Accéder au contenu

Ma recette : pas de recette !

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par verine le 08 Fév 2013 19:55

Eh oh les gars Qu'est-ce qu'y se'passe ici !
Que vous ne soyez pas d'accord avec le fait d'enseigner un CCP ou PDC, sans être diplômé Designer reconnu au niveau international, n'a rien à voir avec cette discussion sur le crudivorisme ou le frugivorisme !
Pour ma part, pour des questions de santé j'ai entamé cette alimentation il y a quelques semaines. Et même si cela ne sied pas à l'idée que d'autres se font de la Permaculture, je continuerais et j'espère ne pas être jugée sur un critère qui n'est pas inscrit comme un dogme en Permaculture !!
Alors oui cela impose que j'importe des fruits exotiques bio. Dès que possible mon éthique personnelle fait que je vais m'organiser pour trouver un circuit équitable et je vais me renseigner pour savoir comment il serait possible de m'alimenter avec des fruits et légumes bio locaux même l'hiver.
En ce qui concerne l'empreinte écologie, pour l'avoir calculée, le premier des impacts se fait sur le chauffage, ensuite sur les transports certes mais n'oublions pas toute l'industrie minière, de transformation des matières premières en produits manufacturés qui utilisent de plus en plus de métaux précieux, nécessaires derrière les agriculteurs en France qu'ils soient bio ou pas, AMAPiens ou pas ! Faire venir du Guano d'Argentine, de la poudre d'os etc... ou d'autres intrants tous aussi organiques soient-ils n'est pas anodin. Nous tous qui lisons & répondons sur ce forum participons à l'industrie minière qui envoie notamment des enfants boliviens au fond des mines pour extraire ces métaux précieux. Je ne me sens pas exactement blanche comme neige, mais je le fais quand même.
J'organise ma vie pour qu'au moins mes interventions sur la toile soient le plus possible positives et aillent dans le sens de l'élévation du monde, même si
Chacun empreinte le chemin qu'il souhaite, dans l'ordre qu'il souhaite et en témoigne avec franchise. Il est dommage de constater qu'il arrive depuis quelques mois des propos qui m'inciteraient à taire l'existence de ce forum ou autre liste de discussion.
Nous nous sommes tellement éloignés de Mère Nature que nous devons tous réapprendre et faire le chemin dans l'autre sens. Chacun est libre de le faire, dans l'ordre, dans le sens ou de s'arrêter en cours de route, ...
Si vous ressentez la nécessité d'en discuter, s'il vous plait, faites-le au bon endroit, avec respect dans l'esprit de résolution de conflit.
En n'oubliant pas une parole que j'aime beaucoup "C'est quand chacun de nous attend que l'autre commence que rien ne se passe."
Je vous embrasse.
Véronique Pellé
Correspondante Brin de Paille ... Alpes du Nord :coeur:
Formatrice en Permaculture, Auteure, Conférencière
Spécialiste en Plantes Sauvages Comestibles
http://www.gourmandises-sauvages.com
Avatar de l’utilisateur
verine
 
Message(s) : 21
Inscription : 24 Août 2009 19:52
Localisation : Vacheresse Verthemex (73)

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Satorumono le 13 Fév 2013 11:03

je mange ce qui est local et de saison, dans la limite de ce qui me fait envie. Ce qui me fait envie vient surtout d'ailleurs (agrume, banane, avocat).

Mais pourquoi ne pas importer de la bouffe de qualité ?
Les fruits que j'importe peuvent être cultivés d'une manière moins énergivore que ce qui est cultivé chez les maraichers ou arboriculteurs d'une amap du coin.


???

Un maraicher bio, faisant un travail essentiellement manuel, sans apport chimique, sans tracteur, serait d'après toi plus énergivore que les quelques milliers de km fait par les bananes et autres avocats importés du bout du monde?!

la dépense énergétique du transport est largement compensé par deux choses :
- agriculture non basé sur le pétrole (récolte à la main, pas de traitement du tout)

C'est le cas de l'agriculture bio, AMAP, et autres permagricultures que nous développons.

- pas de cuisine, donc pas de dépense énergétique (bois, gaz ou nucléaire)

Une cuisinière à bois avec bouilleur qui chauffe ta pièce principal ainsi que tes ballons d'eau chaude pour le chauffage fonctionne dans tous les cas, et tu peux ainsi utiliser cette énergie pour faire chauffer tes aliments en hivers.
De meme en été, chutte de bois local dans un rocket stove, four solaire...
Ou alors, plaque vitro avec fournisseur d'énergie verte, biogaz, etc.

Je demande un tableau comparatif pour de telles affirmations, car je ne peux etre que septique.

Par exemple, les tamarins doux. ça vient de thaïlande, ça a le goût et la consistance de pâte de coing, c'est pareil, mais en naturel.
Pas de cuisson nécessaire, pas de transformation, pas de récipient pour stocker...

Euh il est fait comment ton tamarins de thailande? et ta pate de coing? Comparatif! Comparatif !

Dans le fond, je ne me fait pas chier avec ces histoires de local ou pas. J'ai un comportement d'opportuniste, comme un animal dans la nature. Y'a des trucs bon produit localement, j'achète, y'a un truc bon produit plus loin, j'achète.


On avance tou-te-s sur notre chemin.
Satorumono
 
Message(s) : 41
Inscription : 22 Déc 2009 18:07

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Satorumono le 13 Fév 2013 11:04

Satorumono
 
Message(s) : 41
Inscription : 22 Déc 2009 18:07

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par moilamain le 13 Mars 2013 23:40

Satorumono a écrit :
Moilamain a écrit :je mange ce qui est local et de saison, dans la limite de ce qui me fait envie. Ce qui me fait envie vient surtout d'ailleurs (agrume, banane, avocat).
Mais pourquoi ne pas importer de la bouffe de qualité ?
Les fruits que j'importe peuvent être cultivés d'une manière moins énergivore que ce qui est cultivé chez les maraichers ou arboriculteurs d'une amap du coin.

???
Un maraicher bio, faisant un travail essentiellement manuel, sans apport chimique, sans tracteur, serait d'après toi plus énergivore que les quelques milliers de km fait par les bananes et autres avocats importés du bout du monde?!

J'ai pas dit qu'un maraicher sans tracteur était plus énergivore que des milliers de km...
Par chez moi, il n'y a pas de maraichers qui travaille sans tracteur (je bosse pour un maraicher du coin, et je l'aide justement à trouver des solutions pour se passer de mécanisation)
Parmi ce que produisent les maraichers y'a quasiment que les fruits qui m'intéressent, tomate, melon... ce que j'ai dans mon potager, quelques racine sde temps en temps mais pas trop, ce sont des aliments plutôt fait pour les animaux fouisseurs, et des feuilles, que j'ai aussi dans mon potager.
Parmi les arboriculteurs du coin, je me fournis en pomme, kiwi, kaki, noix, noisette, chataigne, nèfle... mais ça fait pas toute la saison hivernale, et personne ne fait d'orange et de banane. Donc j'importe.

Mes importations viennent principalement d'espagne (avocat, agrume, mangue, olive), est-ce à l'autre bout du monde ? elles vont direct à Paris, puis direct chez moi.


Satorumono a écrit :
Moilamain a écrit :la dépense énergétique du transport est largement compensé par deux choses :
- agriculture non basé sur le pétrole (récolte à la main, pas de traitement du tout)

C'est le cas de l'agriculture bio, AMAP, et autres permagricultures que nous développons.

Dans le cas de l'agriculture biologique, un très fort pourcentage de la production est faite avec tracteurs. C'est un fait.
C'est encore bien rare, les maraichers entièrement manuel, et c'est encore rare la traction animale qui ne dépend pas de foin récolté au tracteur.

Est-ce que toi tu es en train de développer une permagriculture sans pétrole ?


Satorumono a écrit :Je demande un tableau comparatif pour de telles affirmations, car je ne peux etre que septique.

Si ce que je dis t'interpelle, je t'invite à faire les recherches par toi-même. Il ne tient qu'à toi de remettre en cause ton système de croyance.


Satorumono a écrit :Euh il est fait comment ton tamarins de thailande? et ta pate de coing? Comparatif! Comparatif !

le tamarin est une sortede haricot, y'a juste à la cueillir, c'est nature, pour le manger, on casse la cosse avec les doigts.
la pate de coing, faut l'éplucher (donc faut un couteau), faut cuire (faut une casserole et du feu), faut du sucre (donc des fruits qui ont subi une transformation industrielle, faut raffiner, faut emballer, transporter...), faut un contenant pour le stocker (un tupperware, une boite en métal et quelques feuilles de papier ou de plastique transparent, ça dépend)...
à faire la somme de tout ce qu'il faut pour transformer un aliment en un autre aliment (ce qu'on appelle cuisiner en fait), j'arrive à la conclusion que l'importation pure et simple de fruit est pas plus énergivore que de cuisiner.


N'avez-vous pas remarqué que parmi tous les chiffres qu'on nous livre dans des bilans carbone de l'alimentation, on ne voit jamais celui liée à la cuisine ?
et oui, les bilans carbone s'arrête au moment où l'aliment arrive dans la maison du consommateur (on prend en compte la production, le transport, la transformation industrielle, mais pas l'énergie du frigo de la cuisine, les plaques de cuisson, la fabrication des ustensiles de cuisine...)
Dans les questionnaires ça demande "quelle quantité de viande consommez-vous par semaine ?", mais ça demande jamais : est-ce que vous mangez la viande cru ou cuite ? bleu ou bien cuit ?
moilamain
 

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Helea le 14 Mars 2013 07:02

J'ai essayé de me lancer dans le "frugivorisme" (mais pas exclusivement végétal puisque je mangeais aussi des œufs et du lait) il y a quelque temps et là, faute d'infos sans doute : catastrophe ! En deux semaines, j'ai commencé à avoir des aphtes alors que je n'en ai jamais et surtout à me retrouver couverte d'ecchymoses au moindre petit coup... Visite chez le toubib : j'étais très anémiée, pas assez de vitamines B9 et B12 (si je me souviens bien) selon lui :triste1:
J'ai donc à regret repris une alimentation incluant de la viande.

Comment trouver ces vitamines lorsque l'on souhaite "ne tuer personne" (pas même une carotte ^^) à part en se gavant d’œufs à longueur de journées (ce qui ne me paraît pas top...) ?
Avatar de l’utilisateur
Helea
 
Message(s) : 50
Inscription : 21 Fév 2010 21:10
Localisation : 87

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Nicollas le 14 Mars 2013 09:50

@verine

Personnellement je suis contre un régime alimentaire si ce dernier doit signifier se nourrir de ce qui pousse sous un autre climat. Je veux bien qu'il n'y ait pas de dogme en permaculture, mais bon la permaculture c'est quand même faire pousser des choses localement pour se nourrir, se vêtir et se chauffer. Je ne te jette pas la pierre, tu dis toi moi que tu cherches un maximum à relocaliser, et en tant que permacultrice j'imagine que tu veux concevoir un système à base de vivaces à faire pousser chez toi.

Si j'ai bien compris, c'est un projet très intéressant, et je pense que ça mériterait que tu commences un sujet avec tes recherches et qu'on puisse tous apporter nos idées, car en tant que permaculteurs il y en a beaucoup qui doivent y avoir réfléchi ou qui sont intéressés par le fait d'avoir un maximum d'alimentation qui viennent des arbres, toute l'année (espèces, variétés, périodes et modes de conservation ...).

Quant à moilamain, je pense qu'il a dû se rajouter une éthique pour lui juste avant "prendre soin de la terre", façon lois de la robotique...
Nicollas
 

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par hardworkinghippy le 14 Mars 2013 11:38

Personnellement je suis contre un régime alimentaire si ce dernier doit signifier se nourrir de ce qui pousse sous un autre climat. Je veux bien qu'il n'y ait pas de dogme en permaculture, mais bon la permaculture c'est quand même faire pousser des choses localement pour se nourrir, se vêtir et se chauffer.

Absolument d’accord !

Personnellement, je trouve que la médecine chinoise a beaucoup de sagesse vis-à-vis de la santé et l'équilibre du corps et de l'esprit. Il est également l'un des plus faciles à comprendre car il est évident une fois que vous avez appris à identifier les qualités de certains aliments et des modes de vie.

Presque tout le monde est au courant des termes «Yin» et «Yang» et sait qu'elles correspondent à peu près à "froid" et "chaud". Lorsque le régime alimentaire se compose de certains fruits et des aliments crus, le corps a une tendance à devenir plus yin. Les ananas, mangue, agrumes, banane, figue son tous yin et en général et les fruits les plus yin sont les fruits des pays chauds.

Vous n'avez pas besoin d'être un adepte de pouvoir deviner par les caractéristiques physiques et le comportement de quelqu'un ce que leur alimentation se compose et de la façon dont ils passent leur temps.

Je pourrais parler pendant des heures sur ce sujet :] , mais malheureusement, toutes mes études et références sont en anglais et je n'ai pas le temps de les développer pour le moment - mais c'est fascinant pour en savoir plus sur les dangers physiques et mentales d'un manque d’équilibre dans le corps.

Par exemple :

http://votre-bonheur-feng-shui.fr/le-yin-et-le-yang/
La Ferme de Sourrou : Nos projets avec PHOTOS
Avatar de l’utilisateur
hardworkinghippy
Site Admin
 
Message(s) : 2201
Inscription : 24 Fév 2008 00:08
Localisation : Bergerac - Sud Ouest France

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par satya le 14 Mars 2013 12:19

on met pas assez le doigt sur le fait que ce qui pousse prés de chez soi ,avec notre aide ,est adapter a nos besoins.

ce qui pousse devant chez moi ,par mes soins sont des aliments ,mais surtout sont les choses le plus adapté a mon organisme. le temps et l'attention que j'ai porté aux plantes font qu'elle sont "chargées" spécialement pour moi .
on peut considerer ça comme de vrai medicament .

une chance que d'avoir tout ça ,autant en profiter !
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1568
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par moilamain le 14 Mars 2013 13:38

Helea a écrit :J'ai essayé de me lancer dans le "frugivorisme" (mais pas exclusivement végétal puisque je mangeais aussi des œufs et du lait) il y a quelque temps et là, faute d'infos sans doute : catastrophe ! En deux semaines, j'ai commencé à avoir des aphtes alors que je n'en ai jamais et surtout à me retrouver couverte d'ecchymoses au moindre petit coup... Visite chez le toubib : j'étais très anémiée, pas assez de vitamines B9 et B12 (si je me souviens bien) selon lui
J'ai donc à regret repris une alimentation incluant de la viande.

Comment trouver ces vitamines lorsque l'on souhaite "ne tuer personne" (pas même une carotte ^^) à part en se gavant d’œufs à longueur de journées (ce qui ne me paraît pas top...) ?

Nous avons tous un fonctionnement différent devant le changement.
Et changer d'alimentation est un grand changement.
Pour certain ça peut se passer très bine, pour d'autre bcp plus difficilement.

Quand on passe d'une alimentation pas naturelle à une alimentation naturelle, le corps entre dans un processus de détoxination qui dans certains cas peut être très sévère, très douloureux, très long...
Pour ma part, j'ai perdu 10 kg en 2 semaines, et pendant plusieurs semaines, j'étais essoufflé rapidement.
Pour d'autre, ça peut se transformer en véritable cure épuisante.

La vitamine B9 se trouve dans bcp de légume et de fruit. En s'orientant naturellement vers ce qui nous fait envie (je parle de fruit et légume non transformé), y'a aucun risque d'en manquer. Le corps fait en sorte que les choses dont on a besoin deviennent attrayante (c'est un des rôles du gout et de l'odorat)

Quant à la vitamine B12, on la trouve dans ces mêmes légumes et fruits à une différence très importante près, c'est qu'il ne faut pas les laver. La B12 se trouvent dans les micro-organismes qui vivent sur la peau des légumes.

Avant que l'homme devienne chasseur, il était cueilleur-charognard. Vu que l'homme n'était pas pourvu pour chasser (il court moins vite qu'un animal, est moins agile, etc.), il était premièrement charognard. la viande qu'il trouvait morte faisandait et se couvrait de moisissure et d'asticot, d'excellentes sources nutritives pour la santé. La vitamine B12 se trouve dans ces moisissures et ces asticots.
L'homme est devenu espèce sociable et a pu alors développer des stratégies de chasse. Il a évolué en chasseur-cueilleur.
Puis le feu, puis l'agriculture, puis la cuisine, le blé le pain
et toutes les maladies qui vont avec et qui ne sont lié qu'à l'alimentation (voir la conférence "Une illusion que la maladie" sur le blog http://vivrecru.org/)

Un être humain qui ne mange que ce que la nature lui donne ne peut pas être carencé.
Si tu as subi des carences, c'est qu'il y a eu un ou plusieurs évènements déséquilibrant. tu peux l'attribuer au changement de régime, au frugivorisme, au manque de viande... tu peux aussi apporter du crédit à la version du médecin ou pas.
En matière d'alimentation, seule l'expérience personnelle et la profonde connexion avec son ressenti apparaissent à mes yeux comme le seul et unique guide.
Les médecins se réfère à une médecine allélopathique et soignent avec des médicaments, des trucs qui existent depuis 50 ans à peine.
Alors que l'être humain a co-évolué avec la nature depuis des millions d'années...
et l'espèce humaine a mangé bcp plus de fruit exotique africain au cours de son évolution que de carotte française...

Quinton a montré que le corps humain avait gardé la mémoire de l'eau de mer (il transfuse des êtres humains avec son plasma composé uniquement d'eau de mer)
Moi, je crois que l'alimentation qu'on a cotoyé pendant plusieurs millions d'année est encore inscrit très fort dans nos gênes.
moilamain
 

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par moilamain le 14 Mars 2013 13:42

Nicollas a écrit :Personnellement je suis contre un régime alimentaire si ce dernier doit signifier se nourrir de ce qui pousse sous un autre climat.

hardworkinghippy a écrit :Absolument d’accord !


Vous ne mangez jamais de banane ?
moilamain
 

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par hardworkinghippy le 14 Mars 2013 16:07

Je crois que j'ai mangé deux bananes cette année. Je mange du chocolat, des oranges et quelques autres choses qui ont été importés.

Ce sont des friandises de luxe - et ils sont délicieux (Surtout le chocolat ! :langue3: ), mais comme tu le sais bien moilamain parce que tu as mangé chez nous à plusieurs reprises, dans le menu de la vie de tous les jours est ce qui pousse ici.
La Ferme de Sourrou : Nos projets avec PHOTOS
Avatar de l’utilisateur
hardworkinghippy
Site Admin
 
Message(s) : 2201
Inscription : 24 Fév 2008 00:08
Localisation : Bergerac - Sud Ouest France

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Helea le 15 Mars 2013 07:32

moilamain a écrit :Nous avons tous un fonctionnement différent devant le changement.
Et changer d'alimentation est un grand changement.
Pour certain ça peut se passer très bine, pour d'autre bcp plus difficilement.

Quand on passe d'une alimentation pas naturelle à une alimentation naturelle, le corps entre dans un processus de détoxination qui dans certains cas peut être très sévère, très douloureux, très long...
Pour ma part, j'ai perdu 10 kg en 2 semaines, et pendant plusieurs semaines, j'étais essoufflé rapidement.
Pour d'autre, ça peut se transformer en véritable cure épuisante.

J'étais déjà passé bien avant à une alimentation "naturelle" (plus saine, en tout cas) et vécu le contrecoup de la détoxination (perte de poids aussi, fatigue, maux de tête...), mais c'était bien stabilisé, donc j'ai pensé pouvoir me lancer, puisque je ne mangeais déjà quasiment plus que des fruits et un tout petit peu de viande...

moilamain a écrit :Quant à la vitamine B12, on la trouve dans ces mêmes légumes et fruits à une différence très importante près, c'est qu'il ne faut pas les laver. La B12 se trouvent dans les micro-organismes qui vivent sur la peau des légumes.

Avant que l'homme devienne chasseur, il était cueilleur-charognard. Vu que l'homme n'était pas pourvu pour chasser (il court moins vite qu'un animal, est moins agile, etc.), il était premièrement charognard. la viande qu'il trouvait morte faisandait et se couvrait de moisissure et d'asticot, d'excellentes sources nutritives pour la santé. La vitamine B12 se trouve dans ces moisissures et ces asticots.

Quand tu dis que tu manges de la viande faisandée, il y a des asticots dedans et des moisissures ?

Si je décide de ne pas manger de moisissures de viande, est-ce que les seules bactéries présentes sur les fruits de mon jardin seront suffisantes à ton avis ? (tu me répondras sans doute d'essayer ^^)
Avatar de l’utilisateur
Helea
 
Message(s) : 50
Inscription : 21 Fév 2010 21:10
Localisation : 87

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par alix le 15 Mars 2013 17:22

quelqu'un peut nous confirmer que la vitamine b12 est une composante des asticots.
merci
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par satya le 15 Mars 2013 17:27

:mdr3:
mais oui on en trouve en complement alimentaire en biocoop ,gelule ou cookies 8/
Avatar de l’utilisateur
satya
Site Admin
 
Message(s) : 1568
Inscription : 15 Juin 2011 09:17
Localisation : aude (11)

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par hardworkinghippy le 15 Mars 2013 17:48

J'imagine que si les asticots a grandi en mangeant de la viande alors qu'ils seraient une bonne source de vitamine B12, mais si elles sont des asticots végétariens - alors non !

Il y a beaucoup d'études sur l'utilisation asticots dans l'aviculture, je vais voir si je peux trouver quelque chose en français avec les valeurs nutritionnelles.
La Ferme de Sourrou : Nos projets avec PHOTOS
Avatar de l’utilisateur
hardworkinghippy
Site Admin
 
Message(s) : 2201
Inscription : 24 Fév 2008 00:08
Localisation : Bergerac - Sud Ouest France

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Helea le 15 Mars 2013 18:31

Les asticots étant eux-mêmes de la viande, ils doivent bien en contenir, non ? ^^
Cela dit, je n'ai pas l'intention de manger d'asticots.
Avatar de l’utilisateur
Helea
 
Message(s) : 50
Inscription : 21 Fév 2010 21:10
Localisation : 87

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par hardworkinghippy le 15 Mars 2013 19:28

Moi non plus, mais mes poules sont fan ! :langue2:

Si le terre de ton jardin est en très bon état alors tout simplement ne pas se laver les mains après avoir jardiné et avant de manger - il y a beaucoup de vitamine B12 à partir des bactéries dans le sol.
La Ferme de Sourrou : Nos projets avec PHOTOS
Avatar de l’utilisateur
hardworkinghippy
Site Admin
 
Message(s) : 2201
Inscription : 24 Fév 2008 00:08
Localisation : Bergerac - Sud Ouest France

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par moilamain le 15 Mars 2013 22:09

Helea a écrit :Quand tu dis que tu manges de la viande faisandée, il y a des asticots dedans et des moisissures ?

Si je décide de ne pas manger de moisissures de viande, est-ce que les seules bactéries présentes sur les fruits de mon jardin seront suffisantes à ton avis ? (tu me répondras sans doute d'essayer ^^)


la viande, ça fait un bail que j'en ai pas mangé de la sorte, la dernière fois j'ai acheté un steack, je l'ai laissé 2 jours sur la table.
L'odeur devenait repoussante pour les autres (pas crudivore), tandis que pour moi, elle commençait à exhaler de merveilleux parfum, quand je l'ai englouti, le steak avait en plus du goût de la viande, celui d'une sauce blanche au persil...

Mais je n'arrive pas à trouver de la viande de qualité, nourris uniquement à l'herbe, qui ne soit pas parti à l'engraissage, élevé sans gluten...

Pour le poisson c'est pareil, mais l'odeur est encore plus forte... :berk1: :erk:


Quand à la B12, le déséquilibre arrive quand tu te focalises dessus.
C'est un principe tout bête mais qui va tellement à l'encontre de ce qu'on nous a appris, qu'on a du mal à lâcher-prise.

Une alimentation équilibré par des menus ou des recettes est par nature "déséquilibrante".
Une alimentation complètement naturelle et guidée uniquement par le goût et l'odorat est par nature "équilibrante".

le corps est sans arrêt en train de se réajuster aux conditions du système qu'il forme et aux conditions de son environnement (principe d'homéostasie)
Pour pouvoir continuer de maintenir son équilibre dynamique, il a besoin d'ingérer des nutriments dans des proportions que seul le corps est capable de connaitre. Tous les instruments de mesure de la médecine ou les observations des spécialistes ne pourront jamais être aussi précise que le corps lui-même.
Et le corps, pour indiquer ce dont il a besoin, met en œuvre deux stratégies qui sont les perceptions par le goût et par l'odorat.
Seuls ces deux choses peuvent "mécaniquement" indiquer ce dont le corps a besoin pour être équilibrer.

Donc en gros, pour manger équilibré, il faut écouter ses sens, et ne pas se soucier de faire des bilans d'apports vitaminés ou autres...

Attention tout de même, ce que je raconte est théorique.
La pratique est une autre paire de manche, retrouver et faire fonctionner correctement son instinct demande un désapprentissage de tous nos conditionnement alimentaires (physiques et mentaux).

Donc je peux pas te dire si tel ou tel aliment est suffisant pour tel ou tel vitamine. Déjà, chaque corps synthétise plus ou moins les nutriments en fonction d'un tas de paramètres impossible à gérer à notre échelle individuelle.
Se servir de son cerveau pour se nourrir (calcul de ration, établissement de menu, prévention de carence, complémenta alimentaire...) m'apparait comme un plan chronophage, énergivore et peu efficace.

De toute façon, chacun son chemin, chacun son ressenti, chacun ses expériences.
En matière d'alimentation, force est de constater que ce qu'on met dans son estomac, c'est uniquement pour soi.
Manger est terriblement égoïste !
moilamain
 

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par alix le 16 Mars 2013 05:04

Moilamain tu oublies le cassoulet et les raviolis william saurin dont tu t'es empifrer pendant le ccp, comme viande de qualité il n'y a pas mieux
alix
 
Message(s) : 1186
Inscription : 30 Jan 2010 17:20
Localisation : dordogne

Re: Ma recette : pas de recette !

Message par Gailly le 16 Mars 2013 07:17

hardworkinghippy a écrit :Absolument !


Nous mangeons ce que nous avons chez nous et en été c'est surtout fraîche, croquante et rapide afin que nous puissions passer le maximum du temps à l'extérieur et (surtout moi) moins de temps a cuisiner. Mais quand l'hiver approche, nous avons besoin d'aliments cuits pour continuer de travailler sans fatigue et surtout d'avoir le plaisir de choisir quoi manger, cuisiner, parler et profiter de la bonne compagnie alors que nous sommes à l'intérieur et bien au chaud.


Pareil pour nous dans les grandes lignes...nous tachons de manger 3 fois/semaine des crudités l'hiver,et d'en mettre une peu à chaque repas.Lorsque nous affrontons le froid du nord,à 4h00,le matin,il est difficile de faire sans cochon essentiellement,et sans repas bien chaud.Nous mangeons beaucoup de légumineuse l'hiver,et quelques gibiers échangés avec des chasseurs "propres".

Nous faisons attention de manger équilibré,mais lorsque les copains viennent,nous faisons quelques "excés",tant en nourriture qu'en breuvages.La santé passe aussi par l'aspect psychologique et la bonne vieille convivialité,et le fait de se retrouver autour d'une bonne pièce de viande,et d'un bon vin,fait partie d'un équilibre,pour nous.Bref,être trop raisonnable,n'est pas raisonnable,en ce qui nous concerne.

Nous avons du mal encore,à nous passer de chocolat,de fromage et de cochon,en hiver.Nous importons des clémentines et agrumes corses ou bretons (avocats),par le biais de réseaux personnels.

Nous ne fabriquons pas encore d'huile,et il n'y en a pas beaucoup,ici,donc,nous importons du sud de la France ou d'Italie ou Portugal,ainsi qu'un peu de riz du Pô,toujours par échange de réseaux.

Pour le reste,c'est le jardin et les échanges locaux.
Gailly
 
Message(s) : 294
Inscription : 09 Mai 2012 09:35

PrécédentSuivant

Retour vers On ne peut pas travailler l’estomac vide

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Information

L’équipe • Le fuseau horaire est UTC [Heure d’été]