases...........
10 siecles quand meme !!!!!!!!!!!!!!!!!! Dirait notre 1er ministre..........
10 siecles qu'on s'evertue a evoluer pour mieux reculer..................

Et quelques decenies pour entendre le meme refrain : oui mais c'est dur de se passer et d'aller plus loin que ces fameuses barrieres mentales :mdr3:

Pourtant :

L'avidité n'est pas l'exclusivité de ceux qui sont en haut de la pyramide, l'avidité est un sport national, sinon pourquoi toujours chercher l'emploi qui paie le mieux et donne le plus d'avantages ? Pourquoi chercher a offrir le diamant pour sa bien aimée, le colier en or, la gourmette qui pese lourd ?????????? Etc...
Pourquoi chercher a etre la plus belle que sa voisine, ou le plus costaud que son voisin ? ou le plus fort ??????? si ce n'est par avidité ??????????
Qui crache ou se fou de cela ? La masse ou une petite minorité ??????????????
La cupidité n'est pas l'exclusivité de ceux d'en haut, cela se passe a tous les niveaux, puisque les gens du bas revent de faire un jour parti du haut, et n'eduquent leurs enfants que dans cet espoir, n'est ce pas ? Le papa envoie a l'ecole son petit pour qu'il fasse mieux, qu'il aille plus haut, ais je tord ??????????

La vie d'aujourd'hui n'est elle pas rythmée par l'envie d'une accession au milieu d'en haut ????? Et de le montrer ??????

Majoritairement parlant, pourquoi les hommes sont tous attirés par les produits dits de luxe ? est ce limité au désir de ceux d'en haut ?
N'est ce pas les petites gens qui se paient souvent de la marque, des bijoux en or, des pompes de sport a 200 euros, pour paraitre riche, pour faire croire qu'ils sont en haut ?????
La masse pointe souvent du doigt l'accession des riches, mais n'ont en tete bien souvent que de les remplacer un jour, n'est ce pas ????
La masse pointe souvent les chaussettes de sarko en poile de belette, mais ne se privent jamais de la derniere Nike fraichement sortie a 200 roros, vois tu ? :merci:

Pourquoi courir apres la derniere mode, le gucchi, le crocodile, la derniere caisse qui a la derniere option en vogue ??????????????? si ce n'est par cupidité, cupidité qui donne lieu a l'avarice, et inversement proportionnel ?????????
Moliere se serait il fourvoyé ?????????????????????????????????
Mais y'a plus simple, la cuisine la mieux équipée...........le dernier barbecue inutile a gaz a 300 euros.............
Qui ne reve pas de la plus belle donzelle, celle affichée en carte postale aux seychelles, taille de guepe et bouche botoxée ??????????????????????????
Ais je tord ????????????????????????

N'est ce pas tout cela dont nous revons, parce que matraqués 24/24 quotidiennement dans toutes les sociétés, dans toutes les religions, aux 4 coins de la terre ??????????????????????
Reverions nous de tout cela, si cela n'etait pas visible, n'existerait pas, n'etait pas insidieusement enseigné et martelé ???????????????????

Pourquoi pointer le desir de domination des puissants, lorsque le moins puissant passe toute sa vie a dominer celui d'en dessous ? Et celui d'en dessous a dominer celui d'en dessous, et ceux au fond la calle a dominer toute la calle ????

Tout cela est bien réel, n'est ce pas ?
Et tout cela ne peut exister que parce que cela est devant nos yeux, dans un monde originel cela n'existe pas, on ne desir pas des noix de coco en or, on cherche une noix parce qu'on a soif, c'est cela qui importe : la soif, pas ce qui brille !!!!

Est si difficile que cela a transcender ???? Je ne le pense pas, c'est l'adhesion forte a une philosophie delirante et pernitieuse engendrant le vice et la cupidité qui arrange la majorité et qui se complait dans cette réalité, réalité illusoire mais néanmoins enseignée ou seule une minorité souffre, parce que comprenant la supercherie et ayant la force de dire NON.

Un etre seul ne peut rien changer
Un pays isolé ne peut rien changer
Il faut une unanimité mondiale pour creer un élan, puisque nous sommes tous en interaction, et quantiquement cela va bien plus loin, pour les connaisseurs !

Autant dire que le defit est de taille
:merci:
A moins que la majorité, laisse une option de liberté a la minorité, qui dans ce cas, pourrait montrer, par sa facon de vivre, la comparaison entre un monde originel et un monde factice...........


Peut etre serait t'il temps d'aller demander ce droit a l'Elysée : une terre pour que les esprits libres puissent s'exprimer, un principe de droit fondamental de l'humain...........un reve ??????????
Patamax
 
Message(s) : 103
Inscription : 03 Fév 2015 11:31
Localisation : 14000 Caen

Re: L'importance de la définition des mots

Message par 0tyugh le 16 Fév 2015 23:04

Patamax : à mon sens tu à tort d'attaquer la religion. L'église et les cultes sont certes à condamner. La croyance en Dieu, ou aux valeurs qui s'y attachent, je n'y vois qu'un élan vers le bien commun, tout aussi valable que ta conception personnelle de la chose. Pour avoir côtoyé "l'arche de Lanza Del Vasto", je te jure que je n'aurais jamais vu de gens aussi pacifiques et simples (je vois par là un "sans arrière pensée", ou sinon ce sont des psychopathes qui cachent admirablement bien leur jeu) que ces gens-là, qui refusaient (quitte à s'isoler de leurs attaches) d'être dépendant d'un système violent (hors pour des non violent, ce n'est pas compatible de vivre en un tel système). En toute naïveté ils ont voulu créer leur propre monde, et inviter quiconque en a marre de la vie "boulot pour gagner sa vie" à les rejoindre. Je les trouve aussi méritant que toi, à cet égard, niveau choix de vie difficile et où l'isolement est un pari risqué, et l'entreprise de le faire en communauté, quelque chose d'instable. Cette glue pour eux, je pense, c'est Dieu. Dieu qui leur fait penser que le bien commun passe avant eux. S'ils arrivent à vivre honnêtement comme ça sans en être malheureux, je pense qu'ils représentent un future non violent de société à moindre échelle bien-sûr.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 985
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: L'importance de la définition des mots

Message par Patamax le 17 Fév 2015 02:37

Je suis tout a fait en accord la dessus Otyugh, je ne m'attaque pas a la religion, il faut prendre ce que j'ai mentionné dans le contexte :
Il y a des eglises, des precheurs, des religions, et surtout differents croyants : croire est facile, appliquer dans le bon sens et avec la bonne philosophie en est une autre, comme enseigner la religion dans le bon sens et la bonne philosophie en est une autre.

D'ou la phrase recente du dernier Pape, allant a l'encontre des anciennes recommandations : "Nous ne sommes pas des souries reproductrices, la bible et dieu n'encouragent pas la procréation a outrance". Des Papes se sont suivis, tous avec des interpretations differentes, des philosophies contraires........

La philosophie porte tout, c'est la base, et je viens de le demontrer ; il n'y a rien au dessus de la philosophie, elle est le pilier, meme de la religion.
Rien n'est parfait dans les religions, mais si on a la bonne philosophie, on peut transcender la religion et en faire une application adéquate.

La religion créer des non pensants, car elle est un peu polluée par les philosophies du temps ou elle fut créée, et les gens sont pollués par le mimétisme, par le phenomene de groupe, par la soumission, par la facilité de suivre sans se poser de question.
La bible actuelle n'a pas été ecrite de la main de jésus, les ecrits religieux ont tous subis la transformation des scribes...........quels qu'ils soient !

Je ne cherche pas a avoir raison, et il est compliqué sans doute de comprendre toutes les notions philosophiques que je mentionne ici et qui sont toutes inter dependantes.
La religion n'echappe pas a la philosophie dogmatique des temps qui ce sont succédés :
Pour des institutions dites d'egalité et tout le touintouin, on voit bien quelles sont cadrées, sectarisées, politisées, hierachisées, quelques fois figées, inertes, pyramidalisées, de la meme facon que notre société est organisée.

La definition de la croyance n'est pas exacte : la croyance n'est pas le fait de croire, lol, elle est simplement le reflet de la limite de nos pensées metaphysiques.

Question : a t'on réellement besoin de la religion pour croire a quelque chose de plus grand que l'homme, un créateur ????
L'histoire nous montre que non, puisque les tribus isolées croient toutes en quelque chose de plus grand, de plus mystique.
Un hermite peut tres bien et l'a fait, inventer son dieu et sa religion, les premiers hommes apparus sur terre n'ont pas eu besoin d'evangelisation pour le faire, par exemple, ils nous on neanmoins laisser les traces de leurs croyances, de leurs limitations metaphysiques du moment.............les 1eres en plus !!!!

Et toi, moi, n'avons pas besoin de l'histoire, ou de savoir, pour comprendre cela : c'est une evidence ; l'homme seul aura toujours tendance a mystifier ce qui depasse son entendement, on a pas besoin de preuves pour savoir cela, la matiere grise suffit amplement, si le contraire est dicté, ce qui est le cas, c'est que la philosophie en place considere que l'homme a besoin d'etre cadré, n'est ce pas la, la preuve, que notre société ne fait pas confiance en l'homme et qu'lle essaie par tous les moyens de paralyser son discernement par l'emploi de mirages forts ??? :mdr3:

Tu as raison dans ce que tu dis : c'est le meilleur futur pour nos communautés, une vie philosophique simple, axée sur le respect et le besoin de la communauté et de SOI. Tant que la tolérance est aussi au rendez vous, et tant que l'extremisme n'est pas de mise, et ou l'appartenance n'oblige pas a un CV bien distinct........je n'y vois aucun inconvenient, memes des avantages.

J'ai visité pas mal de communautés decroissantes en france : la majorité sont sectaires et extremistes, elles emploient le meme syteme que notre société.
Dans certaines il faut etre vegetarien, dans d'autres il faut etre vegan, dans d'autres il faut vivre comme un australopitheque, dans certaines il faut avoir l'etat d'esprit squatteur, etc, etc, etc..............Ce pourquoi je monte un projet ou je suis seul, et une fois installé et pret, viendra qui voudra avec ses differences, voila tout, sans obligation aucune. Avec de la patience, et quand on est au pied du mur, le bon sens arrive au galop, il ne sert a rien d'imposer le bon sens, il vient naturellement.

Bref, je ne suis pas mieux ou pire, simplement détaché, j'ai effectué un bout du chemin vers le mieux, le mieux n'est pas mon but, mon but est d'etre sur le chemin, c'est ma realité, j'y marche a mon rythme, ce pourquoi je respecte le rythme de l'autre.
Si je fais tant de pavés ici, ce n'est pas pour changer les autres, simplement pour partager mon chemin, sachant que les autres auront un chemin bien different, l'essentiel est de partagé les notions qui s'en degagent, ce qu'on transpire de tout ce chemin parcouru, je transmet et partage ma transpiration, esperant que cela pourra etre utile mais certainement pas une base, une vérité ; il y a trop de facons d'essayer de parvenir au mieux, c'est cela qu'il faut partager, dans l'espoir que cela puisse etre utile philosophiquement, au cas ou.

Je n'ai pas trouvé le bonheur, et je sais aujourd'hui qu'il n'est pas inherent a mon etre : je ne peux etre heureux que si les autres le sont, et comme ce n'est pas le cas, je ne suis jamais vraiment heureux. Ca montre formellement mes erreurs et qu'il me reste de la route a faire :taré1:
J'ai conscience aussi que le bonheur tel que defini n'existe pas, le bonheur n'est pas exterieur a soi, il est obligatoirement a l'interieur de soi, et c'est le plus difficile a trouver, meme les grands sages n'y parviennent pas tous, il est dur a trouver car pour cela il faut trouver la voie du coeur, mais l'ego et la pensée sont toujours la pour interferer.......c'est un long chemin que de devenir heureux, c'est un voyage interieur compliqué, qui peut vite ce conclure par la folie, et ce n'est pas une blague !!!
Il faut beaucoup de discernement pour se detacher des opinions ancrées en nous, des savoirs pollués, etc, et cela est tres perturbant, tres destabilisant et tres desociabilisant.
Plus on a le temps de reflechir, plus on le fait, et plus on y parvient et moins on trouve ce que l'on cherche, apres on apprend de ses erreurs, la moi j'en suis au niveau qu'en fait, on ne cherche pas le bonheur, pas la joie, pas la tranquilité, on se cherche SOI, et on cherche finalement DIEU en SOI, et y'a qu'une fois qu'on sait qui on est de l'interieur, qu'on parvient a un etat de rayonnement qui ne peut s'eteindre, de cela on trouve SOI, et DIEU, peut etre que ma vie ne sera pas suffisante pour y parvenir.....
J'aurais eu le plaisir de cheminer, c'est deja ca, et c'est enoooooooooorme !!!!!
Le coeur a son langage, sa vibration propre, on croit que c'est la pensée qui prime mais il n'en est rien, c'est la pensée qui pollue le coeur ; il faut donc trouver comment parler a son coeur : trouver son canal et vibrer a la meme intensité que lui sans que la pensée y semme des interferences, c'est tres dur a faire, il n'y aucune recette, pas meme bouddhiste pourtant roi dans ce domaine, lol.

C'est le coeur qui est l'element essentiel et vital de l'homme, le cerveau n'est qu'un outil : un homme peut vivre avec le cerveau demoli, pas avec un coeur chancelant...
Le coeur pense bien plus que le cerveau, il communique bien plus que le cerveau, il a un langage bien plus élaboré que le langage qui sort de notre cerveau, et des pensées bien plus pures et bien plus adaptées a notre condition biologique.
Ce n'est pas le cerveau qui vibre lorsqu'on est dans la nature en communion, mdr, le cerveau ne vibre pas, c'est le coeur qui vibre et le cerveau n'est que le traducteur de cette vibration, vous l'avez certainement ressenti, peut etre pas analyser, mais ressenti j'en suis certain :super:

Le plus intelligent des hommes ne trouvera jamais les verités du monde, seul l'homme qui connait son coeur a acces a DIEU, et DIEU ce n'est que le savoir ULTIME.

Voila ou j'en suis et voila ce que je fais de ma vie, le reste m'importe peu, mais je reste un homme avec ses defauts a l'egal des autres.
J'aime bien partagé cela sur les fofos, dans la vie je n'aime pas parler de cela, je prefere les discussions banales, a moins d'etre avec des gens qui sont passionnés de science donc que ca interessent.

Allez, bises a tous, et désolé pour toutes ses notions compliquées.
A titre informatif, des scientifiques quantiques travaillent sur le coeur, sur l'illusion de nos sens, etc, etc, vous pouvez y acceder sur le net, c'est facile a trouver.
j'oubliais de le dire : j'ai étudier pas mal la mecanique quantique............lol, et je m'y suis interessé parce que j'ai commencer mes etudes a la Fac par la philosophie, tout cela m'a fait voyager interieurement, et cela m'est enormement passionnant, je pense ecrire un bouquin pendant l'execution de mon projet, voila, c'est pourquoi je parait un peu "perché", c'est ma nature, depuis petit je suis "intello", mon cerveau carbure H24, et j'aime TOUT, astronomie, cosmologie, metaphysique, histoire, etc, etc, je suis un devoreur de savoir, mais pas d'orthographe :mdr3:

Le but n'est pas de montrer ce que je suis capable de developper, mais seulement de vous faire decouvrir des horizons que peut etre vous ne connaissez pas : il y a tellement de sciences qu'on ne vous montre pas ou si peu..............tellement de concepts dont on ne parle pas a la télé ou a la radio..............

Ma conclusion au sujet : nous en sommes la par ignorance qui genere l'incapacité et l'inertie et le mimetisme. Le savoir est cadenacé et dirigé, raison pour laquelle ceci explique cela.
Les preuves : celui qui depasse la science est un mystique, tout simplement ; perderiez vous votre temps a ecouter un mystique ???? :mdr3:
Le probleme est la, tout est fait pour prolonger le temps d'exposition des individus dans l'ignorance, ca ce compte actuellement en siecles :rouge:

Bises.
Patamax
 
Message(s) : 103
Inscription : 03 Fév 2015 11:31
Localisation : 14000 Caen

Re: L'importance de la définition des mots

Message par flyingdust le 23 Fév 2015 01:08

Patamax, sans méchanceté hein (toujours :) ) J'ai jamais lu quelqu'un d'aussi mégalo sur le forum, c'est impressionnant. Des manques affectifs peut être? :P
Et puis des pavés et des pavés, mais énormes, ENORMES. C'est pas parce que tout vient de ta tête, que tout est intéressant. C'est dommage, au début y avait des trucs intéressants, sur le fait que ce sera toujours compliqué de bien se comprendre avec les mots, mais c'est noyé dans une telle masse de coq à l'âne et d'absence d’écrémage, que j'ai plus pus continuer à te lire, trop excédé, trop l'impression de perdre mon temps.
Quantité ne rime pas vraiment avec qualité dans ce cas ci. Je me demandais ça te prend combien de temps par pavé? Ca te paraîtrait envisageable de les diviser par 5, par exemple, 5 c'est pas mal non? ::d Ca faciliterai la lecture pour moi, et peut être les autres (comme je suis le porte parole de personne, je met un ?)
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: L'importance de la définition des mots

Message par Emilio le 23 Fév 2015 01:31

tu peux mettre 2 , c est plus un wagon la , mais la locomotive a pleine vapeur dans la courbe . Si le besoin de parler surpasse l ecoute , c est l expression du soi mais guere plus. En anglais on dit "keep going" but without me . Coupe la poire en 10, et ce serait deja plus facile de participer, si tel est le but , pas si sur.
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: L'importance de la définition des mots

Message par 0tyugh le 23 Fév 2015 02:54

Pour le côté pavé, si vous saviez le nombre d'édition que je fais à chacun de mes posts... La moitié se retrouve souvent à la poubelle, et à la fin, j'ai toujours l'impression de rendre un brouillon, qu'il marrive parfois de supprimer totalement même....

Quand à l'aspect mégalo, c'est le côté quantique qui m'a fait hausser un sourcil, vu que tu n'y fais jamais clairement référence, ça fait un peu sortit du chapeau et hors contexte, en effet (cela dit je le dit en toute franchise et je crains de participer à une vendetta personnelle et à la relance d'un sujet bouillonnant naguère...)
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 985
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: L'importance de la définition des mots

Message par flyingdust le 23 Fév 2015 21:43

"cela dit je le dit en toute franchise et je crains de participer à une vendetta personnelle ".

T'es d'une prévoyance et d'un sens de la droiture, je suis vraiment impressionné :=) (j'ai mis un smiley mais y a pas d'ironie ::d )
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Précédent

Retour vers Société

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]

cron