Accéder au contenu

Compost toilette sèche

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Compost toilette sèche

Message par Jacquet le 21 Nov 2016 12:38

Bonjour à tous

Je cherche a comprendre comment on s'occupe des déchets des toilettes sèches.

Est ce qu'on doit la mélanger avec d'autres matières en plus des copeaux ou de la sciure ?
Ou les stockés, comme un compost ? Les odeurs ... ?

Est ce qu'il est judicieux d'avoir une assise ou quand on est au toilette les excréments sont séparés de l'urine ? Si oui, pourquoi ?
Est t'il possible t'épandre le compost des toilettes sèches dans le poulailler comme pour le compost de maison ?

Beaucoup de questions je vous remercies de vos réponses
Jacquet
 
Message(s) : 2
Inscription : 21 Nov 2016 12:06

Re: Compost toilette sèche

Message par syllyry le 22 Nov 2016 08:02

En théorie, on déconseille d'utiliser le produit des toilettes sèches comme éléments nutritifs pour les légumes parce que des maladies pourraient se transmettre aux plantes, puis à ceux qui les mangent. Ne perdons pas de vue que l'urine est stérile, mais pour autant ce n'est pas le cas de la merde. On sépare urine et fèces justement pour que les bactéries des excréments ne finissent pas dans le sol puis dans l'eau des cours environnants. Et puis l'urine est un engrais liquide prêt à l'emploi, d'où l'intérêt de la conserver à part.
Bon vu les bactéries, je le donnerai pas aux poules qui se passeraient bien de manger de la merde.
Sur le site permaforet (site fondamental à mon avis) sont présentées des toilettes sèches où les excréments sont assainis par les champignons (peut être serait-ce possible avec une sorte de lombricompost ?) : https://sites.google.com/site/vieenforet/les-toilettes-seches
Sinon tu peux aussi les utiliser pour les arbres, surtout pour de jeunes arbres (c'est la saison !)
syllyry
 
Message(s) : 7
Inscription : 27 Oct 2016 11:45
Localisation : sud dordogne

Re: Compost toilette sèche

Message par 0tyugh le 22 Nov 2016 09:38

Jacquet a écrit :Est ce qu'on doit la mélanger avec d'autres matières en plus des copeaux ou de la sciure ?

Bien entendu. Feuilles, herbes sèches, n'importe quoi qui absorbe de l'humidité (je tiens le conseil pour l'herbe de quelqu'un qui n'utilise que ça et qui préfère de loin l'herbe à tout le reste). Le but de l'opération est d'absorber l'humidité des escréments pour que ça puisse se décomposer sans trop d’anaérobie toxique. Et uriner dessus en même temps ne devrait pas tellement être un problème s'il y a assez de matière sèche. Tant que ça respire assez, ça ne devrait pas puer outre mesure.

Idéalement on parle de séparer l'urine des excréments, mais au final je n'ai jamais utilisé de toilettes sèches avec ce principe-là. Ça me semble être se compliquer la vie. Le principe de base c'est que c'est simple de s'y mettre, donc autant y rester non ? x)

J'éviterai de balancer ça aux poules, ce ne sont pas de coprophages que je sache. Pourquoi pas mettre le tas pas loin pour attirer les bestioles mangeables, mais de là le balancer chez elles, mouarf. Le tas par contre, devrait être (légalement) sur une dalle de béton et abrité pour éviter la lessivation ce genre de chose, en pratique faut surtout que ce soit en semi-abri pour que ça ne prenne pas directement la pluie (les arbres sont assez bon à ça). Il est bon qu'il pleuve un peu dessus, sinon tu devra arroser parfois pour alimenter la décomposition ; mais en hiver ça peut valoir le coup de bâcher pour éviter que ça prenne vraiment le déluge ? Y a pas qu'une pratique, mais c'est vrai qu'y aller trop "on fait ça au moindre effort" peut donner mauvaise impression. À ton imprécation, par rapport à la nappe phréatique et la rivière du bas de chez soi ; pis ça peut être de l'azote en moins de ton tas, fichtre >.>

En général on dit de faire un à deux tas par an, et de laisser reposer un an ou deux. Je dirais que deux ans c'est pour le potager et un, c'est pour tout ce qui est plantes décoratives ou arbres fruitiers où ça me dérangerai moins. Encore une fois, c'est plus une histoire d’imprécation, je ne sais pas s'il y a des recherches sur ce genre de pratique. Je pense qu'on fait un peu de guerre parce que c'est notre caca et il est le Mal et Satan, culturellement. Quand on pense qu'on marchait littéralement dans la merde des pots de chambre à Paris il y a quelques générations ;)
Dans tous les cas, les tas sont à surveiller ; parce que si ça sent mauvais, c'est qu'il faut agir; sinon c'est assez irresponsable en effet.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 952
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Compost toilette sèche

Message par Sylvain74 le 24 Nov 2016 16:30

Bonjour à tous,
C'est mon premier message sur le forum, sur lequel je suis plus lecteur (débutant en potager...)

Ma femme et moi nous sommes installés dans une petite maison en Haute-Savoie il y a un an. Pas mal de terrain (5 000 m² dont la majorité très pentus). J'ai voulu tester les toilettes à compost, en gardant une toilette polluante à chasse d'eau. Vu que le principe nous convient, nous avons supprimé les toilettes à eau (notre fosse toutes eaux, bien que fonctionnelle, n'est pas exactement aux normes... ça a été un peu le déclic).

Nous précédons ainsi :
- Dans un petit meuble de bric et de broc (temporaire ; nous sommes en travaux) j'ai mis un seau plastique de base, mais neuf donc bien lisse, de 30 L.
- Au fond du seau, une couche de sciure de résineux (c'est tout ce qu'on a ici...) et papier mâché (boites d'oeuf, calage de bouteilles récupérés chez un ami traiteur), plus parfois un peu de paille et feuilles mortes.
- Pipi, caca, tout y passe. A chaque passage nous mettons au moins une poignée de sciure (pipi) ou plus afin de bien couvrir. Une poignée de paille ajoute un petit côté champêtre et une bonne odeur, en plus de cacher l'aspect pyramidal d'une belle bouse. Plus sympa pour le suivant. ;)
- quand le seau est rempli aux 3/4 maximum (parfois plus tôt ; l'idée est de ne pas arriver au risque de toucher me contenu avec nos fesses...) je vais le vider au bac, en passant par la cuisine et son petit seau de compost d'épluchures et marc de café. Après la vidange je nettoie directement dehors à l'eau de pluie, avec un rinçage suivi de quelques brossages à l'eau, sans produits. Exceptionnellement je pulvérise un coup de vinaigre pour la forme.
- le bac est un composteur du commerce, d'un mètre cube, avec un couvercle étanche. Posé directement au sol. Nous n'avons aucun risque de pollution des eaux de surface, étant donné notre situation topographique. Je prépare une base de broyat style BRF, un peu de paille, de feuilles mortes, d'herbe... en gros, une belle base absorbante qui doit plaire à la faune du sol, avant de mettre en service.
- à chaque vidange ou presque, je mets quelques poignées de matière carbonée (cf plus haut). Ça évite les éventuelles odeurs et empêche les abeilles du voisin de venir y butiner. J'aime trop le miel... :)
- toutes les 3-4 vidanges, je brasse à la fourche pour aérer et homogénéiser le compost. Ainsi le compostage démarre vite, ça chauffe fort, ça assainit.
- Le bac rempli, je prends mon courage à deux mains et mets son contenu en andain : toujours une base de matière carbonée et absorbante, selon ce qui est disponible ; je mets mon compost en tas de 1,5 à 2 mètres de long, sur pas trop large, le plus haut possible. L'idée est de permettre une belle surface de contact à l'air, sans avoir trop de surface au sol pour limiter le lessivage par la pluie. Le transport par brouette est facile : le produit est léger.
- Je couvre mon tas de paille puis branchettes, puis branches, pour tenir la paille et éviter les problèmes de bestioles qui viendraient gratter.
- Je suis arrivé à ma seconde vidange de bac à compost ; l'occasion donc de constituer un nouvel andain, de bouger le bac de place, et de retourner l'andain du lot précédent.
- le lot ayant vécu un cycle dans le bac plus un cycle en andain paillé a donc été retourné ; le produit est magnifique, il y a de la vie. J'avais laissé l'orge spontané (paille oblige) et deux pieds de tomates tout aussi spontanés (l'histoire ne dit pas s'ils viennent de nos intestins ou du compost de la cuisine...) pousser, ce qui avait permis je pense d'aérer le tas et pomper un peu l'azote. Beau témoin de l'état du compost : trop azoté, les graines auraient probablement été cramées) ; trop sec elles n'auraient pas poussé ; trop humide elles auraient pourri. J'y ai trouvé des vers, de petits coléoptères. Odeur agréable, type sous-bois. La paille de couverture, les plantes spontanées et un peu de broyat ont constitué le nouveau socle.
- ce lot sera donc probablement utilisé au potager au printemps prochain, si je le trouve beau.

Pour résumer : pas d'aire bétonnée mais un changement de place régulier : pas deux lots à la même place de suite; ce qui permet de laisser repousser l'herbe.
Je couvre le lot le plus frais pour ne pas que le précieux azote ne lessive (donc bac de compostage), ça a donc le temps de se pré-composter avant d'être soumis aux intempéries.
Le fait d'avoir un bac de volume fini (un mètre cube) m'oblige à vider, aérer, composter. Pas d'accumulation de matière pourrissante. On produit donc un beau compost.

La contrainte n'est pas énorme, nous vivons à deux. Lorsque nous avons du monde à la maison je fais dans la pédagogie, et bien entendu c'est bibi qui vide le seau. On ne va pas imposer nos choix aux invités...

Réactions et questions bienvenue.

Sylvain.
Sylvain74
 
Message(s) : 2
Inscription : 17 Nov 2015 09:02

Re: Compost toilette sèche

Message par nivolet le 03 Jan 2017 23:47

Comme il est dit plus haut, il est recommandé de faire maturer le contenu des toilettes sèches au moins deux ans pour éviter la propagation de pathogènes. Si on peut la séparer en amont, l'urine est à exploiter séparément comme engrais en dilution ou comme activateur de compost.
Quand à le mettre directement chez les poules, c'est une mauvaise idée, sauf si ça ne vous dérange pas d'en retrouver de temps en temps sur vos oeufs. Les poules prennent grand soin à se laver et se nettoyer les pattes mais vous n'êtes pas à l'abri d'un accident.
Si vous utilisez *un seul* composteur classique d'environ 1m3 pour une famille de plus de 2 personnes et que vous y déposez, même avec très grand soin, tous vos déchets organiques ménagers y compris le contenu des toilettes vous avez un problème car lorsque il est plein vous allez devoir vider des matières fraîches de quelques jours et inévitablement vous aller brasser des trucs très odorants qui vont alerter plein d'êtres vivants très sensibles à ces odeurs (donc pas que vos voisins humains).
Donc la solution, au moins *deux* bacs pour permettre un délai d'au moins 3 mois avant de retourner ou aérer le bac en maturation. Le mieux est de tout retourner à la fourche pour bien aérer et homogénéiser mais vous pouvez juste y planter quelques coups de barre à mine sur toute la hauteur pour aérer et vérifier l'humidité du tas. C'est juste un peu plus lent mais si le mélange initial (lasagnes) est bien fait, vous devriez avoir la bonne faune à chaque étage...
On considère en général qu'il faut un tas d'un minimum de 1m3, un peu à l'abri des écarts de chaleur et d'humidité pour que la maturation du compost soit correcte.
A voir donc à quelle vitesse votre compost arrive à maturité complète et si vous pouvez conserver 2 ans de stock.
nivolet
 
Message(s) : 73
Inscription : 30 Mars 2016 09:40

Re: Compost toilette sèche

Message par Leigh_B le 07 Jan 2017 14:51

Merci à tous pour les infos détailles sur le "humanure" fumier humain...J'installerai des toilettes seches à la ferme en février.
en faisant la séparation des urines, on peut utiliser 500 ml d'urine fraiche pour un arrosoir de 10 litres d'eau comme fertilisant.
Leigh_B
 
Message(s) : 2
Inscription : 07 Jan 2017 14:44

Re: Compost toilette sèche

Message par Sylvain74 le 07 Jan 2017 16:20

Salut,
Attention de ne pas faire un mélange trop sec en supprimant les urines, sinon ça compostera mal. Surtout avec de la sciure, qui est un produit très ligneux (VS paille par exemple, qui composte plus facilement). Mais ça tu le verras à l'expérience, au nez, à la vue, aux goût (oups non, là... ;) )

Sylvain.
Sylvain74
 
Message(s) : 2
Inscription : 17 Nov 2015 09:02

Re: Compost toilette sèche

Message par nivolet le 23 Jan 2017 15:13

Dans la mesure où un des enjeux principaux est de faire disparaître le plus vite possible les odeurs, je trouve que ce n'est pas vraiment un problème d'avoir un mélange très sec au départ.
Mais il faut l'incorporer ensuite dans le compost en mélange dans les bonnes proportions. Sinon, le "bloc" de sciure issu des toilettes sèches à séparation reste "stable" et prends beaucoup de temps à se transformer. Pour ça la sciure ou les copeaux sont très bien car ils neutralisent vite la "matière".
(c'est toujours délicat de trouver le vocabulaire approprié à ces sujets :hehe: )
nivolet
 
Message(s) : 73
Inscription : 30 Mars 2016 09:40

Re: Compost toilette sèche

Message par Sebctop le 24 Jan 2017 23:08

nivolet a écrit :(c'est toujours délicat de trouver le vocabulaire approprié à ces sujets :hehe: )

Si tu cherches du vocabulaire: https://www.youtube.com/watch?v=G4iIIatxTH8 :mdr1: ;-) :mdr3:
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 323
Inscription : 24 Nov 2015 09:41
Localisation : 51_Epernay


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invité(s)

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]