Votre paillage

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Re: Votre paillage

Message par moilamain » 31 Mai 2012 23:21

je pense aussi que point trop de maillage n'est nécessaire.

paillage c'est bien pour conserver l'eau, mauvaise herbe, nourriture du sol et les limaces.

semer dru fait à peu près les mêmes choses.
- faire en sorte que le soleil ne touche pas la terre à nu (une couverture vivante fonctionne)
- que l'eau ne s'évapore pas (si le soleil ne touche pas le sol, l'évaportation est fortement ralentie, donc couverture vivante aussi)
- nourriture du sol (là par contre, il faut apporter quelque chose ! si on prend des légumes, il faut redonner obligatoirement quelques chose !)

le compost comme paillage fonctionne bien aussi, l'embêtant, c'est que le compostage occasionne des pertes de nutriments (respiration et chaleur, la respiration est une perte de carbone, d'hydrogène et d'oxygène, carbone et eau en fait, pur la chaleur, c'est de l'énergie perdu non emmagasiné dans le vivant, il vaut mieux que les calories soient brulé par les plantes ou ceux qui les mangeront plutôt que par les petits ouvriers du tas de compost)

le compost comme paillage, réchauffe le sol, en couche épaisse il limite les adventices.
et quand sa couche supérieure est pas lié au couche inférieur (genre il est biné) alors il empêche aux remonté capillaire de finir leur course par l'évaporation.
moilamain
 

Re: Votre paillage

Message par Karmai » 27 Juin 2012 14:00

Résultat:

- Semis direct dans les herbes coupées -> ça ne marche pas du tout. La concurrence racinaire est bien trop forte, il faut dégager au moins 20 cm autour du pied de la plante. Donc autant désherber franchement (labour + carton + paille, puis plantes gourmandes en matière organique (Cucurbitacées) ou nettoyante (PdT). Seul succès, les aromatiques envahissantes (Menthe, Sauge). Parce que justement elles sont spécialisées pour lutter sans merci avec les plantes alentours, elle se développent normalement et n'envahissent pas du tout là où on les met.

- Paillage préféré, celui des arbres dans les haies. Plante dynamique (noisetier) et/ou légumineuse (acacia). Je les coupe en permanence, ça repousse en permanence. L'acacia apporte en théorie un petit plus en azote. Plante à essayer si poules -> Caraganier

- Manque certain : Machine manuelle qui broie facilement tout type de résidus végétaux pour compostage de surface permanent. Notamment le paillage de paille non broyé de lutte pas convenablement contre les mauvaises herbes. J'ai vu chez Yves Gillen une machine comme ça, mais c'est un vieux truc qui coupait le foin pour les chevaux, autant dire qu'on en trouve pas facilement. Pas de possibilité d'achat de broyeuse collective. Quelqu'un a une solution car pour l'instant je fais tout à la main (machette + secateur)?
Avatar de l’utilisateur
Karmai
 
Message(s) : 112
Inscription : 04 Sep 2008 20:34
Localisation : Toulouse

Re: Votre paillage

Message par moilamain » 27 Juin 2012 23:27

je suis arrivé à la conclusion que le meilleur paillage est celui qui tombe du ciel. Il faut comprendre, ce dont la nature se séparer naturellement : feuilles mortes, aiguilles de pin, plantes fanés qui se couchent.

le second meilleur paillage est celui qu'on a sous la main. Et là, il faut être créatif.
moilamain
 

Re: Votre paillage

Message par phinippe » 05 Sep 2013 11:27

J'en profite pour mes constats sur le paillage.

Pour les arbustes, plantes arbustives, aromatiques, les solanacées ca fonctionne bien.

Par contre pour mes jeunes plants (chou, haricots, salades, etc...) c'est la catastrophe les limaces dévorent tout... et pourtant j'avais pris la précaution de mettre chaque plant sous une mini serre (bouteille plastique coupée). Donc la j'ai viré le paillage dans l'espoir que des trucs arrivent à pousser.

Je ne peux faire aucun semis en pleine terre tout est dévoré aussi, du coup je fais tous mes semis en petit pots.

Mon paillage est constitué soit de carton + paille, carton + tonte herbe ou juste paille ou juste tonte...
Détail peut être important, l'endroit des plantation est un ancien coin d'herbe, avec plein de plantes sauvages, je n'ai pas fait de labour, j'enlève juste l'herbe qui me dérange au fur et à mesure.

J'ai aussi essayé de balancer les graines comme ca à même le sol, ca marche peu... sauf pour la phacélie et les fleurs..

Si vous zavez des conseils :-)
Notre maison en terre paille... et le reste : http://fermepaille.blogspot.fr
phinippe
 
Message(s) : 18
Inscription : 12 Déc 2012 19:12
Localisation : 33

Re: Votre paillage

Message par alexdanslesnuages » 05 Sep 2013 15:09

Continuer et ne pas perdre courage. Les premières années sont les plus difficiles.

L'équilibre et les structures se mettent en place doucement mais sûrement.

La patience est une des meilleures qualités d'un permaculteur. Il y a des méthodes plus rapides pour plus de productions. Après à chacun de faire ses choix.

Pour les limaces, des canards. C'est le mieux. Sinon il y a beaucoup d'autres astuces. Regarde sur internet. Ou attendre ici aussi l'équilibre.

Exemple d'un lieu où il y avait beaucoup de rongeurs. Les habitants n'ont rien fait. Les années qui suivirent virent la diminution de la population des rongeurs et l'augmentation de la population des rapaces.

Bonne continuation.

Alex.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1226
Inscription : 16 Nov 2012 13:28
Localisation : Nord - frontière franco-belge

Re: Votre paillage

Message par Emilienne » 05 Sep 2013 16:20

L'hiver passé j'avais mis de la paille (bio) dans le potager uniquement pour couvrir la terre (le but étant de l'enlever au printemps). Sauf que, les graines contenues dans ma paille ont germé et j'ai eu un mal fou à les enlever sans arracher mes plantations :rougefaché:

J'en avais mis aussi autour et sur les pots de mandarinier... pareil !!! j'avais une foret verte au pied de mes plants !!!

Cet hiver je vais essayer la paille de lavande, il parait que c'est tip-top :]

Sinon, dans la food-forest, on a essayé de faire une protection anti-mauvaise herbe : 2 couches de cartons + 10cm de paillage mixte fait à partir du broyage des différentes tailles effectuées à l'automne (résineux et non-résineux). Nickel pour garder l'humidité, mais au printemps les adventices avaient déjà percés le carton et le paillage... on a pu limiter les dégâts, mais franchement, il faudrait mettre bcp plus épais (et plus de cartons) pour vraiment faire une bonne protection.
Emilienne
 
Message(s) : 221
Inscription : 18 Août 2013 10:17
Localisation : (84) Avignon

Re: Votre paillage

Message par jojo31 » 06 Sep 2013 06:47

Emilienne a écrit :Sauf que, les graines contenues dans ma paille ont germé et j'ai eu un mal fou à les enlever sans arracher mes plantations


Une fois, j"ai récupéré de la paille qui avait été mal moissonné.
Du coup, j'ai eu une petite levée de blé.
Mais cela est surtout du à l’épaisseur.
10 cm, les graines d'annuelles lève.
30 cm, plus d'annuelle mais encore du chardon, liseron, "chien dent", faux fraisier qui pour ma part est le pire.
attention avec la paille ou le foin, bien l'aéré si l'on veut cultiver. ou la laisser tassé si l'on veut désherber.
Depuis que je travaille en paillage naturel même si il y a à désherber, c'est tranquille.
Plantation et désherbage se font toujours sur sol humide.

Je n'utilise maintenant que du foin, car plus facile à trouver, pas de produit le plus souvent et bien plus riche que la paille.
Bientôt, je me mettrai au brf.

pour le problème escargot limace, les premières années sont difficile.
L'escargot n'est pas trop un problème, pas trop de dégât sur les légumes et il aime manger les œufs de limace.
Pour la limace, c'est la guerre (arme blanche + granule bio). Mais attention de ne pas tout tuer car, il faut laisser un peu à manger au prédateur pour qu'il s'installe et fassent le boulot tout seul.
jojo31
 
Message(s) : 44
Inscription : 29 Juin 2013 07:17
Localisation : 31

Re: Votre paillage

Message par phinippe » 07 Sep 2013 08:55

Intéressants ces retours... Oui c'est sur que les prédateurs sont pas encore installés.

De ce que je vous le plus accessible pour l'endroit ça reste les pièges et granules, ce à quoi je me refusais jusqu'à présent, mais bon quand je vois les dégâts, va bien falloir que j'agisse. C'est dommage qu'elles ne s'intéressent pas aux herbes sauvages !
Notre maison en terre paille... et le reste : http://fermepaille.blogspot.fr
phinippe
 
Message(s) : 18
Inscription : 12 Déc 2012 19:12
Localisation : 33

Re: Votre paillage

Message par Madudu » 08 Sep 2013 13:04

A propos du semi direct en prairie, qui constitue quand même un sacré défis :gene: j'ai entendu parlé du semi de féverole ensuite pâturé par des ovins. Ces derniers sont sensés de ne pas aimer la féverole et donc gérer la prairie pendant que la féverole prend de l'ampleur. C'est pas sensé détruire la prairie, mais ça peut être intéressant quand même :hello:
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Votre paillage

Message par Daze » 18 Sep 2013 10:21

arrétez les granulés même "bio" ca tue les crapauds, escargots(qui pour certains magent beaucoup d'oeufs), les orvets etc... honnetement même les hérissons je me pose la question malgré ce que racontent ceux qui vendent ces saloperies.
Faut accepter les pertes et se limiter à la bière et aux volailles
Daze
 
Message(s) : 22
Inscription : 17 Avr 2013 22:34

Re: Votre paillage

Message par Krissounette » 20 Sep 2013 01:11

J'ai une question à propos du paillage qu'on trouve en jardinerie. Pour ma part, faute de mieux sous la main, j'ai eu recours à du mulch de coco. Il est dit que ça n'acidifie pas et que c'est bien contre les limaces. Pour l'aspect anti limaces, je ne sais pas si ça a de l'efficacité, mais en tout cas ne suffit pas à les stopper. Si vous avez des avis, remarques sur le mulch coco...
Depuis j'ai un peu de BRF. Je viens d'apprendre ce que c'est. Donc pour ceux qui ne sont pas habitués au sigle c'est du Bois Raméal Fragmenté (des branches broyées plus simplement). J'espère ne plus avoir besoin d'aller acheter du mulch. Mais si jamais... j'aimerais savoir ce que vaut le bois de pin. A priori les écorces de pain ça acidifie beaucoup. Quand est-il du bois de pin ? Et au niveau texture, ça n'a pas l'air top : des morceaux à forme simple et bien durs, non ?
Sur l'acidité, en fait je ne sais pas si c'est un problème. Je suis dans les Landes et on parle beaucoup d'acidité, mais c'est justement à cause des pins. Comme mon potager n'est pas sous les pins... peut-être faudrait-il que je teste le PH. Ce que je peux dire, c'est que je suis sur sol sableux. Non, il n'y a pas que ça dans les Landes, contrairement à ce que croient certains. Il y a des endroits particulièrement argileux (j'ai déjà ramasser simplement de la terre pour m'en servir de glaise). J'ai aussi trouvé des petites zones calcaires (intéressant à connaître pour y ramasser les champignons spécifiques de ce sol. Idem pour les hêtres qui sont quasi absents du Sud Ouest => et me v'là complètement hors sujet).
Je n'ai pas l'impression que le type de sol soit important pour le paillage, si ? Mais peut-être le PH.

Encore une question : le journal est-il utilisable comme paillage (dans le style désherbant, pas autour des plants potagers), et pour le composte ? Quid surtout des encres.
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 17:34

Re: Votre paillage

Message par Bombo » 20 Sep 2013 02:20

Il semblerait que le bois de pin soit une essence acide : http://www.cstc.be/homepage/index.cfm?c ... 12&art=188

Sur un sol sableux, s'il est peu calcaire de surcroît, ce peut être difficile pour activer le complexe argilo-humique (sauf si tu as fait des apports d'argile au préalable, par un marnage par exemple). Ca risque surtout d'être un peu plus long. Je manque de docu sur l'amplitude de différence de digestion entre différents types de bois.

Pour les journaux, tout dépend du type d'encre utilisé : à base de pétrole ou de soja... Téléphone à ton canard, c'est encore ce qu'il y a de plus rapide

[quote=http://permaculture.org.au/2006/04/22/compost-miracles/]Wood’s End Laboratory in Maine did some research on composting ground up telephone books and newsprint, which had been used as bedding for dairy cattle. The ink in the paper contained common cancer-causing chemicals, but after composting it with dairy cow manure, the dangerous chemicals were reduced by 98%.(92) So it appears that if you’re using shredded newspaper for bedding under livestock, you should compost it, if for no other reason than to eliminate some of the toxic elements from the newsprint. It’ll probably make acceptable compost too, especially if layered with garbage, manure, and other organic materials.[/quote]
En gros : Après un compostage consciencieux d'annuaires téléphoniques et autres imprimés contenant des saletés cancérigènes, 98% de ces matières se sont faites mangées.
Donc mieux vaudrait le faire passer par une étape de compostage d'un an pour plus de sûreté, dans le cas d'une publication "pétrolée". Ca peut te faire l'économie de papier toilette sur la période.
Je n'ai pas trouvé de docu sur les microorganismes qui spécifiquement s'attaquaient au principe de l'encre. D'un côté, l'encre étant de mémoire un secret professionnel, sa composition est à peu près inconnue.
autrevie a écrit :la PMC est une conspiration des plantes pour reconquérir la planète.
Avatar de l’utilisateur
Bombo
 
Message(s) : 209
Inscription : 01 Juin 2013 07:06

Re: Votre paillage

Message par Mulateru » 20 Sep 2013 11:03

Krissounette a écrit :J'ai une question à propos du paillage qu'on trouve en jardinerie. Pour ma part, faute de mieux sous la main, j'ai eu recours à du mulch de coco. Il est dit que ça n'acidifie pas et que c'est bien contre les limaces. Pour l'aspect anti limaces, je ne sais pas si ça a de l'efficacité, mais en tout cas ne suffit pas à les stopper. Si vous avez des avis, remarques sur le mulch coco...
Depuis j'ai un peu de BRF. Je viens d'apprendre ce que c'est. Donc pour ceux qui ne sont pas habitués au sigle c'est du Bois Raméal Fragmenté (des branches broyées plus simplement). J'espère ne plus avoir besoin d'aller acheter du mulch. Mais si jamais... j'aimerais savoir ce que vaut le bois de pin. A priori les écorces de pain ça acidifie beaucoup. Quand est-il du bois de pin ? Et au niveau texture, ça n'a pas l'air top : des morceaux à forme simple et bien durs, non ?
Sur l'acidité, en fait je ne sais pas si c'est un problème. Je suis dans les Landes et on parle beaucoup d'acidité, mais c'est justement à cause des pins. Comme mon potager n'est pas sous les pins... peut-être faudrait-il que je teste le PH. Ce que je peux dire, c'est que je suis sur sol sableux. Non, il n'y a pas que ça dans les Landes, contrairement à ce que croient certains. Il y a des endroits particulièrement argileux (j'ai déjà ramasser simplement de la terre pour m'en servir de glaise). J'ai aussi trouvé des petites zones calcaires (intéressant à connaître pour y ramasser les champignons spécifiques de ce sol. Idem pour les hêtres qui sont quasi absents du Sud Ouest => et me v'là complètement hors sujet).
Je n'ai pas l'impression que le type de sol soit important pour le paillage, si ? Mais peut-être le PH.

Encore une question : le journal est-il utilisable comme paillage (dans le style désherbant, pas autour des plants potagers), et pour le composte ? Quid surtout des encres.


Les écorces de pin que l'on trouve en jardinerie, c'est vraiment pas l'idéal, car la décomposition est vraiment très lente et surtout il y a un risque d'acidification du sol. On voit d'ailleurs le résultats dans beaucoup de communes qui utilisaient cela au en 2010 et qui on vite fait machine arrière car toutes leurs plantes crevaient pour privilégier des broyats végétaux assez diversifiés bien plus équilibrés pour le sol (le mono-essence, il faut toujours s'en méfier...) . Tout comme le mulch de coco qui a une empreinte carbone énorme (entre la récolte, la transformation et le transport, merci la note, et en plus ça coûte un bras ce truc...!)

Si tu souhaites avoir du mulch de disponible sur place, travaille avec les engrais verts, et surtout plante des arbres. Utilise la verticalité, et opte pour des végétaux qui produisent un max de biomasse rapidement sur une saison.

J'étais exactement dans la même situation que toi, et je me suis rendu compte que l'importation d'intrants devait cesser sur ma parcelle (je me faisais livrer pas mal de paille, et cela a créé quelques déséquilibres sur ma parcelle, avec une surpopulation de limacidés). Du coup, j'ai revu mon système, et aujourd'hui je suis autonome niveau mulch sur la saison sans avoir encore ma trogneraie qui m'assurera suffisamment d'autonomie pour couvrir mon sol et surtout me permettra de me reposer un peu plus. (et surtout je n'ai plus ces problèmes de limacidés, tout est rentré dans l'ordre, le système semble être à l'équilibre)

Sinon, le journal effectivement est mieux composté. Si tu as des cartons qui ne sont pas colorés, c'est mieux d'opter pour cela, même si ce n'est pas l'idéal, car on ne sait jamais ce qui est réellement utilisé dans le processus de fabrication.

Bon courage à toi, et continue à nous faire part de tes expérimentations!
Mulateru
 
Message(s) : 88
Inscription : 13 Mai 2012 22:19
Localisation : Loir et Cher (41)

Re: Votre paillage

Message par Krissounette » 20 Sep 2013 11:35

Merci pour ces réponses qui m'éclaire beaucoup. Et me font réaliser que je dois m'intéresser à la nature du sol. Je chercherai sur le forum et à défaut poserai mes question dans un topic approprié.

Le journal, c'est généralement le "Sud Ouest". Ce n'est pas moi qui le lis, en revanche je me ferai un plaisir de le composter. Vive le recyclage des déchets. Ce journal étant complétement partial et notamment pro-tauromachie (OK ce n'est pas le sujet ici) et pro-gavage, alors que le gavage tue les Landes surtout et le Sud Ouest en général. En effet, la plus grande partie du maïs en monoculture arrosé en plein milieu d'après-midi l'été est destiné à l'élevage des oies et surtout canards gavés. J'arrête la politique. Si vous me dîtes que je ne suis pas landaise : pas de soucis, je vis dans les landes mais n'en ai clairement pas la culture.

Le carton, j'ai un peu testé. J'ai viré le scotch, placé et arrosé pour le ramollir... ce qui a mis finalement plusieurs jours, l'eau coulant et stagnant dessus au lieu d'imbiber. à croire que le carton est badigeonné d'une sorte de vernis imperméable. J'espère que ce n'est pas ça. Je penche plutôt pour un traitement thermique ou mécanique qui lisse la surface des parois.

Bon, va falloir que je rajoute de l'azote.
Si je coupe des légumineuses - pas des arbres, je parle de luzerne, trèfle spontané, potagères après récolte - en laissant les racines, est-ce que c'est une bonne idée de pailler avec le reste (tiges et feuilles) ?
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 17:34

Re: Votre paillage

Message par Madudu » 20 Sep 2013 14:01

Si tu es sur un sol sableux acide typique des landes, il est très probablement acide et peut-être même beaucoup. Les pins n'arrangent rien, mais la nature du sol y est pour beaucoup aussi : à mon avis tu peux exclure d'emblée les mulchs acidifiant de ton jardin :hello:
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Votre paillage

Message par Krissounette » 20 Sep 2013 18:41

J'ai repéré des coins où ramasser des fougères. Bon au moins ce n'est pas ce qui manque sur le sable et sous les pins maritimes.
C'est bien les fougères, ou ça acidifient encore ? Et les aiguilles de pins maritimes (tout est acide dans le pin ?) ?
J'ai essayé de trouver du papier PH, mais pas trouvé à la jardinerie. fouillé parmi tous les trucs chimiques pour rien. Mais il semble que je puisse partir du principe que mon sol est acide.
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 17:34

Re: Votre paillage

Message par Madudu » 20 Sep 2013 20:22

Je pense en effet que tu peux partir de ce principe ^^
D'une manière générale, c'est assez facile de reconnaître les trucs pas acidifiants : si ça ne s'accumule pas au sol (donc que ça se dégrade rapidement) c'est bon ! Et je n'ai jamais vu la fougère s'accumuler personnellement, malgré qu'elle pousse sur des sols assez ingrats et qu'elles laisse un paquet de résidus chaque années, j'ai toujours considéré qu'il s'agissait d'un bon mulch. Par contre, il faut la récolter dès qu'elle commence à sécher ou bien lorsqu'elle est encore verte. Après avoir séchée, la pluie lessive pas mal les minéraux qu'elle contient, et récoltée verte elle fini par régresser voir disparaître. Bien sûr elle sera d'autant plus dégradable qu'elle est verte et jeune, c'est à toi de voir entre la ressource disponible et les besoins :)

Edit : et la fougère c'est quand même un truc de fou, parce que pas de graine, abondante quand y en a, souvent en peuplements pures et se fauche bien à la main (pas besoin d'être un expert ou d'avoir une faux qui coupe vraiment bien).

Edit² : j'imagine qu'il pousse aussi du bouleau, des genêts, des ajoncs et c'est tout bon :)
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Votre paillage

Message par Krissounette » 20 Sep 2013 22:37

Genêts ou ajoncs, il y en a pas mal, mais surtout vers las côte ou les Pyrénées. Je crois beaucoup d'ajoncs qu'on qualifie à tort de genêt. Je ne garantis rien, ne sachant pas moi-même les reconnaître. Je vois que ceux sont des légumineuses (ça saute aux yeux quand on regarde une fleur isolée). Dommage que ce soit épineux, et pas qu'un peu.
Des bouleaux dans les Landes, c'est très rares (or ornementaux). Ok, j'en ai vu cet après-midi même où j'ai repéré les fougères. Mais si je les ai remarqué, c'est justement parce que ce n'est pas ordinaire. Et puis les trois petits bouleaux chétifs, je ne vais certainement pas aller leur couper des branches, si c'est dans cet optique qu'ils sont mentionnés.
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 17:34

Re: Votre paillage

Message par Madudu » 21 Sep 2013 12:38

Je pensais qu'il s'y trouvait le cortège habituel de la lande acide en climat océanique, au temps pour moi :)
Dans les milieux un peu plus spontanés que les autres, il pousse quoi ?
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: Votre paillage

Message par Krissounette » 21 Sep 2013 13:50

Les Landes ne sont caractéristique de la lande. Il y a certes de nombreux points communs. Mais les Landes sont au départ une zone en grande partie marécageuse. C'est très humide : beaucoup d'eau qui ruisselle des Pyrénées. Et très peu de dénivelé. Donc les pins sylvestres ont été plantés comme précurseurs, puis le pin maritime a envahit toutes les Landes. Maintenant le maïs prend de plus en plus sur les pins. Si on regarde de plus près, on trouve aussi des feuillus : chênes (pubescent ?) surtout dont truffier, châtaigniers. Je vois parfois du houx, mais ce n'est peut-être pas représentatif de l'ensemble des Landes. Les feuillus se trouvent souvent en bordure des pins, mais parfois aussi par petit groupes au milieux des pins, pas ceux d'exploitation. Comme pour le houx, je ne sais pas si c'est significatif, mais j'ai souvent vu des petits hêtres tentant de se faire une place, mais visiblement sans grand succès. C'est là un phénomène que je n'arrive pas à expliquer. Peut-être y avait-il des hêtres disséminés dans les Landes autrefois, parce que les zones où je trouve ces petits arbrisseaux chétif, j'y trouve souvent des champignons associés comme les tricholomes colombettes. Et souvent aussi des vielles traverses probablement en hêtre. Ce qui pourrait expliquer les champignons, mais certaines pas les pousses spontanées de hêtres. Il y a aussi de la bourdaine, par petit bosquet je pense. J'en ai vu de particulièrement emmêlés.
Il ne faut pas oublié les robiniers, qui deviennent parfois envahissants. Sans certitude, je suppose que c'est une espèce qui a colonisé des zones récemment à partir d'arbres d'ornement plantés dans les jardins publics ou privés. Pas grand chose pousse dessous à part les ronces. Partout le lierre semble à l'aise mais peut-être un peu moins sur et sous les pins. Sous les pins, les grandes fougères prospères souvent. Quelques ajoncs ou/et? genêts aussi. Des endroits très humides des herbes en grandes touffes recouvrent tout. Les endroits plus secs, toujours sous les pins accueillent plutôt de la bruyère . Dans ce cas c'est vraiment la lande, mais sous la forêt.
Quand on trouve des clairières sur le bord d'un chemin de sable, généralement c'est parce que les pins ont été coupés. Tout sèche. Souvent on se retrouve avec le chemin de sable fin bien désherbé : un régal pour les cycliste qui dérapent et s'enfoncent de 10 cm. Un peu de vent et le sable vol (côte atlantique, pas de relief donc du vent il y en a). Sur la clairière subsistent les graminées séchées (enfin en été). S'il y a des robiniers, ils colonisent progressivement l'espace inoccupé en drageonnant par les bords. Ils se font alors prendre de vitesse par les chênes. C'est impressionnant de voir ces petits chênes se développer certes lentement sur ce sable sec est très certainement bien acide. Quand leur feuillage a pris un peu de volume, la végétation verdit à l'hombre partiel à son pied, même sur simplement 50 cm de diamètre. C'est très souvent des chênes. Parfois des châtaigniers semblent prendre le relais. C'est peut-être juste une impression, mais il me semble que les chênes sont les précurseurs, et que les châtaigniers profitent du plus d'hombre et d'humidité pour pousser à leur tour et parfois doubler les chênes en croissance.
Voilà. J'oublie sûrement beaucoup de choses.
Krissounette
 
Message(s) : 359
Inscription : 17 Sep 2013 17:34

PrécédentSuivant

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)