Accéder au contenu

Enfouissement de matière organique et microbiologie des sols

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Enfouissement de matière organique et microbiologie des sols

Message par BaptisteG le 04 Juil 2013 13:34

Ceci est mon premier message sur ce forum qui semble bienbienbien intéressant, alors tout d'abord bonjour à tous ! :)

Je souhaiterais vous poser une question à propos d'une pratique qui m'interroge : On peut voir un peu partout sur le net des modèles de construction de buttes (types "hugelkultur" de Stepp Holzer, ou encore les buttes de Philip Forrer >>https://www.youtube.com/watch?v=0jk0h1laL-0, mais aussi fukuoka je crois bien..) qui ont pour principe d'enfouir un tronc, puis des branchages (éventuellement d'autres couches de matière organique : gazon, feuilles, etc.) et enfin de reposer la terre, laquelle sera par la suite paillée.
Pourtant depuis quelques années que je m'intéresse à la permaculture j'ai eu de nombreuses fois l'occasion de regarder des conférences de Claude et Lydia Bourguignon, que la plupart d'entre vous connaissent probablement. Or ces deux chercheurs rigolos affirment systématiquement qu'il ne faut jamais enfouir la matière organique, dans la mesure où la faune responsable de sa transformation en humus se trouve en surface, milieu aérobique, à l'endroit, finalement, où se dépose la litière dans les cycles naturels. Il me semble donc qu'il y a là une contradiction entre cette structure de butte et les données de la microbiologie avancées par les Bourguignon( :coeur: ). Alors comment expliquer l'apparent bon fonctionnement de ces modèles ? Peut-être que ces structures offrent finalement une aération importante compte tenu de leur architecture « lacunaire » (?) J'ai entendu aussi que les troncs à enfouir devaient déjà être dans un état de décomposition avancé, peut-être cela joue-t-il (?) Bref, quelqu'un pourrait-il éclairer ma lanterne ? :cote:

Très bonne journée à vous !
Avatar de l’utilisateur
BaptisteG
 
Message(s) : 2
Inscription : 29 Juin 2013 14:46
Localisation : La Chapelle sur Erdre 44240 (près de Nantes)

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 04 Juil 2013 16:13

Salut Baptiste.

L'utilisation de bois pour les buttes sert à créer la forme de celles-ci. Cela permet aussi un gain de temps car d'un côté tu utilises moins de terre et de l'autre tu rajoutes de la biodiversité dans le sol.

Les Bourguignons parlent du brf ou des matières compostées qui sont mis à la surface du sol sans être incorporés à la terre car cela crée des faims d'azote et perturbent la vie du sol.

Par contre, ils conseillent de mettre des branches dans le composteur pour aérer plus facilement. => même idée que pour les buttes, le bois aère le sol.

A plus.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Clem le 04 Juil 2013 16:32

Salut ami du sol !

Les Bourguignon conseillent surtout d'arrêter d'enfouir la MO par le labour, car en plus de la semelle de labour provoquée, ça à tendance à putrifier car avec le poids des machines le compactage empêche les échanges eau et air.

Pour les buttes, du moment qu'il y a aérobiose tout va, surtout que les buttes sont destinées à être permanentes donc non compactées et non labourées, y'a pas mal d'étude de l'inra, solabio, adabio et compagnie la dessus, notamment pour les gains de pétrole, de temps,

Quelques unes
https://rapidshare.com/files/215087734/AdaBio & Serail - Travail du sol en planches permanentes (2001-2006).pdf
https://rapidshare.com/files/2860082195/Innovations Agronomiques - Techniques sans labour en agriculture biologique 5-Peigne.pdf
https://rapidshare.com/files/1680650722/Innovations Agronomiques - Les planches permanentes en maraîchage bio.pdf
https://rapidshare.com/files/2860082195/Innovations Agronomiques - Techniques sans labour en agriculture biologique 5-Peigne.pdf

La bonne vibes
Avatar de l’utilisateur
Clem
 
Message(s) : 22
Inscription : 10 Juil 2009 21:37
Localisation : Ardèche

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par BaptisteG le 06 Juil 2013 19:19

Génial, merci :cote:
Avatar de l’utilisateur
BaptisteG
 
Message(s) : 2
Inscription : 29 Juin 2013 14:46
Localisation : La Chapelle sur Erdre 44240 (près de Nantes)

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par dt26 le 10 Juil 2013 19:45

Le sol doit toujours être couvert, pas de labour possible sinon destruction de l'écosystème.
Comme le fait remarqué Clem les Bourguignon conseillent surtout d'arrêter d'enfouir la MO . ;)
Avatar de l’utilisateur
dt26
 
Message(s) : 35
Inscription : 30 Mars 2011 20:46
Localisation : Drôme, 26000

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par andros le 17 Juil 2013 16:49

les bourguigons parlent des champs cultivés et non des jardins-potagers.

la clé est l'aération du sol, qui est faible dans un champ dont le sol a été travaillé.
le labour, en fonction de sa profondeur, retourne une bande de terre de 20 cm d'épaisseur, ensuite d'autre préparation du sol émiette et nivelle le sol...
au final, comme le sol a été destructuré, dès que revient la pluie, il se tasse (action naturelle) ou se compacte (dûe aux actions de l'homme) et l'oxygène présente à 20 cm de profondeur, endroit de l'enfouissement des MO, devient bcp plus rare. ça part en fermentation-putréfaction, ce qui empêche les plantes de pousser.

Si le sol reste aéré, par la présence permanente de racines, par la vie, les lombrics, le non compactage, la microbiologie du sol peut digérer lentement les matières (tronc ou résidus de culture).

de toute manière, l'enfouissement des matières est un processus naturel mis en œuvre par les vers de terre, ils viennent chercher de la matière en surface et l'incorpore au sol, directement auprès des racines. Les bactéries, champi et autres se chargent de minéraliser ces MO enfoui.

dans un potager, c'est vraiment intéressant d'enfouir de la MO, car ça créé des réservoirs biologique à flotte et à nutriment. Indispensable si on veut réduire l'arrosage ou l'apport d'engrais (mais ne pas oublier les légumineuses alors :perv: )

le labour ne provoque pas tant de semelle que ça (sauf terrain humide) et ça se pète facilement, ce sont surtout les engins rotatifs qui font les semelles (rotavator ou motoculteur)
andros
 
Message(s) : 124
Inscription : 09 Juil 2013 16:23

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 17 Juil 2013 18:55

Les Bouguignons parlent dans leurs conférences, leurs vidéos et leur livre des champs cultivés et aussi des jardins-potagers. Ils consacrent leur vie à l'étude des sols, leurs utilisations et à l'impact de l'être humain sur ceux-ci.

Ils expliquent par exemple que le labour comme l'enfouissement de matières organiques dans les sols sont des aberrations humaines.

Ces techniques ne sont pas liées à la permaculture.

Salutation.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par dt26 le 17 Juil 2013 20:32

AlexdelaThure a écrit :
Ils expliquent par exemple que le labour comme l'enfouissement de matières organiques dans les sols sont des aberrations humaines.

Ces techniques ne sont pas liées à la permaculture.

Salutation.

Alex.

Effectivement, la permaculture respecte la vie du sol :)

andros a écrit :dans un potager, c'est vraiment intéressant d'enfouir de la MO, car ça créé des réservoir

Premièrement c'est contraire au principe de permaculture et d'autre part c'est pas logique, dans la nature, en forêt, personne ne vient enfouir de la matières organiques.
Les plantes naissent, vivent et meurent et reste en place, c'est ce qui crée la MO qui et ensuite digérées par les bactéries et autres insectes du sol. Il est plus logique de déposer de la MO sur le sol que de l'enfouir, je me répète désolé.
Les vers de terres viennent labourer le sol, ils mélangent et remontent la terre et non le contraire.
Le vers de terre est en tête de liste des animaux qui participent à la vie des sols en retenant l'eau.
;)
Avatar de l’utilisateur
dt26
 
Message(s) : 35
Inscription : 30 Mars 2011 20:46
Localisation : Drôme, 26000

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 17 Juil 2013 21:28

L'enfouissement entraîne aussi le pourrissement. Un sol qui pue est un sol en mauvais état. Ca doit sentir bon le sous-bois et surtout pas l'oeuf pourri. ^^
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par andros le 18 Juil 2013 19:35

dt26 a écrit :dans la nature, en forêt, personne ne vient enfouir de la matières organiques.

Quand un arbre meurt, la souche reste en terre.
Une plante pousse autant sur terre que sous terre. La matière organique est à moitié enfouie.
dt26 a écrit :Les vers de terre viennent labourer le sol

C'est la charrue qui laboure (qui retourne une épaisseur de sol)
le ver de terre il fait des galeries, il avale des particules de sol minérales et organiques, les broient, les malaxent et les lient entre elles si y'a les bons éléments (clacium, fer...)
dt26 a écrit : ils mélangent et remontent la terre et non le contraire.

Ils enfouissent aussi la matière organique. Les turricules de ver ne sont pas uniquement déposé en surface, ils le sont aussi dans le sol, sous terre.
AlexdelaThure a écrit :L'enfouissement entraîne aussi le pourrissement.

racourci :o C'est le manque d'oxygène et le développement de certaines formes de vie qui entraîne le pourrissement, pas l'enfouissement. (le chène est inputrecible dans l'eau, sans oxygène, alors qu'il est putrecible à l'air libre ou posé sur le sol)
andros
 
Message(s) : 124
Inscription : 09 Juil 2013 16:23

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 20 Juil 2013 08:49

Bon bah enfouisser vos matières organiques alors.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Julien7 le 20 Juil 2013 21:24

Merci pour cette discussion. Du coup est-ce qu'on peut penser qu'enfouir du bois, c'est bien. Mais qu'enfouir des déchets de cuisine, du brf ou des déchets verts (orties, feuilles, etc), c'est "pas bien" ?
« Pour dominer les troupeaux humains, créez leurs un bon ennemi plein de haine »
Julien7
 
Message(s) : 206
Inscription : 30 Avr 2013 16:45

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 21 Juil 2013 12:15

La permaculture se base sur l'observation de la nature. L'enfouissement en milieu naturel se fait très lentement au niveau micro sans aucune intervention humaine.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par dt26 le 22 Juil 2013 20:29

AlexdelaThure a écrit :Pour accélérer le processus de fertilité des sols, l'enfouissement est le plus efficace au niveau humain. Après je ne connais pas les effets secondaires.

D'un autre côté, la permaculture se base sur l'observation de la nature. L'enfouissement en milieu naturel se fait très lentement au niveau micro sans aucune intervention humaine.

A chacun donc de faire ses expériences.

Bonne suite à tous.

Alex.


Complètement, mais n'oublions pas que nous sommes sur un forum dédié permaculture, si je ne me trompe !
Donc en aucun cas il faut enfouir mais toujours déposé sur le sol, dans le cas de planche en butte, la préparation joue un rôle, en peut enfouir du bois qui va lentement se décomposé comme dans la nature. :)
Avatar de l’utilisateur
dt26
 
Message(s) : 35
Inscription : 30 Mars 2011 20:46
Localisation : Drôme, 26000

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 27 Juil 2013 10:15

Salut à tous.

Confirmation de ce post.

L'enfouissement de matière organique entraîne la destruction du complexe argilo-humique. En enfouissant et en labourant, on détruit le sol.

Comme le dit les Bourguignons, c'est le marnage et le compostage qui sont la base pour obtenir un sol sans utilisation de produits chimiques.

Salutation.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par braikar le 16 Nov 2013 01:29

AlexdelaThure a écrit :L'enfouissement de matière organique entraîne la destruction du complexe argilo-humique. En enfouissant et en labourant, on détruit le sol.


AlexdelaThure a écrit :Pour accélérer le processus de fertilité des sols, l'enfouissement est le plus efficace au niveau humain. Après je ne connais pas les effets secondaires.


Bonjour, c'est mon premier post sur le forum, mais je voulais juste rajouter un peu mo nexpérience personelle sur le sujet. Je ne pense pas que l'enfouissement soit bon à long terme; ce n'est pas quelque chose à faire tous les ans. Mais pour commencer sur un terrain horrible ca permet de commencer plus vite, basé sur mo nexpérience personelle.

j'avais environ 100m² de terrain vague, ou une cabane avait anciennement brulé; donc pleins de clous, de bouts de plastique etc. Que j'ai débarassé, mais ensuite j'ai fait amener de de la terre végétale poru recouvrir, car ca manquait de terre. Mais la terre était très argileuse et lourde (en lorraine) et il pleut beaucoup, donc j'avais directement de l'érosion dès le début.

Je voulais arriver à un sol léger très vite. Je sais très bien qu'en ayant passé 10-20 ans à rajouter de la matière organique en surface et à laisser pousser dessus ca aurait marché, mais je n'avais pas envie d'attendre 20 ans pour avoir une terre légère sur 20-30 cm de profond. Et donc l'option de démolir le terrain et enfourir plein de matière organique (ou plutôt de tout mélanger) me semblait la meilleure pour aller plus vite. Mais c'est un truc à faire une fois au début et puis plus jamais.
J'ai, l'année suivant l'ajout de la terre végétale, re-sorti environ 75% de cette terre pour y ajouter environ 25% d'épines de pin, 25% de copeaux de bois et 25% d'herbe coupée et d'autres déchets organiques variés (légumes, feuilles d'arbre etc.)
Et ca a donné des résultats fantastiques déjà la premirèe année, je vois bien que ce n'est pas encore bien équilibré comme sol, mais ca évite de devoir attendre 10-20 ans pour que la terre argileuse s'aère en profondeur.

Et ca revient à ce que Zepp Holzer explique, quand il commence un nouveau terrassement, il détruit tout! Mais ce n'est que poru commencer, après il ne retourne/détruit plus jamais le sol.

Voilà c'était à peu près tout; d'après moi pour aller vite au début c'est très pratique d'enfouir pleins de choses dans le sol et de tout ravager; même si ce n'est pas "très naturel" comme méthode, si on veut commencer vite pour alleger un terre argileuse très lourde il n'y a pas vraiment d'autre choix. Par contre, voilà ca a été fait une fois, mainteant je ne le referai plus jamais et je continuerai le processus naturel de déposer de la matière organique uniquement en surface sans jamais rien enfouir.
braikar
 
Message(s) : 3
Inscription : 18 Oct 2013 20:07

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par andros le 16 Nov 2013 23:06

AlexdelaThure a écrit :L'enfouissement de matière organique entraîne la destruction du complexe argilo-humique. En enfouissant et en labourant, on détruit le sol.


est-ce que tu peux expliquer ta vision de la chose ?
quel est le raisonnement que tu mets derrière cette affirmation ? (je parle pas du labour, mais de l'enfouissement)

J'ai un ami maraicher bio qui cultive sur un causse calcaire avec son motoculteur, il travaille le sol régulièrement, et je suis impressionné de voir comment son sol est structurellement stable.
La différence au niveau des zones travaillé et des zones non travaillées se fait à la couleur et dans les premiers centimètres seulement. Tout le reste du sol, c'est pareil.

En zone non travaillé (la pelouse autour de sa maison) les 10 premiers cm sont un peu plus noir que dans son champ. Mais la structure est la même.

J'ai vu par contre d'autres champ en terrain calcaire aussi, mais travaille en céréaliculture conventionnelle, et donc multiple travail du sol, engrais, et sol nu la moitié le l'année. Le sol n'est vraiment pas le même, très minéral, pas de matière organique, pas d'humus. Mais je dirai plus que les causes sont en premier le sol nu la moitié de l'année, qui soumet les agrégats assurant la stabilité structural aux aléas climatiques (impact des gouttes de pluie et lessivage des particules fines d'argile) et en second le travail du sol.

En général, sur un causse calcaire, retourner le premier horizon du sol par un labour, n'est pas très destructeur. ça l'est toujours plus que de ne pas retourner le sol, mais ça l'est bcp moins qu'avec d'autre type de sol. Les sols calacaires ont cette propriété d'être très floculant donc d'être aéré. ce qui fait qu'il y a de l'air sur une bonne épaisseur de sol et donc de la vie sur toute cette épaisseur. Alors inverser ça sur 20 cm, ça change pas grand chose. Alors qu'il y a d'autres sols, moins floculants, avec une structure plus compact, moins aéré et là, la vie du sol ne peut se développer à 20 cm de profond. Alors quand on retourne le sol ça tue ce qui était au-dessus et ça remonte de la terre stérile.

C'est sûr que ne pas travailler le sol, ça permet de faire automatiquement des économies de travail du sol.
Mais c'est moins sûr que le travail du sol tue automatiquement le sol.
andros
 
Message(s) : 124
Inscription : 09 Juil 2013 16:23

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 17 Nov 2013 17:24

Bonjour.

Le travail du sol le déstructure et l'appauvrit. Si on n'enrichit pas les zones travaillées avec des amendements, même avec une bonne rotation, il y a une perte de fertilité et des rendements qui diminuent.

C'est aussi pour cela qu'on ne travaille le sol qu'un minimum. Pour réduire au maximum ces apports.

La seule façon de savoir si tout le sol est pareil, c'est de creuser jusqu'à la roche. Quand le trou est fait, on peut voir toutes les différentes couches de matières qui se sont accumulées. En travaillant le sol, on modifie sa structure et on entraîne un lessivage accéléré. Au lieu de continuer le cycle d'accumulation, on le ralentie, dans certains endroits, on le stoppe, dans d'autres on participe même à sa diminution.

Quand on enfuie la matière organique, on fertilise le sol. C'est important surtout pour la production qu'on veut en tirer.

Il y a donc un équilibre à avoir entre travailler, fertiliser pour avoir de bons rendements et laisser la vie du sol faire le travail en marnant et en compostant.

La finalité de la permaculture étant de ne plus avoir de travail du sol et de fertilisation à faire pour se consacrer aux soins des plantes et à la mise en place de divers structures autour et à l'intérieur du maraîcher. Se dégager du temps pour soi aussi.

J'espère avoir répondu à ta question.

Bien à toi, Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Andre le 08 Jan 2014 21:58

Je pense que l'enfouissement dépend de la qualité du sol au départ.

Sur un sol argileux plutôt riche et vivant, l'enfouissement n'a pas d'intérêt voire serait nocif.

En revanche sur un sol pauvre et sablonneux quasi mort, l'enfouissement peut amener une meilleure rétention d'eau et de la matière organique nécessaire au retour de la vie. Si on enfouit dans la couche supérieure du sol (de 0 à 30 cm) et qu'on recouvre sans tasser, il n'y aura pas d'anaérobie et la vie pourra se développer pour recréer un sol.
Andre
 
Message(s) : 65
Inscription : 09 Août 2008 13:43

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par flyingdust le 14 Jan 2014 20:32

Ma petite contribution: pour moi l'enfouissement est une excellente méthode, à condition de suivre un "package".
Enfouir du bois, de l'herbe, des copeaux, des feuilles n'est véritablement intéressant qu'à condition de laisser un minimum de poches d'air entre la couche de déchets verts et les deux couches de terre (celle inférieure et celle supérieure, car sinon la terre supérieure peut fortement s'affaiser et aussi s'assécher très rapidemment), et surtout de le faire sur des buttes qu'on ne va Jamais compacter (marcher dessus, passer le motoculteur, on oublie, sinon les matières enfouies tombent en anaérobiose donc risque accru de pourrissement). Lorsqu'on fait sa butte, on bouscule beaucoup de terre en une fois (prenez bien soin de ne prendre que la partie superficielle et aérobienne du sol pour faire la butte(en moyenne, une quinzaine de cm d'épaisseur)) cela crée une fertilisation assez éphémère du fait de la suroxygénation de la terre, donc autant en profiter pour insérer des matières organiques à ce moment là, qui se décomposeront plus vite du faite de la très bonne oxygénation du milieu.
J'irai même plus loin en disant que si l'on enfouit des matières au moment de la création de la butte, on aura une meilleure reprise sur les plans repiqués s'ils sont placés au même moment. On paille les plans repiqués avec du brf et la plante est dans les conditions pédologiques optimales.
Disons qu'au plus le sol est léger, au plus on peut enfouir les matières profond, et vice-versa.
Les avantages sont extraordinaires: meilleure rétention d'eau, le sol a plus de force d'inertie, fertilité longue durée, forte limitation du lessivage en hiver, développement considérable de la pédofaune, aération durable de celui-ci par celle-ci, grande richesse en éléments minérux pour les plantes,...
Une méthode géniale pour moi qui nécessite juste des adaptations en fonction du sol et des matières disponibles. Pas de règle absolu, il fut juste observer son sol, s'il ne s'affaisse pas et qu'il semble profondément aéré, c'est que vous l'avez bien réalisé.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Suivant

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]

cron