Accéder au contenu

Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Du lagunage (phytoépuration) à la récupération des eaux de pluies... comment ne pas manquer...

Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Cyrille le 23 Jan 2015 20:01

Bonjour à toutes et tous,

Voici un nouveau sujet d'échanges qui d'après mes recherches n'a pas encore été traité (j'espère ne pas me tromper).

Suite à la réalisation du design de mon site, plusieurs zones hydromorphes ont été mises en avant. En effet un profil de sol m'a permis de distinguer plusieurs horizons : un feutre racinaire de surface d'environ 5cm, un horizon A présentant des traces d'hydromorphies temporaires et permanentes, un horizon B argileux imperméable aux racine. La nappe phréatique, dans cet horizon, se trouve donc très superficielle (30 cm). Un diagnostic des plantes bio-indicatrice m'a permis de constater cet état notamment par la présence de jonc sp.

Selon la démarche permaculture de stocker et utiliser les énergies locales en évitant les fuites, l'idée a été de construire une retenue d'eau. Les objectifs visés sont : effet masse thermique pour plantation de fruitiers ou de légumes, irrigation, aquaculture.... La construction de la retenue a démarré en automne dernier. L'idée était d'avoir un accès total à la retenue, toutefois comme le site se trouve dans une région à fort dénivelé le terrassier a été obligé d'effectuer un décaissement. Ainsi la partie amont de la retenue s'est trouvée abaissée de 30 cm environ.

Or après les évènements pluvieux de cet hiver, nous avons constaté sur la partie décaissée plusieurs résurgences d'eau. Plus précisément l'eau stagne en surface ce qui rend les abords impraticables même à pied. Ensuite une partie de l'eau arrive à ruisseler, contourner la retenue pour se retrouver en aval (zone de futur plantation). Étant déjà sur une situation complexe, l'arrivée de cette eau n'est pas souhaitable.

Le terrassier est venu pour constater le chantier. Sa solution est d'effectuer un drainage sur toute la partie décaissée pour collecter les eaux de profondeur et éviter les résurgences. Or cette solution ne me plait pas beaucoup. Je profite donc de ce forum d'échanges pour savoir si certains d'entre vous ont d'autres propositions pour collecter les eau (hors drainage) et/ou rendre les abords accessibles. J'ai beaucoup d'incertitude sur la capacité de ces bords à se ressuyer en été. L'idée était de faire un semi de couvert en fin de printemps mais ça risque d'être compromis.

PS : une autre interrogation sur le caractère hydromorphe est de pouvoir implanter des arbres fruitiers et/ou des légumes. Si vous avez des retours d'expériences de ce type je suis preneur !

Merci d'avance pour vos retours.
Cyrille
 
Message(s) : 3
Inscription : 23 Jan 2015 14:53
Localisation : 23

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par alix le 24 Jan 2015 09:36

par expérience sur mes sols hydromorphes tout est plus compliqué qu'ailleurs .L excès d'eau de l'hiver devient sécheresse prématuré l'été .Le sol n'a plus de vie biologique , donc ne répond pas à tes attentes .Pour moi le drainage est une des bonnes solutions ,
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Emilio le 24 Jan 2015 15:24

et je vais jouer les dupont dupond , c est meme la seule possible... a te lire du moins

mais il y a differents types de drainages , une saignee ouverte , de tubes enterres , ou bien des tranchees type epuration de fosse septique ... caillous tubes ou pas .. sable , geotextile et terre au dessus .. pas beaucoup si cette terre est hydromorphe . Une autre solution est aussi de planter des joncs roseaux etc... mais ce qui n evitera pas le "pantano" .. la boue .

Il faut penser beaucoup au design avant de faire en permaculture .. les retenues d eau en point bas evitent ce type de probleme d infiltration .. apres se pose le probleme de l utilisation de cette eau , pompe electrique ou pompe belier etc... si on veut faire une retenue d eau en hauteur ou a mi hauteur , c est possible mais il faut bacher le bassin pour le rendre etanche ... ce que tu peux faire aussi et qui reduira fortement les infiltrations mais , en general , pas totalement non plus . l eau suit son chemin , logique.

tu as aussi la solution, avec les drainages, d utiliser la mauvaise terre et des pierres pour surelever tes chemins alentours
C est du boulot manuel mais pour pas cher .. et parfois de bonnes surprises en terrassement , j ai trouve 2 sources comme ça et de bon debit .. je suis d abord tombe sur un surin , puis j ai creuse et en profondeur a 2,5m .. j ai fait une cage ou boite sur l endroit ou l eau sortait suffisamment , en bloc parpaing et sac etanche et recouvert le tout de 2,5 m de terre et le tube de 3" qui achemine cette eau , 5 m plus bas et accessible ... cette source se tarit , mais apres 2 mois de fortes secheresses .. donc une marge suffisante en general.
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Cyrille le 24 Jan 2015 18:40

Merci Alix et Emilio pour vos réponses.

Effectivement l'étape design est importante. Je ne l'ai pas mentionné dans mon premier message mais tout un travail a été effectué pour positionner la retenue d'eau : localisation des sources, définition du parcours de l'eau, évaluation du débit, définition des besoins pour préciser la taille, les formes... Ainsi la retenue a été placée en amont du site pour stocker l'eau à son point d'arrivée dans le site.

Toutefois je n'avais pas évalué que l'eau ressortait à de si nombreux endroits et qu'elle était si superficielle.

Pour moi l'option drainage était à proscrire pour deux points : utilisation de ressources fossiles (tuyau en plastique) et facilitation de la fuite de l'eau à l'extérieur du site. Du coup au niveau des techniques laquelle vous semble la plus appropriée ? En avez-vous testées certaines sur vos sites ?

L'idée d'utiliser la terre des drains pour surélever les chemins alentours est intéressante... Par contre pour l'idée d'un drain en profondeur, je me pose la question de la compatibilité avec les racines des arbres. En effet si tu prévois de planter sur ton site, n'y a t-il pas un risque que les racines viennent détruire ton ouvrage ?
Cyrille
 
Message(s) : 3
Inscription : 23 Jan 2015 14:53
Localisation : 23

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par alix le 24 Jan 2015 20:31

il faut éviter de planter des arbres sur un drainage, mais tu ne peux non plus en planter si tu n'assainis pas ton terrain .Sauf peut être des saules, des bouleaux . dans un passé récent dans ma région les drains étaient fait avec une petite pelle très longue et l'espace libéré rempli de fagot de grande bruyère qui servaient de drain.Pas de plastique, pas d'énergie sauf la tienne.ensuite tu peux planter en espérant que tes arbres vont s'implanter et contribuer au drainage .
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Dom le 24 Jan 2015 21:02

En fait, si j'ai bien compris, c'est cette zone d'argile superficiel qui empêche l'eau de descendre en profondeur lors de longues pluies et la faisant resurgir plus bas.
Dom
 
Message(s) : 335
Inscription : 03 Juil 2014 19:46
Localisation : morbihan

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par alix le 24 Jan 2015 22:10

oui dans beaucoup de cas c'est cela , c'est une argile de mauvaise qualité mal structurée , rien ne la pénètre du moins au niveau racinaire
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Emilio le 25 Jan 2015 01:48

je confirme tout ce que viens de dire Alix . et la ou je vis , en pente montagneuse , les drainages de toutes sortes pourvu que ça marche , sont une condition de tout le reste que tu vas faire des zonages . ou bien tu canalises les deluges ou bien tu construit une arche de noe , un choix permacole , l un ou l autre .

meme terre d argile degradee , ou parfois des nappes de pure argile de type usage direct en ceramique ..fine et grise claire . le reste , la plupart du temps , c est de l argile degradee .. donc poreuse mais pas beaucoup .. et les arbres d abord les resineux en profitent pour plonger leurs racines dans le sol et bien profond .. et avec les racines s infiltrent l humus du sol de surface . une colonisation humique intra terrestre j ai fait quelques constructions de coupes de terrain qui m ont montrer toute cette structure..

En bonne permaculture de Colombie , c est a dire pas friquee, pauvre . les materiaux naturels sont privilegies et pas pour faire des drains en tubes plastiques la ou des elements qui ne coute rien et durable aussi, peuvent faire l affaire..

c est marrant parce que les branches de bruyere dont parle Alix , c est tres precolombien aussi .. et j applique une technique semblable parce que c est simple et pour pas un rond. nous , on met des rondins dans une tranchee et recouverte de feuille de bananiers ou autre feuille large .. et recouvert d un peu de terre au dessus . un drain qui marche , pas eternel mais facile a refaire . la bruyere c est bien , ou meme des genets je pense , parce que tu remplaces un geotextile .. qui est cher mais qui vaut la peine aussi .

les tubes plastiques en polyethylene noir .. ceux la, vendus en couronne et qui servent d irrigation .. je les utilise en gravite , pour faire un captage d eau au plus haut point de mon ruisseau ... un filtre rudimentaire , avec des chutes de treillis soude de construction ..une cage et recouverte d une mousticaire solide ... simple et qui empeche les pierres de rentrer dans les tubulures .. et surtout bien amrre au fond ...et des dizaines et dizaines de fortes crues de montagne plus tard .. et toujours la . ensuite par gravite toujours , ces tubes de captage , 4 tubes de 1,5" avec des vannes d arrets pour fermer chaque circuit independan en cas de fortes pluies soudaines , qui arrachent beaucoup de sediments en crue .. et ensuite alimentation d uen piscine naturelle de cette eau, une fontaine ailleurs dans le parc , avec pression de cette gravite ... et jusqu au lac au point le plus bas , avec cascades qui m oxygene le lac et une centaine de carpes koi .. le systeme marche bien , depuis 5 ans , et les plus grosses carpes font dans les 80 cm .

Le tube PVC , de drainage de fosse septique , du 4" , sectionne sur la moitie ... si on veut faire un systeme de drainage aux normes .. on peut aussi faire du lagunage ... c est l idee d Alix qui m est aussi venu en tete , les saules ou toutes arbres qui pompent beaucoup d eau .. rien de mieux pour assainir . mais jamais sur un systeme de tubage , les racines s infiltrent dans les drains et les rendent inneficaces.

j avais un fosse profond , insalubre et une nouvelle construction a faire .. le probleme , c est que ce fosse servait de drain aussi en avec suffismment d eau pour etre oblige de la canalisee... et la , faut prevoir gros et meme un peu plus .. parce que ces tubes ciments de 1 m de section sur 12" , ça pese son poids , dans les 70-80kg chaque tronçon. j ai en mis une trentaine , enterres . le truc , c est que c est droit et quand tu faire des courbes pour amener l eau ou tu veux ... ben on invente , j ai mis de sacs de jutes toilees plastifiees , qui servent pour tout ici , aliments d animaux ou engrais ou tout en vrac... et j ai fait un joint sur les raccords entre tube ciment .. impeccable


La ou je vis , ont vecu des populations nombreuses d agriculteurs precolombiens et des milliers d annees .. et leurs problemes d epoque sont les memes pour moi , drainer toutes ces eaux qui nous tombent sur la tronche .. 3 m annuels .. et j ai un voisin , le gardien ouvrier d entretien du domaine voisin .. il me raconte souvent comment vivaient les precolombiens et ce qu ils faisaient ... les clotures de limites de propriete familiale ou route ou tout ce qui doir etre delimite ..pour controler l eau > des fosses profond , et la terre du fond sur les cotes ... bien plus efficace que des tubes qui se boucheront un jour ou l autre (sauf en eau courante, ou l on peut utiliser les gros bambou ou des arbres endemiques d ici , le yarumo argente .. creux en interieur , les tubes polyethylene de l epoque ). et en plus , une reserve de terre d humus qui sert a des jardinieres ou autres dans les fosses quand il ne pleut pas .

la permaculture , c est de l observation de son milieu , c est la base de la science , celles d observation ... et s adapter avec ce qu on trouve autour , c est le mieux ... pour les precolombiens , l apres petrole c etait deja avant .

les terrains en pente de montagne , ont des inconvenients , erosion , controle des eaux , du travail dur a faire des terrasses etc... mais une fois les sytemes en place , les avantages tombent en evidence .. comme de pouvoir utiliser l eau en gravite ... les possibles sont tres etendus en gammes . couper l eau aux Indiens de chez nous , comme le font dans leurs pillages les multinationales , c est comme tuer les bisons pour les Indiens du nord ..meme effet .

et pour les terrasses , pour ceux qui connaissent les terrasses rizieres d Indonesie ou d Asie de sud est ... c est quand meme magique et un des plus parfaits exemples de ce qu est un systeme permacole reussi ..
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Emilio le 25 Jan 2015 02:15

Cyrile , si ta retenue est en amont de tout le reste , et que tu as cette argile la . le premier truc a regler et qui va resoudre pas mal de drainages que tu prevoierais .. c est d etancheifie ta retenue .. donc diminuer drastiquement en consequences , toutes les infiltrations plus bas .. et la ... c est le plastique en bache assez epaisse , de genre polyame de construction .. il y a encore mieux , des baches speciales bassins , mais faut avoir des pesos en rabe .

sinon , ce que faisaient peut etre nos precolombiens , utiliser des veines d argile dont je parlais , fines et bien plus etanche et faire des murs , genre adobe .. de briques.. et lisses au final avec de l argile tres humide ...et l eau de remplissage maintiendra le systeme stable , en fait la meme chose que ce que nous faisons en faisant des maisons .. mais avec du materiel local et abondant ...mais il faut du temps et de la volonte. je connais bien le travail de l argile en ceramique , j etais potier en hobby.. plus, .. en Australie ou je vivais et etudiais , c etait une passion pour beaucoup, avec des argiles differentes et tres interessantes en sculpture etc... une fois que tu sais comment la travaillee , ses consistances, limites etc, ben la terre t appartient .

En tout cas , pour un temps d apres petrole en survival communautaire.. c est ce que je ferais . et ça marcherait aussi bien que le plastique . dans un temps plus hypothetique de non chaos , le plastique dependra beaucoup moins du petrole , mais de ananas ou autres .. comme le Bresil est en train de mettre en place cette alternative , un plastique au gout d ananas c est tout bon , je suppose.
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Dom le 25 Jan 2015 10:37

alix a écrit :oui dans beaucoup de cas c'est cela , c'est une argile de mauvaise qualité mal structurée , rien ne la pénètre du moins au niveau racinaire


Il y a très souvent ce genre de sols ici en Bretagne car on trouve facilement cette semelle d'argile dans nos sol.
Je ne sais pas si cela peux aider pour ce cas là mais, les anciens(avant que tout ne soit démoli) avaient construits des talus et fossés, prenant en compte la variabilité des sols et de pentes.
Ces talus étaient plantés d'arbres.
Ce système, s'apparente un peu aux baissières.
Dom
 
Message(s) : 335
Inscription : 03 Juil 2014 19:46
Localisation : morbihan

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par flyingdust le 25 Jan 2015 21:10

J'ai donné un coup de main à un couple qui cultivait sur un terrain hydromorphe y a quelques mois. La nappe phréatique apparaissait à 40 cm, dès qu'on creusait des tranchées à cette profondeur on avait des cours d'eau qui s'installaient et ce malgré une fin de printemps très sèche.

Pour pallier à ça, ils ont plantés tous leur fruitiers sur des buttes surélevées d'au moins 40 cm et partout, partout, même à moins de 2 m des fruitiers, des saules, des aulnes glutineux (très facile à multiplier par bouture), sous forme de trognes, et de haies plessées.
Ensuite ils taillaient les arbres, laissaient sécher les branches, posaient à même le sol de façon grossière (pour laisser de l'air et un espace protégeant des excès d'eau, et recouvraient de la terre obtenue (donc buttes de culture) en faisant des tranchées alentours. Ils n'ont pas rebouché les tranchés mais ont mis des planches en travers pour pouvoir les traverser, car l'eau qui est piégé dans un sol hydromorphe va préférer les zones les plus aérés (tranchées), et donc ça va drainer efficacement la terre d'à côté, et comme plein d'arbres ont été planté, ils fixent les berges des tranchées.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Emilio le 26 Jan 2015 01:31

c est le bocage , breton et normand . bocage detruit souvent par les remembrements technocrates ..qui ne voyaient que de la facilite pour le machinisme et occultaient completement l utilite de type premaculturelle .. les resultats , des centre villes inondes parce que suppression de tous ces espaces tampons et reservoirs d eau .. et qui sont tres riches en vies animales , et fruitieres souvent .. la joie d aller en vacances chez mon grand pere , paysan , c etait la recolte des noisettes et des mures.
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Emilio le 26 Jan 2015 01:33

Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par Cyrille le 24 Mars 2015 19:15

Merci Alix pour ta réponse!
alix a écrit :. dans un passé récent dans ma région les drains étaient fait avec une petite pelle très longue et l'espace libéré rempli de fagot de grande bruyère qui servaient de drain.Pas de plastique, pas d'énergie sauf la tienne.ensuite tu peux planter en espérant que tes arbres vont s'implanter et contribuer au drainage .

Tu connais la durée de vie de ces systèmes ? Est-ce que l'on peut trouver quelques infos sur internet ?

Merci Emilio pour ta réponse!
Emilio a écrit : Les tubes plastiques en polyethylene noir .. ceux la, vendus en couronne et qui servent d irrigation .. je les utilise en gravite , pour faire un captage d eau au plus haut point de mon ruisseau ... un filtre rudimentaire , avec des chutes de treillis soude de construction ..une cage et recouverte d une mousticaire solide ... simple et qui empeche les pierres de rentrer dans les tubulures .. et surtout bien amrre au fond ...et des dizaines et dizaines de fortes crues de montagne plus tard .. et toujours la . ensuite par gravite toujours , ces tubes de captage , 4 tubes de 1,5" avec des vannes d arrets pour fermer chaque circuit independan en cas de fortes pluies soudaines , qui arrachent beaucoup de sediments en crue .. et ensuite alimentation d uen piscine naturelle de cette eau, une fontaine ailleurs dans le parc , avec pression de cette gravite ... et jusqu au lac au point le plus bas , avec cascades qui m oxygene le lac et une centaine de carpes koi .. le systeme marche bien , depuis 5 ans , et les plus grosses carpes font dans les 80 cm .

Le tube PVC , de drainage de fosse septique , du 4" , sectionne sur la moitie ... si on veut faire un systeme de drainage aux normes .. on peut aussi faire du lagunage ... c est l idee d Alix qui m est aussi venu en tete , les saules ou toutes arbres qui pompent beaucoup d eau .. rien de mieux pour assainir . mais jamais sur un systeme de tubage , les racines s infiltrent dans les drains et les rendent inneficaces.

Tu ne connaitrais pas des systèmes à base de terre cuite ou autre ?

Merci Flyingdust pour ta réponse!
flyingdust a écrit :J'ai donné un coup de main à un couple qui cultivait sur un terrain hydromorphe y a quelques mois. La nappe phréatique apparaissait à 40 cm, dès qu'on creusait des tranchées à cette profondeur on avait des cours d'eau qui s'installaient et ce malgré une fin de printemps très sèche.

Pour pallier à ça, ils ont plantés tous leur fruitiers sur des buttes surélevées d'au moins 40 cm et partout, partout, même à moins de 2 m des fruitiers, des saules, des aulnes glutineux (très facile à multiplier par bouture), sous forme de trognes, et de haies plessées.
Ensuite ils taillaient les arbres, laissaient sécher les branches, posaient à même le sol de façon grossière (pour laisser de l'air et un espace protégeant des excès d'eau, et recouvraient de la terre obtenue (donc buttes de culture) en faisant des tranchées alentours. Ils n'ont pas rebouché les tranchés mais ont mis des planches en travers pour pouvoir les traverser, car l'eau qui est piégé dans un sol hydromorphe va préférer les zones les plus aérés (tranchées), et donc ça va drainer efficacement la terre d'à côté, et comme plein d'arbres ont été planté, ils fixent les berges des tranchées.

Tu sais comment on évolué leur système ? ça tient dans le temps ?
Cyrille
 
Message(s) : 3
Inscription : 23 Jan 2015 14:53
Localisation : 23

Re: Gestion de l'eau en sol hydromorphe

Message par alix le 24 Mars 2015 22:00

Tu connais la durée de vie de ces systèmes ? Est-ce que l'on peut trouver quelques infos sur internet ? je pense que cela durait 20à 30ans , c'est en anaérobie
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne


Retour vers L'eau

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]