D'une prairie a une culture de céréales

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par satya » 18 Déc 2012 22:09

ce n'est pas du sable ne surface.....j'ai pas le vocabulaire pour décrire la terre.
je dirait argilo sableux ,avec des cailloux.....Alix te souvient tu et peut tu decrire???
mais comme tu le dit Madudu ,il seche trés vite et l'hiver est gorgée d'eau facilement.

je pense que le probleme de ce sol est qu'il a etait trop labouré en profondeur(gros cailloux qui normalement sont en profondeur ce trouve aussi en surface ici),trop amendé chimiquement .

en clair l'argile a etait trop melanger ,et le chimic a tuer beaucoup des micro-organismes ,qui aurai peut etre pu alégée les dégats. une belle recette pour faire du beton.

ma premiere intuition il y a un an ,etait de labouré légérement 15-20cm et d'attaquer direct avec un engrais vert pour que le sol ne puisse pas ce "recolmater".

depuis il n'a pas beaucoup evoluer ,mais je me suis rendu compte que je ne comprenais pas assez (pour pas dire rien) comment ça marcher vraiment ,avant de faire n'importe quoi.

mais il va bien falloir ce lancer un jour ,donc si l'occaz ce presente (je n'ai pas de tracteur donc je depend des autres)
je pense essayer ça au printemps.

d'ailleur vaut mieux t'il tenter ça au printemps ou a l'automne???

l'automne ,le sol est encore chaud ,et cela permet a l'engrais vert de vite s'installer ,mais si il ne couvre pas tout pendant l'hiver ,le sol risque d'etre a nu et ducoup de ce recompater......
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1571
Inscription : 15 Juin 2011 10:17
Localisation : aude (11)

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par alix » 18 Déc 2012 23:26

oui satya je me souviens , je connais bien cette terre , c'est une terre hydromorphe typique des terres de dites de" brandes" dans le montmorillonnais , c'est un mélange de sable et de limon d'ou la battance dès que le sol est nu et qu'il pleut .Cette terre n'as plus aucune vie bactériologiique car elle est noyée une partie de l'année ce qui détruit toute vie microbienne, la plus part du temps il n'y a aucun vers de terre ou si peu qu'elle ne peut pas se regénérer d'elle même . c'est une terre à ajoncs, brandes, prunelliers .La seule chose qui pourrait y pousser c'est du seigle ou du sarrazin à condition de creer des ados necessaires à l'écoulement des eaux
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par moilamain » 18 Déc 2012 23:54

Cultiver des céréales... c'est un truc super énergivore !
- ce sont des plantes annuelles (faut bosser chaque année)
- ce sont des plantes de début de processus (graminée), la nature a vite envie de les remplacer par d'autres choses

Ton sol montre bien, par les tracs et problème qu'il pose, que la culture de cérélee n'est pas simple.
La nature fait du simple et du complexe, l'homme du compliqué.

Qu'est-ce que la nature ferai si on la laissait toute seule sur ce terrain ?
Une forêt j'imagine ?

Je pense que ton sol et ton terrain gagneront à être planté d'arbre, dans le cas où tu souhaites des techniques de cultures très simplifiées.
Sinon, pour faire pousser un truc sur un sol pas fait pour ça, y'a l'agriculture conventionnelle et raisonnée, à grand coup d'énergie, de tracteur et d'amendement, c'est pour ça qu'on l'a inventé, pour pouvoir cultiver ce qu'on veut sur n'importe quel terrain, même inadapté.

Bon courage !
moilamain
 

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par alix » 19 Déc 2012 08:29

@ pour pouvoir cultiver ce qu'on veut sur n'importe quel terrain, même inadapté..
je ne partage pas ton avis , quelque soit les moyens employés les résultats sont médiocres dans les terres mediocres et bon dans les bonnes terres, et ce ne sont pas les moyens qui permettent tout. Mëme les arbres poussent mal sur ce type de terrain , il faut des années pour arriver à un résultat moyen et encore sous réserve d' évacuer l'eau
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par satya » 19 Déc 2012 09:52

oui Alix des restes de billons sont encore present ,le voisin me dit que c'est un labour qui n'a pas etait "retravailler "???
le probleme des ados est l'utilisation de la faulx ,deja quand c'est plat c'est pas facile.

il y a differente type de céréales avec des besoins differents ,donc ce qui pousseras ce seras ce qui ce plais le plus et non ce qui me plairais.

moilamain a écrit :Cultiver des céréales... c'est un truc super énergivore !
- ce sont des plantes annuelles (faut bosser chaque année)
- ce sont des plantes de début de processus (graminée), la nature a vite envie de les remplacer par d'autres choses


relis Fukuoka ,la revolution d'un seul brin de paille.
c'est pas juste pour faire pouetpouet que je dit ça ,si tu a le temps relis le.

je suis au courant que des arbres serais beaucoup moins de boulot ,mais il y a deja beaucoup d'endroit ou je laisse la foret revenir ou d'endroit ou je plante a gogo.
et pour l'instant je mange encore des cereales ,mes poules aussi...donc
et si ça peut aider des gens qui dans peu de temps ne pourrons plus cultiver avec les methodes actuel.
si je peut avoir un soupçon de technique qui peuvent servir aux paysans dans la region.
comme le dit Autrevie les frigos sont encore plein en ce moment ,donc profitons pour experimenter et installer autrechose

alix a écrit :il faut des années pour arriver à un résultat moyen et encore sous réserve d' évacuer l'eau


j'y vais de ce pas et je note pour l'evacuation de l'eau

des petits fossé/drain me permettrons de ne pas endommager ma faulx ,plutot que des ados.

merci a vous
Modifié en dernier par satya le 19 Déc 2012 20:11, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1571
Inscription : 15 Juin 2011 10:17
Localisation : aude (11)

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par Madudu » 19 Déc 2012 12:09

alix a écrit :et bien moi c'est tout le contraire , c'est bien le seul cas ou le labour profond est une erreur car l'argile stérile remontée en surface ne va jamais se mélanger avec l'horizon existant , sa floculation demanderait des dizaines d'années . De plus la pénétration de l'eau dans le sol ne serait pas améliorée mais empirée. plus on creuse dans l'argile plus on augmente l'épaisseur de l'eau stockée .Dans ce type de terrain selon moi il n'y a que deux solutions, sous soler sous réserve que la sous soleuse tranche complètement la couche d'argile et là laisse passer l'eau ou faire un labour très leger ,juste pour casser la végétation en planche de 3m et permettre d'évacuer l'excès d'eau , c'est d'ailleur ce qui se faisait avant dans ce type de terrain


Y a pas mal de choses différentes qui se faisaient et que se font encore dans ce type de sol (sable en surface et argile en sous-sol), et le labour profond en fait partie.
En ramenant de l'argile en surface et en apportant du sable en profondeur, on réduit du même coup les deux gros problèmes de ce type de sol : meilleur rétention d'eau en surface et meilleur drainage en profondeur.

L'infiltration dans les sols argileux peut être très bonne, et en argilo-sableux c'est le top. Faut pas craindre l'argile autant que ça, si c'est floculé et stable y a pas de problème particulier. Des fossés en bordures de parcelles et des haies peuvent compléter efficacement, si ça ne suffit pas.


Après, si c'est du sablo-limoneux c'est pas le même tableau. A ce moment là le problème c'est que le limon colmate les espaces qu'il devrait y avoir entre les grains de sables. Dans cette situation c'est par la concentration des MO en surface (non-labour), la floculation des éléments argileux (y en a toujours un peu) et la protection mécanique du sol contre les intempéries (mulch ou couvert vivant bien développé aux périodes sensibles, automne et hiver surtout) que l'on parvient à améliorer l'infiltration et l'aération du sol. Ce type de sol, s'il est un peu profond, peut porter de très belles récoltes car les réserves en eau sont alors importantes.
Madudu
 
Message(s) : 335
Inscription : 14 Déc 2012 17:59

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par alix » 19 Déc 2012 19:38

@ Après, si c'est du sablo-limoneux c'est pas le même tableau. A ce moment là le problème c'est que le limon colmate les espaces qu'il devrait y avoir entre les grains de sables. Dans cette situation c'est par la concentration des MO en surface (non-labour), la floculation des éléments argileux (y en a toujours un peu) et la protection mécanique du sol contre les intempéries (mulch ou couvert vivant bien développé aux périodes sensibles, automne et hiver surtout) que l'on parvient à améliorer l'infiltration et l'aération du sol. Ce type de sol, s'il est un peu profond, peut porter de très belles récoltes car les réserves en eau sont alors importantes

C'estdu sablo limoneux et bien pire l'argile qui est dessous n'a aucune qualité , elle est blanche ou jaune selon les endroits .Ces terrains n'ont aucune reserve en eau , ils passent du très mouillé au très sec en quelques jours , les matières organiques enfouies par un labour se retrouvent non décomposées dans le sol plusieurs années après , la profonndeur de terre est moindre 20cm maxi dans le meilleur des cas mais très souvent moins . pour le mulch et la protection du sol je suis d'accord avec toi mais à la seule condition d'evacuer l'eau en excès , pour les couverts vivants ils sont très dur a implanter car ces sol n'ont aucune fertilité résiduelle qui permet un demarrage , le risque quand on loupe un semis c'est de favoriser les renoncules et autres adventices de ces sols pauvres
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par satya » 19 Déc 2012 20:26

désolé ,je ne sais toujours pas ce qu'est vraiment du limon ,enfin je n'arrive pas a le differencier de l'argile .
donc les donné de base sont foireuse :rouge: .

par contre il y a bien de l'argile blanche en sousol , j'ai commencer a creuser une mare non loin et l'eau est super bien retenu.
ho moins un bon point.

pas de renoncule ,mais de la petite oseille a foison.

autrevie a glisser quelquepart que le févier :" le févier a des racines plongeantes,certaines disent que c'est une essences sous soleuse".

il pourrai avoir un effet interessant sur ce genre de sol ,il supporte le sec ,apport d'azote,a une ombre legere qui ne generai pas trop les céréales en dessous. aime pas trop l'eau stagnante ,lui faire une petite butte ????
en plus de me fournir des gousses( qui arrive a maturité en octobre?? ce qui ne generai pas les recoltes cereale/fevier)
2 ou 3 arbres sur la parcelle espacer de 15 m ???.
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1571
Inscription : 15 Juin 2011 10:17
Localisation : aude (11)

Re: D'une prairie a une culture de céréales

Message par alix » 19 Déc 2012 21:12

le févier a surement une activité de sous soleuse mais je doute qu'il puisse percer une couche d'argile telle que la tienne .au mieux il vivotera sur une butte. Pour identifier si tu as des limons , quand la terre est découverte si la pluie qui tombe dessus forme une croute au sèchage c'est les limons qui en sont responsables tu pourrais essayer un peu de féverole pour voir si elle resiste à l'excès d'eau .
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 18:20
Localisation : dordogne

Précédent

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)