Implantation d'un verger tout neuf

Ici vous parlerez de vos fruitiers préféré, de vos bois preferés et de vos prouesses en greffe!

Implantation d'un verger tout neuf

Message par Youyou » 05 Mars 2015 13:41

Bonjour,
J’implante 150 fruitiers depuis le début de la semaine dans une prairie permanente, abricotiers, pommiers, poiriers, pêchers… La méthode de plantation que j’ai élaborée me semble contenir quelques lacunes ; plus je me renseigne et plus je note des incohérences entre les discours.
J’ai fait des trous d’environ 1m3 il y a environ 1 mois, et je les ai rebouchés dans la foulée. Cela m’a permit d’éviter le passage d’une sous soleuse tant préconisée par mon prof d’arbo dans la formation BPREA que j'ai suivi l'année passée. Je fais un trou à la mesure de la masse racinaire après avoir réalisé un pralinage avec un mélange terre/eau. Je compte couvrir le sol directement après plantation avec des branchages fins, puis des feuilles mortes, pailles de récup, et autre BRF. Plus tard, lorsque le printemps aura démarré pour de bon, je compte planter des légumineuses type haricots et pois autour des scions pour un futur apport d’azote. Semés en poquets, j’aurais préalablement écarté la couche de couvert végétal. Cette plantation sera ensuite fauchée et laissée sur place.
Au fils des ans, la technique de fertilisation des sols aurait été la même : apport de BFR et paillis, plus plantation de légumineuse.
Plusieurs questionnements …
--> l’apport de BRF et paillis au C/N élevé au printemps ne risque-t-il pas de créer une faim d’azote ?
--> les légumineuses plantées au pieds des fruitiers ne compenseront-elles cette faim d’azote que trop tard pour cette année ? Si oui, quelles alternatives puis-je élaborées ?

Si vous avez d'autres expériences d'implantation de verger à me faire part, je suis preneur.

En parallèle, j’implante une parcelle de 1 500m² de fraises sur buttes et 1 000m² de maraîchage sur buttes. Erreur ou pas, j’ai passé un coup de griffon la semaine passée et un ami agri viendra créer les buttes dès que le sol sera correctement ressuyé.
 qu’en pensez vous ? surtout par rapport au bouleversement de la vie du sol ?
La méthode de culture sera la même que pour les fruitiers : paillis de BRF et autre paille de récup ou feuilles mortes, et plantation importante de légumineuse au milieu des cultures potagères. De ce fait, les questionnements sont les mêmes :
 la faim d’azote… ?
 quelles sont les conséquences d’une implantation de buttes au printemps ?

A+
Youyou
Youyou
 
Message(s) : 6
Inscription : 05 Mars 2015 13:11
Localisation : ardèche 07

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par jd-geneva » 05 Mars 2015 17:04

moi je commencerais doucement.
Faire 2500m2 de buttes pour se rendre compte que c'est pas adapté au terrain, je ne prendrais pas le risque.
La permaculture c'est aussi prendre le temps, observer son terrain, modifier un peu, comprendre etc...
Avatar de l’utilisateur
jd-geneva
 
Message(s) : 195
Inscription : 04 Avr 2014 09:26
Localisation : F 74 Marlioz

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par Youyou » 06 Mars 2015 13:27

Je me rend bien compte que c'est audacieux, mais pour plus de compréhension je vais détaillé un peu...

--> les fraises seront cultivées sur petites buttes de classiques avec un paillage végétal. Cette culture sera intercalée entre les rangés de fruitiers.
--> le maraîchage sera divisé en plusieurs parties
>> 4 buttes avec la méthode wallner de 1.70 x 10m (je pense que c'est suffisant pour la première année).
>> un serre de 6 x 12 des buttes de 1m
>> les patates seront plantées directement sur le sol avec un gros apport de paillage. Seront intercalés 1 rang de haricot tous les 2 rang de patates. Cela représente une grande partie de la parcelle consacrée au maraîchage.
>> les framboisiers et cassissiers seront intercalés au milieu du maraîchage et implantés sur des buttes similaires à celles des fraisiers.
>> Les fleurs et légumineuses auront une place très importante au sein de tout ça, elles seront présentent même au milieu des fraisiers.

Nous sommes 2 pour veiller au bon déroulement des cultures ainsi que pour la mise en place. Je sais que la perma est une affaire de patience, mais il faut bien se lancer. De plus, je peux consacrer 100% de mon temps à ces cultures car je ne travaille pas en dehors de ce projet.

Cependant, j'ai vraiment un doute à cause de cette faim d'azote. Et je cherche l’alternative pour que mes arbres n'en souffrent pas.

Merci pour vos réponses.
Youyou.
Youyou
 
Message(s) : 6
Inscription : 05 Mars 2015 13:11
Localisation : ardèche 07

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par jd-geneva » 06 Mars 2015 15:14

moi je n'aurais pas trop peur de la faim d'azote pour des arbres.

la paillage peut provoquer une faim d'azote mais c'est sans doutes dans les 10 premier centimètres de terre.
A l'échelle d'une bactérie 10 cm c'est énorme, je doute qu'elle creusent à 50 cm pour aller chercher de l'azote et remonte manger ton paillage ensuite.
C'est important pour des légumes mais pour un arbre dont les racines sont plus profonde je ne pense pas qu'il peut le sentir.
Ensuite il est toujours possible de mettre dans le trou de plantation du compost ou du fumier composté pour compenser le risque.
Les arbres c'est du temps long dans un jardin, la faim d'azote est du temps court...

Enfin ce n'est que mon avis et ma réflexion empirique.

C.bourguignon parle dans une de ses vidéo de faire un pralin sur les tronc pour aider l'arbre dans un terrain pas facile, c'est à envisager...
Avatar de l’utilisateur
jd-geneva
 
Message(s) : 195
Inscription : 04 Avr 2014 09:26
Localisation : F 74 Marlioz

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par Emilio » 07 Mars 2015 04:19

completement d accord avec Jd -geneva , ça me parait logique aussi.

maintenant, il faut voir la hauteur de l arbre , si c est du meme gabarit qu une salade, 20cm , la oui il y aura une faim d azote . Mais on plante un arbre quand il fait 50 cm a 1 m minimum. Quand mon employe tond , tous les 1,5 mois le terrain , a la debroussailleuse , les terrains sont pentus par chez nous , la tondeuse c est mieux pour le plat. Les dechets de tonte vont autour de tous les arbres, en paillis et epais . Ca pourrit assez vite , et c est recharge a la prochaine tonte . Jamais vu de faim d azote , pour les raisons qu a mentionne Jd -geneva. Ce qui est logique.

< pour tes fraises , Youyou , tu peux mettre des aiguilles de pins , les fraises aiment l acidite et c est un bon paillis , facile rapide , pour ce type de plante. J en met epais 20 cm , les fraises poussent au desus du paillis et ceci evitent le pourrissement , comme lorsqu elles touchent terre. Le probleme vient plutot des oiseaux et la pas d associations de plantes possibles , des arceaux et un filet .Pas sur que ce soit une bonne idee d intercale fruitiers et fraises. Les fraises demandent beaucoup de soleil et l ombre des fruitiers risque de leur etre prejudiciable . En plus , les fraises aiment un terre acide et les fruitiers une terre basique .

> la serre 6m X 12m , oui , la mienne fait 6m X 9m .
1 metre , c est bien pour les plates bandes . Mais les buttes en serre , je ne crois pas que c est ce que vont aimer les tomates, si c est une butte style de buches enterrees , si tomates tu veux planter en serre , le persil accepte les memes conditions. La tomate est exigeante en sol , qui doit etre riche en magnesium cuivre .
etc.. il faut aussi un sol plus profond , 30 a 50 cm de fertilite aeree. Ce qui marche le mieux pour moi , et la serre c est plus difficile que dehors. Plus exigeant en eau etc.. un melange paillis crottin de cheval ,idealement mur , la oui pour eviter les faims d azote, et degazage d ammoniac , il faut attendre 2 mois mini si le melange est frais. Je fais une butte de cette terre terreau sur 1 m de large et 50 cm profond , et recouvert d une bonne couche de paillis . Ça, c est indispensable , parce que sinon , il faut eliminer les adventices et ce n est jamais facile en serre de ce format la , j ai juste 20 m de plate bande , un peu a l etroit . Je met un treillis soude qui sert a faire des dalles de construction , en tuteur de 2, 5 m de hauteur . les tomates vont beaucoup plus haut , mais ça me fait des arcades entre tuteurs espaces de 1m . .. C est pratique et des tuteurs maxi, en mini de temps.

>patate sur le sol avec fort paillage . Je ne crois pas , je prefere couper une patate en morceau, la ou il y a un germe , et l enterree a 10 cm de profondeur , pas de paillis au depart , tu recouvres au fur et a mesure de la croissance , en laissant 20 cm hors paillis. Les patates pousseront dans ce paillis , et la recolte supposement plus facile. Je suis en train de faire cette methode traditionnelle , chez nous en Amerique du sud , pays d origine de patates, pomme de terre . Le plant de patate pousse vers le haut , il faut butter avec terre ou paillis , mais butter , sinon elles verdissent . Avant de passer en perma , je buttais avec de la terre , mais c est pas mal remuer la terre , trop a mon gout . Je ferai un autre systeme que j ai decrit avec video dans la rubrique plante .patate .

> framboisiers , c est expensif et comme les fraises aiment un terrain acide, du coup meme paillis d aiguilles de pins. En plus , les racines seront prejudiciables a tes cultures potageres , je les planterais en bordure de terrain la ou ils pousseront sans gener personne . Au soleil , au Quebec , les framboisiers sauvages aiment les clairieres (les ours aussi )

> les fleurs , surtout les plantes aromatiques et condiments , medicinale etc.. l idee c est d associer les plantes pour qu elles fassent un mariage heureux , servent de repellent a insectes etc.. attention quand meme , de meme qu il y a des incompatibilite entre plantation de legumes , genre tomate ne va pas avec patate , il y en aussi entre plantes aromatiques , donc les plantees a distance et pas proche si tel est le cas. Ensuite tu as toute la gamme , tres etendue , du romarin basilic origan thym ruda et pour moi beaucoup de plantes indigenes . Mais les fleurs decoratives , je ne crois pas que ce soit le lieu . J essaie de garder les legumes avec, soit aromatiques ,et /ou medicinales.

Pour la serre , c est different , le probleme commun est souvent la mouche blanche , a cause de la chaleur et de l humidite , l oeillet d inde est conseille , comme repellent au pied des tomates. Je n en ai pas par chez moi , c est dommage parce que beaucoup adoptent ce truc , avec succes semble t il

voila ce que je peux te dire Youyou, c est comme d hab , juste un avis qui peut etre contredit , ecoute tout le monde et fais ta sauce ensuite. Bon courage , c est quand meme un gros projet. Donc , avance partie par partie , en laissant ce qui est pret derriere , et ainsi de suite. Une bonne methode de travail qui te permettra d aller jusqu au bout. :super:
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 18:27

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par Emilio » 07 Mars 2015 06:33

l avenir c est peut etre cela , le sauvage reactive et re-connu. C etait le cas , pour le peuple français qui mangeait beaucoup de plantes sauvages . Les aristos, pour afficher leur difference de classe , se sont mis a manger des plantes potageres et de fruits selectionnees. Le tyran Louis 14 a emis lois et regles pour obliger a suivre cette danse macabre , par bien des aspects . A force d hybridation , les qualites nutritives et energetiques se sont perdues.


Fleurs comestibles
Acacia, Achillée, Amaranthe, Bégonia, Bleuets, Bourrache, Bruyère, Calendule, Camomille, Capucine, chèvrefeuille, Chrysanthème, Ciboulette, Coquelicot, Coriandre, Courge, Courgette, Dahlia, Fraisier, Fushia, Géranium, Giroflée, Glaïeul, Gueule de loup, Hémérocalle, Hibiscus, Hosta, Impatiente, Jasmin, Lavande, Lilas, Marguerite, Mauve, Mélisse, Molène, Monarde, Myosotis, Oeillet, Oeillet d'Inde, Onagre, Pavot, Pensée, Phlox, Pissenlit, Pivoine, Pommier, Rose, Rudbeckia, Seringat, Souci, Sureau, Tournesol, Trèfle, Tulipe, Valériane, Violette
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 18:27

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par Youyou » 07 Mars 2015 10:43

Merci pour vos réponses.

J'ai fini de planter les fruitiers hier soir, j'ai praliné les racines dans un mélange terre/fumier mûr (50% / 50%), et j'ai rajouté environ 10kg de ce même fumier par trou. J'ai ensuite recouvert avec la motte à l'envers. Il ne me reste plus qu'à pailler tout ce petit monde avec des branche et paille.

Jd-geneva, c'est vrai que ta logique me parle à propos de faim d'azote, d'autant plus que les scions ont 2ans de pépinière. Ils ont un système racinaire bien développé et vigoureux. Il ne me reste plus qu'à trouver pour le maraîchage, au système racinaire affleurant. J'ai posé la question à quelqu'un autre et voici ce qu'il répond ...
.......... La méthode de culture sera la même que pour les fruitiers : paillis de BRF et autre paille de récup ou feuilles mortes, et plantation importante de légumineuse au milieu des cultures potagères. De ce fait, les questionnements sont les mêmes : la faim d’azote... ? quelles sont les conséquences d’une implantation de buttes au printemps ?
.........Si ta situation rend la formation de buttes pertinente, le printemps est la meilleure période car la minéralisation induite par le travail du sol participera à la fertilisation des cultures. Le même travail réalisé à l'automne, aurait tout simplement envoyé ces même nitrates directement dans la nappe phréatique.

Êtes vous d'accord? J'ai souvent lu l'inverse ....

Pour les fraises, j'avais pas pensé au pin, mais j'en ai plein autour de la maison. Mon terrain étant déjà plutôt acide, est-ce judicieux d’accroître cette valeur? Après pour les fruitiers, j'ai opter pour des porte-greffes adaptés à mon sol (arène granitique typique du plateau ardéchois), et quand je discute avec les arboriculteurs de ma vallée, et que je vois les vergers en place, ce choix de pg me parait bon.
J'avoue ne pas avoir pensé aux oiseaux .... je vais y réfléchir car effectivement la mise en place de filet va être complexe.

La technique pour les patates ressemble à la tienne Emilio, mais je ne les enterre pas. Et effectivement, tu as raison, le paillis est apporté en 2 ou 3 fois. Si cette méthode fonctionne, ça va redevenir un plaisir de cultiver des patates...
YY.
Youyou
 
Message(s) : 6
Inscription : 05 Mars 2015 13:11
Localisation : ardèche 07

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par flyingdust » 07 Mars 2015 11:22

On perdrait jusqu'à 20 pourcent de production avec les exsudats générés par les graminés au pied des arbres.
Il y a une méthode que je suis en train d'expérimenter, ça vaux peut être franchement le coup.

Lors de la plantation, tu pailles avec des copeaux fortement imbibés d'urine.
Dès que des adventices vont passer la barre du paillis, tu les sarcles ou les coupes à ras au fil nylon et leur met une louche de cendres sur la partie restée en place.
Lorsque les adventices deviendront trop envahissantes sous le paillis, tu le ratisses pour l'enlever et le réincorporer dans un compost par exemple, tu sarcles les adventices à ras, laisse les feuilles vertes au pied, et recouvre de nouveau d'une couche de brf fortement imbibé d'urine.
L'idée est de ne pas accumuler les couches de brf, risque d'avoir des fruitiers qui vont faire trop de bois et casser sous le poids de leurs fruits, mais de profiter surtout des effets physiques pédologiques de celui ci: maintient d'un sol meuble, humide, profondément aéré, protection contre l'oxydation solaire et limitation des adventices.

Sinon l'idée des plantations au pied me tentent aussi, des haricots par exemple. Pour ça la méthode est un peu différente. Idéalement au début de l'automne, tu pailles avec une bonne couche de feuilles mortes, recouvertes d'un peu de compost. Au moment de planter les haricots, et si les adventices n'ont pas réussi à traverser la couche de feuilles, tu rajoutes 10 bon cm de compost par dessus les feuilles et sème tes haricots.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par Youyou » 07 Mars 2015 11:33

sa fait un paquet d'urine tout ça!
Je sais que le fait de pailler attire souvent des nuisibles tels que les campagnols par exemple, l'urine peut sûrement avoir un pouvoir répulsif. C'est vrai que c'est à tester. Reste maintenant à trouver toute cette urine...
Youyou
 
Message(s) : 6
Inscription : 05 Mars 2015 13:11
Localisation : ardèche 07

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par flyingdust » 07 Mars 2015 12:06

Y avait un japonais fou, dans un reportage d'arte, qui allait récupérer l'urine des écoles avec un camion citerne pour ensuite arroser ces fruitiers. Mais cette discipline, cette organisation, cette valorisation, sont loin d'être acquises dans nos mentalités occidentales (un peu plus déjà chez les allemands et les scandinaves). Seul je peux faire un paillis de fruitier imbibé en deux, trois jours (donc en pissant dans des seaux remplis de copeaux :=)) Evidemment pour jusqu'à une dizaine d'arbres ça le fait, mais 150, on a un petit problême d'échelle :=).
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par Youyou » 07 Mars 2015 12:22

imbiber des copeaux avec un purin d'ortie, ça fonctionnerait de la même manière, non? et c'est plus facile d'en faire des plus grosse quantité...
Youyou
 
Message(s) : 6
Inscription : 05 Mars 2015 13:11
Localisation : ardèche 07

Re: Implantation d'un verger tout neuf

Message par flyingdust » 07 Mars 2015 12:41

C'est une excellente idée ça, à tester, de faire macérer quelques jours des copeaux dans du purin d'ortie dans des seaux de 20 ou 30 litre, ou directement au pied (moins efficace mais bien plus rapide, surtout pour 150 fruitiers!)
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles


Retour vers Les arbres

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)