Accéder au contenu

Enfouissement de matière organique et microbiologie des sols

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par 0tyugh le 28 Jan 2015 14:33

Il ne faut pas dire qu'une pratique est meilleure dans l'absolu à une autre.

Admetons au moins que brûler l'humus donne sur quelques années un rendement globalement supérieur à celui d'entretenir l'humus.
Qu'un clône d'une "plante champion" est globalement plus efficace dans un premier temps qu'une population diverse de cette même espèce (elles seront moins résillentes en cas d'aléas climatiques ou de maladies, et ce caractère adapté à la région de culture ne se dévelopera pas, mais c'est un fait.)

Il me semble que si on ne donne pas à césar ce qu'il lui revient, on est pas honnête.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 942
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Emilio le 28 Jan 2015 15:29

pas tout compris , ce qui est un peu normal quand 2 Bretons communiquent ensemble

on peut aussi reprendre a Cesar ce qui ne lui appartient pas .

Cesar brule les forets pour le profit immediat et l enrichissement de quelques-uns et pour un temps court .. c est absolument une mauvaise methode, Brutus lui rappelera le jour venu .
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Patamax le 03 Fév 2015 17:03

Bonjour.
Je me permet :

Il n'y a pas une technique mais autant de techniques qu'il y a d'emplacements a faire fructifier, qu'il y a de jardiniers, de régions, de terroirs...... !
La clé est l'adaptation a chaque situation, région.

La permaculture est tres simple, mais trop de gens la complique (ce n'est pas une critique), et du coup, ca decourage et induit en erreur les nouveaux venus.
Y'a une permaculture de base qui fonctionne, et y'a une permaculture plus poussée, qui fonctionne aussi mais qui s'adresse a des jardiniers avertis, passionnés et surtout qualifiés.
Qu'on soit l'un ou l'autre, rien ne doit nous separer, bien au contraire !!!

LE PRINCIPE ORIGINEL : s'interroger, observer, analyser, mettre en oeuvre. Si on fait pas comme ca, on va a l'echec, tout simplement, c'est la base de la perma, et c'est souvent cette base qui n'est pas respectée !

Pour finir sur cet exemple d'enfouissement, il y a plein de techniques, toutes adaptées a SA situation.
On peut faire du compost au lieu d'enfouir, on peut enfouir en surface, on peut deposer sur le paillis (tout depend du paillis), on peut enfouir entre le paillis et la surface de la terre, et tout ca doit etre fait en adequation avec la technique de culture employée sur l'année.
C'est une adéquation, on ne nourrit pas une lasagne comme on nourrit une bute permanente, rien que le nom des butes devrait deja nous mettre la puce a l'oreille, non ? (d'ou la base et le Ba-ba de la perma !).

Et pour conclure, je dirais que meme le jardinage d'autre fois (celui a la beche), doit etre respecté, et que toute forme de jardinage tant qu'il ne tue pas definitivement la faune et la flore doit etre respecté également.
Car finalement, sur certains terrains, on ne peut pas faire autrement = pour simplifier, car y'a la question de temps, mais aussi la question de rendement.

je donne un exemple :
On peut commencer par defricher une friche, faire un potager traditionnel pour un rendement quasi dans l'instant, et le faire evoluer petit a petit vers une meilleure gestion !
Mais on peut aussi le faire sur lasagne, puis le faire evoluer en jardin foret !
Et on peut commencer sur bute permanente et faire evoluer en jardin foret !
Etc, etc.
Voir meme rester en traditionnel, et pourquoi pas ??? et juste le faire evoluer par associations de plantes, lombricompostage, etc.....

Nous ne sommes pas égaux tant en situation financiere, culturelle, politique, surface, etc : donc chaque jardinier aura une situation differente de son voisin, et chaque espace sera different !

La seule chose importante finalement, c'est d'avoir conscience que le potager, quel qu'il soit, sera de toute facon benefique autant pour la flore, pour la faune, que pour nous, du moment qu'on respecte tout ce petit monde : et pour cela, il ne faut pas beaucoup de connaissances, d'argent, et de matiere grise.
Apres, si on veut evoluer sur des techniques plus élaborées, c'est au choix de chacun, mais il serait prejudiciable de penser, que il n'y aurait que la permaculture comme mode de jardinage, meme si nous savons, par exemple, que le jardin foret, est la technique best of, puisque autonome a 100%.

Tout ca finalement devrait nous reunir plutot que de nous separer, puisque chacun de nous qu'il soit pro de la beche ou pro de l'enfouissement ou pro jardin foret, n'a dans le coeur et dans ses reves, qu'un espoir d'un retour a une vie plus harmonieuse avec la nature, et donc la disparition du beton, de l'asphalte et du macadam, non ???
Perso je prefere voir des potagers traditionels plutot que rien dans les nouveaux lotissements, hormis une belle pelouse toute propre aseptisée, et oui, il serait bien mieux de voir de la verdure dans les potagers, mais philosophiquement parlant, il est plus facile de faire evoluer des gens qui ont un potager tradi que des gens qui ont une pelouse aseptisée : les gens en potager tradi sont sur la voie du mieux, et c'est cela qui importe !!!

Il faut bien avoir a l'esprit que nous sommes dans une société qui est en guerre contre l'humain : cette société a formé depuis des siecles, des gens qui vivent a l'inverse du cycle naturel, a l'inverse des vrais philosophies, a l'inverse de la vrai science.
Soyons tolérants entre nous et ceux que nous ne connaissons pas : il n'est plus evident de vivre dans cette société, il faut donc pardonner, tolerer, du moment que chacun, selon ses moyens, sa situation, est sur un chemin du mieux, et etre deja en situation de faire un potager traditionnel sans emploi de chimiques, c'est deja un exploit en ces temps de 2015, ou nos momes preferent le gout du chimique, ou nos momes bientot ne sauront pu ce qu'est le gout d'un poisson sauvage, etc, etc.

L'important aujourd'hui, c'est avec ses moyens, de combattre ce qui semble injuste et eugenique pour la race humaine : peu importe la forme du moment qu'on respecte la faune et la flore et l'homme, bien entendu.

:merci:
Patamax
 
Message(s) : 103
Inscription : 03 Fév 2015 11:31
Localisation : 14000 Caen

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages le 04 Fév 2015 12:01

:super:
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par dannykronstrom le 13 Avr 2016 19:18

Veuillez prendre note que l'adresse URL du site d'Agri-Réseau a été changé. Au lieu de se terminer par .qc.ca, il se termine maintenant par .net pour donner :

http://www.agrireseau.net
dannykronstrom
 
Message(s) : 1
Inscription : 13 Avr 2016 19:14

Précédent

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]

cron