Accéder au contenu

Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Message par Trams le 12 Juin 2016 21:33

Salut à tous!

J'aimerais savoir si vous avez déjà expérimenté le fourrage ligneux sec. Je n'ai pas beaucoup de place pour faire du foin et me suis dit que ce serait peut-être une bonne alternative.

Pour l'instant, je fais sécher de l'orme, de l'érable champêtre, du noisetier, du frêne, de l'aubépine et du cornouiller. J'ai aussi l'intention de faire sécher du prunier, du cerisier et du robinier.J'expérimente aussi l'ortie et la consoude.

J'ai pas trouvé grand infos sur les valeurs nutritionnelles sur le net, les 3/4 de ce que j'ai trouvé concernait le continent Africain, incomparable avec notre flore "locale". Je suis même tombé sur un document de technique cultural au néolithique...

J'ai vu une vidéo d'un anglais qui en donne à des chevaux, mais je n'ai pas trouvé de retour de son expérience. Grosso modo ce que je trouve c'est surtout: "Bah oui, ça se faisait avant!" mais rien de plus.

Et vous de votre coté, ça marche??
Trams
 
Message(s) : 12
Inscription : 12 Juin 2016 15:08

Re: Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Message par 0tyugh le 13 Juin 2016 12:16

Pareil j'ai juste entendu des "ça se faisait avant".

Le frêne est réputé être l'arbre à la chèvre.
Historiquement on faisait des tourtes du lin et même avec des chardons (si on les fait déperir un peu, elles deviennent apétantes) avant la généralisation du soja pour l'apport protéique, c'était un truc incontournable (d'après un ancien avec qui j'ai parlé).
La consoude un moment a été cultivé à grande échelle pour le bétail, ça fut la mode à une période.

Après valà, j'ai absolument pas demandé de précision n'ayant pas d'animaux, faut aller cerner des anciens et demander s'ils se souviennent de comment qu'on faisait avant de tout importer de pétéochnoque!
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 985
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Message par Aimelle le 13 Juin 2016 18:22

Bonjour
Pas testé, mais vu faire (et pas si vieux que ça, hein, n'exagérons pas) : séchage du frêne (et de fruitiers occasionnellement) comme fourrage.
Pour le séchage : en branches ou grandes branchettes coupées (par élagage de trognes par exemple), sous abris mais au vent/courant d'air ; puis reprise des branches pour séparer les branchettes feuillues, qui sont rangées au sec (elles se tassent toutes seules sous leur propre poids, il peut être ulile utile de prévoir des clayons ou des fagots pour ménager de l’aération dans le tas), le reste du bois étant traité en petits fagots et buches pour le feu (ou aussi manches d'outils et objets divers).
C'est apparemment très appétant, en tout cas bien consommé ; par contre je n'ai pas trouvé de données chiffrées sur la valeur nutritive (faut dire que c'est pas courant comme fourrage...).

Ce fourrage appelé feuillard, est évoqué par exemple dans le "cours complet d'agriculture ou nouveau dictionnaire d'agriculture théorique et pratique, d'économie rurale et de médecine vétérinaire" (Vivien Louis, 1836) tome XI, pages 56 à 58.
https://books.google.fr/books?id=Zk5AAAAAcAAJ

En complément d'info : la même technique, appliquée en début de feuillaison, peut servir à récolter et conserver des jeunes feuilles d'arbre utilisables comme légumes à cuire.
Aimelle
 
Message(s) : 589
Inscription : 08 Mars 2009 03:35
Localisation : France - Orne

Re: Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Message par Trams le 13 Juin 2016 19:54

Merci pour les réponses :)

Cool, c'est ce que j'ai fait pour sécher! J'ai mis toutes les branches debout dans le hangar. Quand les feuilles ont commencée à sécher, mais pas assez pour qu'elles ne tombent, j'ai coupé le "gros bois", (je me suis même gardé quelques manches de frêne ;) ) Et j'ai fagoté avec une corde de foin ou de la clématite, comme ça tout ce mange, même la "ficelle" ^^ et j'ai tout remis debout le temps que ça termine de sécher tranquillement.

Merci aussi pour la référence du livre, je pense que je vais y jeter un bon coup d’œil.

C'est dommage j'ai taillé mon cytise juste après la flo, j'ai pas pensé à garder le fourrage....Il y avait aussi une pâture énorme pleine de chardon qui a était broyé juste derrière chez moi. Le prochain coup, j'essaye d'en récupérer!
Trams
 
Message(s) : 12
Inscription : 12 Juin 2016 15:08

Re: Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Message par Trams le 05 Juil 2016 14:27

Je vais essayer de faire un suivi de l'expérience. Bon, pour le moment les bêtes ne sont pas encore là donc en attendant voila déjà la tronche que ça a:

Image

De gauche à droite

En haut: Érable champêtre; Érable plane; Cerisier; Orme; Cornouiller.
En bas: Noisetier; Aubépine; Prunier; Ortie.

J'ai oublié de mettre une botte de Frêne (pourtant j'en ai pas mal ;) ), et j'ai aussi du Tilleul et du Robinier en train de sécher.

De plus près, ça donne ça:
Image

Ça ne paraît pas sur les photo mais c'est bel et bien sec. J'en ai entre 5 et 10 bottes de chaque, il me reste 3 semaine pour en faire au max.
J'espère maintenant que les chèvres vont aimer...
Trams
 
Message(s) : 12
Inscription : 12 Juin 2016 15:08

Re: Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Message par graine de lupin le 13 Déc 2016 19:08

Pour sur, elles vont aimer. Les miennes se régalent avec feuilles et écorces :)
Avatar de l’utilisateur
graine de lupin
 
Message(s) : 44
Inscription : 28 Nov 2012 14:54

Re: Fourrage d'arbre pour chèvre laitière.

Message par Trams le 09 Jan 2017 12:30

Hey!

Effectivement, elles aiment! Elles se jettent dessus comme elles le font avec la luzerne. Du coup j'ouvre les fagots pour les donner réparti, sinon, y'a baston. Je n'ai pas remarqué de gonflement ni début de météorisation avec l'ajout de ce fourrage en complément du foin.

Par contre, elles ne mangent ni les bourgeons ni l’écorce quand elle est sèche. Du coup le rendement est moins bon que ce que je pensais par rapport au volume à stocker.

Pour cette année je vais peut être essayer d’effeuiller mi-sec, finir le séchage en filet et bricoler un genre de presse pour faire des mini ballots. J'imagine qu'il ne faudra pas trop de pression au risque de se retrouver avec de la poussière...

Je n'ai pas de chèvres en lactation, donc je ne pas encore donner de retours d'observations pour le moment.
Trams
 
Message(s) : 12
Inscription : 12 Juin 2016 15:08


Retour vers Les animaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]

cron