buttes pour entretien des allées par un Suidé (porc)

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

buttes pour entretien des allées par un Suidé (porc)

Message par autrevie » 09 Jan 2010 11:29

ne pas se baisser est une chose,produire beaucoup de matières organique (mulch)le plus proche possible des surfaces qui en demandent en est une autre...comme je l'ai déja dis je plante les consoudes stériles à la base des butes (buttes renforcé)
je pense que ca va pas pouvoir le faire avec un porc désherbeur car il mangera les plants jusqu'a la moindre racine.
pour que les buttes tiennent ont peux enterrer des pierres à la base ou faire la base de ses buttes avec des pneu remplis et bien tassé de terre ingrate.
(ainsi aucune chance que le suidé se creuse un terrier dans une butte)
c'est tres économique et ca arrange tout le monde de recycler les pneu pour une durée si longue.
si j'avais plus de terrain plat,je me lancerais avec plaisir dans un gros labyrinthe de buttes en pneu (enduit de terre argileuse,+ peux être une bonne couche de chaux béton)
les derniers centimètres de la buttes peuvent être renforcé par des troncs d'arbres imputrescibles,ca sera plus pratique pour retenir le mulch et cacher la dernière hauteur(rangée) de pneu.

le mieux c'est de mettre le plus possible de pergola en n ou en T ainsi lorsque les lianes fruitères poussent, l'ombres dans les allées est si dense que l'herbe reste méga grêle...

sinon remplacer toute l'herbe des allées par des plantes (les plus)tapissante et résistant au tassement) reste un travaille envisageable...

si l'humain remplis ces buttes de légumes vivaces et fruitiers nains,en utilisant un sur étage de févier d'amérique (particulièrement recommandé dans les pays chaud et sec)il s'économisera bien des efforts.
le top pour la fertilité c'est d'entretenir une modeste lombriculture de surface,mais c'est tres exigent,car il ne faut pas les oublier,si la faim vient à manquer ils migrent....vers un autre tas de matières organique.
le coté negatif de la lombriculture de surface est la hauteur du mulch,au printemps,la terre met plus de temps à se réchauffer.
je pense qu'il faut de tout:des buttes de terres,des buttes riche en terreaux,et des buttes en compostage de surface permanent pour les légumes les plus voraces (cèleris,pommes de terres,betterave,citrouilles,melon etc...)
il faut aussi une surface de potager classique à même la terre,pour cultiver les légumes les plus ...mesquins,comme les oignons,l'ail,les carottes,même si ca passe bien en buttes,je suis pour la simplicité du potager super productif (traditionelle)ou les légumes se côtoient entre des allées de 20cm pour l'humain...plus les légumes sont cotes à cotes moins il y a de lumière et donc de désherbage...
il faut de tout...ont peux même parler d'un autre type de potager (plus sauvage) plus éloigné
les surfaces de cultures à même la terre peuvent être en zone 1 voir 2 les buttes en zone 2 voir 3 et les "sauvages" en zone 3 et 4...
je parle bien sur des légumes vivaces imposant qui demandent beaucoup de place et qu'ont ne récolte qu'une fois ou deux par ans (artichaux,cardons,ignames,courges de siam,courge fétide,apios,angélique,voir fenouille bronze cèleris vivaces,aspèrges)
à associer aux fruits rouges encombrant,comme les caseilles et autres ribes qui atteignent entre 2 et 3 mètres,ainsi que les argousiers,arBousiers etc...+ des aromatiques.
ainsi plus il y a de diversité plus ont augmente ses chances de limiter l'entretien et les ravageurs.
sous les arbres fruitiers qui sont habituellement tres présent dans cette zone 3 à 4 ont peux introduire des conopodes,et apios.
je peux pas décrire ou chaque plante à sa juste place,voyer par vous même,il faut associé la racines plongeante avec les superficiel,en faisant attention à se que la végétation ai assez de place pour survivre,les besoin en lumières sont important ou faible celons les légumes baie ou même arbres fruitiers...l'avantage de cogiter à sur cela aboutis à d'avantage de récoltes et moins d'entretien et une plus grande force immunitaire.(contre ravageurs)
bien agencés les plantes s'entraident naturellement,car à l'horizon la plus lointaine,c'est la forêt primaire qui représente la plus grande stabilité,fertilité,et diversité à tout les niveau.
Nos moignons de vies peuvent servir bout à bout à atteindre un système aussi parfait...ou l'humain n'a qu'une gestion de surplus à valoriser...ou l'oisiveté de se dernier va de paire avec l'efficacité des ces voisins producteur.
tout le monde peux se spécialiser dans certaines denrées alimentaire ou matériel en tirant partie du type de relief,climats etc...
la permaculture s'adapte à tout les terrains.
une tel vision est la fin des inondations,de l'érosion,des sécheresses,de la stagnation des coulés d'air froid,de la faim,des espèces animales et insectes en voie de disparition,voir, la fin du pillage des ressources,si nous nous mettons à cultiver plus de plantes fourragères* pour les bêtes,plus de miscanthus* et bamboux,accacia et chataigner pour les constructions, isolants et combustible,d'arbres et arbuste producteurs de céréales grasses( oléagineuses),sélections de luzernes arbustives amélioré...
ce ne sont que des exemple,mais si tout le monde joue au jeu de la diversité bien placé, et bien valorisé nous pouvons nous étaler grassement et nous multiplier comme des bactéries sur la surface du globe,tout en concentrant la vie.
le must deviens par la suite la végétalisation des constructions humaines voir la créations de structures sous terraines avec puits de lumière ou énergie L.
vous avez vus Avatar?
dépaysant n'est ce pas?
quel beauté!
nous avons des chances d'entrer dans une ère d'écovillages ou dans une ère de chaos par notre tiédeur et inculture.
une humanité intègre et consciente et libre ou une humanité pucé,esclave et profondément inculte du monde naturelle.(ca va de paire)

se qui est vitale devrait être abondant et découler de la conscience et du respect de la nature,
de nos jours se qui est vitale proviens de supermarché,et cela viens de monoculture ou de pays esclave qui détruit ses forêts pour mono-cultiver comme des cultivateurs cyborg occidentaux.
une nourriture de moins en moins saine qui doit être imposé de plus en plus chimiquement ou mécaniquement.
et ont nous met de triste documentaires sur l'ampleur des catastrophes écologique...pourtant ca ne change rien,car c'est un documentaire sur les racines de la bêtise humaine qu'il faudrait montrer...vous ne croyez pas...inciter au changement,que peux on faire de chez sois contre la déforestation...pas grand chose si ce n'est rien.
y a tout une base agricole à refaire,tout le reste en découle (dilution de la concentration des villes,diminutions des pollutions etc...)j'espère qu'ont sera assez nombreux à aller dans le bon sens pour commencer un début d'équilibre prometteur,"humain nature"
bon,je sort du sujet...c'est souvent comme ca...je m'emballe et puis...ca fini tres loin du sujet initiale....de toute facon tout est liée.
c'est pas si désagréable à lire non?
bon...
bonne journée.

ha pour les buttes,les tontes d'herbes sont super (se décompose vite,sont déja finement coupé) et en automne on comprend à quel point les fruitiers nain sont bien sur les buttes,car leurs feuilles tombent tout naturellement au sol,se qui mulch la terre "tout seul"
la consoude est trop grosse il faut déchiqueter les feuilles pour réduire la hauteur du mulch...(sinon ca refroidie trop la terre,et sa se décompose trop lentement,ont arrive pas à mulcher entre les légumes car les feuilles sont trop grosses,le vent les bouge et ca mulch même les légumes grêle (carottes,radis,salades etc)comme le mulch de consoude se transforme en bouse noire dégeu ca tache les feuilles de salade (par exemple)

pour les petit potagé en butte la tondeuse mécanique peux suffire dans les allées,sinon les plantes tapissantes (effet sauvage garantie)
sinon un lapin dans une cage sphérique peux tres bien entretenir l'herbe des allées.
mais pour les gros potager en butte je pense que (suppose en faite) rien ne vaut le porc nain,car c'est plus du"désherbage" que de la tondre...sinon,un gros investissement pour mettre un feutre géotextile (chère) et du gravier (assez chère aussi)...
à vous de voir.
je reste toujours à votre disposition pour répondre à d' éventuelles questions,c'est un sujet qui m'est fort agréable.

les Canards Mulards mâle savent bien se défendre et reste dormir pres des plans d'eaux (donc survivent aux renards en milieux dégagé)si l'espace le permet,je vous les conseil vivement.
3 males régulent l'envahissement annuelle des limaces ,sur une surface de 500m².
il est à noté que les légumes ne se font pas attaqué,même durant l'hiver (ils ne montent pas sur les buttes reste pres des plans d'eau,et n'attaque de les choux (moment de les bouturer) ainsi que la végétation de consoudes,salades,...
les canards ont leurs aires de prédilection,ils s'aventure pas trop n'importe ou,ne détruisent pas les chevreveuilles de siberie (baie de mai,camérisier,lonicera kamtchatica)n'y les pieds de myrtilles....n'y le galega.(je constate que les poules n'en sont pas plus fanes )
ils n'abiment pas les petits asiminiers de 3ans greffés de l'année,mais de toute facon il faut les grillager (voir site:triangle outilage)
car c'est tres précieux, lièvre,écrasement font qu'"il doit être protégé (surélevé du sol, dans une butte ET grillagé)
bref
je reste dans le sujet des allés...
c'est le prolongement de la zone 1 dans tout le lieu.
entretenir des routes pour pouvoir gérer les récoltes de fruits et denrées sauvages (tres afluante et source d'autonomie)
ce que j'expérimente c'est des allées tondu par des vaches et anes(z3 et 4),et moutons(zone 2 frisant sur le 1.5)
ont devraient approfondir le langage du dit "zone" en permaculture .
le routes font la valorisation même de l'exploitation.en permaculture "autonomie nature" ou "forêt fruitière".
le mot même "permaculture" peux s'appliquer sur tout type d'activité.
(nous sommes tous d'accords)
bref,
pour bien créer une chose il faut bien savoir la formuler,ainsi ont l'échange plus efficacement.
la permaculture doit en même temps resté simple pour être aisément appréhender justement par la population.
rien ne vaut celon moi parler "autonomie individuelle tourné vers le collectif" possibilité de dupliquer instruire tout en commençant par sois.
Notre propre désasclavigation,à la quête son temps LIBRE .
rien ne sera plus recherché; une fois les besoin vitaux gratuit et abondant que la gestion de son temps libre,et la...loisir et
passions vont nourrir nos ames, et se diffuser en même temps qu'un mode de vie respecteux et saint avec la Nature et les éléments qui la composte,nous capturons et encaissons (surtout à notre naissance)une tres grande quantité de fréquence ce sont comme des portes,tout interagis,(vous le voyez bien dans la nature)et bien la c'est pareil il y a une interaction entre les fréquence et l'humain (voyez notre cerveau,et le % inanimé).
l'humain à des dons plus riche par nature en naissant et grandissant dans un milieu naturel; ou les besoin vitaux sont assuré,cela engendre des gens plus présent (plus calme et patient)un environnement propice à la profondeur de l'esprit relié à une "logique" celle la même qui fait que nous sommes la,pour vivre heureux avec facilité,dans un monde magnifique.
(cette info sur les enfants viens 3iem tome d'Anastasia)
notre temps libre permet d'échanger plus entre nous.
les services de proximité sont un début aux mouvance collective tel les mutualisation d'appareil de raffinage et transformations "entrepôt" de nourriture raffiné(huiles,farine,fromage,miel,jus etc...)graines ou denrées de luxe,service spécialisé d'assistance à nos corps (hopitaux medecin service d'urgence de tout type)
les besoin vitaux assuré nous voulons vivre longtemps et sans douleur dans nos corps qui peux vivre plus longtemps qu'ont le crois)
bref la permaculture c'est la meilleurs des logique puisqu'elle vise l'efficacité sans abimer l'environnement,voir en le renforçant.
ont à pas fini d'en parler.
en se spécialisant d'abord dans les denrés vitales (piscicultures,apiculture,déshydration,lacto et ferment bactérien ou fongique)
de nombreuses "entreprises passives" peuvent naitre suite à la demande de materiaux (scierie,embouteillage,salle stérilisée,distribution)
et dire que tout commence par créer un lieu! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
autrevie
 

Re: buttes pour entretien des allées par un Suidé (porc)

Message par Aimelle » 10 Jan 2010 11:28

L'avantage du froid et de la neige qu'on a actuellement, c'est que ça donne du temps pour lire. Et ta prose est abondante, Autrevie, merci !

Quand tu parles du déserbage du sol par les porcs, la destruction de la nature par la société actuelle des hommes "évolués" ne parait pas tellement horss sujet ...

Ayant des canards et une surface pas très grande, je n'ai pas testé les porcs, donc pas d'expérience à partager, mais une question : est-ce qu'il ne serait pas plus intéressant d'utiliser des porcs si on veut bénérficier de leur activité de fouissage, donc pour faire un genre de labour avec destruction de la plupart des racines, et mettre des canards (ou des oies) là où on veut seulement tondre et limiter les limaces et escargots ? Dans des allées établies, je crains que les fouilles des porcs ne se transforment en bourbier à la moindre averse.
Aimelle
 
Message(s) : 608
Inscription : 08 Mars 2009 04:35
Localisation : France - Orne

Re: buttes pour entretien des allées par un Suidé (porc)

Message par autrevie » 10 Jan 2010 16:23

aucun animale n'aime (par nature)être cloitré dans des couloirs ou la vue est tres limité ils se sentent être des proies facile, c'est compréhensible .
canards oies porc et moutons nain préfère les lieux dégagé ou ils peuvent voir un prédateur venir,y a que le lapin dans une cage sphérique qui supporterais un tel décor,mais en cas d'attaque de chien non géré...la pauvre bête risque de mourir de peur si elle ne peux s'isoler dans un refuge.

donc chaque bête à sa place et chaque bête son oeuvre occasionné (suivant notre convenance)
le porc peux être révolutionnaires dans des rotations de culture en effet.
surtout à partir du moment ou on lui cultive des bulbes et racine pour qu'il laboure en profondeur.

dans les couloir étroit des potager sur butte la terre à nue,même bouillasseuse par temps de pluie n'est pas bien dérangeante (transcendable)comparé à l'absence d'entretien que cela engendre...
la sobriétés des allées les rendent plus fonctionnelle surtout dans un potagé sur butte avec pergola baies et fruitiers nain...
tout n'est qu'une histoire d'espace.
un porc sa se nourrit pas que d'herbe,il faut aller les promener sous les chênes en hiver et sous les chataigner et noyer en automne,sous les vieux fruitiers les moins apprécié (ou ils mangent tout se qui tombe)
ont peux acheter du pain racit en ville,refiler les déchets de culture trop volumineux pour les lombricultures.
perso durant la bonne saison mon futur porc nain sera cloitré dans un bassin une forme de grande fausse recouverte de pergola et un pont.
ont peux lui balancer de la nourriture,il est protéger du soleil,la boue proche de toute façon,l'eau aussi...je le sortirais seulement pour aller me désherber les allées entre les buttes...
et recycler les innombrables ecces qui augmentent d'année en année.
il est fort probable que dans 10 ans j'aurais de nombreux suidés...
dans les régions froides la viande devient...pertinente. :twisted:
autrevie
 

Re: buttes pour entretien des allées par un Suidé (porc)

Message par claudeduvar » 11 Jan 2010 00:23

bonsoir à tous

juste pour info concernant les cochons il n'y pas si longtemps que ça il y avait en france une transhumance, on emmenait les animaux dans les forêts de chênes aux moments des glandées. comme pour les moutons qui montent à l'estive, mais pour les mener ça devait être moins simple!
claudeduvar
 
Message(s) : 139
Inscription : 22 Déc 2008 21:52

Re: buttes pour entretien des allées par un Suidé (porc)

Message par autrevie » 13 Jan 2010 19:58

ceux et celles qui n'aiment pas l'idée du pneu par peur des hypothétiques vapeurs toxiques
je comprends,mais je doute que le pneu (qui n'a aucun contact avec le soleil) puisse "chauffer"d'une quelconque facon...
mais bon,au cas ou,ont peux utilisé seulement quelques rangé de pneu à la base,juste pour être indestructible face aux groins fouilleurs des suidés
planter des piquets contre les pneu (dans la fente) ou même à l'intérieur extérieur des pneus permettra de retenir planches et troncs de la buttes plus efficacement (ainsi les pneu arrivent à vos genoux (mais de toute facons sont enduits) et le reste de la butte (retenu par du bois) jusqu'a votre bassin,ou nombril,au choix...
je vais pas pouvoir me retenir longtemps un jour faudra que fasse un nouveau potager sur le lieux,avec les porcs nains désherbeur
ca va être hyper classe...
je le sais...
les buttes en bois c'est déja tres beau,les buttes en superadobe c'est moins beau....mais le mélange des deux va être hyper beau,en plus si les allées sont aussi clean qu'une chape de béton,ca va carrément le faire!!!
oui oui ouiiiiii! :mrgreen:
un truc tres beau aussi c'est les buttes toutes ronde (en pneu de tracteur) cloisonné de rondain de bois non fendu,c'est trop mignon!!!personne ne s'imagine l'horrible laideur que cache se charmant décor chaleureux.
tout mes asiminers sont planté dans des buttes en pneu (esthétisé) ou parfois en butte de bois...
(sauf 2 ou 3 dans un espace grillagé (40cm de haut le grillage)
les canards et oies circulent autour...
tout arbre préfère croitre sur une butte...
c'est vraiment beau les potager sur "vrai" buttes (solide)
j'aime pas les buttes toutes rondes qui commence à nos pieds,le mulch qui tombe,la butte qui se tasse toute seul et au final il faut encore se baisser de plus en plus d'année en année...
au moins avec des rebords ca bouge plus et personne n'a idée de monté dessus (c'est clair) même pour les chiens...
difficile de planter ses lonicera kamtchatica et asiminiers,fruitiers nain autrement que sur butte...
blablabla
autrevie
 


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité