Déscolarisation

décroissance, descente énergétique, AMAP, installation agriculteurs, monnaie, wwoofing, système D...

Re: Déscolarisation

Message par Patamax » 20 Fév 2015 03:19

Non on ne s'eloigne pas, au contraire, on est en plein dedans !!!

Ca veut dire que tant que les parents et les instittions educatives formeront des gamins pour qu'ils s'adaptent a toute cette merdasse, bah c'est evident que les gamins deviendront les memes nouilles inertes, et ne pourront reproduire, par mimétisme, que de la merdasse en barre, c'est une évidence !!

Otyugh, avant que tu nous mettes cette admirable citation, je venais auparavant d'en donner les tenants et les aboutissants !!!

L'etat controle TOUT, dont l'ecole, alors si tu veux changer l'ecole, faut changer l'etat.
Mais comme les gens ne peuvent pas penser sans l'etat, car dependants et non pensants, car formés pour etre adaptés a cette société, ca devient compliqué, et des commnautés se forment, se desociabilisent, comme je le fais moi meme tout seul, pour ne pas subir ou faire perdurer cet etat de fait, tout simplement.

Si ces commnautés et moi meme avions un réel espoir envers nos semblables et un changement, ils militeraient et se battraient bec et ongle : et ce n'est pas le cas !!!!
D'ou le fait que je dis que si c'est pas le cas, c'est parce que nous voyons bien que les gens sont adeptes de cette vie, tout simplement, ils se complaisent la dedans, a leur insu, mais le fait est que ca convient a la majorité et qu'il est impossible de leur faire ouvrir les yeux, et que ethiquement ce n'est pas a nous ou a personne de le faire.
BASTA.

Maintenant, ces gens dont tu parles sont eux aussi issus de l'ecole, moi aussi, et nous avons tous subis la philosophie et la morale imposée, par la famille, par les institutions, etc.
On a eu du discernement et on s'est enfui, voila tout !

Pour que ca change faut vouloir changer, mais c'est plus simple de rester dans le mimetisme et l'illusion : tout le monde sait ou on va, tout le monde sait qu'il faudrait que ca change, tout le monde a ca au fond de lui : mais pour le faire faut passer par la case SACRIFICES................Et la.............y'a pu personne............c'est tout !

L'etat ne permettra jamais que l'ecole change, car c'est son vivier d'esclaves, et c'est pour cette raison qu'en periode de crise, elle continue d'investire plus que de raison !
Et c'est pour cette raison, qu'a des moments clés de l'histoire, on assiste a des attentats psychologiques, a des periodes de crise financiere psychologique, etc, etc, tout simplement parce que il faut contenir les debordements, et remettre de l'ordre par l'intermediaires des masses non pensantes, pour etouffer la masse pensante et faire une petite chasse aux sorcieres pour montrer l'exemple et entretenir le regime de la peur.

Ce sont toutes les bases meme de l'homme qui sont poluées, la base meme de son intellect et de sa moralité !!!
Donc ca ne peut pas changer, quand bien meme ca changerait, le changement serait d'office encore un systeme pollué parce que construit par des cerveaux pollués.
C'est pour cette raison que ca tourne toujours en boucle depuis des siecles, mdrrrrrrrrrrrrrr.

Question a Noir :

Crois tu que les pyramides ont ete batties a la truelle, pas des esclaves ? Ques les sarcophages servaient a y mettre les pharaons ?
Crois tu a l'histoire de la revolution francaise et a son bien fondé ?
Crois tu a l'histoire comptée de la guerre 14 ET 39 ?
Crois tu a ce qui est enseigné quand a l'histoire de la traite négriere ?
Crois tu a ce qui est enseigné sur la guerre des balkans ?
Crois tu aux droits de l'homme tel que mentionné dans les manuels ? (constitution)
Crois tu a la théorie de l'evolution ? (Darwin qand tu nous tient.......)

Tu enseignes en quelle classe ?
Et si tu étais en situation d'enseigner en 6eme, enseignerais tu a tes eleves que les pyramides ont ete construites a la truelle ? et le reste ?
Dans le cas ou tu ne voudrais pas l'enseigner, en aurais tu le choix ?

Ca serait vraiment sympa que tu répondes au moins aux deux dernieres, et tu le feras :merci:

Parce que vois tu, de toi a moi, quand on croit a la théorie de l'evolution, ca determine ta philosophie future, vois tu ?
Comme le reste bien sur, on peut prendre l'inverse, c'est evident !!!
Alors comme pas mal de scientifiques émmérites montrent le contraire et surtout en genetique, mdr, j'voudrais savoir si tu en as conscience, que c'est avec des bases anodines, qu'on peut dirigé l'esprit de quelqu'un, et ce des le plus jeune age !!!! Meme une société toute entiere !!!!

J'suis ptet pas un as en orthographe, mais j'aurais pas peur de montrer mes diplomes en philo et en science, parce que vois tu, j'suis pas complotiste dans l'ame, mais y'a de quoi rigoler dans les bouquins de Nathan..................j'suis devenu mauvais en ortho car je ne pratique plus depuis longtemps............; trop.....

Exemple :
Si a un gamin, on lui montre qu'on fait la guerre pour des frontieres, que Dieu n'existe pas mais qu'on descend du SINGE (quand meme !), que si on fait la guerre c'est parce que la violence fait partie integrante de nos civilisations passées et de ce jour, et que y'a des differences de races et de peuples et que ce sont ces differences qui créent cela, si en plus on rajoute la theorie du genre, l'actualité morbide style charlie y'a les gentils et les mechants.....+ le tartinage que les USA sont les gentils qui nous ont sauvés en 39 et que si ils sont en Irak, syrie, afghanistan, etc que c'est pour le bien et qu'ils se battent contre les mechants.

Crois tu que c'est cela ou comme ca que le monde va changer ???? Ou que l'ecole va changer ?????

Parce que pour moi, si on veut montrer le bien et la qualité universelle de l'homme ca commencerait deja par dire que y'a des frontieres et que c'est deja par la que commence la differenciation de peuples, de races, et que si on admet les frontieres on instruit deja LA DIFFERENCE..........

Bref, j'suis ptet bête apres tout, mais si le mome crois qu'on descend du singe, il va pas comprendre l'histoire de DIEU............voir meme la refuser.............
Et ca a de lourdes conséquences tant en matiere de philosophie qui est la base de toute moralité, n'est ce pas ?

Pi si on instruit les momes en instruction civique par les regles, on va dire la notion de propriété, si le mome a deja en tete cette notion, c'est evident que adulte il va chercher a etre proprietaire.........bon la ca va on est que 66 millions, qu'en sera t'il quand on sera 172 millions en france, et que cet adulte instruit aura pour instruction que y'a des frontieres, la notion de propriété privée, etc, etc ? que y'a des mechants..........et que fianlement c'est ptet lui le gentil et qu'il est dans son bon droit de faire respecter sa propriété et sa frontiere ????

Bon j'suis ptet naze, hein ???????????
mais pour moi ca induit beaucoup de choses, et ca explique aussi, pour moi, pourquoi on en est la............;
Faut adapter nos momes a une realité puante, et ils deviennent adaptés, et ils reproduisent cette puanteur, c'est ma conviction !!!

:merci:

J'ai au moins le merite de m'expliquer et de te respecter et surtout de ne pas t'incriminer : je demande, je pose des questions !!!!
Patamax
 
Message(s) : 103
Inscription : 03 Fév 2015 12:31
Localisation : 14000 Caen

Re: Déscolarisation

Message par fred83fr » 20 Fév 2015 09:34

Ouaouuuu que de souffrances quand on évoque l'école !!!
Moi même je n'était pas heureux à l'école, ..., ce qui ne m'a pas empêché ensuite d'y travailler avec beaucoup de plaisir, on s'amuse beaucoup et ce même au lycée.
Je respectes le point de vue de chacun, vous n'aimez pas, ( ...) vous haïssez l'éducation nationale, très bien (enfin façon de parler).
Personnellement, j'aime l'idée de diversité : diversité dans l'alimentation, la religion, la culture, diversité dans l'environnement.
Je souhaite soulever simplement ce qui pour moi semble approcher la contradiction.
Dire que l'éducation nationale fait des élèves des moutons : non et encore non, j'aime à piéger mes élèves en leur montrant qu'il ne faut croire personne mais construire son jugement. Et j'aimerai rajouter non pas à partir de sentiments ou d'opinions mais à partir de faits ! Ah là ça devient très difficile puisque la majorité des participants de ce fil sont convaincus de la culpabilité de l'EN. Répéter ces critiques incessantes parfois fondées parfois pas (c'est comme dans tous les domaines où l'homme intervient) c'est aussi participer à un mouvement de "moutonage", j'aime bien ce nouveau mot tient !
Voilà une attitude qui s'inscrit dans la contradiction.

Ensuite on peut crier à la liberté de chacun, la liberté qui est d'ailleurs une des valeurs très difficile à faire comprendre aux adultes mais aussi aux parents et source de nombreuses souffrances. Mais la liberté c'est quoi ? la liberté d'un individu ? égocentrique ? ou bien la liberté dans la communauté ? Auquel cas des règles sont obligatoires, non ? Sans règles pour gérer les rapports humains pas de société, sans société c'est l'anarchie, la loi du plus fort avec une nouvelle forme, la violence encore et encore exprimée...qu'est ce qui change ?
Je maintiens ce que j'ai précédemment dit, tous les parents ne sont pas en mesure de faire l'éducation à la maison, et confier alors ses enfants à des pédagogues, animateurs, c'est à nouveau former un groupe éducatif, donc une forme de scolarisation.

Mes contradicteurs me diront que les règles d'aujourd'hui sont absurdes, colossales.... je peux l'entendre mais dire encore une fois que l'EN transmet des valeurs qui diminuent les capacités des enfants je dis tout simplement non. Ce sont des valeurs humaines que nous transmettons, désolé de vous le dire.
Finalement cette discussion cherche à justifier la culpabilité d'un "système" dont vous ne voulez pas. Soit. Dans le bouddhisme, cette recherche incessante de culpabilité chez l'autre est la marque de l'égo. C'est l'égo qui nous empêche de changer les choses et donne se sentiment que l'histoire se répète. On recherche chez l'autre l'altérité pour se construite égotiquement et faire vivre l'autre dans la culpabilité. Point de salut pour nous tous tant que l'égo sera mettre de nos cœurs.

Je ne souscris pas aux thèses contre l'évolution, contre le réchauffement climatique, oui des scientifiques ont des avis contradictoires mais la majorité fait le choix de porter ou non une thèse dans le domaine des faits scientifiques, c'est ça la science, c'est ainsi qu'elle avance.
Finalement ce fil était passionnant, j'aime l'énergie, le désir de changement qui peut être porté.
Mais la vision de ce tout cela ne peut se résumer à "tout blanc" ou "tout noir".
Bref je le répète je respecte les choix que vous pouvez faire mais ne la partage pas, je refuse la vision cauchemardesque de l'EN qui donnerai envie de prendre une corde et se pendre. Pour quel résultat au final ?
L'EN, c'est un outil, elle reflète notre société. Et si finalement ce qu' il fallait changer était notre cœur ?

Très bonne journée à vous tous.
Une pensée pour mes élèves de terminale qui préparent leur bac blanc.
fred83fr
 
Message(s) : 46
Inscription : 12 Avr 2010 13:24

Re: Déscolarisation

Message par mathildea » 20 Fév 2015 14:11

Gailly:

L'être humain,je crois,a souvent de grandes idées d'autonomie et de liberté,mais dès qu'il s'agit de mettre en place ses projets,c'est un peu plus compliqué...et je ne pense pas que ce soit du conditionnement étatique,à ce niveau. Cà relève plus du travail sur soi,à mon avis.


Je ne suis pas d'accord. Après plus de dix ans passés dans une salle de classe à travailler pour soi, il ne reste pas grand chose de nos capacités à s'organiser ensemble.

Nous ne sommes pas parents,et avons ouvert la ferme aux animations,tant pour les adultes,y compris instits et profs,que pour les enfants....très peu jouent le jeu de l'autogestion...d'autres viennent,mais la gestion c'est pas trop leur truc (comme si nous on s'éclatait à gérer )


Ton expérience d'autogestion est dans un espace PRIVE, quoiqu'il arrive, ce n'est pas la même chose que dans un lieu qui appartient à tous. Mais cette idée a disparu de nos têtes, puisque chaque parcelle a un propriétaire. S'impliquer dans ta ferme, malgré toute ta bonne volonté, n'est pas exactement de l'ordre de l'autogestion: tu définis les espaces de circulation, les horaires, qui tu accueilles avec droit de réserve si vraiment quelqu'un te paraît antipathique ou indésirable. En soi ce n'est pas grave et je ne renie pas l'idée d'espace privatif, mais on ne peut appliquer l'idée d'autogestion et de participation de chacun dans un tel espace.

J'ai en tête un espace PUBLIC dont tout le monde puisse s'emparer, où toutes les décisions sont débattues collectivement. Avec la pus grande liberté concernant les thèmes. Pour moi tout doit pouvoir être débattu, même les sujets les plus tabous. Les exclure de la vie publique ne veut pas dire qu'ils n'existent plus. Ils continuent à grandir en secret. Examiner des sujets sensibles collectivement permet d'approcher une question épineuse avec le plus grand nombre de cerveaux et donc d'avoir une plus grande lumière sur la solution à apporter. Si vraiment, certains sujets ne peuvent pas être abordés, l'idée d'une limite à ce qui peut être dit ou non ne peut être fixée que collectivement, en prenant en compte l'avis de tous, une fois de plus. Un espace ouvert, ou le plus grand nombre de sujet est débattu, est ce qui ressemble pour moi à une école au vrai sens du terme. C'est très très très très loin de ce qui existe aujourd'hui.
Modifié en dernier par mathildea le 20 Fév 2015 14:46, modifié 1 fois.
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 11:38
Localisation : Savoie

Re: Déscolarisation

Message par mathildea » 20 Fév 2015 14:26

Noir:
Ce professeur est aussi un être humain, capable des mêmes émotions ou envies que toi. Ne peut-il pas aussi à ton sens ouvrir le regard de l'enfant, l'encourager à aller plus loin?
Que penses-tu par exemple de la pédagogie Freinet?


Pardon, j'avais cru que le professeur était un fennec! Euh, ce type de réponse "c'est aussi un être humain": comment dire... J'avais remarqué! Ouvrir le regard de l'enfant: son regard est déjà ouvert! L'encourager à aller plus loin: si on le laissait faire, il serait déjà loin devant sans que personne n'ait besoin de le pousser! On s'imagine qu'un enfant a besoin de tuteur pour grandir! Si on le laisse tranquille, on s'aperçoit qu'il pousse tout seul!!!!
C'est comme un arbre sur un parking, on doit l'arroser sinon le goudron qui l'entoure le dessèche avant l'heure. Et malgré notre intervention il reste rachitique.
Dans un sol fécond, on le regarde pousser et il atteint bientôt le ciel.

C'est étonnant les réactions de défense pour l'éducation nationale, alors que pour moi le parallèle avec la permaculture est flagrant!

La pédagogie Freinet: un homme qui a pensé à élargir la conception qu'on a de l'enfant et le respect qu'on lui porte. Merci à lui. Mais je suis stupéfaite, c'est comme s'il n'y avait que trois penseurs en matière d'éducation: Steiner, Montessori, Freinet. On les ressort à toutes les sauces. L'Education Nationale a incorporé Freinet comme le sucre qui fait passer la pillule; mais n'oublions pas: l'enfant est toujours soumis à l'obligation scolaire, au programme de l'éducation nationale. Il est sous liberté surveillée, ni plus ni moins. Enfin le principe même d'"éducation" est à remettre en questions: je t'invite à t'intéresser à John Holt qui a écrit "Les apprentissages autonomes" et pour te donner envie de découvrir cet ancien professeur qui a déserté l'école je partage une petite phrase de lui:

« Les enfants ne sont pas seulement extrêmement doués pour apprendre; ils sont bien plus doués pour cela que nous. En tant qu'enseignant, j'ai mis beaucoup de temps à le découvrir. J'étais un enseignant ingénieux et plein de ressources, habile à élaborer des séquences de cours, des démonstrations, des outils de motivation et tout ce galimatias. Et ce n'est que très lentement et douloureusement - croyez-moi, douloureusement ! - que j'ai réalisé que c'était quand je me mettais à enseigner le moins que les enfants se mettaient à apprendre le plus. »

John Holt
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 11:38
Localisation : Savoie

Re: Déscolarisation

Message par senzu » 20 Fév 2015 14:28

...
Modifié en dernier par senzu le 22 Fév 2015 21:25, modifié 1 fois.
senzu
 
Message(s) : 13
Inscription : 18 Juil 2013 12:58

Re: Déscolarisation

Message par mathildea » 20 Fév 2015 14:44

Otyugh:

Pour la question du complot, on n'est pas forcé d'utiliser ce terme à chaque fois, il renvoie à un vieux truc qui se trame en secret.
Il y a eu une volonté politique claire, avouée, d'instruire les masses pour les rendre conformes à la Constitution. Constitution elle-même écrite par les gens de bien, les possédants, les ultras-riches, je pense que tu sais de quoi je parle si tu as prêté oreille aux discours passionnés d'Henri Guillemin sur la Révolution Française.

L'institution de l'École obligatoire arrive juste après la Commune de Paris, où le peuple s'enflamme. Pas mal de livres d'histoire retraçant une autre histoire de la Révolution ont été censuré. Jules Ferry qu'on nous présente comme le grand héros de l'émancipation individuelle dira:

Messieurs, je laisse toute liberté d'appréciation – et vraiment on serait fort embarrassé d'y assigner une limite, en ce qui concerne la Révolution, les évènements qui l'ont précédée et qui l'ont suivie ; -je laisse toute liberté d'appréciation, hors des écoles, hors des collèges 


Oh, il ne s'agit pas d'un complot, Jules Ferry le déclare tranquillement au sénat en 1880. La République qui a été mise en place au profit de ces hommes qui débattent à l'assemblée doit être consolidée et pour cela la version officielle de l'histoire doit prendre une certaine tournure, pas trop dangereuse pour ces messieurs...

Tu dis aussi:

La révolution et l'autarcie, j'ai de gros doute. Il faut jouer avec ses voisins, et pas ses amis au loin avec qui on rêve de renverser un pouvoir que tous vos voisins sont convaincu qu'il est légitime, parce que vous n'avez pas pris la peine de les impliquer, car ils ne pensent pas comme vous. Et que oui, la conversation est donc difficile, semée d'ambûche. Mais c'est là qu'on apprends, dans un florilège de désaccord, pas dans le consensus.


Je n'ai à aucun moment prôné l'autarcie. Ni rejeter mes voisins. Je re-re-redis: je suis pour un espace public libre où chacun participe. Des petites assemblées de personnes dans les villages, les quartiers, qui débattent et organisent la vie des espaces qu'ils partagent. Des espaces culturels où chacun peut prendre la parole pour donner son point de vue, aussi différent soit-il de celui de son voisin. Je suis d'accord qu'on apprend dans la polémique... mais qu'on peut quand même chercher le consensus.

Concernant les propos de la communauté de l'arche de lanza del vasto, je suis très très très très d'accord avec ces idées. Appliqué à l'éducation, les espaces publics qu'on va créer ne sont pas réservés comme aujourd'hui les temples scolaires au savoir livresque mais aussi à l'apprentissage manuel. Il n'y a pas de hiérarchie des savoirs. Et sans exclure totalement la séparation des savoirs en fonction des intérêts de chacun, je pense que la base absolue c'est en effet d'être autonome dans son alimentation, la manière de se vêtir, de s'outiller et de se loger. Cette base là est TOTALEMENT absente de l'Education Nationale qui nous rend dépendant à 100% du système.
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 11:38
Localisation : Savoie

Re: Déscolarisation

Message par mathildea » 20 Fév 2015 15:30

Fred83fr:

Personnellement, j'aime l'idée de diversité : diversité dans l'alimentation, la religion, la culture, diversité dans l'environnement.


Euh, appliqué à l'enseignement, pardon mais je suis vraiment sceptique. TOUS les enfants de 5 à 6 ans apprennent le même programme, en suivant les mêmes horaires, en appliquant le même protocole. La diversité entre deux ou trois ouvrages scolaires?
Tous les enfants d'un même pays nés une même année auront à la fin de leur cursus scolaire, à peu près les mêmes données dans la tête. Question diversité, on peut faire mieux...

Et j'aimerai rajouter non pas à partir de sentiments ou d'opinions mais à partir de faits !

Je ne comprends pas trop cette phrase. Tu veux dire que tu voudrais que les élèves se construisent un esprit critique à partir de faits plutôt que de sentiments et opinions? Mais comment faire alors, puisque de fait ils ne connaissent que le contexte scolaire, et n'ont pas la connaissance de ce qui peut exister en dehors, ni le droit de sortir du schéma qu'on leur impose? Question: toi-même, as-tu expérience d'apprentissage autre que celle de l'école, car après y avoir étudié longtemps maintenant tu occupes la place de celui qui inculque...

Mais la liberté c'est quoi ? la liberté d'un individu ? égocentrique ? ou bien la liberté dans la communauté ? Auquel cas des règles sont obligatoires, non ? Sans règles pour gérer les rapports humains pas de société, sans société c'est l'anarchie, la loi du plus fort avec une nouvelle forme, la violence encore et encore exprimée...qu'est ce qui change ?


Les règles dans une communauté: oui, je suis d'accord dans l'absolu. Mais une fois de plus qui les fixe? Une société juste demande l'avis de chaque personne qui la constitue pour fixer des règles. Or là, elles sont fixées par le haut. Comme celles concernant l'obligation scolaire. Un élève ne peut discuter sur son emploi du temps, ni le contenu de ses leçons, quand bien même la grande majorité ne correspondent pas à ses aspirations. Que les règles te conviennent, peut-être. Mais qu'elles soient justes c'est une autre question. Et tu confonds anarchie: absence de pouvoir avec anomie: absence de lois. Je suis anarchiste, au sein ou je refuse la prise de pouvoir d'une personne sur une autre, mais je suis pour certaines règles, convenues colllectivement. Et quoique tu en dises, tu occupes un poste de pouvoir, j'espère que tu en as un minimum conscience.

Dans le bouddhisme, cette recherche incessante de culpabilité chez l'autre est la marque de l'égo.

Je ne suis pas sûre que faire porter à Monsanto la faute de la destruction des sols soit la preuve de mon égo... Je pense que l'Éducation Nationale nous fait intérioriser la culpabilité très tôt: tu comprendras plus tard, tu verras tu n'es pas encore assez mature, tu es trop jeune, si tu n'y arrive pas travaille encore, tu n'es pas prêt, révise... alors que simplement le sujet qu'on nous impose ne nous intéresse pas et qu'on mettrait tout notre cœur à autre chose si on en avait la possibilité, en apprenant avec une vitesse fulgurante. N'en déplaise aux bouddhistes, je pense qu'il faut arrêter de culpabiliser intérieurement en se disant que tout est de notre faute parce qu'on n'a pas encore ouvert le bon chakra et voire les causes de l'oppression à l'extérieur de nous.

Une pensée pour mes élèves de terminale qui préparent leur bac blanc.


Une pensée pour eux aussi, pour tout ce qu'ils auraient pu découvrir et inventer s'ils n'étaient pas soumis à ce contrôle où on va les noter, les évaluer, les étiqueter et les tirer hors d'eux. Désolée du ton; derrière ce constat il y a pourtant l'immense espoir que tout ça peut changer si on comprend la nature de cette domination.
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 11:38
Localisation : Savoie

Re: Déscolarisation

Message par mathildea » 20 Fév 2015 15:45

Patamax:

j'aurais pas peur de montrer mes diplomes en philo et en science,


Ne te donne pas cette peine... Le jour où on pourra donner notre parole sans avoir à la justifier avec les paperasses qui la valident, on aura fait un grand bond en avant!
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 11:38
Localisation : Savoie

Re: Déscolarisation

Message par Patamax » 20 Fév 2015 16:01

mathildea a écrit :Patamax:

j'aurais pas peur de montrer mes diplomes en philo et en science,


Ne te donne pas cette peine... Le jour où on pourra donner notre parole sans avoir à la justifier avec les paperasses qui la valident, on aura fait un grand bond en avant!


C'etait facon de dire, ils ne m'ont jamais servi !!!!!
Et ils sont a la poubelle si tu veux le savoir, mdrrrrrrrrrrrrrr.
Je suis SDF, a quoi ca me servirait, franchement ????
Patamax
 
Message(s) : 103
Inscription : 03 Fév 2015 12:31
Localisation : 14000 Caen

Re: Déscolarisation

Message par Patamax » 20 Fév 2015 16:01

fred83fr a écrit :Ouaouuuu que de souffrances quand on évoque l'école !!!
Moi même je n'était pas heureux à l'école, ..., ce qui ne m'a pas empêché ensuite d'y travailler avec beaucoup de plaisir, on s'amuse beaucoup et ce même au lycée.
Je respectes le point de vue de chacun, vous n'aimez pas, ( ...) vous haïssez l'éducation nationale, très bien (enfin façon de parler).
Personnellement, j'aime l'idée de diversité : diversité dans l'alimentation, la religion, la culture, diversité dans l'environnement.
Je souhaite soulever simplement ce qui pour moi semble approcher la contradiction.
Dire que l'éducation nationale fait des élèves des moutons : non et encore non, j'aime à piéger mes élèves en leur montrant qu'il ne faut croire personne mais construire son jugement. Et j'aimerai rajouter non pas à partir de sentiments ou d'opinions mais à partir de faits ! Ah là ça devient très difficile puisque la majorité des participants de ce fil sont convaincus de la culpabilité de l'EN. Répéter ces critiques incessantes parfois fondées parfois pas (c'est comme dans tous les domaines où l'homme intervient) c'est aussi participer à un mouvement de "moutonage", j'aime bien ce nouveau mot tient !
Voilà une attitude qui s'inscrit dans la contradiction.

Ensuite on peut crier à la liberté de chacun, la liberté qui est d'ailleurs une des valeurs très difficile à faire comprendre aux adultes mais aussi aux parents et source de nombreuses souffrances. Mais la liberté c'est quoi ? la liberté d'un individu ? égocentrique ? ou bien la liberté dans la communauté ? Auquel cas des règles sont obligatoires, non ? Sans règles pour gérer les rapports humains pas de société, sans société c'est l'anarchie, la loi du plus fort avec une nouvelle forme, la violence encore et encore exprimée...qu'est ce qui change ?
Je maintiens ce que j'ai précédemment dit, tous les parents ne sont pas en mesure de faire l'éducation à la maison, et confier alors ses enfants à des pédagogues, animateurs, c'est à nouveau former un groupe éducatif, donc une forme de scolarisation.

Mes contradicteurs me diront que les règles d'aujourd'hui sont absurdes, colossales.... je peux l'entendre mais dire encore une fois que l'EN transmet des valeurs qui diminuent les capacités des enfants je dis tout simplement non. Ce sont des valeurs humaines que nous transmettons, désolé de vous le dire.
Finalement cette discussion cherche à justifier la culpabilité d'un "système" dont vous ne voulez pas. Soit. Dans le bouddhisme, cette recherche incessante de culpabilité chez l'autre est la marque de l'égo. C'est l'égo qui nous empêche de changer les choses et donne se sentiment que l'histoire se répète. On recherche chez l'autre l'altérité pour se construite égotiquement et faire vivre l'autre dans la culpabilité. Point de salut pour nous tous tant que l'égo sera mettre de nos cœurs.

Je ne souscris pas aux thèses contre l'évolution, contre le réchauffement climatique, oui des scientifiques ont des avis contradictoires mais la majorité fait le choix de porter ou non une thèse dans le domaine des faits scientifiques, c'est ça la science, c'est ainsi qu'elle avance.
Finalement ce fil était passionnant, j'aime l'énergie, le désir de changement qui peut être porté.
Mais la vision de ce tout cela ne peut se résumer à "tout blanc" ou "tout noir".
Bref je le répète je respecte les choix que vous pouvez faire mais ne la partage pas, je refuse la vision cauchemardesque de l'EN qui donnerai envie de prendre une corde et se pendre. Pour quel résultat au final ?
L'EN, c'est un outil, elle reflète notre société. Et si finalement ce qu' il fallait changer était notre cœur ?

Très bonne journée à vous tous.
Une pensée pour mes élèves de terminale qui préparent leur bac blanc.




Fred83,

As tu compris de moi, que je ne critique pas l'ecole, la famille et l'homme, je m'acharne depuis des posts, a dire que c'est plus complexe, que ce sont nos valeurs de bases, nos philosophies de bases qui sont faussées, et que pour cette raison, tout est faussé dans nos sociétés, et donc chez l'homme, ancré au plus profond de lui meme.

Mais a la base l'homme est bon et de bon sens, il est simplement victime de l'illusion qui s'opere, et il vit une boucle sans fin, il reproduit l'illusion !!!

Tu as raison, c'est pas blanc ou noir : mdr.
Un debat ne devrait pas donner un gagnant et un perdant, une société ne devrait pas opposer la raison et la deraison, un sujet ne devrait pas trouver une approbation et une desapprobation, etc, : Si cela existe, et c'est le cas, c'est que la tolerance et le bon sens ne sont pas de mise, et que la philosophie et la moralité en place empechent tout discernement de bon sens.

Quand tu raisonnes simplement, l'homme a besoin d'un toit, de manger, d'avoir chaud, d'etre aimé, d'etre respecté, et d'etre libre pour pouvoir experimenter sa vie et sa realité, c'est le Ba-ba.
Mais la philosophie dogmatique mise en place depuis des siecles empeche cela par des artifices crées de toute piece, parce que l'homme a remplacer le naturel par l'artifice, par le controle, par les regles. Alors qu'a la base tout est anarchie, tout est naturel et simple, et cette philosophie contraire a l'ordre anarchique, provoque l'illusion du controle et du mieux.

C'est en créant l'artifice qu'on créer le jugement, l'opposition, la difference, l'intolerance, car si tu respectes les principes de bases universels a l'homme, pas avoir faim, pas avoir froid, respect, etc, il ne peut y avoir d'opposition !!!!
L'opposition, le jugement, l'intolerance n'existent que parce que nous avons inventer d'autres bases qui remplacent les principes de bases, c'est une evidence, tous les sages savent cela !!!
Et malheureusement l'ecole, les institutions et le reste sont les empecheurs de la base universelle de l'homme, du moins l'ecole telle que enseignée depuis des siecles jusqu'a aujourd'hui, mais l'ecole autrement construite est une base d'universalité, une base feconde de richesse, une institution primordiale, pilier de la moralité et de la philosophie universelle de paix, d'amour et d'humanité, un lieu ou on oblige pas a s'instruire, mais un lieu ou on experimente et ou par ce fait, on apprend et on discerne : c'est le contraire de l'ingestion par la force ou par la peur ou par l'obligation !

C'est tres difficile a comprendre, car la philosophie en place a instillé des barrieres mentales, perdre ses barrieres c'est perdre pied !!!!
C'est deroutant, et l'ego se bat, mdr !!!

Si je te dis que c'est la force de ta pensée qui construit la matiere, tu vas me dire que suis perché ; pourtant de grands physiciens et mathématiciens et metaphysiciens travaillent aujourd'hui avec ses bases, mdrrrrrrrrrr.
Si je te dis que la représentation de notre systeme solaire est completement fausse, tu vas pas me croire, pourtant tous les cosmologues ne travaillent pas avec la carte du ciel de fernand nathan........
Si je te dis qu'en biologie, la definition de nos sens est FAUSSE, tu ne vas pas me croire, mais pourtant la definition de la vue, par exemple, est une hérésie, elle n'a aucun fondement scientifique......
Et la liste est longue !!!

C'est cela qui fait la base de notre société et de notre vision du monde : celui qui croit a fernan nathan et a darwin ne construira jamais la meme société qu'un mec comme moi qui croit a une autre science, vois tu ?
Maintenant, comme on empeche a des gens comme moi de construire une société, personne ne peut faire de comparaison entre la mienne et l'autre, donc les dés sont pipés des le depart, puisque y'a une société dogmatique, et qu'on etouffe toute tentative d'en construire une autre pour en faire une comparaison..............

Qui a le plus d'ego ????? Moi, ou ceux qui empechent ????
Et la question ne serait pas de trouver un vainqueur, mdr, mais bien de faire exister les deux systemes, de facon a ce que naisse le bon sens, le discernement, par constat, et non par jugement !!!
La est toute la difference philosophique du fondement entre les deux concepts, hihihihihihhi.

Si les gouvernements empechent les scientifiques alternatifs d'exister et si il empeche toute forme d'existence aux alternatifs, c'est justement pour ne pas que le peuple puisse faire de comparaison entre les systemes en place, et que naisse le discernement et le bon sens, c'est la encore une evidence !!!!!!!!!!!!! hihihihihhi.
Et le but de la science alternative, n'est pas le rejet de l'autre, mais bien la coexistence des deux : la est encore toute la difference philosophique et morale entre les deux parties !

La solution est pourtant simple :
Laissons des mecs comme moi construire une société sur un bout de terre, laissons leurs quelques années pour finaliser leur projet, et laissons le peuple comparer le resultat, mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.
Rien que cette simple idée devrait te mettre sur la bonne voie et la compréhension de ce que je démontre : l'etat ne laissera jamais cela se faire, car il connait le resultat ; qui serait la mort du systeme en place, c'est pas plus simple !
Et l'etat ne peut arriver a ses fins, que parce qu'il plonge la population dans des artifices construits de toute piece afin de les plonger dans l'adhesion a leur philosophie, et nous au contraire, tu ne nous verras jamais forcer quelqu'un a quoi que ce soit, c'est evidemment contraire a toute éthique, et c'est pour cela qu'il nous est tres difficile de nous faire entendre, car nous n'usons jamais de subterfuges ou de violences :merci:

Je comprends ce que pense Noir et toi meme, essayez de faire un pas dans ma comprehension.
Patamax
 
Message(s) : 103
Inscription : 03 Fév 2015 12:31
Localisation : 14000 Caen

Re: Déscolarisation

Message par Gailly » 20 Fév 2015 17:40

mathildea a écrit :


Ton expérience d'autogestion est dans un espace PRIVE, quoiqu'il arrive, ce n'est pas la même chose que dans un lieu qui appartient à tous. Mais cette idée a disparu de nos têtes, puisque chaque parcelle a un propriétaire. S'impliquer dans ta ferme, malgré toute ta bonne volonté, n'est pas exactement de l'ordre de l'autogestion: tu définis les espaces de circulation, les horaires, qui tu accueilles avec droit de réserve si vraiment quelqu'un te paraît antipathique ou indésirable. En soi ce n'est pas grave et je ne renie pas l'idée d'espace privatif, mais on ne peut appliquer l'idée d'autogestion et de participation de chacun dans un tel espace.

J'ai en tête un espace PUBLIC dont tout le monde puisse s'emparer, où toutes les décisions sont débattues collectivement. Avec la pus grande liberté concernant les thèmes. Pour moi tout doit pouvoir être débattu, même les sujets les plus tabous. Les exclure de la vie publique ne veut pas dire qu'ils n'existent plus. Ils continuent à grandir en secret. Examiner des sujets sensibles collectivement permet d'approcher une question épineuse avec le plus grand nombre de cerveaux et donc d'avoir une plus grande lumière sur la solution à apporter. Si vraiment, certains sujets ne peuvent pas être abordés, l'idée d'une limite à ce qui peut être dit ou non ne peut être fixée que collectivement, en prenant en compte l'avis de tous, une fois de plus. Un espace ouvert, ou le plus grand nombre de sujet est débattu, est ce qui ressemble pour moi à une école au vrai sens du terme. C'est très très très très loin de ce qui existe aujourd'hui.


Oui,c'est privé,mais c'est plus libre (j'ose éspérer en tous cas) que l'espace public qui est aujourd'hui,de fait,bien plus contrôlé et avec plus de contraintes.

C'est un choix que nous avons fait,afin de tenter de créer autrechose et de convaincre les gens qu'on peut essayer de faire autrement.Et bien que nous ayions,légalement,le titre de proprièté de l'espace,et en conséquence,le pouvoir de tout arrêter à tout moment et sans raison légitime,nous essayons de faire en sorte qu'au moment des activités,chacun se sente dans un espace,certes pas public,mais ouvert au public,et sans contrainte autre que le respect des autres.Mais la ferme n'est qu'un point de contact,et les décisions se prennent aussi en promenade,lors de pique-nique,de cueilletes,etc sur l'espace public afin de justement ne pas en faire le centre de tout.

Pour ce qui est de disposer de l'espace public,les décisions collectives,c'est bien,et il faut s'en rapprocher,je le conçois bien,mais si à chaque fois qu'il fallait prendre une décision collective,on demandait à chacun ce qu'il en pense,on ne ferait plus grand chose dans les faits:on passerait notre temps à discuter et à voter...la démocratie est très difficile d'entretien et elle a ses limites...ce qui est important,c'est l'esprit démocratique,plutôt que la démocratie.

Je ne dis en rien que notre façon de faire est la bonne,mais je me garderais bien de vouloir anéantir quoique ce soit,sans avoir trouvé une solution de fait auparavant.

Nous entendons régulièrement parler d'une école alternative autogérée,autour de chez nous...cela fait 7 ans que beaucoup d'idées sont sorties,que des dizaines de réunions ont eu lieu,mais toujours rien de concret.Personnellement,je préfères les petites idées concrète que les grandes idées idéales.

As-tu déjà essayer de rassembler des personnes sur la place publique pour en débattre ou pour organiser autrechose? (désolé,j'ai regardé une partie de la vidéo et une partie du site,mais pas le temps de tout regarder).

Pour finir,je dirais que la plupart d'entre nous,sur ce forum, sommes passés par l"école publique,et que cela ne nous a pas empêcher de voir les choses autrement...Pour être esclave,il faut un maître,et une acceptation de la soumission...pas de maître sans acceptation de la soumission...m'a-t-on appris à l'école publique.
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: Déscolarisation

Message par Gailly » 20 Fév 2015 19:49

Désolé,doublon effacé.
Modifié en dernier par Gailly le 21 Fév 2015 13:03, modifié 2 fois.
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: Déscolarisation

Message par fred83fr » 20 Fév 2015 21:55

Hello les amis, trop de personnes à qui il faudrait répondre... entre le repiquage de poireaux et la plantation des pieds de vignes pas le temps ni l'envie d'aller chercher des citations qui font l'éloge, non, qui montrent simplement que les profs, des gens normaux et pas des fous barbares tyranniques démoniaques qui menacent l'humanité ... avec les élus (ça c'est pas gentil si vous pensez à ceux qui se montrent tout le temps à la télé, c'est même très méchant ! ) ont véritablement le désir d'aider d'autres personnes en construction. et oui elles sont rémunérées, comme le médecin qui soigne ses patients.
Peu importe...
J'ai été émerveillé par le vol d'un faucon crécerelle dans un prunier où 3 espèces de mésanges venaient picorer des graines de tournesol. C'était impressionnant ! Pas de victime mais pas de repas non plus.
Chouette journée.

Amicalement
Le prof de bio d'un lycée de l'éducation nationale
fred83fr
 
Message(s) : 46
Inscription : 12 Avr 2010 13:24

Re: Déscolarisation

Message par senzu » 20 Fév 2015 22:14

...
Modifié en dernier par senzu le 22 Fév 2015 21:26, modifié 1 fois.
senzu
 
Message(s) : 13
Inscription : 18 Juil 2013 12:58

Re: Déscolarisation

Message par Livy-Dagore » 20 Fév 2015 23:18

Il y a des enfants qui ne s'adapte à aucune école,mêmes des écoles Montessori Steiner et Freinet.Donc pour eux il n'y a pas d'autre solution que l'instruction en famille.
Livy-Dagore
 
Message(s) : 780
Inscription : 18 Mai 2013 10:43

Re: Déscolarisation

Message par mathildea » 21 Fév 2015 00:15

Gailly, je ne remets absolument pas en cause tout ce que tu organises pour créer du lien, vraiment.
Cela dit au niveau perma-culture, au sens de la culture d'une société, tous les micros espaces privés sont fragiles et reposent sur la bonne volonté de quelque-uns.
Du point de vue de l'organisation, tous ces espaces d'alternatives doivent évidemment exister, mais si on ne tourne pas notre regard vers le vide autour, au niveau décision collective, organisation de la vraie démocratie par le bas, rien ne changera réellement. Les pouvoirs en place, le monopole des banques reste total, et pour qu'on puisse tous devenir autonome, c'est ça qu'on doit remettre en cause, sans ça on sera toujours plus dépendants du système en place. Ne pas laisser aux mains d'un petit nombre la gestion d'un société entière.

Pour ce qui est de disposer de l'espace public,les décisions collectives,c'est bien,et il faut s'en rapprocher,je le conçois bien,mais si à chaque fois qu'il fallait prendre une décision collective,on demandait à chacun ce qu'il en pense,on ne ferait plus grand chose dans les faits:on passerait notre temps à discuter et à voter...la démocratie est très difficile d'entretien et elle a ses limites...ce qui est important,c'est l'esprit démocratique,plutôt que la démocratie.


Oui, il faut savoir se qu'on veut. Pour ma part, je choisis sans hésitation, et parce qu'il y a une urgence absolue à changer de cap, la voie de la démocratie, avec tous les questionnements que cela comporte. De toute façon on ne peut continuer dans la direction qui a été prise...

Pour pallier aux interminables discussions que tu évoques quand on se met, tous à participer à la vie politique d'un lieu: l'idée d'un représentant n'est pas totalement exclue en démocratie, sauf qu'au lieu de s'imposer de lui même, on peut le tirer au sort ou le choisir selon des procédés qu'on définit ensemble. N'importe qui peut devenir représentant, sur une durée déterminée, pour une fonction précise, afin de le protéger et de nous protéger de l'immense tentation d'abuser du pouvoir, en ça je pense qu'on est tous fragile face au pouvoir.

je me garderais bien de vouloir anéantir quoique ce soit,sans avoir trouvé une solution de fait auparavant.


La solution, et une des seules à mon sens, c'est que le peuple, chacun de nous s'empare de l'espace public. Mais, évidemment, comme tout est verrouillé, ça demande du courage et de s'opposer face aux détenteurs de l'autorité, auprès des élus de notre village, de notre quartier. D'assumer notre désaccord avec leur façon de procéder et notre volonté de prendre part à la vie publique. Ca ne veut pas dire concentrer toutes nos énergies à cet endroit, et continuer de créer des espaces où les alternatives peuvent émerger; mais c'est aussi ne pas faire l'impasse de la vie politique du lieu où on habite; sans aller faire sauter l'Elysée, on peut commencer par se rendre au conseil municipal de son village, parler au maire, interpeler les voisins sur un autre type d'organisation possible. On peut remettre en question le fonctionnement de la bibliothèque locale et du centre culturel, interroger la hiérarchie dans ces lieux de cultures, se positionner pour que chacun, librement, puisse proposer là des ateliers en fonction de ses aspirations. Mille choses à faire, il suffit d'assumer ce qu'on a dans le coeur aux yeux des autres, réclamer notre place au même titre que celle d'un autre dans la vie publique.

Les solutions que tu proposes ne doivent pas nous détourner de l'objectif de créer un espace véritablement commun organisé par tous. Le concept d'égalité et ce qui en découle a du mal à émerger, l'école ne favorisant pas l'entraide et les solutions collectives.

Et si nous sommes pour la plupart passés par l'école publique, et qu'on réussit à penser autrement, je pense pour ma part à remercier les rencontres et les lectures qui se sont présentées à moi hors les murs de l'école, c'est hors cadre scolaire que j'ai trouvé les idées et les personnes qui m'ont le plus enrichie. Je considère que c'est une perte de temps incroyable et que notre potentiel en a de toute façon été diminué...

Fred83fr, maintenant que la buse est passée et que tes poireaux sont plantés, je serai curieuse de connaître ton avis sur les différents points abordés au sujet du professorat...
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 11:38
Localisation : Savoie

Re: Déscolarisation

Message par 0tyugh » 21 Fév 2015 01:50

senzu a écrit :Une des caractéristiques premières d'un homme de pouvoir c'est la surdité...

J'aimerais moins de violence sur la personne dans les dialogues, senzu.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 1007
Inscription : 17 Déc 2013 21:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Déscolarisation

Message par Gailly » 21 Fév 2015 08:19

senzu,

Je pense que tes derniers propos envers fred83fr ne fassent pas avancer le débat...C'est comme si on se reprochait tous de participer à la société actuelle.Certes,nous en sommes chacun une composante,mais essayons de discuter et de réfléchir à autrechose pour la faire évoluer...et c'est aussi par l'intérieur qu'on peut faire évoluer les choses.
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: Déscolarisation

Message par Gailly » 21 Fév 2015 09:08

Mathildea,

Je suis d'accord pour se réapproprier l'espace public,en tant que citoyen.

L'exemple que je t'ai donné,n'avait pour seul but que d'expliquer que ce n'est pas facile...l'autogestion en "privé" ou en public,n'est pas une mince affaire,surtout si tu ne choisis pas les partenaires et que tu l'ouvres à tous...et encore moins sur la place publique ou il faut se dévoiler...tout le monde n'en est pas à ce stade de réflexion et d'engagement...nous avons tous un rythme différent,des contraintes différentes.Et puis,il y aussi ceux qui veulent bien que çà change,qui dans la décision collective choisissent le changement,mais qui ne veulent pas s'exposer et comptent sur les autres!

Je discute régulièrement avec de "petits élus" sur les marchés ou brocantes du dimanche...il y a les partisans butés,mais il y a aussi des citoyens ouverts à tout,mais qui ne savent plus comment respecter les avis de chacun...les chasseurs veulent l'essentiel du bufget de la commune,le club de foot pareil,les paroissiens veulent un clocher neuf,le club des anciens veut de plus gros lot à la loterie et une plus belle salle,le club des familles veut plus d'activité au centre d'enfants,untel veut du macadam devant chez lui,l'autre une route pour conduire son cheval à la patûre,les écolos veulent des panneaux "village vert" et plus de chassurs,et j'en passe!

Tout çà pour un budget qui dépasserait 50 fois le budget de la commune,et avec des habitants qui se plaignent déjà de payer trop d'impôts...comme si l'argent public tombait du ciel!

Imagines ce que serait une prise de décision en collectif dans tout ce foutoir!

La prise de décision collective et l'autogestionne peut se faire du jour au lendemain...sans risquer la chienlit.

Pour moi,le problème de notre société n'est pas un problème d'endoctrinement,mais un problème de choix et d'engagement du cityen...tout le monde veut être écolo,mais ne pas abandonner son 4X4 qui sert à aller chercher le pain...tout le monde veut du social mais sans qu'on touche à son porte-monnaie...bref,tout le monde veut tout,mais sans qu'on touche à ses conditions de vie.

On critique aussi la justice,et les magistrats,mais lorsque l'un d'eux condamne un élu à l'inégibilité,la décision collective du peuple est de le réélir dès sa peine accomplie...les exemples ne manquent pas.

Certes,il y a des problèmes majeurs dans tous les corps d'état,mais il y a aussi des résitances intérieures qu'il faut soutenir,à mon avis,plutôt que de vouloir détruire l'ensemble.

J'ai participé à la gestion d'un marché bio,pendant des années,avec une dizaine de producteurs qui ont fuit le monde de consommation actuelle,et qui ont donc un peu les même convictions... conscients des problèmes du monde,donc bien avertis...Sur le papier,tout semblait aisé...dans les faits,c'est tout autre chose!
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 10:35

Re: Déscolarisation

Message par fred83fr » 21 Fév 2015 09:53

Bonjour, il pleut, alors retour sur le fofo mais bon dernière fois sur ce sujet hein, si d'autres "profs" peuvent mieux exprimer que moi l'envie d'apaisement, ce qu'ils font à leur petite échelle pour gommer les aspects négatifs de ce "modèle", bon courage !

Je le répète si certaines familles peuvent se permettre d'instruire leurs enfants tant mieux (un couple d'ami le fait et c'est très réussi).
Si certains ne le peuvent pas, pas la peine de les culpabiliser en leur disant que ces sous-humains de profs (encore plus vicelards) vont compromettre toute chance de développement personnel chez leur progéniture.
Tout le monde ne pourra jamais déscolariser son (ses) enfant(s) pour X raisons (femmes seules avec enfants ...etc qui ont besoin de ce soutien si décrier ici). En même temps au regard de la haine que certains portent dans ce forum j'imagine l'impact d'une instruction assurée par ces êtres humains là chez les enfants. :P
Le fanatisme se retrouve bien partout, nous en avons tous la preuve ici ! Et le fanatisme qui est teinté de haine n'a pour seul but que la destruction, et bien j'assume mon désir de changement de l'intérieur sans braquer les gens en leur disant par exemple qu'ils sont pitoyables et inutiles. Tout cela parce que vous avez décrétés qu'il fallait des méchants pour vous rassurer dans vos convictions personnelles ... ! Voilà !
:diable:

Sinon en ce qui concerne le professorat c'est certainement un des plus beaux métiers qu'il soit (forcement :o) ) la formation est longue dure et ne vous prépare pas vraiment au métier car le bon contact avec les jeunes ne se décrète pas à travers la lecture de certains livres. De très bons penseurs font des professeurs peu alaises en classe et inversement.
Du côté des élèves vivement que l'on supprime les notes au moins jusqu'à la fin du collège mais vous avez vu, dernièrement le gouvernement a reculé. C'est très dommage, nombre d'élèves en collège retrouvent du plaisir à apprendre quand ils sont moins stressés par ces fichues notes! (Là dessus on est d'accord ?)
Après tout il n'existe pas qu'une seule évaluation mais bien plusieurs possibles ; ça fait 10 ans que dans ma matière nous travaillons avec l'évaluation chiffrée et l'évaluation par compétence qui est parfois tout simplement remplacée par une autoévaluation de l'élève ou une évaluation croisée pour développer l'entraide (outils adaptés fournis etc..) Depuis 3 ans l'évaluation encore plus douce, "au curseur" est mise en place, fini les notes fini les lettres (D ;o((() c'est tout simplement une forme plus claire d'évaluation pour que chaque enfant comprenne bien ce qu'il a réussi et ce qu'il doit encore travailler en petits groupes dans des ateliers proposés...

D'avantage de liberté va être donnée à l'avenir aux établissements j'en suis persuadé, j'espère que l'on en profitera pour y développer des méthodes appliquées dans les écoles telles que Steiner, Montessori ...
Pour finir, puisque la permaculture est l'objet de ce forum, merci de prendre soin de la Terre et des Hommes (tous : flics, CRS, militaires, ... et même profs ...si si osons!) dans vos pensées et vos propos.

Très bonne journée à vous tous.
fred83fr
 
Message(s) : 46
Inscription : 12 Avr 2010 13:24

PrécédentSuivant

Retour vers Société

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité