Accéder au contenu

Culture sur couche chaude

Vie des sols, compost, brf, mulch, paillages, buttes...

Re: Culture sur couche chaude

Message par alexdanslesnuages le 11 Avr 2014 00:12

Tout bon le test.

Pour la serre ou le tunnel, je vais élever le sol chaque côté.

Ensuite installer un côté fumier de chèvre et cheval, l'autre câble chauffant. Yin Yang.

A plus dans le bus.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Culture sur couche chaude

Message par sherpa421 le 11 Avr 2014 11:33

jd-geneva a écrit :En parallèle je me demandais si on ne pourrait pas chauffer une couche ou une serre sur le même principe.

Le problème du chauffage solaire, c'est que ça chauffe que quand il y a du soleil. Et une serre, en tout cas dans ma région est assez chaude sans chauffage, même en pleine hiver, quand il y a du soleil.
sherpa421
 
Message(s) : 329
Inscription : 10 Déc 2013 16:21

Re: Culture sur couche chaude

Message par jd-geneva le 11 Avr 2014 13:09

sherpa421 a écrit :
jd-geneva a écrit :En parallèle je me demandais si on ne pourrait pas chauffer une couche ou une serre sur le même principe.

Le problème du chauffage solaire, c'est que ça chauffe que quand il y a du soleil. Et une serre, en tout cas dans ma région est assez chaude sans chauffage, même en pleine hiver, quand il y a du soleil.


C'est pour ça que je parle de chauffer une masse d'eau dans la serre et non l'air de la serre, afin d'obtenir un décalage.
Oui l'air se refroidi très vite, par contre la masse d'eau, elle, va relarguer ses calorie tout au long de la nuit. (principe du mur trombe, poele de masse, etc)
Avatar de l’utilisateur
jd-geneva
 
Message(s) : 195
Inscription : 04 Avr 2014 08:26
Localisation : F 74 Marlioz

Re: Culture sur couche chaude

Message par alexdanslesnuages le 11 Avr 2014 19:04

Salut sherpa.

Tu habites dans quel région ?
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Culture sur couche chaude

Message par sherpa421 le 23 Avr 2014 16:21

Je suis situé dans le milieu de la France et orienté sud Ouest.
sherpa421
 
Message(s) : 329
Inscription : 10 Déc 2013 16:21

Re: Culture sur couche chaude

Message par Dom le 09 Fév 2015 22:00

Dom
 
Message(s) : 342
Inscription : 03 Juil 2014 19:46
Localisation : morbihan

Re: Culture sur couche chaude

Message par alexdanslesnuages le 09 Fév 2015 23:38

Ya plus qu'à

Merci pour le lien
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Culture sur couche chaude

Message par poupou le 10 Fév 2015 09:23

Superbricolage !

Par contre le besoin d'un semis me semble bien différent de ce que peu apporter un panneau solaire thermique. En effet, il faut une température assez constante, pour simuler des conditions propices à la germination. Or, 3 jours sans soleil, comme ça arrive en hiver, et les semis sont perdus si on compte que sur un système de panneau solaire.

Un poele à bois avec accumulation quelconque, mené au quotidien me semble plus opérationnel.

Hardworkinghippy parlait d'un rocker store, je serais curieux de voir les plans du sien.
poupou
 
Message(s) : 63
Inscription : 16 Déc 2014 10:44

Re: Culture sur couche chaude

Message par Emilio le 10 Fév 2015 19:25

rocket stove , sinon google va t envoyer su les grigri d Elvis
Emilio
 
Message(s) : 173
Inscription : 23 Juin 2014 17:27

Re: Culture sur couche chaude

Message par mathildea le 17 Mars 2015 19:14

Bonjour,

J'ai ce week-end monté deux andains de fumier de cheval frais+paille, haut de 60 cm environ et de même largeur, parallèles, distants de 80 cm à peu près. J'ai bien arrosé et couvert de bâche transparente. Aujourd'hui j'ai fait mes semis de tomates/poivrons/melons/pastèques et j'ai placé les bacs entre les deux andains, mais je ne suis pas tout à fait convaincue, ça ne chauffe pas beaucoup. J'ai recouvert le tout de papier bulle pour isoler, et le tout se trouve dans une serre.

Est-ce que le facteur obscurité est important pour activer la fermentation du tas de fumier, ou l'anaérobie est suffisante? Est ce qu'il est prudent de rajouter de la paille sur les andains? Peut-être que je suis un peu trop pressée et que ça va démarrer bientôt?

J'attends des retours d'expérience pour peaufiner mon système et mettre toutes les chances de mon côté pour avoir de belles tomates. Merci!
mathildea
 
Message(s) : 88
Inscription : 10 Mai 2013 10:38
Localisation : Savoie

Re: Culture sur couche chaude

Message par Niko29950 le 20 Avr 2015 21:46

Pour les tomates et autres légumes, si je veux les avoir 15jopurs en avance, j'utilise les tunnels Nantais, et l'éléctro culture, soit des fil de cuivre au sol, nord sud, soit l'antenne de cuivre ou la pyramide de 2mX2men tasseau de bois gainé de fils de cuivre, mais seulement pour certains légumes à valeur ajoutée car c'est fastidieux.
https://www.youtube.com/watch?v=4cljCnf30dA
https://www.youtube.com/watch?v=EMd8ETA5mRQ
Niko29950
 
Message(s) : 36
Inscription : 11 Avr 2015 20:33

Re: Culture sur couche chaude

Message par alexdanslesnuages le 10 Jan 2016 11:15

Débuter ses semis tôt au nord de l'Europe, en grosse quantité et sans structure adéquat qui coûte un pont, c'est chaud. :mrgreen:

Je vais faire un retour sur expérience sur la germination, la croissance en intérieur et le transfert au jardin des semis.

Les semis sur couche chaude ou avec utilisation d'un câble chauffant ont été un échec. Je vais utiliser une autre méthode.

:hello:
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Culture sur couche chaude

Message par alexdanslesnuages le 10 Jan 2016 14:07

Nouvelle méthode :

Démarrage des semis en dark room installé dans une pièce chauffée avec éclairage led.

Une fois, les semis levés, je vais en placer dans deux endroits : une pièce non chauffée mais isolée avec une fenêtre pour éclairage : faire gaffe au filage des semis par manque de lumière

le tunnel avec installation d'un tunnel chenille à l'intérieur recouvert d'un voile thermique : faire gaffe à la température

Début des semis : fin janvier

Semis : tomate, poivron, aubergine, laitue, chou. Viendront se rajouter au fil des mois les légumes de saison, plantes médicinales, aromatiques, fleurs, fruitiers et autres plantes utiles et comestibles.

Cela jusque la fin du froid, où une pergola accueillera les semis suivants.
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Re: Culture sur couche chaude

Message par Emilienne le 11 Jan 2016 08:10

alexdanslesnuages a écrit :Je connais des amis maraîchers qui ont un manège et donc ont essayé d'utiliser le fumier de cheval sans grand résultat. Montée de température à 70, 80° puis chute aléatoire ou fumier qui ne chauffe pas. Conséquence : perte de temps, d'argent et de motivation. Si des personnes réussissent grâce au fumier, je suis content pour eux et je les invite à partager leurs expériences sur ce post.


J'utilise cette technique depuis 3 ans pour le démarrage de mes semis de tomates, aubergines, piments, melon, etc. et je suis ravie du résultat. Bon, je suis en Provence et non pas au nord de la France. Cela dit, les températures nocturnes peuvent atteindre les -8°C quand même.

On a creusé un trou d'environ 60 à 80 cm que l'on rempli de fumier frais (important, le mot "frais"). On a recouvert ensuite avec 20 cm de terre. Ça, c'est fait fin décembre. En ce moment j'ai des pots d'Aloe Vera dedans ainsi qu'une lavande pas rustique. Fin janvier-début février je commencerai mes semis en petits godets. Je laisse les plants jusqu'au début mai.

J'avais mis une photo ici : viewtopic.php?f=3&t=12319

La nuit, on recouvre le châssis avec une "paillasse", dans notre cas, une toile de jute mega épaisse (1000g/m2).
Emilienne
 
Message(s) : 202
Inscription : 18 Août 2013 09:17
Localisation : (84) Avignon

Re: Culture sur couche chaude

Message par alexdanslesnuages le 11 Jan 2016 22:56

Merci pour l'info. Tout est dans le coup de main on dirai. ;) Je vais refaire un test dans le tunnel on verra.

Bonne saison
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1158
Inscription : 16 Nov 2012 12:28
Localisation : Hainaut

Précédent

Retour vers La terre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]