Accéder au contenu

Mise en culture garrigue

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Mise en culture garrigue

Message par Emilienne le 04 Fév 2016 08:14

Nous commençons les recherches pour un nouveau terrain et nous avons vu quelque chose qui pourrait nous convenir. Il s'agit de collines très caillouteuses où poussent actuellement des oliviers (en Provence). A première vue, nous ne voyons pas de problème majeur pour la culture de légumes (sur buttes) et des fruitiers. Je précise qu'il y a un puits. Ma question concerne plutôt les céréales (pour les poules, les ânes, etc.).

Comment vous y prendriez-vous pour cultiver des céréales sur ce genre de terre aride (garrigue caillouteuse) ? Faudra-t-il passer une sous-soleuse ? enlever un max de cailloux ?

Dès la mise en culture, nous n'aurons bien évidemment pas de tracteurs, mais des ânes pour tirer des outils modernes. Nous pensions ensuite à une alternance entre pâturage - foin - céréales (parcelles d'environ 1000 m2).

Pensez-vous que cela soit possible ? Avez-vous de meilleures idées ?
Emilienne
 
Message(s) : 203
Inscription : 18 Août 2013 09:17
Localisation : (84) Avignon

Re: Mise en culture garrigue

Message par Sebctop le 05 Fév 2016 09:48

S'il n'y a que les oliviers qui poussent à cet endroit, je doute que tu puisses y faire pousser autre chose?... Si ce n'est de la vigne ? :/
Sur butes donc en hors sol pour toi, il te faudra irriguer tes plantations. Et es tu certaine que ton puit ne s'assèche pas en été déjà naturellement???... C'est souvent le cas dans ces zones à la "Manon des Sources"... :/
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 357
Inscription : 24 Nov 2015 09:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Mise en culture garrigue

Message par Renaud le 05 Fév 2016 14:29

ou alors tu vas devoir créer du sol et stocker l'eau quand elle tombe du ciel ..

Pour stocker l'eau c'est facile si tu as un bâtiment.
Pour ce qui de créer du sol tu peux
-aller vers la méthode Jean-Pain
-utiliser du Brf
-utiliser des végétaux qui poussent à profusion dans le coin pour faire des tas de compost et enrichir le sol
-utiliser la technique kokopelli : dans les docs qu'ils présentent ils font des planches sur lesquelles ils cultivent des plantes à développement rapide qui sont fauchées, mises sur le sol et c'est parti http://kokopelli-semences.fr/documentation - voir revue 2 page 8 pour des photos

Mais franchement, à ta place je ne ferais pas de butte. Il n'y a pas besoin d'assécher le sol. Ce serait du travail inutile

Donc il faut ramener le max de matière organique sur la zone de culture : soit des plantes cultivées pour ça, soit les déchets de légumes, soit les excréments humains, les excréments animaux, déchets de récup de restos, ..

Il me semble que chez kokopelli ils préparent le sol avec un double bêchage car ils sont sur un sol très dur, inerte ..
Perso, chez moi, j'ai mis directement la matière organique que le sol. Un petit coup de grelinette avant peut-être ..

A la longue ça va former une petite butte mais ce n'est pas une butte de permaculture, c'est juste l'accumulation de matière organique
Renaud
 
Message(s) : 153
Inscription : 23 Nov 2013 19:55
Localisation : Belgique

Re: Mise en culture garrigue

Message par Madudu le 05 Fév 2016 22:38

C'est le genre de truc qui peut vite se transformer en nid à emmerdes ça :hehe:

LE truc de base absolument nécessaire avant tout : te renseigner très sérieusement sur la ressources en eau.

-Le puit : toute l'année/oupa, ), à quel débit ? Possibilités de faire d'autres puits ?

-Possibilité de faire une retenue d'eau ou un bassin (un vrai truc, pas une petite mare) ? Il en faut au moins pour faire tampon entre l'arrosage et le débit du puit (toujours assez faible).

-Possibilité de faire un forage ? Coût, quelles chances d'avoir quelque chose, débit minimum, ...


Je serais toi je ne prendrais pas ce genre de terre, il faut à minima avoir accès à une zone de bas-fond (sol profond, nappe pas trop loin). Sinon, tu vas te retrouver à ne pouvoir valoriser que du hors-sol en mode perma, donc un minimum de surface pour un maximum de boulot à la mise en place et pour l'entretien.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Mise en culture garrigue

Message par Emilienne le 06 Fév 2016 10:23

Merci à tous pour vos retours très intéressants :coeur:

Sebctop a écrit :S'il n'y a que les oliviers qui poussent à cet endroit, je doute que tu puisses y faire pousser autre chose?...


Ah ? je croyais qu'au contraire avec la perma on pouvait faire pousser (presque) n'importe quoi dans n'importe quel climat :cote:

Je le redis, il y a du soleil en abondance et l'accès à l'eau. C'est "juste" la terre qui n'est pas super accueillante.

Pour l'eau : c'est un forage à 80 m. J'ai parlé de puits parce que c'est le mot qu'on utilise par ici dans le langage courant. Mais c'est bel et bien un forage avec pompe immergée. Normalement, il ne devrait jamais être à sec. Mais ça, ça reste à vérifier :mrgreen:

Renaud a écrit :ou alors tu vas devoir créer du sol et stocker l'eau quand elle tombe du ciel ...


Ça, ça peut marcher uniquement si on a un énorme réservoir sous-terrain. On a testé avec des récupérateurs d'eau hors sol, mais ça ne sert strictement à rien (sauf à servir d'élevage à moustiques). Chez nous, il pleut toute l'eau de le Bretagne en 2x. J'exagère, mais c'est l'idée. Il suffit de 2 minutes d'orage pour remplir une citerne (j'ai oublié le cubage). Puis, pendant 3 mois, on n'a pas une seule goutte de pluie. Si le récupérateur est en surface, sous l'effet de la chaleur, tout s'évapore très vite.

Renaud a écrit :Pour ce qui de créer du sol tu peux


Pour le maréchage, c'était l'idée effectivement : ajouter de la MO, enrichir, tout ça. Je vais voir ce que fait Kokopelli qui sont dans un climat identique au notre.

Renaud a écrit :Mais franchement, à ta place je ne ferais pas de butte. Il n'y a pas besoin d'assécher le sol.


Effectivement, il y a butte et butte. Je pensais tout simplement à un ajout de MO comme tu l'as décrit. Plus ou moins haut. Avec une bonne couverture de sol. Mais ça n'empêche qu'un système d'arrosage est obligatoire par chez nous.

Renaud a écrit :Il me semble que chez kokopelli ils préparent le sol avec un double bêchage car ils sont sur un sol très dur, inerte ..


Je devrais vraiment passer les voir, ils font surement des trucs intéressants.

Reste ma question : comment préparer le sol pour des cultures céréalières. No panic, je ne parle pas d'hectares de monoculture :|

En théorie, on voyait quelque chose comme des parcelles de 1000m2 (plus, moins, peut importe) qui serait en alternance utilisé pour le pâturage (moutons, ânes), prairie à foin, et culture de céréales (mixte). Le tout sous des grands arbres. A termes, je pense que ça peut marcher par l'apport de MO sous forme d'excréments animaux, d'engrais vert et de déchets végétaux issus des arbres.

Mais avant d'en arriver là, on a une terre presque nue et caillouteuse. Il me semble presque évident de devoir faire plusieurs passages de sous-soleuse et d’épierrage manuel. Hic :| Qu'en pensez-vous ? Faisable ou pas ? Illusoire ?

Madudu a écrit :Possibilité de faire une retenue d'eau ou un bassin


Dans l'idéal, on aurait une rivière de surface ! Ahhh, le graal :ange: On n'a encore pas acheté ce terrain, on évalue juste les possibilités pour l'instant !

Madudu a écrit :il faut à minima avoir accès à une zone de bas-fond (sol profond, nappe pas trop loin).


Ah, tu soulèves une bonne question. Un sol profond ? combien profond à ton avis ? C'est clair que si on est sur la roche-mère à 30 cm, on ne va pas pouvoir cultiver grand chose. Sniff !

Par contre, la nappe phréatique est basse dans les collines. En ce moment, on est en plaine et l'eau est à 2m sous le sol. Ça crée d'autres problèmes ;)
Emilienne
 
Message(s) : 203
Inscription : 18 Août 2013 09:17
Localisation : (84) Avignon

Re: Mise en culture garrigue

Message par Madudu le 06 Fév 2016 12:08

Si tu as un forage ça change tout :)

Maintenant il faut voir le débit et les besoins maximum que tu peux avoir : si tes besoins max sont supérieurs à ton débit, il te faut un bassin qui fait besoins max - débit.

Pour les céréales, vu le climat je partirais sur une plante en C4 plutôt qu'une céréale d'hiver : sorgho, maïs, millet, ... les deux premiers sont susceptibles de produire beaucoup avec beaucoup d'eau et d'azote, le millet a un cycle plus court donc des besoins et un potentiel moindres.

Si les cailloux ne t'empêchent pas de semer il faut les laisser, ils font de l'épaisseur et limitent l'asséchement du sous-sol.

Avant de prendre une décision je pense que ça vaut le coup de faire des analyses de terre à différents endroits + faire des trous pour voir la profondeur, la texture et le taux de caillasse.

Y a combien d'ha ?
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Mise en culture garrigue

Message par Renaud le 06 Fév 2016 19:12

Emilienne a écrit :
Renaud a écrit :ou alors tu vas devoir créer du sol et stocker l'eau quand elle tombe du ciel ...


Ça, ça peut marcher uniquement si on a un énorme réservoir sous-terrain. On a testé avec des récupérateurs d'eau hors sol, mais ça ne sert strictement à rien (sauf à servir d'élevage à moustiques). Chez nous, il pleut toute l'eau de le Bretagne en 2x. J'exagère, mais c'est l'idée. Il suffit de 2 minutes d'orage pour remplir une citerne (j'ai oublié le cubage). Puis, pendant 3 mois, on n'a pas une seule goutte de pluie. Si le récupérateur est en surface, sous l'effet de la chaleur, tout s'évapore très vite.


Si les pluies sont rares et abondantes, tu devras passer par un réservoir (enterré ou pas), par une zone de stockage type étang en plein air, par des baissières.

Je trouve important de permettre à l'eau de s'infiltrer dans le sol grâce à un 'étang' ou des baissières.
Le meilleur endroit pour stocker de l'eau c'est précisément le sol ..

Regarde un peu https://www.youtube.com/watch?v=2sazhRzEV2Y pour voir comment G. Lawton s'y est pris.
S'i y a bien un endroit où i pleut peu et où il fait chaud c'est là ..
Renaud
 
Message(s) : 153
Inscription : 23 Nov 2013 19:55
Localisation : Belgique

Re: Mise en culture garrigue

Message par Madudu le 11 Fév 2016 20:20

Renaud, t'as pris la peine de lire sa remarque ? :0

A 10m³ d'eau/ha pour faire 1mm, avec des pluies concentrées sur quelques mois d'automne et des printemps/été chauds, à part un barrage entre deux colline ça sert à rien de faire des retenues d'eau. Les baissières ok, mais c'est moins pour stocker l'eau que pour limiter l'érosion dans ce genre de milieu.

D'autant qu'elle a précisé que le terrain en question est une colline caillouteuse : pas un sol argilo-limoneux de plaine qui fait 3m d'épaisseur et dans lequel on peut vraiment stoker de l'eau, mais plutôt un sol superficiel dont la réserve utile est limitée.

Elle a également précisé qu'il y a un forage sur le terrain (ce qu'elle a premièrement appelé un puit), il semble donc évident que c'est lui qui va constituer la principale (voir la seule) source d'eau d'irrigation.

Et tu pourrais fouiller un peu plus tes sources aussi, parce qu'il est visible sur ta vidéo que le gars arrose... je crois pas que ce soit avec l'eau de pluie en l'occurrence. Franchement, vos vidéo-miracles, elles ne vous inspirent jamais un peu de méfiance ? Avec leurs musiques de film mythologiques et leur absence totale de référence à des données techniques ou économiques, vous pourriez être tenté de vous renseigner davantage sur leurs tenants et leurs aboutissants.

Enfin ! Je dis ça, je dis rien :hello:
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Mise en culture garrigue

Message par Renaud le 11 Fév 2016 20:49

Amen ...
Renaud
 
Message(s) : 153
Inscription : 23 Nov 2013 19:55
Localisation : Belgique

Re: Mise en culture garrigue

Message par Emilienne le 12 Fév 2016 17:13

Me voici de retour après quelques jours assommée au fond du lit (moi qui d'ordinaire ne suis jamais malade !).

Merci Madudu pour tes précieux conseils. Oui, une analyse de la terre sera nécessaire, mais on pensait le faire une fois installé. C'est peut-être un peu stupide ? Pour la profondeur, on avait lu quelque part qu'idéalement il fallait au moins 3-4 mètres au-dessus de la nappe phréatique. Actuellement nous sommes qu'à 2m et cela ne semble pas poser de problème à nos arbres. Sur ce nouveau terrain, ce ne sera pas un problème. Reste à savoir si on ne tombe pas trop vite sur de la roche mère. Selon toi, c'est quoi le minimum vital ?

Il y a environ 6 ha, de quoi faire une alternance pâture, foin, céréales pour une douzaine de moutons. J'espère.

Pour les céréales, elles seront destinées à l'alimentation animale en priorité. Le sorgho et maïs on a testé ici en plaine et ça marche très bien (ça pousse bien). Mais les poules les dédaignent. Ha ! Le maïs est gourmand en eau par contre. Il faudra qu'on teste bien sûr. Le millet c'est une bonne idée. On essaiera aussi l'épeautre car c'est très cultivé dans les collines. Si on peut, on mixera les variétés. J'ai aussi lu qu'en conventionnel ils faisaient pousser des fabacées avec les céréales. Bonne idée ou pas ?

Ici en plaine (plaine du Comtat Venaissin) les agris font principalement des céréales d'hiver, mais nous avons l'eau en abondance.

Renaud : Si on trouve un terrain avec une source de surface, ça serait l'idéal. On pourrait alors dériver l'eau dans un étang (bâché je suppose). Mais ce n'est pas le cas sur ce terrain là. Sinon, les réservoirs souterrains, on a quelques doutes, faudrait faire des calculs. A étudier. Mais ça dépendra aussi de la faisabilité de creuser dans cette caillasse. Car même avec un tractopelle, pas sûr que ça marche. Un ami a dû creuser sa piscine à la dynamite. Tu vois le topo !

Quant à Geoff Lawton j'ai vu quelques vidéos de lui et je dois dire qu'il y a des idées à prendre. Je n'ai (presque) aucun doute qu'à terme, on peut faire pousser des tas de trucs à peu près partout. Mais il faut arriver à cet équilibre. Et quand on commence à partir de rien, c'est extrêmement difficile. Sans compter que comme la souligné Madudu, ici, ce n'est pas le désert, c'est pire que ça :-/

Est-ce qu'on aura l'énergie et le temps (on aura bientôt 50 ans) pour créer un nouveau biotope avant d'être trop vieux ? De cette réflexion dépendra notre achat, ou pas :)
Emilienne
 
Message(s) : 203
Inscription : 18 Août 2013 09:17
Localisation : (84) Avignon

Re: Mise en culture garrigue

Message par Renaud le 12 Fév 2016 21:03

Emilienne,


En effet le but de cette vidéo est de montrer que d'autres personnes ont des idées. Certes elles ne sont peut-être pas applicables à ton milieu mais en observant il est toujours possible de trouver une ou plusieurs solutions.
Si tu dis que toute la pluie de l'année tombe en deux fois (en gros), il doit certainement y avoir beaucoup de ruissellement, donc beaucoup de perte d'eau et de sol de surface. Les retenues, bassins et autres servent à ça ..

En plus on dit souvent, en permaculture, qu'une fonction doit être remplie par plusieurs choses. Donc je trouve risqué de baser les apports d'eau uniquement sur un puits. Si un jour il se tarit, les soucis commencent..

Personnellement, en Belgique, je n'ai pas de souci de manque d'eau. Donc mon exemple ne t'aidera pas beaucoup.
Mon objectif était de montrer qu'en ne réfléchissant plus de manière conventionnelle, il est possible de trouver des solutions à des situations parfois difficiles ..

Bonne réflexion par rapport à ce terrain ..

Finalement qu'est-ce qui est le plus difficile ? Vivre dans une région chaude et trouver des solutions par rapport à l'eau ou vivre dans une région plus fraîche et trouver des solutions par rapport au chauffage?
Renaud
 
Message(s) : 153
Inscription : 23 Nov 2013 19:55
Localisation : Belgique

Re: Mise en culture garrigue

Message par Madudu le 13 Fév 2016 12:04

C'est pas facile d'évaluer de loin comme ça, tu as des photos ?

Je pense qu'il vaut mieux faire des analyses et des trous avant d'acheter, histoire de ne pas regretter plus tard :)
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59

Re: Mise en culture garrigue

Message par Emilienne le 16 Fév 2016 09:57

On est prêt à expérimenter un tas de choses, ça ne nous fait pas peur. Et de toute façon, on ne fera pas tout en un jour :)

Bon, quant à ce terrain, on a abandonné l'idée à cause d'une contrainte extérieure (un problème de servitude avec le voisin). Je vous passe les détails, mais on n'a pas envie de s'embarquer dans des histoires avec un voisin.

Cela dit, cette réflexion n'était pas inutile. On tombera tôt ou tard sur ce genre de terre et au final, je ne suis pas 100% certaine que cela soit vraiment intéressant. L'avantage d'être dans les collines, c'est qu'on est bien isolé, que la terre n'a pas été épuisée et surtout qu'on n'a pas de voisin agriculteur-pesticideur. Dès qu'on est plus bas en plaine ou sur un plateau (plateau de Sault, plateau d'Albion) on est entouré de vignes ou de lavande. Il y a aussi le facteur proximité du client final qui doit être pris en compte. Bref, rien n'est très simple (mais si cela l'était, la chose n'aurait pas d'intérêt !).

Madudu : tu as raison, on fera les analyses avant d'acheter (le prochain terrain qui nous intéresse). Encore faut-il savoir interpréter ces analyses !

Renaud : certes, se baser uniquement sur un puit (forage) c'est risqué, mais ça nous permet au moins de mettre en place le design (en attendant d'avoir un système qui fonctionne "tout seul" => récupération de l'humidité, protection de la terre, sous-bois, etc.)

Merci à vous tous pour vos retours très précieux :coeur:
Emilienne
 
Message(s) : 203
Inscription : 18 Août 2013 09:17
Localisation : (84) Avignon

Re: Mise en culture garrigue

Message par Madudu le 16 Fév 2016 13:34

Un forage ça ne se tarrie pas comme ça, ça pompe dans des nappes dont le niveau évolue à des échelles de temps assez longue donc c'est pas vraiment risqué. Un puit c'est beaucoup plus risqué par contre, il suffit d'une grosse sécheresse pour que la nappe de surface qui alimente le puit passe sous le niveau du puit et devienne inaccessible.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 16:59


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]