Accéder au contenu

chop ta terre

chop ta terre

Message par autrevie le 31 Août 2009 08:42

communauté de la vielle ou vielle Valette,terres dispo ambiance anarchistes punk...y a rien à demander,juste à s'installer,vus l'ambiance pas tjs appréciable,suffit de zoner ou bien demander au vieux locaux l'emplacement d'autres villages minier abandonnés,
y a surement des entités à virer des caves mais l'endroit est idéale,juste à retaper ici et la,suffit de jette un oeil chez les punks,
le résultat est la!
c'est ...dans le sud...je ne sais plus ou,passerelle eco pourra vous donner l'endroit.
y a assez de terres(profondeur)et l'hiver est si doux que de nombreuses agrumes passeraient (mandarine,citronier,et donc goyaves,musa etc...)
autre endroit...chez Dom dans les cévènnes...escarpé mais 400ha de libres,avec bp de place dans le village (maison à retaper)bp de chataigner...comme des centaines d'autre lieux en France,il faut faire sa maison voir améliorer les routes d'acces...défricher un peu,faire son stockage d'eau,l'endroit est tres peuplé de châtaigners,si matos pour transformer revenu immédiat des la première année.
passez par moi pour l'endroit précis,je veux pas y placer n'importe qui.
les endroit ne manquent pas,je ne cite que ceux la,mais,quand on cherche ont trouve!
investir de manière si importante dans l'achat de terre c'est vraiment mettre du plomb dans l'aile au projet,l'idéale c'est de pouvoir freiner les dépense pour tenir plusieurs années sur le lieux (pour y œuvrer un maximum)
un autre terrain dans l'Yonne grand projet en cours maison de retraites +fruitiers...
si vous voulez juste faire du légumes...dans le Morgan y a un jardin collectif tenu par deux femmes qui s'éreinte à tout faire,depuis plusieurs années...
cherche personne vigoureuse et motivé,qui place sa bicoque dans un coin de foret et vie de légumes,y a maison et tout le confort pour compléter le coté spartiate de son endroit...pour les fruitiers y a qq arbres greffé,bp de récoltes inexploité dans la majorité des propriétés.
mais l'espace ne manque pas,suffit de parler avec les propriétaires des terrains...qui ne veux pas de fruitiers gratuit chez lui?
des récoltes pour le collectif c'est dans l'esprit du lieux,y aura jamais de pbs.
je sort rarement de chez moi et pourtant je ne vois que des terrains à l'abandons,des vieux proprio qui ne savent plus à donner ou vendre/louer leurs terres,des gens qui aime l'idée de terres collectives ou possédent de tres grandes propriétés de plusieurs centaines d'ha qui rêve de voir valorisé tout se potentiel,(en échange de quelques sourires)
ne perdez pas de temps à atteindre des sommes colossale,en ville les dépense sont si rapide.


Le plus gros lieux de permaculture va probablement naitre en Normandie...78ha,cherche du monde autonome dynamique (comme d'hab)pour multiples activités,aquaculture,cultures e champignon,arbres oléagineux en association avec des fruitiers et buissons,bref...y a vraiment bp de place,et tres peu de monde pour en profiter.
quittez les villes,autonomisez vous dans les campagnes,la vie y est par nature moins chère,vaut mieux commencer à l'avance que de migrer avec tout un troupeaux affamé.
investir pour le long terme.
je suis vert de voir si peu d'investigation,si peu de prise de risques,le papi boum contamine la jeunesse d'une pâle tiédeur.
nous avons tout pour créer un mouvement concret dynamique et qui répond en même temps à tout les problèmes de notre civilisation,vus l'inertie des villes,jeunesse qui lis ces lignes sautez dans le wagon de la vie,pas besoin de fond important,commencez d'autre viendrons,utilisez passerelle éco pour trouver des collègues susceptible de faire avancer le flambeau,pour tjs plus d'autonomie,d'échange et de diffusion de plants.
un toit de l'eau de la terre du feu des légumes des fruits des baies des graines grasses....à placer avec intelligence pour une gestion et un esthétisme maximum,la base est de trouver les plants pas chère,le réseaux est né,si éthique est se qui anime tes actes,l'abondance viendra à toi.
nous entrons dans une ere ou l'ont avance ensemble,faut pas se borner à devenir propriétaire,c'est chère payé,la terre ne manque pas et la gestion ne serait que des récoltes des rares fruits disséminé sur la région mériterais d'être diffusé.
si chaqu'un à son lopin ses fruiters ,possession personnelles naturelles et bien ont en restera la ou nous en sommes,tjs plus de monde en ville à faire la queue dans les supermarché et tjs moins de terre libre car les Grosses entreprises familiales rachètent les terres pour grossir tjs plus,dopé au subvention ils sont précieux pour les villes,l' industrie de l'agronomie profite au ville,
la diveristé profité à la proximité,plus ont se regroupe vers un objectif commun et moins la tâche est lourde.
en ces temps ou le réseau des services publique est si étendu,ou l'ont peux louer du matériel,récupérer tellement de surplux des villes,se procurer des greffons porte greffes et légumes pertinent avec facilité,il est temps d'en profiter avant que ca change,plus le temps passe et plus ont se rend compte que ca va bouger,bougons avant que ca bouge,la vie sera douce.
mille taquet!
:mrgreen:
si je pouvait me cloner!
j'aimerais tellement contribuer à plus.
autrevie
 

Retour vers L'organisation de la permaculture en francophonie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]