Accéder au contenu

Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituelles

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par 0tyugh le 30 Jan 2016 15:04

Mah, et si tout le monde aidait son voisin on serait tous solidement épaulés. Mais l'honnêteté intellectuelle est probablement de ne pas se raconter d'histoires et de voir le monde tel qu'il est, et pas comme nous voudrions qu'il soit. Après y a pas qu'un monde mais plein de micro-mondes, je veux bien considérer que je n'ai pas été dans le plus clément de tous :hehe:

Quoiqu'il en soit, dérive de dérive de dérive de sujet; moi j'me tais maintenant.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 942
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Madudu le 30 Jan 2016 15:06

Je ne pense pas que ce soit un problème matériel ou financier mais bien de bouger ses habitudes.


Bouger ses habitudes est compliqué pour tout le monde, l'homme est ainsi fait. Mais c'est pas une attitude complètement inutile, elle permet de limiter la prise de risque et est donc d'autant plus avantageuse que la marge de manœuvre est réduite : au bec ils ont mis un paquet de pognon, ce que peu de gens peuvent se permettre, et finissent par faire du blé indépendamment de leur production, ce qui n'est pas l'objectif de 95% des agriculteurs. Donc c'est un peu normal, face à ce genre d'exemples, que les agri soient méfiants.

Les exemples comme L. Welsh sont beaucoup plus encourageants pour des professionnels, mais il s'agit encore d'un système très expérimentale (y a encore peu de recul, et un certain nombre de problèmes techniques ne sont pas encore résolus) qui ne peut fonctionner que dans le cadre d'un marché de niche, la vente directe : ça peut donner des pistes à des producteurs de circuits longs, mais globalement leur modèle économique est trop différent pour pouvoir transposer les pratiques de l'un à l'autre.

Je crois qu'il faut arrêter de prendre les agriculteurs pour des gens intellectuellement limités, ils ne le sont pas ! Ils doivent faire avec des impératifs très contraignants, qu'ils n'ont pas toujours choisi, et la plupart d'entre eux n'ont pas les moyens de se prendre des grosses gamelles donc il est tout à fait normal qu'ils regardent les nouveautés avec prudence. La plupart d'entre eux travaillent énormément aussi, ce qui laisse peu de temps à tout ce qui est nécessaire pour engager une transition vers un système différent (information, réflexion, expérimentation).

Et il y a souvent des problèmes de matériel/technique :

-"Comment je sèmes dans les résidus avec mon semoir actuel ?"
-"Je fais de l'oignon de semence sur 3ha, comment j'assure le désherbage ?"
-"J'ai un marché pour tel produit à telle date, comment je fais pour implanter tôt sans travailler le sol au printemps ?"
-"J'ai déjà plein de limaces sans couverts/paillage, comment je vais les gérer en implantations de printemps et d'automne avec des conditions qui leur sont encore plus propices ?"
-etc, etc, etc ...


Rappelons juste que la plupart des agri tiennent grâce aux primes PAC....les primes PAC servent a tenir cette agriculture qui n'ai pas rentable.
faire confiance en ses primes?

si elles tombent tous tomberons avec!

il est grand temps de redevenir des paysans , autonome et productif.
De faire pousser des plantes saines, dans un environnement sain.


C'est vrai cette agriculture n'est pas rentable, mais je crois pas que les agriculteurs soient volontairement non-rentables : ils cherchent tous à faire le plus de marge possible, et c'est ça que les pousse à utiliser la mécanisation et la chimie. Il ne suffit pas de dire qu'il faut une agriculture rentable, il faut encore l'inventer !

Y en a un paquet qui cherchent une voie de sortie, parce que remplir des papiers tout le temps, devoir se justifier tout le temps, supporter une tutelle administrative souvent complètement débile, bosser comme un âne, pour au final se faire insulter par tout le reste de la société (qui n'y connaît absolument rien à ton métier mais qui te donne des leçons de technique) et sortir un salaire minable, c'est pas une situation dans laquelle on peut vouloir rester... sans compter le jugement des voisins, du père, les pressions de la coop du coin, etc...

Les suicides d'agriculteurs viennent d'où à votre avis ?
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par 0tyugh le 30 Jan 2016 15:30

Aye.

Après, le point de divergence possible : faut-il adapter une technique d'agriculture pour contenter la demande sans faire de problèmes écologiques / de santé
- si c'est possible ? (je pense qu'on peut faire mieux, mais ça ne veut pas dire qu'on peut atteindre l'objectif de produir autant qu'avant sans "la triche" du conventionnel en utilisant des matériaux non renouvellables)

Ou faut-il adapter la demande (par enseignement du jardin chez tout le monde par exemple) pour qu'elle prenne conscience de la difficulté du métier et de sa valeur ?
- et au passage pourquoi pas, générer l'envie de se débrouiller seul sur certains produits alimentaires, ce qui serait une charge de moins à nourrir pour l'agriculture qui pourrait idéalement se détendre sur les rendements - je sais bien que ça ne se passe pas comme ça :(, mais idéalement... Ça semble idéal. Arf je me tais ^^'
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 942
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par flyingdust le 30 Jan 2016 16:54

Tiens en cherchant des retours récents de personnes qui vantaient l'agriculture écologique et les alternatives y a quelques années (les jacky dupéty avec le brf, Denis Florès, Richard Wallner,...), je suis tombé là dessus. La il en est à sa deuxième année de culture, quelques observations intéressantes, Ce serait sympa d'avoir un retour technique maintenant (donc 4 ans de recul en plus), surtout la question de la gestion de la fertilité (puisque des éléments sortent du système, comment les remplacent t'ils?)
On sent que ça reste encore fort léger, niveau technique et compréhension des mécanismes, faible expérience oblige.
https://www.youtube.com/watch?v=Y3Wgz-06fCU
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Dom le 30 Jan 2016 18:28

Bouger ses habitudes est compliqué pour tout le monde, l'homme est ainsi fait.

De toute façon, ce n'est pas qu'au niveau agricole qu'il faudrait que cela bouge mais la société toute entière.
Arrêter de prôner cette sacrosainte compétition à tous les niveaux et tous les secteurs de la société.

Je crois qu'il faut arrêter de prendre les agriculteurs pour des gens intellectuellement limités, ils ne le sont pas !

Je ne pense pas que satya ait cette vision là et moi non plus d'ailleurs parce que du coup, ce serait renier mon passé.
Je pense qu'il condamne plus, le système prime, vecteur principal de tous leurs problèmes en agriculture et non les agriculteurs.

Les suicides d'agriculteurs viennent d'où à votre avis ?

Je connais.
J'ai un copain d'école qui a passé le cap en laissant derrière lui 2 enfants orphelins de leur père.
Dom
 
Message(s) : 335
Inscription : 03 Juil 2014 19:46
Localisation : morbihan

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par satya le 30 Jan 2016 19:52

Madudu a écrit :Je crois qu'il faut arrêter de prendre les agriculteurs pour des gens intellectuellement limités, ils ne le sont pas ! Ils doivent faire avec des impératifs très contraignants, qu'ils n'ont pas toujours choisi, et la plupart d'entre eux n'ont pas les moyens de se prendre des grosses gamelles donc il est tout à fait normal qu'ils regardent les nouveautés avec prudence. La plupart d'entre eux travaillent énormément aussi, ce qui laisse peu de temps à tout ce qui est nécessaire pour engager une transition vers un système différent (information, réflexion, expérimentation).


Comme tu le dit beaucoup sont coincé avec tout ce qu'on leur a mis sur le dos.
mais si vraiment l'envi de bouger ses pratiques se fait sentir, pourquoi n'essayent ils pas sur 1/10eme de leur surface, voir moins?
L'envi n'est pas là pour beaucoup, leur croyance va sur les nouvelle technologie, nouveau produit, nouvelle semence.....
ce n'est pas pour autant que je ne les trouve pas intelligent...ils mettent en œuvre ce qu'ils ont apprit
c'est comme un musicien qui a fait le conservatoire, il sais jouer tout ce qu'il a appris a merveille mais pour créer quelquechose de nouveau bin ça coince, il n'arrive pas a sortir des gammes apprises.

Madudu a écrit :Y en a un paquet qui cherchent une voie de sortie, parce que remplir des papiers tout le temps, devoir se justifier tout le temps, supporter une tutelle administrative souvent complètement débile, bosser comme un âne, pour au final se faire insulter par tout le reste de la société (qui n'y connaît absolument rien à ton métier mais qui te donne des leçons de technique) et sortir un salaire minable, c'est pas une situation dans laquelle on peut vouloir rester... sans compter le jugement des voisins, du père, les pressions de la coop du coin, etc...


:hehe: désolé ça me fait rire mais j'aimerai pas être a leur place.
une fois que tu est dedans dur d'en sortir.... c'est pour ça que le renouveau vient de "l'exterieur"....une nouvelle generation hippy, enfin qui passe pour des hippy, qui s'installe dans un peu toute les branche de l'agriculture.... le pire c'est qu'ils ont l'air heureux dans ce qui font....le comble.
La vidéo dans la signature de Otyugh, un mec conscient et heureux.

0tyugh a écrit :Après, le point de divergence possible : faut-il adapter une technique d'agriculture pour contenter la demande sans faire de problèmes écologiques / de santé
- si c'est possible ? (je pense qu'on peut faire mieux, mais ça ne veut pas dire qu'on peut atteindre l'objectif de produir autant qu'avant sans "la triche" du conventionnel en utilisant des matériaux non renouvellables)

Ou faut-il adapter la demande (par enseignement du jardin chez tout le monde par exemple) pour qu'elle prenne conscience de la difficulté du métier et de sa valeur ?
- et au passage pourquoi pas, générer l'envie de se débrouiller seul sur certains produits alimentaires, ce qui serait une charge de moins à nourrir pour l'agriculture qui pourrait idéalement se détendre sur les rendements - je sais bien que ça ne se passe pas comme ça :(, mais idéalement... Ça semble idéal. Arf je me tais ^^'


les deux je pense, et l'on aura pas a faire autant de quintaux dans les champs.
mais comme le souligne dom c'est toute la société qui doit bouger et donc l'alimentation.
nos base alimentaire sont très demandeuse, on ne veut que les produits couteux culturalement parlant.
et on achète tout alors que pousse pas mal de chose intéressante autour de chez nous.... enfin bon j'vous apprend rien là :taistoi:
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1568
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par sawoib le 30 Jan 2016 21:03

flyingdust a écrit :Tiens en cherchant des retours récents de personnes qui vantaient l'agriculture écologique et les alternatives y a quelques années (les jacky dupéty avec le brf, Denis Florès, Richard Wallner,...), je suis tombé là dessus. La il en est à sa deuxième année de culture, quelques observations intéressantes, Ce serait sympa d'avoir un retour technique maintenant (donc 4 ans de recul en plus), surtout la question de la gestion de la fertilité (puisque des éléments sortent du système, comment les remplacent t'ils?)
On sent que ça reste encore fort léger, niveau technique et compréhension des mécanismes, faible expérience oblige.
https://www.youtube.com/watch?v=Y3Wgz-06fCU


Pour etre parti le visiter en 2015 je peux parler de quelques points :

Ses cultures maraicheres sous les arbres sont couvertes d'un mulch de broyats de l’élagage des arbres de la parcelle, resultant aux dires de M.Flores a l'utilisation de 0 fertilisants exterieurs a l'exploitation. Avec des rendements tres interessants, et une emprise des adventices peu contraignante.
Sur sa parcelle pousse fougere avec laquelle il fait des purins dont il arrose systematiquement ses cultures.
Certaines cultures ne sont plus pratiquées du fait que le couvert ne permet pas un ensoleillement suffisant, mais il c'est investi pas mal sur des planches "ratatouilles"ou il mele les legumes de cette spécialité culinaire.
Ensuite en terme de revenus, travaillant avec son epouse, je crois me souvenir que 2015 etait l'année ou ils pouvaient a deux se tirer un peu moins qu'un SMIC ( a confirmer)
Je me souvient de gens passionnés mais avec enormement de travail sur l’élagage annuel des arbres notamment, pratiquant uniquement de la vente directe/cueillette mais avec une parcelle relativement eloignée de toute route principale (facteur limitant).
sawoib
 
Message(s) : 90
Inscription : 16 Mars 2014 17:57
Localisation : Aveyron

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par flyingdust le 30 Jan 2016 21:20

Merci! Super pour ce retour! Donc ça a l'air de continuer à marcher, ils se font pas "des couilles en or" comme l'étude du bec hellouin semble l"affirmer mais ils s'en sortent.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Madudu le 31 Jan 2016 14:41

Un peu moins qu'un SMIC à deux, ça veut dire qu'ils gagneraient autant au RSA, sans prendre de risque financier et sans rien foutre... je trouve pas ça très encourageant, ou alors faut qu'il y est de la capitalisation à coté (remboursement de foncier).
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Dom le 31 Jan 2016 15:00

Madudu a écrit :Un peu moins qu'un SMIC à deux, ça veut dire qu'ils gagneraient autant au RSA, sans prendre de risque financier et sans rien foutre... je trouve pas ça très encourageant, ou alors faut qu'il y est de la capitalisation à coté (remboursement de foncier).

je pense que la différence peut se trouver là; entre ceux qui arrivent avec de gros moyens financiers de départ et ceux qui sont obligés d'emprunter et donc rembourser pour pouvoir cultiver.
A ce jeux là, tout le monde ne loge pas à la même enseigne et que ce soit en agriculture ou d'autres activités.
Dom
 
Message(s) : 335
Inscription : 03 Juil 2014 19:46
Localisation : morbihan

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Madudu le 31 Jan 2016 15:09

En l'occurrence ça dépend si le SMIC à deux correspond au revenu ou non : si oui, j'ai aucune envie d'adopter leur système !

Sinon, si y a par exemple un autre SMIC qui passe dans du remboursement de foncier, le SMIC à deux ne correspond pas au revenu mais au prélèvement : le revenu fait deux smics pour 2, et là ça me chauffe plus :)
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par flyingdust le 31 Jan 2016 21:16

Oublie pas qu'ils vont toucher des pépèts avec les noyers! :)
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Madudu le 01 Fév 2016 12:51

Dans la vidéo on voit que beaucoup d'arbres ont des gros défauts sur la bille, je sais pas ce que ça donne dans l'ensemble mais ça m'a fait tiquer quand même. Il ne parle pas de l'aspect financier des arbres d'ailleurs, alors que vu la place qu'ils prennent y a intérêt à ce qu'ils rapportent gros un jour !

Sinon, il fait du maraîchage de plein champs très traditionnel : labour, buttage, désherbage manuel, ...
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par 0tyugh le 01 Fév 2016 20:56

Madudu a écrit :Un peu moins qu'un SMIC à deux, ça veut dire qu'ils gagneraient autant au RSA, sans prendre de risque financier et sans rien foutre...

Peut très bien être au RSA et être très occupé, c'est quoi ce cliché ? ^^ (entre autre à survivre de manière minimaliste et développer un sens de la débrouille pour ne pas tomber dans la misère ; contrairement aux gens trop occupés à gagner leur vie pour la gérer eux-même). - Bon, c'est un autre débat (et certainement un débat de génération plein emploi / chômage de masse - qui plus est).
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 942
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Madudu le 01 Fév 2016 22:03

C'était sous-entendu "tu gagnes la même chose sans rien faire pour l'avoir", ça veut pas dire que tu fais rien à coté :)

Mais on doit en être à peut prêt à la digression¹² , on va ptet revenir au sujet :hehe:
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Renaud le 13 Fév 2016 17:59

Ce mercredi 10 Konrad S. était de passage en Belgique (Gembloux), je suis donc allé le voir..

Avant tout, passer une journée à l'écouter est totalement différent de regarder des vidéos (même de 1h30) sur le Net. Tout ça parce qu'il explique pourquoi ils ont fait certains choix.

Par exemple, pour commencer il présente les associations et leur historique de collaboration. Dans le groupe il y a Monsanto et Syngenta.
Hé bien en début de journée il explique pour quelles raisons ils ont choisi de s'associer avec ces semenciers.
D'abords ils ont besoin de semenciers car dans le système qu'ils sont en train de tester, ils ont besoin d'une sélection sur les plantes. Pas une sélection ogm, mais une sélection sur le cycle de production (par ex). Ils ont besoin d'un maïs qui produit le grain en moins de X jours. Cela leur permet de semer une autre plante après le maïs et cette plante a besoin d'être semée à une date précise.
Cette sélection, ils sont incapables de la faire eux-même (c'est un métier semencier) donc ils font appel à des spécialistes.
Pour la Pdt par exemple, ils ont besoin d'une patate qui fait ses tubercules à l'horizontale (et pas à la verticale classiquement) pour pouvoir couvrir les plants avec une paille. Idem ils font appel à des spécialistes. De plus il leur faut une patate qui soit bonne pour la consommation et qui soit résistante au mildiou.

Son système se base sur la couverture du sol par des pailles (céréale, maïs, phacélie, tiges lignifiées, ..) pour relancer le cycle du carbone dans le sol, donc en parallèle relancer la vie du sol. Il se base aussi sur une très bonne connaissance des plantes pour bien exploiter leur utilisation.
Par ex, une féverole bien développée va être plus sensible au gel qu'une féverole plus petite. Donc en choisissant la date de semis on peut choisir si on veut que la féverole soit détruite par le gel de l'hiver ou pas.

Il précise bien que chaque système est développé en fonction des conditions de culture (très permacole ça). Donc les choses ne sont pas bêtement transposables ailleurs.
D'où la nécessité d'une bonne connaissance du sol et des plantes (leur cycle)

Quand il explique que le sol bouffe du carbone et chie de l'azote, il ne parle bien entendu pas de transmutation mais plutôt utilise une image qui va frapper les esprits voire les choquer.
Paille C/N=100 (150)
Après une digestion par le sol ça devient la nourriture des vers de terre C/N=25. Cela résulte d'une petite perte de C mais surtout d'un grand gain en N grâce aux micro-organismes fixateurs d'azote du sol.
Puis l'humus (qui sort du cul des vers de terre) C/N=12, là il y a une perte de C (minéralisation).
Voilà en gros comment il explique la chose. Bien sûr je ne suis pas aussi précis que lui dans l'explication.

Apparemment ils ont remarqué que les limaces faisaient bien moins de dégâts car elles se nourrissent des champis du sol et qu'il y a aussi beaucoup de prédateurs de limaces.

Il faudrait 4 ans pour mettre le système en route (apport d'azote) donc durant ces quatre années il faut amener de l'azote pour lancer le cycle.

Avec du recul je trouve qu'il a présenté un système qui utilise beaucoup les principes de la permaculture. Je me suis très fort retrouvé dedans.
L'avantage est qu'il font beaucoup d'observations et de mesures pour comprendre.

J'ai vraiment le sentiment d'avoir été en face d'une vision importante pour l'agriculture, surtout en grande culture.
Beaucoup d'évolution à venir ...

Surtout si vous en avez la possibilité, allez le voir.
C'est une personne très humble, ouverte, avec de l'expérience et qui répond à toutes les questions franchement (et il y en a eu des questions).

Cette journée a marqué les esprits !!
Renaud
 
Message(s) : 152
Inscription : 23 Nov 2013 19:55
Localisation : Belgique

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Madudu le 13 Fév 2016 19:29

Paille C/N=100 (150)
Après une digestion par le sol ça devient la nourriture des vers de terre C/N=25. Cela résulte d'une petite perte de C mais surtout d'un grand gain en N grâce aux micro-organismes fixateurs d'azote du sol.

[...]

Il faudrait 4 ans pour mettre le système en route (apport d'azote) donc durant ces quatre années il faut amener de l'azote pour lancer le cycle.


J'y crois toujours pas à son histoire de fixation libre miraculeuse, par contre avec mes bilans ça s'explique tout seul :siffle:
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Sebctop le 14 Fév 2016 06:19

Merci Renaud ! Super retour !!!!!! :merci: :super: :merci:

Madudu a écrit :J'y crois toujours pas à son histoire de fixation libre miraculeuse, par contre avec mes bilans ça s'explique tout seul :siffle:


Hérétique va !!!... :P :diable:
;-)

Ceci dit mon colon ;-) , j'ai moi aussi tiqué quand je l'ai entendu dire çà... Je suis allé voir sur le net et je me suis rendu compte que notamment chez l'homme, on a sous-estimé la quantité de ces bactéries anaérobies fixatrices d'azote... et pas d'une paille genre d'un facteur 2 ou 4... mais plutôt d'un facteur 10000 ou 100000... voire plus ! :| ... alors qu'on en ait sous-estimer les effets ne m'étonne plus ! :mrgreen:
S'ajoute à çà, le fait qu'on ne sait pas comment vivent 95% des bactéries du sol... :| :alcool1:
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 323
Inscription : 24 Nov 2015 09:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par 0tyugh le 14 Fév 2016 12:16

Madudu a écrit :J'y crois toujours pas à son histoire de fixation libre miraculeuse, par contre avec mes bilans ça s'explique tout seul :siffle:


Je suis assez d'accord avec Madudu ; quand une explication fonctionne avec simplicité, il faut fonctionner avec celle-ci jusqu'à preuve du contraire ; et c'est alors qu'on peut faire rentrer de nouveaux éléments en jeux.

Une formulation plus moderne [du rasoir d'Ockham] est que « les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables ». C'est un des principes heuristiques fondamentaux en science, sans être pour autant à proprement parler un résultat scientifique. Dans le langage courant, le rasoir d'Ockham pourrait s'exprimer par la phrase « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? ». Cependant, la simplicité dont il est question ici ne signifie pas que l'hypothèse la plus simpliste, la plus évidente ou la plus conventionnelle est forcément la bonne.


On ne sait pas tout, mais il faut commencer par les explications qu'on comprends avant de se lancer dans des postulats qui nous plaisent (et certes, ils sont plaisants) mais nous dépassent ; ils sont peu évaluables et donc difficilement réfutables.

Si l'effet de cette théorie de la conversion de carbone est observable, il devrait y avoir une méthodologie et une étude faite sur un échantillon assez grand pour les observer, et là dessus on peut discuter, sinon on se perd en spéculations sur le sexe des anges. Konrad peut dire ce qui lui chante, s'il n'a que des théories à son service et quelques cas particuliers (il y en a toujours des cas incroyables, mais un cas particulier ne vaut rien si on ne voit pas tous les cas où ça ne marche pas), il est un gourou parmi d'autre.

Ça me fait penser à un discours assez malhonnête des Bourguignons sur la biodynamie en disant "on a étudié une vigne en biodynamie, l'autre sans, et y avait des différence observable dans la vie anaérobie du sol" : 1 cas et peu/pas de maîtrise des milliers de variables possibles d'un sol : on ne peut rien en conclure sinon en en faisant cent autres avec une solide méthodologie : c'est toujours étonnant de voir des scientifiques se baser sur un cas unique, sans grande maîtrise des variables, être propulsé comme un "exemple qui prouve".
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 942
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Composter c'est polluer? Et autres réflexions inhabituel

Message par Madudu le 14 Fév 2016 13:05

Merci 0tyugh pour cet utile rappel ! :super:

En effet, j'applique le principe de parcimonie avec toute la rigueur dont je peux faire preuve. Lorsqu'il s'agit de choisir entre plusieurs théories (des discours) qui rendent compte des mêmes phénomènes avec la même exactitude (déterminée par expériences reproductibles, donc avec protocoles et instruments de mesure étalonnés), le principe de parcimonie impose que l'on choisisse celle qui est constituée du plus faible nombre de postulats non-documentés.

En l’occurrence ma théorie est à la fois plus exacte et plus parcimonieuse que celle qui veut que la fixation libre de l'azote soit responsable de la baisse du C/N d'un truc à C/N élevé lors de sa décomposition :

-Ma théorie ne suppose que le principe de conservation, qui comme tout principe digne de ce nom n'est pas démontré mais n'a jamais été mis en défaut par l'expérience : les bilans suffisent à expliquer les variations observées de la quantité d'azote disponible à différentes échelles de temps, sans faire intervenir une entrée significative d'azote autre que par déplacement de matière et fixation symbiotique (deux voies très bien documentées).

-Alors que votre théorie suppose en plus de tout ça qu'il existe une entrée significative d'azote par fixation libre, ce qui n'est ni documenté (ou alors citez vos sources, et pas en nb de bactéries par crotte, mais bien en Kg d'N/ha/an) ni nécessaire pour rendre compte des phénomènes observés. Voir même, ça rend compte avec moins d'exactitude certains phénomènes tels que le baisse de la dispo en azote pendant la décomposition des trucs à C/N élevé ou la baisse de la dispo en azote lors de la transition qui va du "travail du sol" au "non-travail du sol". Du coup il vous faudrait en plus ajouter d'autres postulats pour expliquer plus exactement ces phénomènes...

-Conclusion : vous compliquez beaucoup les choses, tout ça juste pour pas avoir à admettre que l'azote est un facteur limitant très important et qu'il ne tombe pas du ciel, même s'il vient du ciel :hehe: Alors que c'est super bien documenté ça aussi, que l'N est limitant presque partout :P
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

PrécédentSuivant

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]