Accéder au contenu

Système de récupération des eaux de pluie et stockage

Du lagunage (phytoépuration) à la récupération des eaux de pluies... comment ne pas manquer...

Système de récupération des eaux de pluie et stockage

Message par fermedomaine le 12 Nov 2014 15:42

Bonjour,

Je vous présente le résultat de ma réflexion sur la mise en place d'un système de récupération des eaux de pluie sur notre terrain.
Les conditions : Le terrain est quasiment plat, très légèrement orienté plein Sud avec un dénivelé d'environ 5/1000 à 10/1000.
Pour ce qui est du sol, je vous renvoie à la présentation ici : viewtopic.php?f=12&p=42243#p42243
Pour la pluviométrie, nous sommes à une moyenne de 1300 mm avec des hivers très pluvieux avec grosse remontée de nappe phréatique, printemps pluvieux et assez frais, été chauds avec orages ponctuels et violents en terme de pluie, des automnes généralement estivaux.
La rétention d'eau du sol en période sèche est naturellement très mauvaise du fait de l'absence de matière organique et de la composition sableuse.
Conclusion, les quantités de pluie sont très satisfaisantes mais assez mal réparties et il est important d'améliorer les capacités de rétension d'eau sur la parcelle de cultures.
Dans cette optique, outre le travail sur buttes, j'ai imaginé un système de récupération des eaux de toiture (sachant que nous possédons presque 2000m² de toitures) qui permettra de diriger les eaux recoltées l'hiver vers un fossé d'évacuation mais surtout de stocker un maximum d'eau lors des chutes violentes de l'été afin de la réinjecter progressivement dans le système d'irrigation.
La contrainte majeure vient du fait que les bâtiments se trouvent sur la partie basse du terrain et les cultures sur la partie haute, il faut donc trouver le moyen le plus écologique et le moins énergivore pour transporter ce beau monde.
Voici un schéma sur lequel on voit que les eaux récoltées sont réunies dans une canalisation commune et sont transportées par gravité vers le sous-sol du point haut afin d'être d'abord stockées. Ensuite, une pompe se déclenche lorsque le niveau d'un plus petit réservoir aérien est faible (principe du surpresseur) afin de le remplir. Puis, par gravité à nouveau, le réservoir aérien permet de distribuer l'eau au compte goutte à un 1er bassin (mare naturelle avec fond d'argile). une écluse permet de contrôler le niveau de ce bassin afin fe remplir un second bassin plus bas, également contrôlé par une écluse qui se déversera en cas de trop plein vers le fossé de drainage (les fameuse crastes landaises).

L'intérêt des mares ici est donc multiple, elles permettent de stocker l'eau, en particulier l'été lorsque les précipitations sont rares mais très violentes, et permettent de développer la biodiversité dans la zone de culture (je ne parle pas de l'intérêt pédagogique qui est également intéressant).
Elles sont créatrices de micro-climats intéressants et permettent une irrigation naturelle et progressive des sols par infiltration (théoriquement la couche est imperméable mais j'ai remarqué dans un cas similaire que les sols sont davantages humides dans ces zones, peut être par simple condensation et évaporation).

Je me pose quelques questions... est-ce qu'une marre à fond d'argile ne subit par de sous-pression de la nappe phréatique en cas de remontées hivernales et inondation des sols ?
Notre sous-sol est naturellement TRES pauvre en argile mais je peux avoir accès à une carrière d'argile assez proche et gratuitement, avez-vous une idée des possibles réactions et interactions de l'argile dans un milieu qui n'est pas de sien (voir description des sols dans la présentation).
Avez-vous déjà eu vent d'un système de récupération des eaux de pluie qui utilise cette même idée ?
Peut-être des idées, suggestions, questions, mises en garde ?

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
fermedomaine
 
Message(s) : 10
Inscription : 10 Nov 2014 14:12
Localisation : Landes 40

Retour vers L'eau

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]