le crottin de mouton,c'est bon?

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

le crottin de mouton,c'est bon?

Message par antoscane » 23 Août 2013 15:14

bonjours amis de la pioche,
en attendant de preparer mon terrain de foot,j'ai un petit coin de jardin dans lequel j'ai l'intention de commencer a faire pousser un peu de salade,entre autre...a disposition j'ai pas mal de crottin de mouton melangè a un peu de paille.....je vais faire des sortes de lasagnes parce le terrain est un peu tassé....je pensais meler la terre avec un peu de ce crottin....y-a-t'il des contrindications que je devrais connaitre? merci :)
antoscane
 
Message(s) : 42
Inscription : 09 Août 2013 11:03

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par flyingdust » 23 Août 2013 18:07

No lo sei, scusa frendo :-)
Je me méfie du fumier en général, je dirais qu'il vaux mieux le laisser composter un bon 6 mois. L'enfouir et cultiver par dessus n'est peut être pas une bonne idée.
Par contre tu peux enfouir ortie ou consoude, tu recouvres d'un peu de terre puis tu repiques ton semis, effets garantis! (attention les raçines de la plante ne doivent pas être en contact direct avec la matière enfouie donc met 10 cm de terres entre les deux)
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par antoscane » 25 Août 2013 16:17

ok merci... :) :) ...j'utiliserai le crottin pour faire du compost....
antoscane
 
Message(s) : 42
Inscription : 09 Août 2013 11:03

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par andros » 03 Sep 2013 13:59

flyingdust a écrit :Je me méfie du fumier en général, je dirais qu'il vaux mieux le laisser composter un bon 6 mois. L'enfouir et cultiver par dessus n'est peut être pas une bonne idée.
Par contre tu peux enfouir ortie ou consoude, tu recouvres d'un peu de terre puis tu repiques ton semis, effets garantis! (attention les raçines de la plante ne doivent pas être en contact direct avec la matière enfouie donc met 10 cm de terres entre les deux)


Pourquoi enfouir de la matière organique végétale pour fertiliser et pas le faire avec de la matière organique animale ?
L'un comme l'autre (feuille ou crotte) atterrissent sur le sol dans leur cycle naturel. et l'un comme l'autre se font ataquer par la faune du sol en vue de leur recyclage.
Les entérrer, occasionnent :
- des conditions oxyques différentes, y'a moins d'oxygène à 10 cm dans le sol que sur le sol (quoique cette profondeur, c'est pas très différent..). De plus le sol sera remué pour la plantation ou l'enfouissement, et donc y'aura plus de chance qu'à le première pluie, le sol se retasse encore plus et donc encore moins d'oxygène...
- la macrofaune aura plus de mal à accéder aux éléments à recycler qu'elle trouve normalement en surface.
- ça peut engendrer des conditions anoxiques et donc des pourritures.
- ça fait aussi des réservoirs à flotte et donc à nutriments (car les bactéries auront tôt fait de libérer quelques nutriments qui seront alors rendu disponibles pour les plantes grâce à cette humiditée stockée dans les crottes)

Bon, dans la pratique, enterrer du fumier ou des feuilles, ça marche et ça fertilise. Je garantis pas que ça donne des plantes en bonne santé, tout dépend de ce qu'on plante dessus, car certaines plantes apprécieront ces conditions et d'autres non. Pour savoir lesquelles, je conseille l'expérimentation in situ, dans son sol.

Je te conseille de faire comme tu le sens, c'est pas en enterant un peu de fumier de mouton que tu vas détruire ton jardin !
Et surtout : observes continuellement, c'est la clé.
andros
 
Message(s) : 124
Inscription : 09 Juil 2013 17:23

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par Bombo » 03 Sep 2013 18:21

Trop concentré à mon avis. De la même manière qu'on ne met pas les toilettes sèches directement sur les plantes (encore moins sans carbone)
autrevie a écrit :la PMC est une conspiration des plantes pour reconquérir la planète.
Avatar de l’utilisateur
Bombo
 
Message(s) : 209
Inscription : 01 Juin 2013 07:06

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par flyingdust » 03 Sep 2013 20:31

"Pourquoi enfouir de la matière organique végétale pour fertiliser et pas le faire avec de la matière organique animale ?
L'un comme l'autre (feuille ou crotte) atterrissent sur le sol dans leur cycle naturel. et l'un comme l'autre se font ataquer par la faune du sol en vue de leur recyclage.
Les entérrer, occasionnent :
- des conditions oxyques différentes, y'a moins d'oxygène à 10 cm dans le sol que sur le sol (quoique cette profondeur, c'est pas très différent..). De plus le sol sera remué pour la plantation ou l'enfouissement, et donc y'aura plus de chance qu'à le première pluie, le sol se retasse encore plus et donc encore moins d'oxygène...
- la macrofaune aura plus de mal à accéder aux éléments à recycler qu'elle trouve normalement en surface.
- ça peut engendrer des conditions anoxiques et donc des pourritures.
- ça fait aussi des réservoirs à flotte et donc à nutriments (car les bactéries auront tôt fait de libérer quelques nutriments qui seront alors rendu disponibles pour les plantes grâce à cette humiditée stockée dans les crottes)"

Pourquoi cela serait t'il différent? Et bien selon moi, la crotte du mouton n'est naturellement pas enfouie par lui même (il ne creuse pas comme un chat pour enfouir ses crottes). La nature et la faune qui s'occupe de la décomposition du crottin s'y est donc sans doute adapté. Alors que le vers de terre emmène des petits morceaux de feuilles en profondeur pour se faire des gardes mangers qui seront décomposés par d'autres organismes et lui n'aura plus qu'à suscoter la mixture obtenue, tel le sans dent qu'il est :-).
Dans le premier cas on fait quelque chose de tout à fait inédit et donc risqué selon moi, et dans le deuxième on s'inspire et reproduit un phénomène naturel (voir on l'améliore, dans des cas de manque flagrant d'azote par exemple), il y a donc je pense, moins de risque dans le second cas ou l'on imite davantage le fonctionnement de la nature. (de plus si le climat est trop chaud, les organismes ne viendront pas décomposer les feuilles en surface, il peut donc être particulièrement intéressant de les enfouir en période sèche).

Bon, dans la pratique, enterrer du fumier ou des feuilles, ça marche et ça fertilise. Je garantis pas que ça donne des plantes en bonne santé, tout dépend de ce qu'on plante dessus, car certaines plantes apprécieront ces conditions et d'autres non. Pour savoir lesquelles, je conseille l'expérimentation in situ, dans son sol.

Je te conseille de faire comme tu le sens, c'est pas en enterant un peu de fumier de mouton que tu vas détruire ton jardin !
Et surtout : observes continuellement, c'est la clé.[/quote]
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par autrevie3 » 04 Sep 2013 10:30

le compostage permet de doubler la quantité d'humus produite.
30 tonnes de fumier épandu sur le sol donne 5 tonnes d'humus,30 tonnes de fumier composté donne 10 tonnes d'humus.
autrevie3
 

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par andros » 04 Sep 2013 17:06

autrevie3 a écrit :le compostage permet de doubler la quantité d'humus produite.

l'humus est un composé stable qui met plus de temps à relâcher les nutriments. C'est pas forcément la meilleure stratégie dans un jardin potager où les légumes ont besoin d'une fertilité mobile et disponible facilement. Pour des arbres ou des arbustes, ok, mais pour des annuelles à cycle court, je crois plus au vertu de la matière organique fraiche.

Le compostage a l'avantage de contenir un bouillon de vie très intéressant et donc d'ensemencer un sol pas très vivant (et ça le fait d'autant plus avec un jus de compost, vu que l'eau se mélange bien mieux dans le sol qu de la matière solide)
andros
 
Message(s) : 124
Inscription : 09 Juil 2013 17:23

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par Madudu » 04 Sep 2013 17:38

Le compostage c'est quand même une source de gaspillage importante en N et K. On perd pas loin de la moitié de l'azote et un bon paquet de potassium suivant les pluies et la durée de compostage.

Comme le souligne andros la MO stable c'est pas non plus la panacée, et j'irais jusqu'à dire quelque soit la végétation considérée. Parce que quand c'est stable c'est que la vie n'y touche plus... donc pas de libération de nutriments. Il vaut mieux des MO qui "tournent" rapidement, ça permet de produire davantage de biomasse et lorsqu'elle reste en surface avec un couvert mort ou vivant en plus par dessus y a aucun risque pour la stabilité structurale.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par flyingdust » 26 Sep 2013 23:01

@ Madudu: on pourrait donc dire que l'idéal serait un précompostage du fumier? Un état ou la matière n'est que partiellement décomposée mais s'est un peu débarassée des bactéries propres à son géniteur (le mouton qui l'a chiée).
Ainsi moins de pertes de nutriments et en même temps moins d'importation forcée de faune à l'intérieur du sol (ce qui me semble risqué)
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: le crottin de mouton,c'est bon?

Message par Madudu » 27 Sep 2013 13:44

J'irais jusqu'à dire que l'idéal c'est zéro compostage avant épandage, sur un couvert développé (ou qui va bientôt l'être) et au printemps pour éviter la volatilisation de l'azote comme la lixiviation. Après, faut faire en fonction des contraintes qu'on a et, du coup, il faut souvent composter :hehe:

Déjà parce que du fumier de ruminant c'est presque toujours plein de graines, le compostage permet d'en éliminer une bonne partie pour l'épandage sur une culture. Si c'est pour un épandage sur une prairie c'est différent, c'est moins décisif. Si on a des problèmes de rumex et qu'on en a plein de grainés dans le foin ça peut être bien de composter par contre, à voir suivant la stratégie qu'on emploie dans la gestion de la flore prairiale. On dit souvent que le compost favorise les légumineuses prairiales, mais qu'on ne se trompe pas c'est seulement parce qu'on perd plein d'azotes et peu de phosphore !

Ensuite, le compostage permet de réduire beaucoup la charge et le volume à transporter. C'est pas négligeable, surtout si on est peu mécanisé. A chacun de voir en fonction de ses objectifs, il faut trouver un compromis entre charge à transporter et stabilisation de la MO (les deux étant antagonistes).

Donc pour être réaliste, le compostage est quasiment incontournable en élevage de ruminants, mais les inconvénients sont important et il convient de les minimiser : dans l'idéal le tas doit être abrité, brasser régulièrement (pour oxygéner et donc limiter les anaérobies qui forment du N gazeux), les jus doivent êtres récupérés et le tas doit être arrosé régulièrement pour demeurer humide. Au final ça en fait du boulot pour se débarrasser des mauvaises graines :/

Après, si on nourrie les ruminants exclusivement avec des cultures fourragères non grainées et propres (sans adventices) on obtient un avantage considérable, mais ça demande plus de boulot que le simple entretien d'une prairie naturelle et la conservation par voie sèche (la plus économique) peut être davantage problématique.

:hello:
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invité(s)