Accéder au contenu

Culture sauvage en forêt

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Culture sauvage en forêt

Message par eon le 26 Mai 2012 03:56

Comme je l'expliquais dans le topic "jardin de ville potager (95)", j'ai découvert une petite forêt à un paté de maison de chez moi... en pleine ville et en région parisienne. :ghee:

Sans google map, je n'aurai pas remarqué cette zone de verdure, car il n'y a qu'un seul accès en impasse par la route, et à ma connaissance, qu'un seul autre accès piétonnier aux allures peu engageantes. Ailleurs, la zone est entourée par des pavillons qui la dissimulent aux regards. Grosso modo, cette petite étendue boisée fait quand même pas loin de 25 hectares. Les taillis dense et les ronces indiquent qu'elle n'est pas entretenue en dehors des quelques chemins qui la sillonnent. Quand aux chemins, les plantes qui y poussent ne sont pas beaucoup piétinées, preuve que les lieux ne sont pas très fréquentés. J'ai eu l'occasion d'y aller trois fois et d'y rester un bon moment, et à par un petit cleps en liberté, je n'ai croisé personne.

J'avais envisagé d'investir un bout de forêt pour faire des tests de culture, mais en région parisienne, rares sont les coins non fréquentés et discrets. Quelle aubaine donc d'en découvrir un à quelques centaines de mettre seulement de chez moi !!! :mrgreen:

Le long du chemin, la végétation très compacte et très enchevêtrée empêche la plupart du temps de pénétrer sous le couvert des arbres. C'est possible par endroits, mais il faut alors affronter les ronces et les lianes qui souvent font barrage. J'ai quand même trouvé une petite clairière accessible, sans non plus qu'il soit trop facile de la dénicher. Du moins je l'espère. Il y pousse des orties, des gaillets gratterons, quelques ronces, du lierre rampant et quelques autres plantes plus anecdotiques. Une trouée dans le couvert des arbres au sud, permet au soleil de bien inonder cette zone en milieu de journée :

Image

J'ai éclaircie la photo avec un logiciel et la sensibilité de l'appareil était réglée de telle manière qu'on ne se rend pas compte qu'il faisait presque nuit. On peut cependant deviner la direction du soleil plein ouest, car il était pas loin de 22h30 :

Image

Comme par ailleurs je suis en train d'étudier les plantes sauvages comestibles, je compte utiliser cette petite clairière pour cultiver un petit potager sauvage. J'ai défriché un petit carré où j'ai semé quelques graines de bourrache et quelques bourses à pasteur :

Image

Dans un autre j'ai enterré des bouts de racine de consoude (bocking 14). Le sol est léger, humifère, profond, sablonneux, avec pas mal de cailloux et petits morceaux de roche calcaire. Bref, de quoi s'éclater !!!

Je vais faire en sorte de laisser la végétation haute du coté le plus proche du chemin, en prenant soin de ne pas trop marquer le sentier pour y accéder. Dans l'idéal, je compte faire en sorte de cultiver essentiellement des plantes qui poussent déjà dans cette forêt, de manière à ce qu'un visiteur ne remarque pas au premier coup d'oeil qu'il s'agit d'une zone cultivée.

A suivre...
Avatar de l’utilisateur
eon
 
Message(s) : 123
Inscription : 01 Fév 2012 02:36
Localisation : Herblay 95220 Val d'Oise

Re: Culture sauvage en forêt

Message par autrevie3 le 26 Mai 2012 07:37

faut toujours faire un petit relevé au compteur geiger dans ces endroits la :gene:
tu peux demander à la mairie qui est propriétaire de cet endroit,et demander carrément à y cultiver un petit jardin ouvrier...ils te ferons surement payer,mais au moins tu aura un petit bail...tu peux planter du berberis tout autour pour y cultiver en paix,sinon de clauchard, gitans,ou curieux viendront prendre tes légumes.
autrevie3
 

Re: Culture sauvage en forêt

Message par khumlee le 26 Mai 2012 11:19

sinon de clauchard, gitans,ou curieux viendront prendre tes légumes.

Pas grave, ça leur rendra certainement service et puis qui c'est peut etre que ça leur donnera envie de planter aussi ... :]
Vas y eclates toi, semes a tous va et plantes !
khumlee
 
Message(s) : 280
Inscription : 21 Fév 2011 22:46

Re: Culture sauvage en forêt

Message par satya le 26 Mai 2012 11:27

un clochard qui sait que la bourrache et la bourse a pasteur ce mange.......il n'y en a peut etre pas beaucoup
aprés si quelqu'un voit un gros poivron bien rouge ..

simpas ce ptit coin ,tu peut deja te gaver d'ortie (soupe omelette lazagne)
l'ail des ours,peut etre intéressant pour ce genre de coin fraise des bois ....
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1569
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Culture sauvage en forêt

Message par eon le 26 Mai 2012 13:04

autrevie3 a écrit :faut toujours faire un petit relevé au compteur geiger dans ces endroits la :gene:

Le site est une ancienne carrière, réhabilitée en champignonnière. Donc c'est le sous-sol qui a été exploité. Sinon l'endroit à l'air sain, surement le coin le plus éloigné des routes qui soit dans un bon gros périmètre.

Les orties, oui, cette plante est géniale. Je me suis fais une infusion cette nuit et ce matin j'ai préparé un petit sirop pour en faire profiter la petite. :)

Ail des ours, fraises des bois, ouais, je comptais les inviter au jardin, là elles sont dans leur élément.

Pour la mairie, j'envisage d'y aller pour me renseigner. Mais je préfère la jouer pirate car dès qu'il s'agit de fonctionnaire ou d'élus j'ai des boutons qui me poussent sur la gueule et je sens les complications se pointer. Ils seraient capables de m'interdire de cultiver les orties qui poussent déjà là tout seuls. :nonon: Pour les gitans, promeneurs et clodos, je compte sur le fait que cette zone est difficile d'accès et peu fréquentées. On verra bien...

Je file, le jardin m'attend. :)
Avatar de l’utilisateur
eon
 
Message(s) : 123
Inscription : 01 Fév 2012 02:36
Localisation : Herblay 95220 Val d'Oise

Re: Culture sauvage en forêt

Message par moilamain le 26 Mai 2012 14:44

l'ortie est une plante rudérale et nitratophile... et envahissante !

va falloir semer des légumes de compétition pour qu'ils prennent le dessus !
moilamain
 

Re: Culture sauvage en forêt

Message par eon le 26 Mai 2012 16:41

Dans cette clairière, les orties n'ont pas tout colonisé. Ils sont en force dans certaines zones, mais dans d'autres ce sont les gaillets gratterons et une autre plante non identifié qui dominent. J'ai fauché les tiges à la base mais je n'ai pas arraché les racines. Je me dit qu'en arrachant au fur et à mesure il y a moyen de contrôler et d'aider les légumes à se développer ?
Avatar de l’utilisateur
eon
 
Message(s) : 123
Inscription : 01 Fév 2012 02:36
Localisation : Herblay 95220 Val d'Oise

Re: Culture sauvage en forêt

Message par autrevie3 le 29 Mai 2012 11:27

ca dépend des légumes,de la pluviométrie,et de la qualité du sol.
toute faon le lamier viendra prendre la place de l'ortie.
et le lamier,rien de plus facile à détruire.
autrevie3
 

Re: Culture sauvage en forêt

Message par eon le 25 Août 2012 23:56

Me voilà rentré de vacance et cette année va être bien cool. Ma gamine va maintenant à l'école et ma compagne ne bosse plus. :frime:

Dans le cours de la semaine, je vais nettoyer le sol de la clairière. Pour enlever les rhizomes d'orties tout d'abord, mais surtout pour virer les bâches plastiques que j'ai trouvé en creusant un peu. Bref, un grand nettoyage de fin d'été, puis je sème du seigle et de la vesce d'hivers. Le seigle devrait se développer et empêcher les autres plantes de pousser au printemps. Ca me fera un bon paillis et le sol devrait être propre pour démarrer des cultures dès le mois d'avril.

Dans le nord-ouest de la région parisienne il pleut relativement souvent et la forêt devrait tempérer les grands froids. Rarement au dessous de -10. Le sol est super grumeleux et facile à travailler, riche en azote grâce aux robiniers qui poussent autour. Le soleil entre par le sud pendant une bonne partie de la journée, et je compte avant tout cultiver des plantes sauvages.

Et justement, en ce moment c'est la bonne époque pour récolter des graines. Je vais faire pas mal de tests. Notamment avec l'ortie dans une autre clairière. J'ai récolté de la petite bardane aujourd'hui, de l'eupatoire chanvrine, de la berce et je compte semer des graines d'ail des ours et de fraises des bois.

A suivre
Avatar de l’utilisateur
eon
 
Message(s) : 123
Inscription : 01 Fév 2012 02:36
Localisation : Herblay 95220 Val d'Oise

Re: Culture sauvage en forêt

Message par grandevallee le 26 Août 2012 01:57

interessant ton projet

ca me fait penser il y a quelques annees j, ai investit un terrain de la compagnie hydro quebec
j,ai pas fait de jardin malheureusement,
mais j,ai battie en quelques mois un petit village indien, un tipi, et quelques hutes, des sentiers et sculptures sur arbre mort
et quand l,hiver est arriver, j,ai abbandonner car j,ai demenager dans la foret ou je suis maintenant
bonne journee

[img]
Photo%201450.jpg
[/img]
[img]
Photo%201446.jpg
[/img]
Pièces jointes
Photo 1446.jpg
Photo 1446.jpg (44 Kio) Consulté 4834 fois
Photo 1450.jpg
Photo 1450.jpg (68.63 Kio) Consulté 4834 fois
grandevallee
 
Message(s) : 190
Inscription : 06 Mai 2012 11:09
Localisation : québec

Re: Culture sauvage en forêt

Message par guilaumus le 03 Mai 2013 23:26

bonjour eon,
comment se porte ce bout de foret depuis l'an dernier?
je commence moi aussi la gestion d'un bout de foret beaucoup plus sec dans le sud.
bon vent
guilaumus
 
Message(s) : 3
Inscription : 19 Juin 2012 15:23

Re: Culture sauvage en forêt

Message par autrevie3 le 17 Mai 2013 08:51

il pense pas y faire grand chose,juste quelques testes...
d'ailleurs ou en es tu de cette expérimentation avec l'ormus que je t'ai donné.
la bouteille doit être protégé de la lumière tu te souviens?
bon,moi de toute façon,cette année je me lance,d'ailleurs dans quelques jours,je branche 12 volt dans une barquette de semis de haricots (après le stade cotylédon).
j'ai pas encore fais les antennes à la Philippe "foreur" (ortho?) car je pense qu'un fil de cuivre (fil électrique classique) le long d'un baton suffirait à remplacer onéreux tube de cuivre.
j'ose pas raconter dans le livre que nous faisons,cette histoire de fer à béton à la cime d'un arbre,(fer relié à une bonne prise de terre)...
pourquoi personne le fait?
en tuant l'arbre ca prouverait l'importance de l'éther/orgone/prana/ki etc...dans les fonctions vitales de l'arbre.
chu vert,suffit de faire une vidéo comme Franck et tout le monde s'y metterait,mais tant que ca reste par écris,c'est pas assez démonstratif ou divertissant,alors personne fait rien...
si tu en parle de vive voix à quelqu'un à chaque fois il te dira:bha qu'est c'ta tend pour le faire ?
autrevie3
 

Re: Culture sauvage en forêt

Message par satya le 17 Mai 2013 12:22

je sais pas si tout le monde a envie de faire crever un arbre ,même si c'est pour la bonne cause.
alors que si on te dis ,met une antenne tralala et tu auras du gros legumes bin ça motive un peu plus.


il avance ce bouquin?? :pausecaffé: :miam: :pausecaffé: quand est ce qu'on le deguste??
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1569
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Culture sauvage en forêt

Message par autrevie3 le 17 Mai 2013 16:44

mouais,tièdement...je viens de me faire rembarrer (hier) par mon frère sur le sujet "énergie"...que je ne maîtrise pas..je ne fais que du commérage,tout ce que je sais viens de lui...fallait s'y attendre...enfin,j'espère que ca le motivera pour écrire à ma place sur ce sujet.
autrevie3
 

Re: Culture sauvage en forêt

Message par kagounette le 19 Mai 2013 21:00

Evidement il ne faut pas aller acheter les onereux tubes de cuivre en quincaillerie..... il faut se mettre en interim sur une demolition pour en recuperer une brassée ou etre TRES copain avec un plombier qui peu te filer quelques chutes... en generale elles servent a payer le resto pour tout les gars en fin d'année...

Magique cette énorme histoire de 25 hectares en bout d'impasse... On peut vivre une vie a coté d'un truc pareil sans le voir.

Des nouvelles d'Eon et de sa foret perdue?
kagounette
 
Message(s) : 56
Inscription : 03 Oct 2012 19:52
Localisation : nouvelle caledonie

Re: Culture sauvage en forêt

Message par chatoyant le 20 Mai 2013 21:49

bonjour,

moi aussi je suis d'ile de France et je vie en appartement .... donc pas de jardin même pas un balcon...


j'ai moi aussi démarré un petit jardin sauvage en plein milieu d'une grand foret parisienne dans un coin difficile d’accès végétation très dense et haute.

j'ai repiqué 4 pied de courge, 10 pied de tomate russe et de bianca (tomate groseille). et quelques PDT.


le seul problème c'est que c'est un coin remplir de sanglier... donc je sais pas si je vais récolté grand chose,

mais bon c'est un teste je verrais bien.
Avatar de l’utilisateur
chatoyant
 
Message(s) : 10
Inscription : 17 Oct 2012 21:40
Localisation : 94

Re: Culture sauvage en forêt

Message par eon le 14 Déc 2013 22:53

Au final, j'ai trouvé pas mal de petites friches et de recoins semi-sauvages en marge de la ville. J'ai abandonné l'idée de cultiver la forêt car un ami m'a proposé de faire un potager chez lui sur 100m² de terrain. Dans la nature, j'ai récolté les plantes spontanées : sureau, lierre terrestre du jardin, origan sauvage récolté dans un lieu tellurique, près d'une allée couverte, de la bourrache du jardin, de la menthe trouvée dans une friche, des fleurs de bouillon blanc trouvé autour d'un ancien terrain de sport depuis longtemps abandonné...

C'est la base de ma potion en infusion du moment, j'aide mon organisme à expulser les toxines en soutenant son action naturelle. Je préviens le rhume et la grippe et jusqu'à présent je tiens bien le choc. Comme j'ai du mal à boire de l'eau si elle n'est pas chaude avec des plantes dedans, je me fais 1L5 d'infusion tous les matin que j'essaye de boire dans la journée.

J'ai trouvé d'autres herbes que j'ai séché, comme les cônes d'un houblon qui poussait sur un petit terrain abandonné, en bordure d'un petit bois communal. J'ai trouvé des coquelicots, du millepertuis, j'ai découvert l'épilobe en épi et l'onagre bisannuel. A vrai dire, je n'ai pas réussi à faire tout ce que j'aurai aimé faire. Je me suis concentré sur les simples, et de toute évidence, les plantes compagnes de l'homme sont aussi celles qui ont le plus de vertus pour lui.
J'ai commencé à manger des plantes sauvages, en petite quantité. Ortie et chénopodes, pissenlit, là aussi des trucs simples. Je suis devenu crudivore. Médecine, alimentation, psychologie, agriculture naturelle, spiritualité, c'est un tout. Un tout cohérent, au sein duquel je peux réaligner les différents étages de mon être total, un état auquel j'aspire et où il n'y aurait plus de conflit entre le ventre et la caboche ^^. Un être comblé, capable de subvenir par lui même à l'essentiel de ses besoins primaires, et donc sans peur du lendemain, sans dépendance à autrui, responsable et debout face à la vie. Y a -il d'autres alternatives ? J'en suis arrivé à la conclusion logique qu'il n'y en avait pas de valables.

Savoir maintenant si je suis à la hauteur du défit..? Étant donné que la joie éprouvée à parcourir le chemin est à mes yeux la seule chose qui soit vraiment réelle, dans ce monde perturbé et aberrant, peu m'importe si la destination finale ne correspond pas à ce que je projette aujourd'hui.

L'important est de commencer. Et si tu n'as pas de terrain où commencer, y a peut-être moyen de le faire sur des terrains abandonnés. J'en ai repéré quelques uns dans ma banlieue. Des parcelles fantômes auxquelles je ne faisais pas attention avant, et que tout le monde croise sans vraiment voir.

Tu nous dira à l'occasion Chatoyant, ce que tes essais ont donné.

A partir de 2014, j'augmente mon champ de possibilité, et c'est grâce à ce forum et à cette communauté francophone de permaculture ! Alix cherchait quelqu'un pour louer sa maison, je cherchais un appartement à louer dans le Limousin. Ce sera la Vienne, pas loin de chez Kalou, pas loin de chez Moilamain, avec Satya entre chez Moilamain et chez moi. Je suis aux anges même si l'hiver s'annonce rude. ^^ Comme je suis crudivore depuis la fin du printemps dernier, je n'ai plus un poil de graisse sur les muscles. Il va falloir que je renforce cette carcasse en coupant du bois et à coup de légumes bio et de fruits sauvages.

L'année a été mouvementée, c'est pourquoi je ne suis pas passé souvent sur le forum. Et l'année prochaine je vais être bien occupé, entre je jardin qui à pris de sacrées proportions, l'étude de l'agriculture naturelle, et un projet de vidéos dont je parlerai plus en détail dans un post dédié.

Bref, j'ai filé le plan de la petite forêt à mes amis. J'y ai quand même récolté de la berce au printemps et des mirabelles en fin d'été. C'était mon réservoir à orties aussi. Car s'il y a bien une chose que j'ai compris cette année, c'est que des fois, y a pas à chercher bien loin et bien compliqué. Pourquoi vouloir remplacer un champs d'ortie par des légumes capricieux, alors que l'ortie est de loin le légume sauvage le plus reminéralisant et le plus riche en protéines qui soit. Remplacez les pâtes par de l'ortie, et théoriquement, vous vous débarrasserez d'une foule de petits maux quotidiens. De plus votre niveau énergétique grimpera en flèche et votre moral suivra naturellement.

Voilà pour les nouvelles. J'ai appris et compris depuis, pourquoi la forêt n'était pas un lieu propice à la culture des légumes, et qu'il ne faut pas confondre forêt climax avec un champ cultivé en agroforesterie. Tous ces endroits que j'ai fréquenté, une saison ou deux, que j'ai pris en photos, arpentés et observés, m'ont tous appris quelque chose. Dans chacun d'entre eux j'y ai découvert au moins une nouvelle plante, et à chaque sortie, de nombreux enseignements.

Bref, c'est l'éclate et ce n'est que le début. :super:

Guilaumus, qu'est ce que tu appelles "gestion" ? C'est un boulot de forestier ou bien tu comptes cultiver sous un couvert d'arbres ?
Avatar de l’utilisateur
eon
 
Message(s) : 123
Inscription : 01 Fév 2012 02:36
Localisation : Herblay 95220 Val d'Oise

Re: Culture sauvage en forêt

Message par chatoyant le 16 Mars 2014 00:20

mes petit essai avait rien donner à cause de mauvais choix du lieu de culture (trop enfoncé dans les bois au milieux des sanglier qui on tout bouffer, trop loin de cher moi donc aucun arrosage, pas asser de paillage, pas bonne terre car absence d'humus) bref je suis débutant.
j'ai fais des photo un mois avant de constaté que les animaux avait tout bouffé.

https://secure.flickr.com/photos/831667 ... 403257515/

mais je vais recommencer cette année dans des coins plus pres.
Avatar de l’utilisateur
chatoyant
 
Message(s) : 10
Inscription : 17 Oct 2012 21:40
Localisation : 94


Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]