Enfouissement de matière organique et microbiologie des sols

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages » 16 Fév 2014 10:43

Salut à tous.

Je viens de relire les posts de ce sujet.

Trop de théorie, pas assez de pratique. Sujet fort complexe et manque d'expériences donc peu de crédibilité.

Demande d'avis auprès de personnes expérimentées doit être fait.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1212
Inscription : 16 Nov 2012 13:28
Localisation : Hainaut - frontière franco-belge

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par flyingdust » 16 Fév 2014 13:23

Fait le alors. Un certain nombre de permaculteurs célèbres pratiquent cette méthode. Sepp Holzer, Philip Forrer, même fukuoka l'a fait un temps. Andros a donné des arguments assez solides.
Je pars du principe que si des gens pratiquent une méthode, ça présente un intérêt. Même l'agriculture pétrochimique présente un intérêt sinon personne ne la pratiquerait.
La permaculture c'est chercher l'efficience énergétique maximale avec les plus larges cycles trophiques (efficacité et stabilité), c'est la définition la plus synthétique et solide que je connaisse. Trouve la tienne.

Ce que j'ai expérimenté dernièrement, c'est la différence d'horizons entre mes buttes et mes chemins. Sur les chemins la terre sombre humifère se limite à une quinzaine de cm, ce qui signifie qu'il y a aérobiose sur cette partie du sol (pas de formation d'humus sans aéorobiose) et puis en un coup le sol change de couleur (beaucoup moins d'oxygène), les horizons sont très dissociés parce que les chemins sont tassés. Alors que dans mes buttes ou il n'y a aucun tassement(présence permanente de plantes, je ne marche pas dessus,...), la présence d'humus est franche jusqu'à 40 cm de profondeur, commence doucement à décliner, et à partir de 60 cm il n'y en a quasi plus (terre beaucoup plu claire). J'en conclus deux chose: l'activité organique qui produit l'humus se fait tant que le milieu est oxygénée, elle peut se faire à un mètre de profondeur si le milieu l'est suffisamment.
Le manque d'oxygène du au tassement a un impact considérable sur le développement de la fertilité (car mes chemins sont paillés de la même manière que mes buttes).
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par grandevallee » 16 Fév 2014 15:04

depuis quelques années , j'ai essayer plusieurs méthodes au jardin
et l'enfouissement de branches et souches ma été profitable surtout pour me débarasser
des résidu a la surface lors de défrichage
enfoui a plus d'un mètre de profondeur et recouvert de terre, on verras bien ce que cela vas donner d'ici quelques année
grandevallee
 
Message(s) : 190
Inscription : 06 Mai 2012 12:09
Localisation : québec

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par flyingdust » 16 Fév 2014 17:34

De plus j'ai lu plusieurs fois dans les commentaires que les Bourguignon déconseilleraient l'enfouissement de matière organique, ce qui est imprécis. A partir de 9m28 sur les lasagnes http://www.youtube.com/watch?v=PJMUz_FikM0.
Donc selon eux aussi, à partir du moment ou le sol est suffisamment oxygéné, l'enfouissement n'est pas un problème, c'est ce que j'en déduis.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages » 18 Fév 2014 20:01

Salut.

Je pense qu'on peut suivre tes conseils sans problèmes. Après je trouve cela toujours imprécis et compliqué.

Je ne donnerai moi-même pas de définition pour l'instant sans être sûr de ce que j'avance.

Salutations.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1212
Inscription : 16 Nov 2012 13:28
Localisation : Hainaut - frontière franco-belge

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par saturnin77 » 18 Fév 2014 21:12

euh..je..bin..merci les gars!
Avatar de l’utilisateur
saturnin77
 
Message(s) : 328
Inscription : 27 Mars 2012 01:15

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Bombo » 18 Fév 2014 21:40

La conclusion de flyingdust est la bonne, et le fait que les pionniers et maîtres de la permaculture l'utilisent avec brio et sans incidence négative ni au court ni au long terme sur la vie du sol (au contraire, avec bénéfices) valide ceci.

Maintenant, faut juste faire attention à pas enfouir trop profond à cause du risque d'anaérobiose qui entraîne un pourrissement qui tue racines et vie pédologique. "Oui, avec quelques précautions d'usage"

On peut aussi émettre une réserve sur Forrer qui à côté prend dans la forêt au lieu de faire pousser des arbres chez lui pour cet usage. Ca c'est limite
autrevie a écrit :la PMC est une conspiration des plantes pour reconquérir la planète.
Avatar de l’utilisateur
Bombo
 
Message(s) : 209
Inscription : 01 Juin 2013 07:06

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alix » 18 Fév 2014 23:31

je pense que forrer ne ramasse que des arbres morts pour faire ses buttes, donc peu d'impact sur la forêt voisine , mais beaucoup d'effet chez lui
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Helea » 19 Fév 2014 15:32

Il déplace de la matière organique nécessaire à la forêt, il a donc un impact sur le système auquel il "vole" une part...
Cela dit, tout le monde n'a pas la place de laisser pousser et mourir des arbres sur son propre terrain afin de nourrir le sol de ce même terrain, et, en allant plus loin, même si on fait pousser une forêt pour nourrir un potager, le tout chez soi, alors on volera au sol de la zone forêt pour donner à la zone potager...
Alors quoi ? On touche plus à rien ?! :ghee:
I had a dream... avec des légumes et des fruits qui pousseraient sauvagement, simplement là où ils se trouvent bien... sauf que chez moi, ça le fait pas, faut un petit coup de pouce.. :gene:
Avatar de l’utilisateur
Helea
 
Message(s) : 50
Inscription : 21 Fév 2010 22:10
Localisation : 87

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alix » 19 Fév 2014 16:35

je crois que partout il faut un petit coup de pouce, contrairement à ce que pensent certains
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par flyingdust » 19 Fév 2014 18:58

"Il déplace de la matière organique nécessaire à la forêt, il a donc un impact sur le système auquel il "vole" une part...
Cela dit, tout le monde n'a pas la place de laisser pousser et mourir des arbres sur son propre terrain afin de nourrir le sol de ce même terrain, et, en allant plus loin, même si on fait pousser une forêt pour nourrir un potager, le tout chez soi, alors on volera au sol de la zone forêt pour donner à la zone potager...
Alors quoi ? On touche plus à rien ?! :ghee:
I had a dream... avec des légumes et des fruits qui pousseraient sauvagement, simplement là où ils se trouvent bien... sauf que chez moi, ça le fait pas, faut un petit coup de pouce.. :gene:"

Exactement. C'est pour ça que je dis que si on a des aspirations spirituelles (pas prendre à l'extérieur, pas couper d'arbres) trop élevées par rapport à ses connaissances techniques ou ses possibilité, ça inhibe, on n'ose plus rien faire.
Forer partage une technique étonnante avec sa vidéo, avec quelques mystères non résolus (aiguilles de pins). Pour la mettre au point , il a fallut qu'il ose, dépasse sa peur de rater, ou de nuire à d'autres.
Rien n'empêche maintenant ceux qu'il l'ont vu de poursuivre plus loin encore la logique, en produisant eux même leur bois mort sur place.
Et à ce moment là, il faudra rendre à César ce qui lui appartient, car sans audacieux initiateurs qui certes font aussi des erreurs, on n'aurait sans doute pas toutes ces bonnes idées!
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par Bombo » 19 Fév 2014 19:41

alix a écrit :je crois que partout il faut un petit coup de pouce, contrairement à ce que pensent certains

Jsuis entièrement d'accord
Mais je crois que ça fait un moment que Forrer est sur son terrain, et en 30 ans y'a au moins de quoi initier quelque chose en matière d'arbre
autrevie a écrit :la PMC est une conspiration des plantes pour reconquérir la planète.
Avatar de l’utilisateur
Bombo
 
Message(s) : 209
Inscription : 01 Juin 2013 07:06

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alix » 19 Fév 2014 20:01

" Rien n'empêche maintenant ceux qu'il l'ont vu de poursuivre plus loin encore la logique, en produisant eux même leur bois mort sur place. "
produire du bois mort , cela demande beaucoup de temps,il faut avoir de la place, il faut planter , attendre la croissance, couper ou attendre la mort naturelle de l'arbre, pour pouvoir l'utiliser .Belle utopie
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par flyingdust » 20 Fév 2014 10:18

Tailler des trognes de bouleau, de saule marseau, de peuplier, une fois que la trogne a bien pourri, la couper et l'enterrer. Ou laisser pourrir du bois de ces mêmes essences dehors et l'enterrer. Ca ne me semble pas tellement utopique.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alix » 20 Fév 2014 13:37

sous réserve que tu ais déja des arbres assez agés pour être sacrifiés sur ton terrain .Avoir des trognes demande plusieurs années , faire pourrir des troncs
demande aussi beaucoup de temps .
Bien sur quand tout le système est en place c'est plus facile , mais tes buttes sont déja fonctionnelles depuis longtemps....?????????????,
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par sherpa421 » 20 Fév 2014 15:40

Bombo a écrit :
alix a écrit :je crois que partout il faut un petit coup de pouce, contrairement à ce que pensent certains

Jsuis entièrement d'accord
Mais je crois que ça fait un moment que Forrer est sur son terrain, et en 30 ans y'a au moins de quoi initier quelque chose en matière d'arbre

Vu les quantités qu'il utilise, si tu a une solution pour en faire pousser dans de telles quantités sur une petite surface, ça m’intéresse. Mais j'ai des doutes. Une forêt ça produit entre 5 et 10 m3 de bois par an. Vu les vidéos de Forer, il doit consommer entre 1 et 2 m3 / ans. Il lui faudrait donc minimum 1000 m2 de forêt planté adulte pour produire suffisamment. Une forêt adulte, c'est minimum 75 ans.

75 ans et 1000 m2 : je n'ais ni l'un ni l'autre, donc je vais chercher d'autres solutions.
sherpa421
 
Message(s) : 338
Inscription : 10 Déc 2013 17:21

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages » 20 Fév 2014 18:08

Engrais verts, céréales et légumineuses seront tes alliés sherpa. ^^ Et un peu de brf pour les plates-bandes de fruits et petits fruits, c'est le top.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1212
Inscription : 16 Nov 2012 13:28
Localisation : Hainaut - frontière franco-belge

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par sherpa421 » 20 Fév 2014 19:05

Comme le blé jardiné avec du trèfle par exemple ? Oui mais est ce qu'il faut désherber avant le trèfle ?
viewtopic.php?f=40&t=11444
C'est une solution, mais il me semble que récupérer des souches de bois mort dans la forêt c'est aussi très bon et complémentaire.
sherpa421
 
Message(s) : 338
Inscription : 10 Déc 2013 17:21

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par alexdanslesnuages » 20 Fév 2014 20:08

Le chardon indique un sol compacté. Sa racine en pivot est utile pour décompacter le sol. Le gazon est présent sur des sols pauvres et disparaît lors de son enrichissement.

Tu peux donc simplement retirer les parties aériennes et quand tu grelinnes, ôter les racines du gazon s'il y a.

Après tu sèmes soit du trèfle permanent blanc ou annuel incarnat, ça dépend de ce que tu veux. Si tu veux aller rapidement, tu peux même transplanter du trèfle blanc d'un autre endroit.

Pour le blé, tu verras avec la méthode de tallage très intéressante de Marc Bonfils qui multiplie l'épiaison en plant et ensuite planter en pleine terre. Un épi développé comme cela produit autant que plusieurs semer à la volée.

Petit plus, les choux associés au trèfle se développent très bien. Peut être une asso, trèfle, blé chou ? A voir.

Expérimentons, expérimentons et utilisons les méthodes et pratiques de nos aînés qui ont déjà travaillé là-dessus.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1212
Inscription : 16 Nov 2012 13:28
Localisation : Hainaut - frontière franco-belge

Re: Enfouissement de matière organique et microbiologie des

Message par flyingdust » 20 Fév 2014 21:02

C'est vrai que ça demande du temps. En même temps les avantages que représentent le fait de le faire sur place sont intéressants, et participent à l'agrandissement des cycles trophiques.
Imaginons par exemple des trognes de saule (marsault), de bouleaux, de peupliers, entrecoupés de cépées de chataîgners, noisetiers, frênes, ce qui donne une occupation maximale de l'espace.
Les cépées servent plutôt au bois de chauffage, et les trôgnes d'arbres pionniers principalement, croissent très vite et ont un bois qui pourrit très vite également. Donc en coupant tous les deux ans les trôgnes on à une production assez importante, il suffit ensuite d'en faire des bûches et de les laisser deux,trois ans à la pluie pour que la pourriture soit déjà bien entamée et donc de les recouvrir de terre.
Le grand avantage par rapport au fait d'aller chercher ailleurs, c'est que le bois sur place, va nourrir tout un pan de faune et de flore, des insectes xylophages aux champignons, en passant par les batraciens et les cloportes qui y trouveront abris et garde manger, et tout ça améliore la stabilité du milieu.
Je pense que si l'on pèse à part égale les deux besoins que sont le besoin de productivité et d'efficacité énergétique et le besoin de stabilité et d'autorégulation du système, produire sois même rapporte plus.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

PrécédentSuivant

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)