Accéder au contenu

Adieu BRF et paille?

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Adieu BRF et paille?

Message par Tournesol le 11 Sep 2016 17:08

Bonjour à tous,

Cela fait longtemps que je n'étais pas venu mais j'étais en pleine action comme beaucoup d'entre vous j'imagine :D

Je souhaitais intervenir sur le paillage et le BRF, éternels sujets du permaculteur. Au dessus, en dessous, après, avant, avec, sans… J'ai pu retourner tout ça dans ma tête depuis un petit moment, après trois années de jardinage, ce qui m'a amené à remettre en questions ces deux pivots.

Quelque chose dont je voudrais parler, c'est l'action des oiseaux insectivore qui passent leurs temps à niveler les tas et paillis pour débusquer leurs nourriture, ne laissant derrière eux qu'une litière d'herbe, paille et Bouts de bois. Hormis le fait de ruiner l'organisation du potager en supprimant les allées et les buttes, la couche ainsi étalée diminue la couverture, révélant par endroits la terre nue et fouillée ce qui accentue les phénomènes d’asséchement par exemple.

Une autre contradiction est qu'il serait préférable d'avoir une couche très épaisse de BRF et que dans le même temps, l'action des champignons décomposant le bois n'aurait lieu qu'à la surface du sol, au contact du morceau de bois et de la terre. Résultat en pratique, aucun réseau micellaire n'apparaît, le bois étant soit alternativement retourné par les oiseaux, soit trop sec pour pourrir. Pourquoi donc répartir 5cm de BRF si c'est pour les voir retournés continuellement et réduits à 3 puis deux cm pour ensuite, sécher sur un sol devenu, sans protection, dur comme du béton.

Et je n'ai même pas mentionner la quantité de bois et de travail qu'il faut pour accumuler la dose de BRF suffisante, qui ne deviendra au plus tard qu'une couche de vieux bois poreux rendant encore plus compliqué le tracé d'un sillon dans une terre bien trop dure, que dans une terre labourée même asséchée par l'été.

Vous l'aurez compris je noircit le tableau, mais c'est qu'entre un lopin de terre labouré au motoculteur d'un côté et un aménagement de BRF et pailli fait maison (paille de seigle). J'ai eu beaucoup moins de travail sur la parcelle labourée avec un seul coup de binette torchée en milieu de saison, que sur celle qui en théorie aboli le travail du sol et le travail manuel en général. J'ai pour ainsi dire passé l'été a rajouter des couches, de paille, de BRF et pour finir d'herbe quand il ne me restait plus rien pour un résultat quasi-nul car le sol était depuis bien longtemps pétrifié. Lorsque j'ai tenté de retirer le BRF ça a été un choc de voir que le sol était devenu une terrasse en béton. Impossible à racler, d'y enfoncer une bêche, n'en parlons même pas.

C'est alors que j'en ai eu mare de sortir le broyeur à chaque bout de branche, d'étaler ma tonte, ou dépendre de la paille pour réaliser que l'évaporation était toujours présente et que le sol en dessous était aussi sec et racorni qu'une veille éponge sur le bord d'un évier. J'ai commencé à réfléchir à une solution plus efficace que les petits copeaux de bois inopérants de mon broyeur: je voulais une couche quasi imperméable qui enfermerait une atmosphère humide le plus longtemps possible au niveau du sol et qui serait décourageante pour les organismes de la taille d'un petit oiseau, le tout avec le moins d'efforts possible.

Le meilleur résultat que j'ai pu obtenir c'est de créer des amas de ramures, dont le volume assez important serait recouvert d'une couche d'herbe qui d'après moi laisse moins passer l'air que la paille. A l'endroit du tas, les oiseaux ne semblaient même pas avoir tenté d'investiguer, sans doute à cause du caractère complexe et meuble de l'assemblage de branche, à traverser pour atteindre le sol. Je partage donc cette technique, si elle n'a pas déja été nommée ou testée, tout en ayant l'idée de la perfectionner. Pour résumer un volume très peu dense mais solide avec une fine couche tassée en guise de peau au dessus.

Je pousserais bien le vice jusqu’à y incorporer des ronces séchées pour décourager définitivement les visiteurs, ou des branches aux épines acérées. Oui je sais ça ressemblerait à une enceinte de prison mais, c'est qu'ils m'ont bien fait chié ces piafs :D S’attend des retours, vos remarques, railleries ou suggestions. A bon entendeur… :)
Tournesol
 
Message(s) : 65
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Adieu BRF et paille?

Message par satya le 12 Sep 2016 06:42

Merci pour ton retour d’expérience!

:merci:
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1568
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Arre le 12 Sep 2016 11:53

Il doit y avoir des paramètres non mesurés dans l'équation ;)

Chez moi: brf+tonte = amelioration du sol en continue,
Et meme en cette période d'extrême sécheresse, je n'arrose pas et tout va bien (pour info, le terrain est "Re"-cultivé depuis seulement un an)

Dans le doute je suis allé fouillé en dessous: toujours humide et assez bien decompacté (sauf certaines petites zones ou la terre c'est compactée énormément en surface sous forme de mottes argileuses: je pense que ce sont des zones qui ont été laissée au soleil trop longtemps et où la vie du sol n'avait pas eu le temps de faire son oeuvre.

Cerise sur le gâteau: comme tu m'as vraiment mis le doute avec ton post: j'ai ouvert une butte dans la quelle j'avais enterré du bois (mort et grosses bûches): il y a de l'eau et de la vie partout à 5cm sous le sol.

Ton terrain doit être hyper drainant pour en arriver là... Tu es sûr que ton jardin n'est pas installé sur un bout de champ drainé ?!
Arre
 
Message(s) : 64
Inscription : 15 Fév 2016 17:42
Localisation : 58

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Aimelle le 12 Sep 2016 20:04

Bonjour Tournesol
Au bout de quelques années (sans être très assidu au travail...) je partage assez bien ce constat.
Ici pour "rectifier" paillages et brf il y a les oiseaux sauvages, principalement (d'après ce qu'on voit) grives, merles, et plusieurs passereaux, mais aussi les poules, et aussi les chiens (sans doute, eux, plutôt à la recherche de campagnols et taupes). Donc ça déménage pas mal.
Et ce qui tient le plus longtemps ce sont effectivement les amas de fragments de bois (je les fais plutôt au sécateur, donc moins courts qu'au broyeur) et ce qui améliore la durée c'est d'intégrer du prunellier, que j'ai en abondance ; ce sont probablement les piquants qui sont dissuasifs (et ils gardent ce caractère piquant plusieurs années).
Aimelle
 
Message(s) : 577
Inscription : 08 Mars 2009 03:35
Localisation : France - Orne

Re: Adieu BRF et paille?

Message par 0tyugh le 16 Sep 2016 02:39

J'ai aussi pas mal foiré au jardin avec la sécheresse ; j'ai persisté à pas arroser (plus d'eau de pluie à disposition, j'ai fait mon puriste en arrêtant) en comptant sur le couvert, et c'était une "naïve bêtise" de s'être entété aussi longtemps (le manque d'attention - je voyais bien que ça vivait pas super bien en haut, mais de là que ça soit aussi sec dessous, wah T_T)
Je me suis remis à arroser y a deux semaines, et ça repart, mais le perte presque totale de vie et d'un sol dur comme du bois fait un peu mal au coeur, ai l'impression qu'à bien des endroits c'est désséché en profondeur, presque pis qu'en plein champ . Je me demande si les arbres alentours n'ont pas siphoné, ou je n'ai pas trop d'explication - sauf que me terre est très drainante, mais je le savais un peu déjà :( - Même aux endroits où j'avais entéré du bois, le bois était sec ! Entouré de racines, mais vidé, le truc x)
Quoiqu'il en soit, y a eu des pluies, les bidons sont plein, et l'arrosoir guette ! Avec des purins et de l'urine, l'artillerie ~

Je crois que cette année "le sans arrosage" n'aura pas la côte x)
C'est vrai que pourtant zut, je me suis pas mal démené à amener des couverts pour que la terre ne voit jamais le jour en ramenant continuellement un couvert vert fraichement coupé. C'était pas désagréable à faire, mais ç'aurait été pas mal que ça ait préservé la vie dessous >.>
Faudra que je trouve un moyen de stocker plus d'eau l'été prochain, définitivement ; tant pis pour le "pas d'arrosoir" ; autant bosser sur terre nue en plein cagnard était une corvée en maraîchage, autant j'adore me trimballer en chausson dans le mien, y travailler est un privilège :p
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 952
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Tournesol le 18 Sep 2016 09:21

Maintenant que j'ai dramatisé la situation, je vais nuancer mes propos :)

Pour répondre à Arre, mon terrain n'est pas drainant, il est même plutôt humide, à en juger les plantes en présence, et argileux. Mais il y a indubitablement des paramètres non mesurés! Félicitation pour tes buttes, elles ont l'air réussie :)

Aimelle, je n'ai heureusement pas à gérer les chiens qui fouillent, ça doit être un carnage! Je me suis décidé pour une structure avec un lit de 1 à 2 cm de BRF, surmonté directement de ramures qui feront office d'entrave pour les oiseaux et qui resteront en place plus longtemps que la paille, étant moins sujette aux intempérie que cette dernière. Et pour la touche finale en surface, de l'aubépine ou tout autre espèce d'arbre à épine; le prunellier semble intéressant, je ne connaissais pas, merci!

0tyugh, j'ai pu constater en creusant un sol sec sur au moins 10 cm, c'est à dire un bloc incassable. Cependant pour nuancer mon propos, j'ai pu également constater qu'il était criblé de galeries de 5mm de diamètres au maximum, je ne sais pas si ce sont des vestiges ou des galeries creusée pendant la sécheresse. J'ai également constaté en prélevant la terre qu'aux endroit des craquelures, voir des failles larges de 2cm parfois, des filaments de ce qui semblait être du mycélium étaient toujours présents! Fait que je n'aurais pas constaté en conventionnel: tout n'est donc pas si mort.
Pour ma part je vais adopter l'attitude passive d'en faire le moins possible car comme tu l'as constaté toi aussi, cela ne sert pas à grand chose de se démener: c'est souvent quand on voit le problème poindre qu'il est déjà trop tard en culture! Stoker l'eau est effectivement pas un luxe, je te le conseille fortement!
La vie est peut être aussi stérile que dans les champs labourées au moment de la sécheresse mais quand je vois le mycélium dans les failles, je me dis que lorsque le temps redevient clément, elle repars au quart de tour, sans avoir à être reconditionnée, à la différence d'un champ labouré ou rien ne repars.

Il est sans doute illusoir de penser que les situations critiques ne peuvent pas mettre à l'épreuve la nature, et c'est faire fi de ses capacités à la résilience et la régénération. A observer…
Tournesol
 
Message(s) : 65
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Adieu BRF et paille?

Message par satya le 18 Sep 2016 11:57

Tournesol a écrit :La vie est peut être aussi stérile que dans les champs labourées au moment de la sécheresse


C'est peut être le cycle normal: l'hiver et l'été sont des périodes de pause pour tout ce qui est vivant.
Les vers de terres descendent en profondeur l'été et ne "travail" plus.
C'est peut être pareil pour les bactéries et champis, ils se mettent en dormance.
Donc ton sol n'est pas mort met bien vivant, sauf que tout le monde se cache et attend l'humidité!!

Ça reste une interrogation et non une affirmation!!!
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1568
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Sebctop le 20 Sep 2016 22:35

Je partage ton avis Satya, le sol est en pause.

Et je partage aussi ton analyse Tournesol. Le BRF, c'est intéressant mais après 2 ans sur sol argileux car le lien entre les 2 n'a pas encore été fait. Je crois que c'est C. Koppel qui l'explique dans une de ses vidéos? Il faut aussi laisser le temps au temps... ;-)

Chez moi aussi, les oiseaux sont venus retourner ma bute. BRF, paille, herbe coupée sont des éléments trop petits qui ne sont pas fixés entre eux! J'ai un peu modifié ma façon de faire et j'ai mis des plantes entières en paillage et rajouté de l'herbe coupée sur le dessus. La structure semble plus cohérente.
J'y mettrai aussi des branchages... mais perso, pas d'épines ! Je veux jardiner sans me piquer!!!... ;-)
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 323
Inscription : 24 Nov 2015 09:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Adieu BRF et paille?

Message par alexdanslesnuages le 21 Sep 2016 17:46

Pareil pour moi ^^

Pour les oiseaux, ils ont leur rôle à jouer au jardin. Ils mangent les chenilles, fertilisent le sol, participent à la biodiversité, ...
Ca tout le monde le sait mais si leurs activités ont une conséquence visuelle, je pense que c'est simplement parce qu'il n'y a pas assez de plantes dans le lieu. Cela est lié aussi directement au dessèchement du sol par manque d'ombre car peu de plantes étagées.

C'est un retour d'expérience sur cette saison assez spéciale. Changement climatique ... :-/

Donc sans ironie, soit faire un jardin potager motoculté, désherbé, net et sans bavures avec apport constant d'eau pour obtenir une production même si cette année ce type de potager souffre aussi

soit suivre les principes de la perma, c'est à dire installer des plantes divers couvre-sol, liane, fertilisante, vivace, ... qui vont créer un jardin avec un minimum de travail du sol et d'arrosage car chaque élément participe à cela de la poule au point d'eau en passant par l'engrais vert, tout est lié.

De mon côté, je teste cela. Je suis envahi de renoncule, de liseron et d'ortie mais vraiment partout. Et bien à chaque endroit, je vais en m'adaptant. Tel endroit, je vais mettre des canards et des oies pour limiter les liserons et renoncules. Je vais planter des plantes robustes comme de la consoude, de la rhubarbe, surélever les cultures, ... tel autre endroit envahi d'ortie, je vais installer des moutons rustiques consommant ortie, ronce, chardon, chez moi roux ardennais, planter des noisetiers, des saules, des pommiers, ... en les protégeant, ...

L'observation et l'adaptation sont donc de mise dans l'histoire et cela se passe sur un an, cinq ans, vingt ans, toute une vie ^^

Bon jardinage à tous et vive les erreurs et les expérimentations même si le système doit être viable, c'est pas parce que l'abondance n'est pas au rendez-vous les premières années que tu t'es foiré et donc passer ton chemin en retournant au potager de papy ^^

ou sinon tu peux balancer des tonnes de fumier à coût de milliers d'€, te suréquiper, planter en une saison ce que certains font en dix. Ca sera productif et ça rentrera à peu près dans les principes, à chacun de voir midi à sa porte.

:hello:
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Adieu BRF et paille?

Message par 0tyugh le 21 Sep 2016 22:31

Ben si t'as du liseron, surtout pas le fumier ; t'as probablement des réserves d'azote en excès dans ces coins-là (indigestion, déblocage de la ressource progressive).

De mon côté il faut amander, c'est net. Je vois bien les plantes forestières toutes contentes (épilobes, lierre terrestre, herbe à robert...) ; mon fumier de toilette sèche approche du moment où je vais oser l'épandre, et je pense que ça va un peu ré-orienter tout ça vers un sol plus maraîcher que forestier. Ce qui est un peu le but quand même.

Amander n'est pas quelque chose à proscrire quand même, et tous les sols sont différents ! A nous d'orienter vers ce qui nous va le plus. Personnellement j'ai une couche de terre arable assez fine et un sous sol très drainant, y a pas de réserve ; je pense avoir appris quelque chose que je vais mettre en pratique : un couvert et du caca composté pour l'année prochaine, et de l'eau. Et si ça marche pas, je me poserai de nouvelles questions :p
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 952
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Karmi le 22 Sep 2016 10:41

Ce qui est décrit (sol compacté sous le brf) arrive souvent lorsqu'on ne plante pas assez sur la planche. Un sol sans plante vivante est un sol en qui dégénère. J'en déduis qu'il y avait ptet un manque de plantes vivante sur la zone.
L'incorporation du brf sur les première 10 cm de sol me semble le mieux. Une fois que la vie du sol est optimiser on peut se contenter d'apports de surface simplement. Cf. Conférence MSV.

Personnellement je n'utilise pas de brf car c'est trop cher (en temps, en énergie, en achat et entretien de matériel). Je ramasse des feuilles morte l'automne, je sème de la phacélie/luzerne/trèfle partout au printemps.
Increase the peace !
Karmi
 
Message(s) : 65
Inscription : 29 Juil 2014 14:43
Localisation : Ille-et-Vilaine, France

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Tournesol le 01 Oct 2016 19:49

Satya j'ai pu confirmer ce que tu disais en voyant repartir la vie notamment les limaces énormes aux première pluies! Les champignons étaient également de la partie et sont sortis quasiment instantanément du couvert de BRF. Je vais tenter une coupe du sol bientôt et j’essayerais de la prendre en photo pour montrer les différents éléments observables à l'oeil nu.

Sebcop, je suis à la charnière on va dire des deux ans donc impossible effectivement de tirer des conclusions trop hâtives. J'ajouterais qu'après les pluies et donc bien longtemps après avoir écris cet article j'ai pu constaté que le sol était effectivement reparti de plus belle! J'ai même pu voir juste en me baladant quelques carabes croiser mon chemin ce qui m'a conforté dans l'idée qu'un sol colonisé par la vie microbienne pouvait repartir beaucoup plus vite dans ce sens: avant je devais les chercher en soulevant le couvert un peu partout. Merci pour ton retour en tout cas sur la structure :)

alexdanslesnuages j'ai les mêmes adventices que toi à priori, et la renoncule est devenue une de mes obsessions :D J'ajouterais que le fait d'avoir fait un jardin en permaculture m'a justement donné un regard nouveau sur le jardin de papy, sur l'évolution des adventices, du sol, du taux d'humidité et j'avoue que cela laisse à réfléchir pour des techniques justement nuancées! J'ai par exemple passé qu'une seul fois la binette pour rafraichir les rangs des adventices, ce qui m'a pris à peine une heure et à fait repartir les légumes pour les mois restants. Les adventices ont également permis dans les parties conventionnelles de diminuer l'évaporation et donc l'arrosage. Je pense que les deux peuvent au contraire se renvoyer la balle et permettre encore plus d'observation et c'est dans cette idée que j'ai divisé en deux le potager pour une partie conventionnelle et une partie permaculturelle. Je me demande d'ailleurs pourquoi je n'ai pas fait ça plus tôt car cela m'apparaît comme le plus sage quand on commence!

Apparemment la consoude pourrait servir de barrière aux adventices, en bordures de terrain par exemple (du fait de l'ombre projeté j'imagine). Je cite Bill Mollison et en profite pour lui rendre hommage, lui qui est parti il y a peu de temps. Je prend rarement le temps de saluer une personnalité défunte, comme ça, c'est dire à quel point il a eu un impact sur ma vie, infiniment plus que la plus part des célébrités ou autres "personnalités" autour du globe. Aujourd'hui encore son livre est à mon chevet, et j'y trouve toujours quelque chose de nouveau, de rafraichissant; il me fait toujours rêver. Une mine d'or vert, pour moi :merci:

Je pense que les plantes ne nous ont pas attendues pour amender le sol, 0tyugh! Je suis pour la modération en terme d'amendement car je pense que si il y a erreur dans les dosages, on est encore plus emmerdé pour tout retirer et repartir, sans mauvais jeu de mot ::d C'est un des avantages de la terre argileuse je trouve c'est qu'elle est relativement douce en composition, et peut venir en complément dans pas mal de recettes pour arrondir les angles, ne serais ce que pour rajouter du volume.

Touché Karmi! C'est effectivement le cas de mes planches, que je n'ai pas assez fournies, car je n'ai pas pris sérieusement en compte le facteur limace, qui tuerais une bonne partie de mes plantes. Je vais pencher la prochaine fois vers la saturation, et c'est dans cette idée que j'ai récolté pas mal de mes graines: pour avoir les munitions :diable: Pour les engrais vert j'y reviendrais prochainement dans un poste dédié au sujet, mais merci de partager tes techniques ;)
Tournesol
 
Message(s) : 65
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Sebctop le 01 Oct 2016 20:35

'Service ! ;-)

Ne te tracasse pas pour ta Renoncule!!! J'en avais des wagons aussi... Du paillage... et du carton... et du paillage..., et on n'en parle plus!
Si tu n'as pas de cartons, c'est pas grave. Tes apports de matières organiques lui seront fortement défavorables!
C'est une plante inféodée aux milieux argileux et humides. Si elle survie à tes apports, il te suffira de tirer dessus et l'ensemble avec ses stolons sortiront facilement du sol. Et hop elle sera le futur paillage!
... j'ai testé pour vous!... ;-)

C'est comme pour le Chiendent en fait.
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 323
Inscription : 24 Nov 2015 09:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Adieu BRF et paille?

Message par gwendal44 le 06 Oct 2016 13:16

Pour en revenir aux oiseaux, mes 3 poules se sont échappées hier et ont retourné mon potager : du paillage partout, la terre à nue, des petites pousses détruites ... le drame !

J'ai le même souci de terre super sèche sous le paillage. Etant arrivé il y a un an sur un terrain beaucoup trop grand pour être entièrement cultivé, j'ai paillé certaines parties dans le but de préparer la terre pour plus tard. J'ai mis des feuilles, de la paille ou du carton directement sur le chiendent. Au bout de 6 mois / un an, c'est tout dur et sec en dessous. Cela confirmerait que le sol a besoin de plantes.

Je ne savais pas que le liseron indiquait un excès d'azote. Merci pour l'info, je suis également envahi par le liseron et il se trouve que j'apporte beaucoup d'azote car j'ai une source illimitée de litière de cheval venant d'un haras. Je comprend maintenant ;-)
gwendal44
 
Message(s) : 5
Inscription : 08 Juil 2015 13:43
Localisation : 44360 Cordemais / Loire Atlantique / Bretagne

Re: Adieu BRF et paille?

Message par Sofar le 06 Oct 2016 14:03

gwendal44 a écrit :Je ne savais pas que le liseron indiquait un excès d'azote.


+1 ...
Je le savait pas non plus mais du coup ça donne tout de suite des pistes :mrgreen: vais revoir un peu la teneur de mon compost moi :] :hehe:
Modifié en dernier par Sofar le 06 Oct 2016 20:50, modifié 1 fois.
Sofar
 
Message(s) : 106
Inscription : 04 Oct 2016 11:03
Localisation : Sierentz - Haut-Rhin - Alsace

Re: Adieu BRF et paille?

Message par 0tyugh le 06 Oct 2016 14:26

gwendal44 a écrit :Je ne savais pas que le liseron indiquait un excès d'azote. Merci pour l'info, je suis également envahi par le liseron et il se trouve que j'apporte beaucoup d'azote car j'ai une source illimitée de litière de cheval venant d'un haras. Je comprend maintenant ;-)

Ne me faites pas confiance, vérifiez par vous-même !
Autour de chez moi, aucun liseron en foret, mais à profusion à côté des champs et dans les champs (qui épandent du lisier de cochon).
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 952
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par satya le 06 Oct 2016 21:21

Chez moi pousse les chardons et le liseron.....uniquement..... terre morte avec plus rien a manger dedans, donc pas d’excès d'azote.
Lixiviation des ions disait Ducerf?? non?

Ya bien un truc qui ce barre et le liseron est là pour le récupérer mais ce n'est pas a tout les coups de l'azote, je pense.
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1568
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par 0tyugh le 06 Oct 2016 23:21

satya a écrit :Chez moi pousse les chardons et le liseron.....uniquement..... terre morte avec plus rien a manger dedans, donc pas d’excès d'azote.
Lixiviation des ions disait Ducerf?? non?

Ya bien un truc qui ce barre et le liseron est là pour le récupérer mais ce n'est pas a tout les coups de l'azote, je pense.



Alors j'ai pas les bouquins de Ducerf sous la main, juste mes notes (j'me mets en gras des ce que ça pourrait être ?) :
Calystegia sepium:liseron des haies:engorgement matière organique animale, sol frais-humide, hydromorphisme +excès MO, perte de CAH
Convolvulus arvensis:liseron des champs:compactage, excès de MO minéral/animal
Cirsium vulagre:chardon commun:engorgement MO fossile&excès eau, présence de base+ | blocage phosphore par carence humus ou excès de MO fossile

MO : matière organique
CAH : Complexe argile-humus

Après le chardon est signe de début de régénération du sol, pas de sa détérioration.
Cela dit sauf compactage ou homomorphisme, je n'explique pas tes liserons. Ou alors de la matière organique archaïque, fossilisée, inaccessible, qui encrassent ton sol ? (plein de termes négatifs, on l'aime pas le liseron ; quand on adore le pissenlit lancéolé, le plantain, et le mouron blanc :p)
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 952
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par satya le 07 Oct 2016 06:41

Oui j'ai lu ce genre de d'info, merci

L'année dernière presque que du chardon, cette presque que de la picride épervière....
Ducerf :
Richesse en bases , engorgement en
matière organique , c o m p a c t a g e
des sols ; excès d ’amendements
calciques
Sols à pH égal ou supérieur à 7 ,5
Sols minces , rocheux ou caillouteux ,
à très faible pouvoir de rétention.

ça pique moins que le chardon,et J'ai l'impression de remonter un peu en fertilité, après le fond on ne peu que remonter.
Je constate cette année que les autres plantes qui poussent ont les graines s'accrochent, comme pour qu'elle puissent recoloniser le terrain, et ducoup je vais en apporter pas mal pour diversifier et apporter des légumineuses.
J'aime bien cette mission de régénérer un sol "bio" maltraité, même si ça va prendre du temps.
J'ai laissé une parcelle teste où je laisse faire.

:hello:
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1568
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Adieu BRF et paille?

Message par 0tyugh le 07 Oct 2016 12:45

Puis oui, pour moi les infos de Ducerf, c'est toujours à prendre avec des pincettes et à tester. Je suis d'accord avec la grande théorie, mais ses infos manquent beaucoup de... De cas concrets et de doc sur la profondeur de ses recherches (nombres de choses qui l'ont poussées à dire que telle plante levait sa dormance sur X chose par exemple : je ne doute pas qu'il ait vu des spécialistes de pédologies dans ses recherches, mais ça manque de sérieux ses livres, par exemple).
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 952
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]