Accéder au contenu

Les différents types de couvertures

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Les différents types de couvertures

Message par Tournesol le 10 Oct 2016 18:07

Bonjour à tous en lisant le précédant sujet sur le pailli de lavande, et parce que l'automne étant fini, le nettoyage du potager à lieu et parfois même la taille des arbres fruitiers dans la foulée (novembre), la masse organique à réorganiser est abondante; il est temps de préparer les planches pour passer l'hiver!

Au moyen âge, parait-il que les maison et mêmes les rues étaient non seulement jonchées de paille, mais aussi d'herbes aromatiques et de fleurs pour leurs parfums, et vertus hygiéniques, lors de fête ou de la venue d'un personnage important dans la commune notamment.
On parle souvent du paillage comme étant une couverture de paille… sémantique me direz-vous :D Puis à (re)fait surface un matériaux au nom étrange: le béhèrèff. Longtemps reléguée au bucher, voici qu'il vient jouer des coudes avec la paille et la tonte, éternel rebut de l'ère tondeurisée :hehe:. Mais qu'en est-il de toutes les autres plantes? N'y a-t-il que les Poaceaes et les tailles de haies à étaler dans nos planches? La richesse de sa consistance détermine-t-elle la richesse de la vie du sol, ou encore de ses nutriments?

J'amorce donc en toute bonne fois en vous proposant un paillage de poaceae :gene: mais d'une version extra-large: la couverture de feuilles de maïs. Cela fait plusieurs années que j'utilise mes tiges jusqu'à l'épi en broyat, mais cette année je tente quelque chose de différent, une allée entièrement pavée de feuilles. En effet le maïs est difficile à décomposer (surtout les épis :triste1:), avec des feuilles larges et plates qui en font une couverture idéale pour entraver les repousses et tapisser une surface qu'on ne veut pas cultiver. Un paillage à substituer au carton par exemple.

J'ai également tenté le paillage de lavande, après les avoir taillées, et ai constaté une très bonne repousse à cet endroit des engrais vert, sans pour autant pouvoir affirmer une corrélation. Peut être que certains d'entre vous teste des paillis particuliers depuis des années avec certains effets notables! Me vienne alors à l’esprit des paillis de mente, de plantes censée détourner l'attention des ravageurs, ou de les repousser, de tabac, de feuille de rhubarbe encore plus couvrant que le maïs… J’attends donc vos suggestions, vos avis et vos expériences en la matière :D
Tournesol
 
Message(s) : 60
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Les différents types de couvertures

Message par Tournesol le 19 Oct 2016 21:42

Même les idées sans retour d’expérience sont les bienvenues :super: Je continue avec un paillage que j'ai eu l'occasion de tester plusieurs fois dans la lignée de la couverture en feuille de maïs: le paillage d'herbe de la Pampa.

Pour ceux qui connaissent ces plumeaux ou même qui en possèdent pour leur effet décoratif et coupe vent, sachez que c'est une herbe invasive dans certains endroits car elle se sème aux quatre vents. Chaque année pour éviter la dispersion des graines, ou le pourrissement de la souche du fait du tassement des parties mortes, il faut le couper, voir y foutre le feu pour les plus radicaux 8| Elle repoussera l'année d'après pour peu que vous ne l'ayez pas arrosé au Napalm :malin2: En effet ses tiges et surtout ses fins brins sont coupantes comme des rasoirs et viennent compliquer l'entretien.

Porter impérativement des gants lors des manipulations! Il est possible de couper à la cisaille, mais je préfère faire des fagots par poignées que je viens séparer à la serpe au plus bas des tiges vers la racine. Le fagot peut être dans la foulée introduit dans un broyeur pour rameaux, qui va faire plein de petits rectangles plats. Le broyat est assez dense comparé au volume taillé puisque les brins se compactent facilement une fois réduits. Il recouvre également une grande surface car le copeau est plat dans sa géométrie. Enfin il pourri difficilement et laisse passer peu de lumière si toute la surface est recouverte ce qui le fera tenir tout l'été sans désherber. A réserver aux couverture empêchant les repoussent et à tester pour ceux qui ne savent pas quoi faire de ces résidus, aux allures de fils barbelés :diable:
Tournesol
 
Message(s) : 60
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Les différents types de couvertures

Message par Sorlag le 20 Oct 2016 12:05

Salut !

Pour ma part j'utilise beaucoup de paille (l'originialité ::d). Sinon j'ai testé les feuilles du cerisier broyées au pied de mes choux de bruxelles, et on dirait que ça garde plutôt bien l'humidité. Par contre je sais pas si ça respire très bien en dessous, c'est peut-être un peu moins aéré que les brins de paille ..

Je me languis de commencer le BRF (ce fameux !), mais sans broyeur j'envisage la machette (ça risque d'être long, ou on peut quand même s'en sortir avec ?). Sinon j'aime bien cette idée de pailler avec toutes sortes d'herbes, du lin, chutes de mais etc... Je me pose aussi la question du paillage avec les tailles de thuyas (future haie en perspective), car très acide ... À voir, par petites doses par ci par là :)
Sorlag
 
Message(s) : 46
Inscription : 15 Oct 2016 22:50
Localisation : Hoffen (67)

Re: Les différents types de couvertures

Message par 0tyugh le 20 Oct 2016 14:19

Moi je balance de la fougère fauchées du champ d'à côté en jachère perpetuelle.
Je vais ptéte passer à la machette parce que le hache-lande fonctionne bien, mais c'est un peu long à faire, quand couper en 4-5 morceaux grossiers suffirait, je pense.

Autant que je puisse en dire ça semble avoir de la structure et bien se décomposer... Mais la tige tends à résister bien plus que tout le reste, d'où le besoin de couper un peu.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 942
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Les différents types de couvertures

Message par Tournesol le 20 Oct 2016 19:37

Et pour les limaces ça donne des résultats? Il paraît que c'est la fougère grand aigle qui contient des substances toxiques fatales aux molusques mais peut être que les autres aussi en contiennent, tu as du le constater :) Attention aux fougères grand aigle, apparemment les spores en période de production seraient cancérigènes en grande quantité (source wikipédia) J'avoue que j'ai un peu réduit le morcellement également, et ai coupé ma paille de seigle en 4 seulement cette année: plus rapide et plus de surface à couvrir!
Tournesol
 
Message(s) : 60
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Les différents types de couvertures

Message par 0tyugh le 20 Oct 2016 21:19

Tournesol a écrit :Et pour les limaces ça donne des résultats? Il paraît que c'est la fougère grand aigle qui contient des substances toxiques fatales aux molusques mais peut être que les autres aussi en contiennent, tu as du le constater :)

L'année dernière j'avais eu une chiée de limaces. Cette année, beaucoup moins, mais y a eu un sacré coup de sec, donc j'ai attribué l'absence de limace à ça. Faut voir pour l'année prochaine :p

Tournesol a écrit : Attention aux fougères grand aigle, apparemment les spores en période de production seraient cancérigènes en grande quantité (source wikipédia)

Je savais pour la plante-elle même, mais pas pour les spores. Intéressant. Je pense que ça va me pousser à la faucher quand elle est encore en développement alors. J'avais tendance à la laisser grandir pour faire le plus de volume possible, mais autant ne pas s'amuser avec ça. Y a vraiment beaucoup de fougères aigles devant chez moi :p

La fougère aigle offre une bonne couverture au sol, ce qui peut avoir un impact positif sur l'écosystème, comme permettre la diminution de l'érosion des sols et d'offrir un abri à la faune, mais aussi négatif, car les propriétés allélopathiques de cette plante empêchent de nombreuses autres espèces végétales de se développer (voir le paragraphe "Climax écologique").Les massifs de fougères pullulent souvent de tiques propageant des maladies redoutables pour les chiens comme pour l'Homme si elles ne sont pas décelées à temps (Maladie de Lyme notamment).

C'est vrai que cette ressource est un peu à double tranchant. Et j'ai en effet chopé plusieurs tiques en été quand j'étais bêtement en t-shirt (faut dire que la faux en plein soleil c'est dur de rester en manche longues).

Mais j'avoue que je l'utilise surtout parce qu'elle est là. Et que ça :
La fougère aigle pousse dans les sols acides mais elle n'acidifie pas le sol: c'est une plante améliorante qui contient de grandes quantités de chaux, remède naturel contre l'acidité. Mieux elle constitue un véritable engrais vert, 7 fois plus riche en azote, 3 fois plus riche en phosphore et 5 fois plus riche en potasse que le fumier de vache. Il est donc souhaitable de l'incorporer au sol après qu'elle a servi de "mulch". Elle favoriserait le développement d'un important chevelu racinaire.


Sur la même page ils parent de deux fauchages dans l'année pour affaiblir progressivement les fougères, je pense que je vais faire ça. C'est vrai que j'ai toujours trouvé la biodiversité de plantes plus élevé dans les zones où je fauchais (vesces, noisette de terre, mauves) ; quand là où les fougères restent elles désherbent (et couvrent) tout l'hiver ; seul quelques dactyles et arbustes s'en sortent, ou des ronces tardives en fin de vie.
Ouaip, ptéte que c'est aussi bien.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 942
Inscription : 17 Déc 2013 20:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Les différents types de couvertures

Message par Tournesol le 26 Mars 2017 20:33

Je relance mon sujet avec un autre paillage, le paillage de taille, qu'on pourrait appeler BRPTF ou Bois raméal pas trop fragmenté :mrgreen: Vous l'aurez compris il s'agit d'une technique complexe et totalement avant-gardiste qui consiste à couper des branches et à les entasser par terre. Trêve de plaisanterie, ça a l'apparence d'un enchevêtrement de paille à la différence que les brins finissent par former une structure plus stable et parfois même difficile à traverser avec la main.

Les avantages sont:
- D'être délaissé par les oiseaux qui ont beaucoup plus de mal à retourner l'ensemble, pour ceux qui auraient des soucis avec les fouineurs. J'ajoute une nuance sur le fait que beaucoup d'oiseaux mangent les limaces et ont un intérêt irréfutable dans un jardin et plus généralement dans un écosystème. A vous de voir quelle utilisation vous voulez en faire.
- Un gain de temps de travail et de volume par rapport au BRF "fin".
- Une plus grand durée de vie que la paille.
- Une ressource qu'on trouve partout et qui est la plupart du temps exempte d'intrants, ce que la paille n'assure pas toujours.

En gros j'ai réinventé la roue :D Tout ça pour dire que ceux qui ne peuvent créer une couverture avec de la paille, et qui n'ont pas de broyeurs peuvent simplement pailler avec des branches de tailles ou des rameaux morts tombés des arbres, ou les "squelettes" de plantes qui ont passé l’hiver à blanchir.

L'inconvéniant est qu'il faut surveiller les essences de provenance des tailles, et je réagit un peu tardivement à la question de Sorlag sur le paillage de thuya, qui je crois est une plante toxique pour beaucoup d'autres, en dehors du fait qu'elle acidifie le sol :triste1: Mais peut être que ses résultats me contrediront, le mieux étant de tester!
Tournesol
 
Message(s) : 60
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Les différents types de couvertures

Message par Sebctop le 26 Mars 2017 20:56

Je fais comme toi Tournesol l'inventeur... enfin le ré-inventeur ! ;-)
Perso, je mets tt de même mes coupes de taille dans mes chemins. Je veux que cela aide à stabiliser le sol quand j'y passe après la pluie... même s'il ne faut pas !!!... :diable:
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 323
Inscription : 24 Nov 2015 09:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Les différents types de couvertures

Message par emrenerezh le 27 Mars 2017 10:18

Richard Walner de la ferme du petit colibri appelle ça du BREFT (Bois Rameal En Fins Tronçons). Va falloir s'accorder sur le nom :hehe: :hehe: Mais c'est vrai que j'aime bien le tiens Tournesol :super:
emrenerezh
 
Message(s) : 109
Inscription : 13 Jan 2014 11:09
Localisation : Val de Marne vers le Finistère

Re: Les différents types de couvertures

Message par Tournesol le 27 Mars 2017 20:27

Merci pour la référence, je vais aller voir ce que fais ce Monsieur Walner, ensuite je vais déposer les deux acronymes et faire des procès :diable: En ce moment mon trip, c'est de plutôt de désinventer, je sème mes graines dans du terreau de… terre dans des barquettes de surgelés, je jette les branches en vrac, je fais des barrières primitives (d'ailleurs je pense faire un sujet sur la construction de barrières, un jour :D) Je désinvente la roue pour retrouver le rocher 8/

intéressant cette idées pour consolider les chemins. Je pense que ça également un rôle de passages pour les petites bête entre les passerelles car le bois laisse des galeries non tassées ou elles peuvent traverser à couvert, sous les becs des merles. Et là j'imagine des canalisations en bambou pour faire passer les grenouilles, ça y'est tu m'as lancé :gene: Sinon pour jouer un rôle anti gadou dans les chemins, les plantes indésirable tassées par la pluie dans un sac font des galette spongieuses pas mal à disposer pour éviter de se ramasser, invention trouvée en laissant un sac, sous la pluie et en déversant le contenu par terre :frime: Sisi, je vous assure c'est vraiment spongieux.
Tournesol
 
Message(s) : 60
Inscription : 18 Mars 2016 21:15

Re: Les différents types de couvertures

Message par Sebctop le 12 Avr 2017 22:43

T'as raison Tournesol, devenons procédurier! :super: C'est un bon moyen pour gagner de l'argent en glandant !!! ;-)
... quoi que faire des tonnes de papelards et de dossiers, c'est aussi du taf... surtt si tu trouves çà hyper chiant comme moi ! ;-)

Tournesol a écrit :Sinon pour jouer un rôle anti gadou dans les chemins, les plantes indésirable tassées par la pluie dans un sac font des galette spongieuses pas mal à disposer pour éviter de se ramasser, invention trouvée en laissant un sac, sous la pluie et en déversant le contenu par terre :frime: Sisi, je vous assure c'est vraiment spongieux.


Là j'ai pas bien compris ton procédé ou invention prochainement brevetée?!... C'est des plantes que tu laisses sécher et/ou moisir ???... :-|

Mais je te confirme que des petites branches découpées dans les chemins très fréquentés font un excellent stabilisant pour le sol. :super:
Avatar de l’utilisateur
Sebctop
 
Message(s) : 323
Inscription : 24 Nov 2015 09:41
Localisation : 51_Epernay

Re: Les différents types de couvertures

Message par Tournesol le 15 Avr 2017 11:03

T'as raison Tournesol, devenons procédurier! :super: C'est un bon moyen pour gagner de l'argent en glandant !!! ;-)
... quoi que faire des tonnes de papelards et de dossiers, c'est aussi du taf... surtt si tu trouves çà hyper chiant comme moi ! ;-)


Des tonnes de papelards oui mais recyclé ;) J'ai atteint un stade zen par rapport à l'administratif, à force d'en bouffer!

Là j'ai pas bien compris ton procédé ou invention prochainement brevetée?!... C'est des plantes que tu laisses sécher et/ou moisir ???... :-|

Mais je te confirme que des petites branches découpées dans les chemins très fréquentés font un excellent stabilisant pour le sol.


C'est juste des tas de végétaux que tu laisses se tasser, ça fait des galettes si tu les retires par feuillet :)

Je vais continuer sur le Paillage d'herbe de la Pampa qui est, rappelons-le, une graminée. Cette herbe se coupe habituellement en mars, lorsque ses plumeaux sont formés et commencent à disséminer leurs graines pourvues de plumes, au gré du vent, et que les jeunes pousses commencent à percer la touffe sèche de l'année dernière.
Image

:contrac: Je vais d'abord souligner le fait qu'il faut utiliser un broyeur de végétaux avec précautions, et manipuler l'herbe avec des gants car elle est extrêmement tranchante! Les rebords de ses brins sont recouverts de petites dents de scie, idéales pour sectionner vos mimines. Donc port des gants plus que recommandé!

J'utilise une faucille pour trancher des poignées de brins comme le montre cette photo. Passer la faucille entre les brins, de préférence par en dessous, et saisir les tiges regroupées par l'outil. Évidemment il ne faut pas garder son pousse de l'autre côté de la lame, pour éviter qu'il ne parte avec les brins :nonon:
Image

Il suffit ensuite de tirer un coup sec sur la serpe pour garder une poignée, sans exagérer pour ne pas se blesser avec la pointe de la faucille ou s'éborgner ce qui serait dommage pour du paillage :pleur4: Le coup de coupe viendra naturellement après trois ou quatre sessions de taille.
Image

L'avantage d'avoir un broyeur à proximité, c'est que la poignée de feuille peut être directement insérée dedans après avoir été coupée, évitant ainsi de se baisser pour poser et ramasser une seconde fois après la coupe, pour le broyage. La faucille peut être plantée dans les parties coupées en attendant, pour les mêmes raisons. D'une manière générale je préfère éviter de me baisser pour éviter de fatiguer le bas du dos :gene:
Image

Le broyage ne nécessite pas de faire sécher la plante et peut être directement effectué avec des pousses vertes et tendres. Le broyat obtenu peut être très fin et régulier si les tiges sont insérées avant la fin du broyage des précédentes. Cela tasse les filaments trop fins pour être sectionnés par le ciseau du broyeur.
Image

Je ne connais pas exactement le ratio taille du plumeau & volume de paillage produit, Ni surface paillé et volume, Mais au jugé je trouve qu'il est intéressant. A titre indicatif voici le résultat final pour un plumeau.
Image
Image

Le paillis en place a comme caractéristiques d'être très (très) plat, et couvrant mais reste très léger et facilement déplacé par les visiteurs. Il tiens au moins un an comme en témoigne cette photo, et diverses plantes comme les fraisier ou les bulbes ne peine pas à ressurgir le printemps d'après d'en dessous.
Image

Voilà, j’espère que ce tutoriel alimentera votre créativité :merci:
Image
Tournesol
 
Message(s) : 60
Inscription : 18 Mars 2016 21:15


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]