Accéder au contenu

Ma recette : pas de recette !

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par flyingdust le 27 Mars 2014 20:32

Je me suis intéressé pendant des mois à la diététhique, à tous les mots en ines (lysines, toxines,...), pour m'en désintéresser depuis un bout de temps: c'est une logique qui est en permanence incomplète. On isole un aliment pour l'étudier en laboratoire, sauf qu'en laboratoire on ne peut inclure toutes les variables possibles, tous les effets polymères, les associations, il y en a beaucoup trop.
Et puis Je ne sais pas à quoi ça ressemble une protéine, par exemple, comment sentir que j'en manque, qu'est ce que ça peut donc me foutre d'entendre parler de protéines à longueur de temps? Ca ne me parle pas, contrairement à gras, récupération, digestion, disponibilité énergétique, résistance au froid, ou a la chaleur.
Ca ne veut pas dire que j'en sais peu. Je ne parle pas avec ce vocable scientifique en terme de diététique, et j'essaie de l'éviter dans la mesure du possible dans d'autres domaines, pour vulgariser (forcément quand on vulgarise, c'est moins exact, moins précis).
C'est une habitude que j'ai pris avec mes clients, simplement pour pouvoir être compris, et éventuellement pas paraître trop pédant.

Moilamain par exemple quand il parle alimentation sur ce fil, il parle de ressenti corporel à 100 pourcent, d'une expérience forgée dans le réel et pas à coups de mots en ine et ça ça me parle complètement.
Je pense que je suis loin du stade où il est, du nombre d'essais qu'il a mené sur son propre corps.

Le vocable technique que tu emploies ne me parles pas. Donne ta recette plutôt. Comment tu manges, d'où ça vient, et par exemple comment tu cuisines des potirons, le légume parfait à mettre au four ou dans une soupe?

Tu te rends compte que du peu que tu m'as répondu, ton histoire de vie est plutôt hors norme? Tu as la vingtaine si je me rappelle bien, et traverser de graves problèmes de santé à cet âge c'est plutôt peu courant.
Donc quand tu me donnes des arguments généraux qui seraient appuyés par la science, ils sont certainement vérifiés par ton ressenti corporel (se méfier quand même de l'effet placebo), mais ton ressenti corporel doit être particulièrement divergent de la majorité des gens de ton âge qui n'ont pas connu de sérieux troubles de santé. Ca reste donc très théorique.
On est tous unique, et tu l'es sans doute encore davantage du point de vue de ta sensibilité physiologique.

"si tu es frileux quand ne manges pas de viande ça indique un terrain déjà un peu faiblard à la base."
Je n'ai pas dit ça, j'ai dit que j'avais eu des fortes sécheresses cutanées qui s'étaient rapidemment résorbés avec la viande de mouton (en hiver).
Par contre j'ai clairement remarqué qu'une agrume ou une tomate en hiver me donnait froid.
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Mazafati le 27 Mars 2014 21:50

Je comprends ta réticence devant tout cet intellectualisme qui coupe au final complètement du ressenti, c'est parfaitement légitime car la science est souvent extrêmement incomplète ou délirante et voudrait s'imposer dogmatiquement par des "études" et des consensus sans réel contenu (et souvent motivé par des lobbys et des intérêts financiers).

Être jeune et avoir des gros problèmes de santé n'est pas du tout hors norme, il suffit de voir les problèmes de santé chroniques qui augmentent d'années en années chez les jeunes (et ce n'est pas prêt de s'arrêter) : Alimentation de plus en plus dénaturée et pauvre, pollution qui augmente, modes de vie (tout le temps assis devant un écran ou enfermé notamment), de moins en moins d'empathie entre les humains, et au final génétique qui s'étiole de génération en génération.
Actuellement, le taux d'autisme chez les nouveaux nés en Amérique explosent par exemple (1 enfant sur 68) ...
En ce qui me concerne, j'ai brûlé la vie par les deux bouts : mode de vie workaholic, peu de repos, mode de vie stressant, tabagisme, manger "un peu de tout" en épicurien.

L'addition a été salée mais au final salutaire car m'offrant une énorme ouverture d'esprit contre mon adolescence où je me sentais invincible.

Cependant, la science par l'empirisme peut finir par fournir des théories qui sont la vérité ou qui s'en rapprochent diablement, et c'est le cas de la naturopathie hygiéniste. Du moment que la science est dirigée par un désir sincère de progrès il n'y a pas de problèmes.

Pour répondre à ta question, je ne cuisine quasiment plus jamais, il m'arrive de me faire des "gourmandises" avec des graines germées (par mes soins), de faire un pain de graines germées au séchoir par exemple, des soupes chaudes crues, des sauces au mixer (mélange tomate/avocat/ciboulette par exemple, très fameux), des smoothies, des jus, (et il existe aussi plein de recettes en crusine pour faire des gâteaux, ou imiter des cuisines traditionnelles même si cela ne m'intéresse pas trop de perdre mon temps) j'agis donc principalement par instinct dans ce domaine et en respectant les bonnes combinaisons alimentaires pour l'estomac.
L'avantage est que je me régale en permanence (j'ai même perdu gout à des choses qu'autres fois je pensais aimer et donc le gout ne me satisfait plus actuellement, peut-être parce que je n'ingère plus de glutamate qui conditionne le gout et le cerveau et que je l'ai détoxifié de mon corps ?).
Concernant mon ressenti, je ressens beaucoup de choses mais on me dirait probablement que je suis sectaire, religieux si je commençais à en parler.

Dans mon expérience, les sécheresses cutanées sont dues à de l'acidose, je n'ai pas vraiment d'explication du peu que je sais de toi, tu mangeais comment avant de manger de la viande de mouton ?
Aussi, je l'ai déjà dit dans d'autres topics sur l'alimentation mais je ne suis pas contre une faible consommation de viande (même si moi-même je n'en consomme pas), du moment qu'elle ne produit pas de molécules de maillards (donc crue (beurk et bonjour les parasites) ou cuite à la vapeur) et qu'elle provient d'élevages où les bêtes ont été bien traitées et tuées de façon correcte (mais il y a des oeufs qui sont des alternatives bien moins cruelles pour les gens qui cherchent l'autarcie alimentaire).

Tu cites tes clients, dans quelle domaine ?

:merci:
Mazafati
 
Message(s) : 26
Inscription : 09 Mars 2014 23:05

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par flyingdust le 27 Mars 2014 23:40

"Être jeune et avoir des gros problèmes de santé n'est pas du tout hors norme".

Ca va devenir la norme si tout se poursuit dans le même sens qu'actuellement, là je suis d'accord, mais actuellement ce n'est pas (encore) le cas. Si la norme par exemple, c'est les enfants obèses, ça veut dire que plus d'un enfant sur deux est obèse (c'est du moins ça que j'entend par norme) ce n'est pas le cas, on est à un sur 5 en France, je crois. Tu me dis qu'un enfant sur 68 devient autiste actuellement aux USA, c'est énorme mais ça reste largement minoritaire. Je serai intéressé de connaître les chiffres de jeunes qui ont connu de gros problèmes de santé par rapport à ceux qui n'en ont pas eu. Ca reste largement minoritaire (même si les chiffres actuels font peur, c'est clairement anormal) je pense.

"Dans mon expérience, les sécheresses cutanées sont dues à de l'acidose, je n'ai pas vraiment d'explication du peu que je sais de toi, tu mangeais comment avant de manger de la viande de mouton?"

J'avais entamé un régime végétarien (j'ai jamais mangé beaucoup de viande, mes parents étaient plutôt attentifs à la qualité et à l'équilibre, et moi j'ai poursuivi ) j'ai fait trois mois plus ou moins. Et j'avais la peau hyper sèche, surtout le visage, rougie, qui gratte, et tire. La viande de mouton à résolu le problème (une fois par semaine a suffit)
Je crois que mon corps assimile difficilement la graisse, j'ai une constitution assez sèche.

"Pour répondre à ta question, je ne cuisine quasiment plus jamais, il m'arrive de me faire des "gourmandises" avec des graines germées (par mes soins), de faire un pain de graines germées au séchoir par exemple, des soupes chaudes crues, des sauces au mixer (mélange tomate/avocat/ciboulette par exemple, très fameux), des smoothies, des jus, (et il existe aussi plein de recettes en crusine pour faire des gâteaux, ou imiter des cuisines traditionnelles même si cela ne m'intéresse pas trop de perdre mon temps) j'agis donc principalement par instinct dans ce domaine et en respectant les bonnes combinaisons alimentaires pour l'estomac.
L'avantage est que je me régale en permanence (j'ai même perdu gout à des choses qu'autres fois je pensais aimer et donc le gout ne me satisfait plus actuellement, peut-être parce que je n'ingère plus de glutamate qui conditionne le gout et le cerveau et que je l'ai détoxifié de mon corps ?).
Concernant mon ressenti, je ressens beaucoup de choses mais on me dirait probablement que je suis sectaire, religieux si je commençais à en parler."

Tout ça m'intéresse. Comment tu fais une soupe chaude crue? Tu mets des légumes crus dans de l'eau chaude?
flyingdust
 
Message(s) : 604
Inscription : 23 Août 2013 11:16
Localisation : Bruxelles

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Mazafati le 28 Mars 2014 00:26

J'avais entamé un régime végétarien (j'ai jamais mangé beaucoup de viande, mes parents étaient plutôt attentifs à la qualité et à l'équilibre, et moi j'ai poursuivi ) j'ai fait trois mois plus ou moins. Et j'avais la peau hyper sèche, surtout le visage, rougie, qui gratte, et tire. La viande de mouton à résolu le problème (une fois par semaine a suffit)

Tu as eu la chance d'avoir des parents prévenants. Tu mangeais beaucoup de légumineuses à la place j'imagine ?

Je crois que mon corps assimile difficilement la graisse, j'ai une constitution assez sèche.

C'est mon cas également, apparemment ça peut-être une faiblesse hépatique ou de la déminéralisation (donc non stockage), ou alors comme tu n'as jamais eu trop de viande tu es moins acide que la plupart d'entre nous qui ont longtemps mangé des produits animaux 2 à 4 fois par jour.

Tout ça m'intéresse. Comment tu fais une soupe chaude crue? Tu mets des légumes crus dans de l'eau chaude?

Il y a beaucoup de latitude pour se faire plaisir et être créatif, dernièrement je passe mes légumes dans un juicer ou une centrifugeuse, je récupère le jus dans un récipient, je prends un avocat et 3 tomates (et/ou poivron) et je mixe, ensuite je rajoute le jus dans le mixeur et un peu d'eau chaude, j'ajoute les plantes aromatiques de mon choix, je rajoute des graines germées (alfalfa, cela donne un aspect "nouilles chinoises" ou vermicelle et c'est très bon) un peu (là les quantités c'est toi qui juge, moi j'aime bien que ça soit moyennement épicé quand même) de Curry maison ou de composition saine et/ou un peu de fines herbes (j'adore la ciboulette et le pissenlit, l'ail étant un peu fort à mon gout, j'aime beaucoup l'estragon, la coriandre et le basilic aussi, le persil donc c'est souvent recouvert d'une belle couche d'aromatiques).
J'oubliais, je mets des asperges bien vertes et fines dans ma soupe (ça donne un aspect croquant comme les croutons de pain).
J'ajoute aussi un peu de sérum de céleri séché pour saler si besoin.

On peut aussi rajouter des graines de chia préalablement trempées au moins 2 heures car c'est très onctueux à la place de l'avocat. J'évite les légumineuses et ce qui est trop pimenté pour la digestion (on a pas plusieurs estomacs comme les herbivores et je ne pense pas que les régimes végan basés exclusivement la dessus soient très sains pour le système digestif).

Quelques recettes : http://www.crusinesante.com/recettes/re ... la-carotte (attention, la crusine ne respecte pas toujours les associations alimentaires pour éviter la fermentation ou la putréfaction).
http://veganbio.typepad.com/veg_anbio/r ... es_soupes/
https://www.youtube.com/watch?v=9Q2YYbirvic

Si tu n'as pas de juicer, tu peux réduire tes légumes à l'état liquide avec un mixer ou blender et ensuite filtrer le jus avec une passoire/filtre (style http://www.honingraat.eu/283-large_defa ... ossier.jpg par exemple) pour enlever les fibres en pressant avec une cuillère.

Si jamais tu tentes l'expérience fais un feedback ;).
Mazafati
 
Message(s) : 26
Inscription : 09 Mars 2014 23:05

Précédent

Retour vers On ne peut pas travailler l’estomac vide

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]

cron