enterrer du sapin???

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Re: enterrer du sapin???

Message par loutre » 09 Sep 2012 18:15

tu peux envisager aussi une plantation de fraisiers, ça se plaît bien en sols brfisés avec du pin (et j'imagine pareillement sapin).

si tu ne manques pas de place, ça peut être intéressant d'utiliser quoi qu'il en soit les branchages en couverture de sol, brf ou directement en tas, juste en test... perso, j'aime bien différencier le sol en le traitant de plusieurs manières et voir ensuite ce qui pousse effectivement ou pas, de quelle manière, etc. ça permet aussi de dé-stresser par rapport à des choses qu'on lit et qui ne se produisent pas forcément exactement de la même manière dans la réalité de tel ou tel jardin.
l'acidité du pin qui est censée faire fuir toute vie animale n'a en l’occurrence pas fait fuir les vers de terre dans une zone que j'alimente en brf de pin depuis deux ans pour les fraisiers. Bon, ça va peut-être venir, mais pour l'instant ça va bien.
loutre
 
Message(s) : 68
Inscription : 10 Mars 2010 12:04

Re: enterrer du sapin???

Message par 2G15 » 09 Sep 2012 19:34

après quelque recherche sur la haie Benjes l'idée me plait bien je vais mettre debout plusieurs morceaux de sapin en L et vais "tresser" les branches entre les rondins et ensuite recouvrir de branche et laisser faire la nature
je note aussi pour les fraisiers
merci a tous
2G15
 
Message(s) : 14
Inscription : 20 Fév 2012 21:23

Re: enterrer du sapin???

Message par togeng » 29 Oct 2012 22:18

ben,il me semble que les plantes acidophiles risquent de s en trouve bien, framboises,fraises le genre de trucs qui poussent dans les forets de resineux,en mulch ca dois le faire non??
togeng
 
Message(s) : 66
Inscription : 05 Sep 2009 16:31
Localisation : 71 et 21 et ailleurs

Re: enterrer du sapin???

Message par macronature » 30 Oct 2012 11:34

pour ma part j'ai enterré des tronc de if ( d'arbres qui avaient plus de 50 ans ) et ils sont toujours la 10 ans après... seul l’écorce est partie mais même les petite branche de quelque centimètre ne pourrissent pas.

Avantage ou inconvenant... je n'ai vu aucune amélioration de la terre qui les recouvrent : c’était de la terre argileuse très compacte et elle l'est resté. maintenant je suis un peu embête car évidement je ne peux rien planter dessus et les tronc faisant 60-70kg, il est très difficile de les déterrer 8| :snif:
macronature
 
Message(s) : 266
Inscription : 21 Fév 2012 01:25

Re: enterrer du sapin???

Message par grandevallee » 01 Nov 2012 00:42

vous pourriez faire une cabane en bois rond ,
grandevallee
 
Message(s) : 190
Inscription : 06 Mai 2012 12:09
Localisation : québec

Re: enterrer du sapin???

Message par graine de lupin » 28 Nov 2012 16:27

La question m'interesse drôlement et je fais la même conclusion que toi : sur terrain calcaire, pourquoi pas si on évite d'y planter des arbres.
Avis aux experts :hello: , merci de nous dire si on a bien résumé car demain je récupère du pin et j'aimerai bien l'utiliser pour faire les buttes...
Avatar de l’utilisateur
graine de lupin
 
Message(s) : 44
Inscription : 28 Nov 2012 15:54

Re: enterrer du sapin???

Message par Olivier Paulais » 05 Fév 2013 21:55

Fait des recherches sur philippe forrer. Ces buttes sont faites de tronc de sapins. Ce type est très intéressant et remet en question cette fameuse "acidité.
Olivier Paulais
 
Message(s) : 5
Inscription : 14 Jan 2013 19:11

Re: enterrer du sapin???

Message par graine de lupin » 06 Fév 2013 10:58

http://www.youtube.com/watch?v=FldNFf3XVQQ

J'ai trouvé une vidéo sur philippe forrer. Avec, le pin, rien d'impossible !

De mon côté, je n'ai pas pu aller chercher les tronc, mais si l'occasion se représente, je n'hésiterai pas car j'ai encore beaucoup de buttes à bâtir.
Avatar de l’utilisateur
graine de lupin
 
Message(s) : 44
Inscription : 28 Nov 2012 15:54

Re: enterrer du sapin???

Message par alix » 06 Fév 2013 15:59

juste une petite question qui me vient , j'ai vu la vidéo sur philippe forrer , quel est le type de sol qui est sous ses buttes , calcaire , très calcaire , acide ? c'est peut être cela qui fait la différence
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: enterrer du sapin???

Message par graine de lupin » 07 Fév 2013 10:35

aucune idée....

s'il a construit son jardin sur un ancien sol forestier, et qu'a priori, s'il utilise du pin, c'est que c'est l'essence qu'il a a dispo, je dirais que le sol est acide....?
Mais je n'ai pas de connaissances techniques, alors laissons parler les experts !
Avatar de l’utilisateur
graine de lupin
 
Message(s) : 44
Inscription : 28 Nov 2012 15:54

Re: enterrer du sapin???

Message par alix » 07 Fév 2013 18:38

la plus part des pins poussent sur des sol alcalins ou neutre et c'est leurs présence en excès qui acidifie le sol
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: enterrer du sapin???

Message par papyrazzi » 07 Août 2013 18:15

Bonjour,

Je viens de passer plus d'une heure pour vous faire part de mon expérience avec des épicéas. Hélas, lorsque j'ai cliqué pour envoyer ma réponse, le site m'a demandé mes coordonnées de connexion alors que j'étais connecté au début de ma réponse !!!
Je n'ai pas le temps de tout réécrire; dommage.

Je résume vite fait :

Je vis en région de terre "argileuse".
Il y a 22 ans, j'ai planté 1000 épicéas (= sapin de Noël) sur la moitié de mon terrain, n'ayant pas la possibilité de tondre ou de l'entretenir.
Il y a 6 ans, j'ai commencé à "déboiser".
Il y a 3 ans, j'ai recouvert une partie du sol par du BRF d'épicéa sur 20 à 30 cm pour pouvoir circuler "au propre" (j'avais la matière en quantité astronomique et ma pelle mécanique de 5T avait abîmé la terre qui était devenue de la boue en permanence).
papyrazzi
 
Message(s) : 2
Inscription : 07 Août 2013 16:13

Re: enterrer du sapin???

Message par papyrazzi » 09 Août 2013 21:54

Suite...

Il y a 3 ans, j'ai créé un verger sur le terrain récupéré à ma forêt de sapins, mais également un potager de 50 m². Pour celui-ci, j'avais toutefois reçu 1 camion de terre du champs de mon voisin qui avait lancé la construction d'une villa. Cette terre à maïs, blé, betterave, etc. était une manne céleste.
Cette année, ayant découvert le monde de la permaculture, j'ai créé deux buttes avec des rognures de sol de surface de ma forêt de pins que j'avais laissées "en tas" durant deux ans. Donc, terre logiquement acide puisqu'initialement recouverte par 15 années d'épicéas, d'aiguilles et de pommes de pins.

Constatations :

Les zones recouvertes par 20 à 30 cm de BRF pur d'épicéa, le verger et le potager produisent tous sans problème.
Les variétés de plantes qui poussent sur l'un ou l'autre des substrats sont identiques et de même force.
Dans le cadre de mes recherches en permaculture, j'ai lu que la production sur aiguilles de pin est non seulement possible, mais rentable.

J'ai donc décidé de créer des "lasagnes" en enfouissant au préalable des branches d'épicéas dans le sol car je suis convaincu que cela n'influera pas sur la vie des vers et lombrics et que cela n'influera pas négativement sur la production de légumes.
papyrazzi
 
Message(s) : 2
Inscription : 07 Août 2013 16:13

Re: enterrer du sapin???

Message par Madudu » 20 Août 2013 12:58

A Moilamain :

Les sols acides sont dominés par l'activité fongique car les bactéries sont sensibles au pH. Mais en sol neutre (pH=6-7) il y a plus d'activité fongique qu'en sol acide, malgré que l'activité bactérienne domine. Et si les sols forestiers de milieu tempérés sont souvent dominés par les champignons c'est parce que la forêt est loin d'être optimale pour le sol... elle apporte des matières organiques de mauvaises qualités et entretien une température assez faible au niveau du sol (alors que sous nos climat la température est souvent le principal facteur limitant). Les sols se portent bien mieux sous une végétation herbacée, dont la rhizosphère est plus étendue et qui fourni au sol des composés moins coriaces.

Sous nos climats les sols spontanément acides le sont par accumulation de matière organique, accumulation dû à des températures moyennes annuelles faibles (altitude), à une CEC de la fraction minérale du sol trop faible (sols sableux, mais aussi limoneux), à un lessivage annuel élevé (lessivage = précipitations - évapostranspiration réélle) ou par l'installation d'une végétation acidogène (pin sylvestre, bruyères, genévriers...). Tout ces facteurs étant plus ou moins liés entre eux on les trouve souvent associés à divers degrés.

Les végétations acidogènes sont celles qui fournissent au sol des MO riches en lignine, tanins, résines et d'une manière générale des trucs difficilement dégradables. Il y a alors accumulation d'acides organiques et séquestration des éléments minéraux qu'ils contiennent, qui ne peuvent évidemment pas êtres utilisés par la vie du sol tant qu'ils ne sont pas dégradés. Par contre tout acide libéré dans le milieu n'induit pas une acidification, les champignons excrètent par exemple des oxalates de calcium (par ailleurs c'est le cas de beaucoup de plantes également) qui sont consommés par des bactéries oxalotrophes : c'est la voie oxalate-carbonate. L'oxalate de calcium est un composé insoluble, donc non lessivable, et il constitue ainsi une réserve stable de calcium dans le sol. Sa dégradation par les oxalotrophes aboutie à la formation de carbonates de calcium, c'est-à-dire du calcaire. Ce calcaire est aussitôt dissout si le pH environnant est inférieur à 8,4, mais s'accumule si il est supérieur. La dissolution de ce calcaire entraîne une alcalinisation, et au final la réaction augmente le pH du sol malgré l'introduction initiale d'acides. Ce qui est vrai pour les oxalates l'est peut-être d'autres acides, ces voies sont encore mal connues.

Les végétations ligneuses, riches par définition en lignines (quoi que ce n'est pas nécessairement vrai, il existe des essences très riches en celluloses) ne sont pas optimales pour alimenter le sol. Les végétations herbacées offrent une alimentation bien plus intéressante car dégradable, ainsi le turn-over des nutriments est bien plus rapide et le même atome va servir un nombre bien plus grand de fois avant d'être lessivé. Sous nos climats les ligneux ont en plus une fâcheuse tendance à être des fagacées, famille de plantes relativement primitive bourrée de tanins... les tanins constituent un facteur anti-alimentaire fort peut dégradable qui fixe avec lui protéines et métaux (Ca, Mg, Fe, K sont des métaux). Une partie d'entres eux sont en plus solubles dans l'eau (tanins hydrolysables) et vont donc entraîner les nutriments en dehors du profil du sol.

Du coup ces sapins, il vaut mieux les brûler : ça fait pas de braise mais au poids c'est tout aussi calorifique que du chêne, et ainsi on peut récupérer les nutriments qu'il contient par les cendres.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: enterrer du sapin???

Message par flyingdust » 23 Août 2013 14:56

La butte brise vent, c'est une très mauvaise idée, elle va créer des turbulences et acélérer le vent quelques mètres plus loin. Je vois la permaculture également comme une culture qui permet au maximum. Et au plus on permet au moins on exerce de contrôle, au moins on exerce de contrôle, au moins on dépense d'énergie et de temps, et au moins on dépense d'énergie et de temps, au plus on a de temps pour OBSERVER, faire autre chose, voir même produire davantage dans d'autres domaines.
Les plantes généralement n'aiment pas l'excès de vent, mais le vent en lui même n'est pas préjudiciable. Il s'agit de l'amoindrir, pas de le faire disparaître. Le système pour se faire qui est le plus efficace tout en demandant le moins de temps de travail, produisant donc un abris pour les animaux et une production de fruits plus fruits sec, c'est la haie composite à essences drageonnantes et de faible développement. Il y a le noisetier, le sureau, le prunellier, le néflier, le cornouiller mâle, l'aubépine, et sans doute bien d'autres essences qui remplissent ces deux conditions (drageonner de la base plus faible développement, donc portance d'ombre limitée). Ton seul travail dans cette haie consistera à éviter le développement d'essences de grand développement (chène, frêne, érable,...) l'empêcher d'avancer, et éventuellement à la réduire en épaisseur. Pour les rondins de pins, moi je te propose de les couper en 80 cm par exemple et d'en faire un muret (poreux, puisqu'il y a des trous d'air entre les buches), un endin entre des piquets ou deux arbres vigoureux. Tu gagneras de la place au sol, c' est utilitaire, c'est net donc esthétique et ça servira d'abris à la faune, donc écosystémique! Trois points clés selon moi de la permaculture: esthétique, utilitaire, écosystémique.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: enterrer du sapin???

Message par Madudu » 25 Août 2013 15:08

Favoriser les espèces qui drageonnent a quelque chose de risqué quand même... surtout si l'objectif est une réduction au maximum des interventions.
Si la haie ne doit pas prendre trop de hauteur il vaut mieux recéper régulièrement ou tailler en têtard, ce qui se fait bien sur les espèces que tu déconseilles ^^

L'aubépine ne drageonne pas, c'est ce qui l'a favorisé d'ailleurs par rapport au prunellier qui rempli les mêmes fonctions mais qui est invasif.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: enterrer du sapin???

Message par flyingdust » 25 Août 2013 16:14

@ Madudu n'oublie pas que l'objectif est double: limiter l'entretien ET augmenter l'effet brise vent (sans aller trop dans l'imperméabilité comme de nombreux résineux conduits en haie). Les essences drageonantes demandent sans doute plus d'entretien que les essences qui ne le sont pas (la plupart des drageons partent quand même du pied, sauf peut être le prunellier, mais tu as raison de soulever cet aspect), mais leur effet protecteur contre le vent est bien supérieure surtout en hiver. Mon choix est fait. De plus ces essences malgré leur côté parfois envahissant, ne sont pas considérées comme invasives ce qui est bien le cas du robinier, de certains bambous,... Il y a donc drageonant et drageonant :ghee:
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 12:16
Localisation : Bruxelles

Re: enterrer du sapin???

Message par Madudu » 25 Août 2013 17:24

J'employais le terme "invasif" dans un sens plus large, mais en effet le prunellier n'est pas invasif mais seulement envahissant ^^
Pour l'effet brise-vent en hiver, il y a également le houx et pourquoi pas le lierre qui peut être un petit bonus. Les arbres conduits en cèpées à feuillage marcescent à l'état juvénile peuvent êtres bien aussi, car les rejets ont souvent les caractères juvéniles.

J'ai rien là-dessus, mais il pourrait être intéressant de savoir dans quelles conditions les espèces drageonnantes drageonnent effectivement. Pour le robinier par exemple, le travail du sol ou la coupe rase favorisent alors qu'une coupe à 1m de haut limite. Quelqu'un a des choses là-dessus ?
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Précédent

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité