Page 1 sur 1

Nos amies les taupes

Message Publié : 22 Fév 2015 17:08
par fred83fr
Bonjour, voilà un animal qui me pose un véritable cas de conscience... un pelage si beau, insectivore et mangeant des vers, le problème est qu'il arrive très rapidement à faire du verger potager une théâtre de guerre.
Cet animal m'aide parfois grâce à la terre bien grumeleuse qu'il remonte mais le voir faire des galeries sous mes plantations fraîches de ptits fruits ou faire des monticules dans les légumes ... ça m'agace :rougefaché:
Avez vous trouver une solution pour les faire fuir sans les tuer ? Un essai d'enfouissement d'euphorbe "herbe à taupe" dans les galeries n'a semble t-il aucun effet. Elle refait des galeries sans problème ailleurs.
J'ai même essayé de leur parler, et leur demander d'aller vivre tranquillement dans la forêt verger où je ne les dérange pas ... mais rien à faire.
Bref je remercie chaleureusement celle ou celui qui pourra nous raconter comment une cohabitation durable à pu se mettre en place :amen:

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 22 Fév 2015 17:49
par flyingdust
J'ai vu une vidéo ou un héron bouffe une taupe (interdit aux vegans, c'est gore!). Peut être aussi d'autres oiseaux de proies? peut être même les fouines?
Sinon du grillage dans le fond de tes futurs buttes? Ou du bois sec pouvent faire office de barrière (je dis un peu tout ce qui me passe par la tête, y a peut être des idées bêtes :=))

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 22 Fév 2015 18:05
par 0tyugh
Les chats harcèlent les taupes, d'ailleurs ça m'agace de voir périodiquement des cadavres de taupe.

Personnellement, mon seul vrai problème, c'est les non carnivores, qui mangent mes poireaux par la racine depuis quelques temps (y a des tunnels -campagnol ?- dessous mon paillage, je suis en train de réflechir à faire des "tas de bois truqués" pour acceuillir des fouines ou des belettes (parce que les chats, c'est lourd ! Marre des cadavres ou de voir des herissons prostrés face à un chat à demi hysterique, je suis pas prêt d'en adopter un de nouveau après lui (enfin il est sur sa 15eme année, donc bon...).

Pour moi les tunnels de taupe, c'est chouette. Puis quand il y en a un, il n'y en a pas deux, ça défend jalousement son territoire, quand il ne fonde pas de famille (mais même en ce cas, ça ne dure pas longtemps). Aussi une fois les galeries faites, tant qu'il n'y a pas de pénurie de vers, et si tu ne détruis pas son ouvrage, il devrait arrêter de faire des galeries, pour se contenter de vivre sa vie (manger, défendre son territoire, et dormir). Je te redirige vers le fabuleux magazine "la Hulotte" sur la taupe.
http://lahulotte.fr/collection_7.php#n3 (mais du coup faut payer, si tu trouves le pdf... :p)

Quelques petites infos pour te montrer le ton de cette gazettte http://lahulotte.fr/courrier_lecteurs_taupe.php

Dans un milieu normalement riche en vers de terre, une taupe, une fois qu’elle a créé définitivement son réseau de galeries, c'est-à-dire son piège, ne provoque qu’occasionnellement l’apparition de taupinières, à moins que le terrain ne soit modifié, ébranlé, ou écrasé. A la fin de l’hiver et au début du printemps, les taupes, obligées de restaurer leurs galeries après les gelées de l’hiver - et d’en faire d’autres
pour trouver des vers de terre - produisent de nombreuses taupinières. En d’autres saisons, cette multiplication de leurs monticules peut être liée à la sécheresse, les taupes étant obligées de creuser de nouvelles galeries, plus profondes, pour trouver des proies (les vers de terre vont en effet se réfugier en profondeur quand il fait trop sec en surface). Mais dans les territoires pauvres en vers de terre, les taupes sont obligées de creuser beaucoup plus de galeries pour trouver leur ration de proies,
d’où une multiplication des taupinières. Comme la Hulotte l’explique dans son numéro 68/69, les agriculteurs passent en début de saison, avant la première repousse de l’herbe, une « étaupineuse » : cette lourde barre de fer est spécialement prévue pour éparpiller la terre des taupinières - afin que la barre de fauche ne soit pas endommagée lors des fenaisons, et que le foin ne contienne pas trop de terre. Sur une surface plus petite, on peut faire le même travail avec un râteau. C’est ce mode de cohabitation pacifique que nous conseillons, car dans tous les cas, quand une taupe disparaît de son territoire, il s’en trouvera rapidement une autre pour occuper sa place : un réseau de galeries inoccupé, cela vaut de l’or, et la Nature a horreur du vide !

Dans son ouvrage (épuisé aujourd’hui) « les Taupes et Rats-Taupiers », Philippe Gramet suggère, pour empêcher les taupes de rentrer dans un jardin, la construction d’un muret enterré de 50 à 60 cm de profondeur, avec à sa base un « bavolet » (c’est à dire un retour, plaque ou grillage solide) revenant de 20 cm vers l’extérieur. L’auteur ne garantit pas à 100% cette méthode, et reconnaît qu’elle est très lourde à mettre en place… D’autre part, les jeunes taupes à la recherche d’un premier territoire voyagent fréquemment à la surface du sol, et peuvent ainsi très bien entrer chez vous sans être arrêtées par votre mur.
En réalité, personne ne connaît de moyens
« doux » pour se débarrasser des taupes à long terme, vu qu’elles ont leur rôle à jouer dans la nature, nous conseillons toujours d’essayer de cohabiter avec elles, en étalant ou en ramassant simplement la terre des taupinières


L'auteur est un naturaliste dessinateur très documenté sur chaque sujet qu'il explore, ces infos sont donc à priori, quelque chose en béton, et pas des infos de comptoir :p

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 22 Fév 2015 18:58
par fred83fr
Merci beaucoup, le ton de ce naturaliste me plait beaucoup :cote: , le problème par chez moi vient de la faible épaisseur du sol je pense (40 cm max avant la roche schisteuse) du coup simplement en marchant (et je ne pèse pas lourd) on sent que l'on s'enfonce et la taupe refait à nouveau des taupinères pour recréer ses galeries .. c'est un peu sans fin quoi ... ou alors je ne dois plus me rendre dans certaines parties ...à voir.
Mais je vais quand même essayer de rateler pendant tout le printemps on verra si ça reste gérable ou pas, je vous donnerai des nouvelles.
:hello:

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 22 Fév 2015 20:48
par Dom
Va falloir que tu leur fasse des cours d'étayage de galerie à tes taupes... ::d

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 25 Fév 2015 07:46
par Aimelle
fred83fr a écrit :...Mais je vais quand même essayer de rateler pendant tout le printemps on verra si ça reste gérable ou pas...
Le rateau, c'est aussi l'outil que je préfère pour parer les taupinières. Ici on utilise un "répulsif" vibreur électrique pour les écarter des deux seuls endroit où on n'en veut pas (un passage difficile à entretenir, et en saison un lieu de semis), ça parait efficace sur 5-6 mètres de rayon. Sinon je les aime bien aussi, justement pour leurs galeries et la régulation d'insectes et autres invertébrés du sol.

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 25 Fév 2015 13:06
par fred83fr
Merci pour vos témoignages :o)
:hello:

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 08 Mars 2015 08:26
par Yann
Si les taupes sont tant insectivore que ça. Pourquoi creusent elles sous la pelouse au lieu de creuser sous les massifs plus riche en insectes ?

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 08 Mars 2015 09:50
par 0tyugh
La terre est suffisement ahérérée pour qu'elle n'ait pas à remonter la terre pendant ses travaux de trou ?
Aucune idée x)

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 08 Mars 2015 17:10
par Aimelle
Il se peut qu'elles creusent sous les massifs sans qu'on voie les tunnels. En général on peut deviner le trajet des tunnels car elles vont à peu près droit entre deux taupinières, mais pas toujours ; ça dépend des obstacles souterrains (racines, roche, fondations de murs, etc.)
En plus on a peut-être un biais d'observation, car les taupinières on les voit mieux si elles sont sur la pelouse que si elles sont dans les massifs.

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 16 Juil 2015 14:38
par Wara
En cherchant des réponses aux "problèmes" créés par les taupes dans les jardins, j'ai découvert quelques infos utiles ainsi que le beau métier de taupier. Donc, les taupes se nourrissent principalement de vers de terre ou de larves ; si vous en avez, c'est bon signe, finalement ! Si les racines des salades disparaissent, c'est un campagnol (ou rat taupier). Les tas de tonte de gazon les attirent, évitez d'en faire près du potager.

La seule façon de les déloger (taupes comme campagnols), c'est de les piéger... Les remèdes de "bonne femme", comme les cheveux, les répulsifs (industriels ou naturels) ne sont pas ou peu efficaces. Bon, le problème avec le taupier professionnel, c'est qu'il utilise le piège Putange, qui a une fâcheuse tendance à être létal.

Si on veut éviter de tuer ces petites bestioles, on peut quand même utiliser la technique du taupier pour les piéger : il faut repérer la galerie principale, qui se situe souvent près d'un mur ou d'une haie (jamais au milieu de la pelouse ou du pré). La taupe y passe plusieurs fois par jour. On découpe un carré de pré avec une pelle-bêche, on met des gants, et on repère les deux galeries. Là, plutôt que de placer des pinces Putange qui couic, on va les piéger avec un "taup'clac", ou plus basiquement, avec un tuyau en PVC ø4.5cm et 25cm de long, auquel on aura bricolé deux clapets anti-retour aux extrémités. Vous pouvez percer quelques trous qui feront office de regard pour savoir si une taupe est piégée ou non.
Les extrémités du tube sont placées de part et d'autre de la galerie. On replace la motte de terre, mais sans tasser. L'air qui s'infiltre dans les galerie va indiquer à la taupe qu'il y a un problème et elle va venir voir ce qui se passe. Si vous n'avez pas porté de gants, elle va repérer l'odeur et risque de fuir. Une fois piégée, on relâche la bestiole très loin. Attention, elle survit rarement plus de 24h une fois piégée, n'hésitez pas à contrôler régulièrement votre piège (avec des gants).
Les taupes étant pragmatiques et les campagnols fainéants, les galeries vides risquent de se repeupler, mais ce n'est pas grave : maintenant vous savez comment faire. :super:

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 16 Juil 2015 17:05
par Alceste
Bonjour,

la taupe peut être notre alliée: http://permaforet.blogspot.fr/2014/07/planter-avec-les-taupes.html

Alceste

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 16 Juil 2015 19:22
par flyingdust
Intéressant, le lien permaforet.
C'est curieux dans mon potager (parcelles individuelles), j'ai jamais vu de taupe. Peut être que les granulés anti limaces et le bêchage, largement pratiqués autours y sont pour quelques chose?
Et cette année on a eu un terrain à prêter (400 mètres carrés qu'on cultive sur un terrain d'1 hectare, 5000 carrés dont on récupère le gazon, et 5000 mètres carré de forêt dont on récupère les feuilles).
On a passé la débroussailleuse à ras sur les 400 m2, bécher des trous circulaires à 1m d'intervalle les uns des autres, mélangé du compost, paillé généreusement avec gazon et feuilles et plantés (principalement des courges spaghettis).
Et la, prolifération de taupinières! Ce qui est vraiment étonnant, c'est que pas une fois, elles n'ont endommagé les plantations de courgette, leur galleries passent à chaque fois juste à côté!

Je me demandais du coup si c'était intéressant de planter directement sur la taupinière, soit des cucurbitacés, soit des légumes racines.
Le sol y est surement excellent (fertile, aéré, grumeleux,...), mais je me questionne plutôt sur le risque qu'elles repassent.

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 17 Juil 2015 00:18
par 0tyugh
Pour avoir fait quelques essaies Flyingdust, elles repassenet parfois ; j'avais mis des radis noir, et la racine énorme ne lui a pas fait peur. Alors oui techniquement elle est passée à côté, mais la racine s'est retrouvé à moitié à nu. Ce qui n'est pas une perte, hein, seulement je planterai pas un truc sensible là-dessus :gene: (ou alors il faudrait plante un baton au milieu de la taupinière pour l'obliger à faire une gallerie plus loin

Sinon l'absence de taupinière ne veut pas dire forcément absence de taupe. Une taupe prospère ne s'amuse pas à faire des tumulus gratuitement ; si y a de la bouffe et assez de tunnels en état, pourquoi se fatiguer ?

Re: Nos amies les taupes

Message Publié : 17 Juil 2015 19:39
par Wara
:ghee: J'étais complètement passée à côté de l'article de Permaforêt, qui ouvre plein de nouvelles perspectives ! Merci d'avoir corrigé, Alceste !