Accéder au contenu

De l'usage de la sous-soleuse

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

De l'usage de la sous-soleuse

Message par BigBen le 14 Jan 2016 21:07

Bonsoir à tous,

Je suis à la recherche de conseils et de retours d'expériences concernant l'usage de la sous-soleuse (cf. Yeomans & Wallace).
Il y a notamment un passage dans Permaculture 2 qui m’interpelle :

Wallace et Yeomans ont montré que des sols qui ont mis un siècle à se développer sous le couvert de la forêt peuvent être recréés par l'homme en deux ou trois ans. Wallace a enregistré des augmentations de température jusqu'à 11 °C dans des sols protégés par sa forêt rénovée.
[...]
Ce que Yeomans et les autres réussissent avec la sous-soleuse et des machines qui ne retournent pas le sol, Fukuoka le fait avec des plantes à racines profondes comme le radis japonais et la luzerne, mais son système n'avait pas été compacté par de lourdes machines ou par du bétail. Même les fortes racines ne peuvent toujours traverser les couches durcies, et l'action vibratoire du « shakeaerater » est nécessaire à cette réhabilitation extrême.

Quand le sol est en voie de guérison, il est temps de planter des arbres et d'y semer des cultures. Un été passé à ramener le sol à la vie n'aura pas été perdu, car les arbres se développent plus vigoureusement dans ces nouvelles conditions ce qui permet de rattraper le temps perdu en une seule saison : un olivier ou un caroubier ayant du mal à survivre sur un sol compacté, pousse de 90 cm à 1,20 cm [il y a des coquilles partout dans le livre j'imagine que c'est '90cm à 1m20'] une fois le sol amélioré, et va peut-être produire en trois ou quatre ans au lieu de 17-18 ans ou plus.

http://permaculture.over-blog.fr/articl ... 69193.html

Je trouve cette dernière donnée assez incroyable. Cela me laisse dubitatif. Y aurait-il des expériences menées sur ce sujet ?
Si l'Association Française d'Agroforesterie, qui aide des agriculteurs à planter à tour de bras des haies et des lignes d'arbres utilisait cette technique (si ça se trouve elle le fait?), les arbres seraient plus vigoureux, avec une croissance beaucoup plus rapide. Je me trompe ?

Pour mon petit cas : Je suis dans l'Yonne en Bourgogne, sol argilo-limoneux, pluviométrie importante en hiver, été souvent très chaud et sec (de plus en plus), j'aimerais réhabiliter des parcelles de jachères.
L'une d'entre est une ancienne jachère fleurie qui a été surpaturée et surcompactée, du jonc s'est installé partout (il y aurait une source en sous-sol) et j'ai du peuplier blanc qui drageonne en tout sens d'une foret proche et qui fous ses rejetons partout.
J'ai envie de tout retourner un bon coup, balancer un mélange d'engrais verts puis sous-soler.

J'ai d'autres parcelles plus grandes en jachère qui ne sont utilisées que pour faire du foin, je pense là aussi à sous-soler pour, pourquoi pas, ensuite installer une parcelle agroforestière, ou un verger. Mais si sous-soler permet effectivement de gagner de nombreuses années dans la croissance (et la fructification ou rien à voir ?) d'arbres fruitiers, je crois que c'est une information capitale (pas capitaliste hein, importante quoi!)

Merci d'avance pour vos réponses,
« J'ai perdu mon temps ; la seule chose importante dans la vie, c'est le jardinage »
Freud
Avatar de l’utilisateur
BigBen
 
Message(s) : 1
Inscription : 14 Jan 2016 19:08

Re: De l'usage de la sous-soleuse

Message par Emilienne le 15 Jan 2016 09:40

Réponse indirecte, mais je suis interrogative sur la durée de production : 17-18 ans pour qu'un olivier produise ? mais il est où le gars, en plein désert ? Tssss...

Chez nous, sol argilo-calcaire compacté par des chevaux (des Ardennais) pendant de longues années. On a planté nos oliviers presque en surface (mais butté, hein) et ces arbres de 3 ans ont commencé à produire 2 ans après. Cette année, la 3ème, très chouette production. Ça reste anecdotique comparé à ceux qui produisent dans des terres arides et caillouteuses, mais bon, les voisins avaient prédis qu'on aurait rien.

Par contre, si un jour on a à nouveau un terrain compacté comme le nôtre, ça sera sous-soleuse d'office sur toute la parcelle. Trop galère sinon (surtout en argilo-calcaire).
Emilienne
 
Message(s) : 208
Inscription : 18 Août 2013 09:17
Localisation : (84) Avignon

Re: De l'usage de la sous-soleuse

Message par Madudu le 15 Jan 2016 14:06

Le décompactage n'a vraiment un effet favorable que sur sol piétiné, tassé ou qui présente une semelle quelconque en profondeur. Par contre en faisant du sol nu sur les passées il favorise aussi la colonisation des prairies par les indésirables (rumex et chardons surtout).

Donc sur tes parcelles qui ne sont pas a priori compactées, je te conseil de ne pas décompacter. A la limite si ça peut te rassurer, limites-toi à la ligne de plantation de tes arbres.

Pour ta prairie compactée, y a plusieurs itinéraires envisageables suivant le temps que tu as et ce que tu veux faire de ta parcelle. Si tu as le temps et que tu veux que ça reste une prairie tu peux passer un coup d'aérateur de prairie et rationaliser la gestion de l'herbe : les basique quoi, tu laisses pas pâturer en périodes humides, tu essayes de laisser les animaux le moins longtemps possible à chaque passage (donc beaucoup d'animaux pendant peu de temps), et si possible un passage de broyeur après chaque passage pour faire régresser les inappétantes. Même si ta prairie est très dégradée elle finira par s'améliorer, mais ça peut prendre du temps suivant l'état initial de la parcelle.

Les zones mouillées à joncs tu t'en débarrasseras pas si l'eau vient de dessous (une petite source par exemple), au mieux le décompactage réduira l'étendue de la zone à jonc autour de la mouillère, mais c'est tout. Et pour ça y a pas besoin de labourer, les joncs disparaissent tout seuls avec une gestion raisonnée de l'herbe et un ou deux broyages/an si le milieu s'assèche un peu suite au décompactage.

Sinon tu labour + décompactage et tu ressèmes une prairie sous couvert d'une culture de printemps (une avoine ou une orge par exemple). C'est une méthode assez fiable pour assurer une bonne installation tout en limitant le salissement. Mais coté vie du sol tu fais un sacré retour en arrière aussi :)

Et de toute façon, si tu met un engrais vert tu dois décompacter avant de le semer, pas après : il va profiter des voies ameublies pour y passer ses racines et te stabiliser la porosité à ces endrois-là :)
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invité(s)

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]