Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

J'ai tout à apprendre mais cela ne me fait pas peur - allez-y - posez vos questions sur la Permaculture ici

Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par Lucas » 13 Avr 2016 11:32

Bonjour,

C'est mon premier post sur ce forum, j'ai fait une recherche et n'ai pas trouvé de réponse spécifique à mes questions. J'ai encore un grand besoin de me documenter sur la permaculture mais s'instruire ça prend du temps et pour ces points précis j'aimerais trouver des idées assez vite.

Je me présente : je m'appelle Lucas, j'habite en Allemagne depuis 4 ans (à Leipzig) et l'année dernière j'ai commencé à participer à un jardin potager avec quatre amis. Je m'étais blessé au printemps dernier et avais loupé la période très importante du début du printemps mais cette année je suis frais et dispos pour suivre l'évolution du jardin sur toute la saison, et ayant commencé à bouquiner sur le sujet en fin d'hiver (j'ai vraiment tout à apprendre !) mon idée cette année est de me réserver un carré de terre dans le jardin dont je sois le seul à m'occuper.

La parcelle dont je m'occupe n'est pas bien gande (~ 5 m²) et a accueilli l'année dernière des fèves et des pois. Cette année, j'aimerais y mettre des épinards et des salades. J'ai commencé avant-hier par nettoyer le terrain (enlever les mauvaises herbes), semer de la phacélie comme engrais vert, recouvrir le tout d'un paillage très fin (j'ai pensé que ça serait mieux que de laisser le sol complètement nu ou que mettre un paillage épais qui peut-être empêcherait les graines de prendre ?) puis arroser un petit peu.

À ce stade j'ai déjà plusieurs interrogations :

- Que suis-je censé faire avec les adventices écartées : devrais-je les réintégrer à la culture ou bien partir du principe qu'il s'en développera toujours à nouveau et donc attendre de voire comment le sol "nettoyé" repart, entre adventices et engrais vert fraîchement semé ? Pour le moment j'ai mis ces adventices à sécher au soleil en pensant que je pourrais les utiliser plus tard comme paillage une fois séchées (?).

- J'en viens à ma question sur le paillage : si j'ai bien compris on peut choisir son paillage en fonction des éléments à apporter au sol en fonction de ses besoins particulier. Comme je commence et que je m'y connais assez peu, je me suis dit que ça ne pouvait pas faire de mal de commencer par prendre n'importe quelle plante que je trouve à l'état sec (ou que je fais sécher moi même) et d'en faire un mulch. Pour la fine couche que j'ai déjà appliqué, j'ai donc mélangé des herbes sèches trouvées au hasard sur nos champs (par exemple les restes de tiges de courgettes de l'année dernière), des feuilles séchées dont certaines prises directement dans la forêt d'à côté, ...

- Ce qui m'amène à ma troisième question ! J'ai déjà entendu dire de plusieurs personnes que c'est mauvais de ramener du sol ou des éléments de la forêt dans les cultures (toujours cette idée d'un corps étranger qui va perturber l'équilibre en place) mais si je m'en tiens aux principes de bases sur lesquels je me suis récemment documenté, est-ce que ça ne serait pas en théorie bénéfique pour la culture d'accueillir, même par accident, de la faune et de la flore "étrangère" c'est à dire venant de la forêt qui commence à 15 mètres de là ? Pour moi c'est une question primordiale car entre les choses qui y poussent naturellement et les déchets naturels que le voisinage jette en bordure de forêt, il y aurait plein de manières de faire de la récup, par exemple pour constituer des paillages. Dans la même idée, pensant au fait que les limaces sont un léger problème chez nous et ayant lu qu'une des façons de luter contre elles est de favoriser la présence de carabes, j'ai pensé que récupérer des petites souches de bois humide et habité de la forêt et les mettre en bordure de ma parcelle pourrait aider. Ce qui est déjà chose faite. À priori, rien de problématique là-dedans, non ?

Voilà... Je ne pensais pas écrire autant et j'espère que mes questions ne sont pas trop spécifiques pour susciter de l'intérêt. Dans tout les cas je me réjouis d'avance d'échanger des informations et des idées ici dans l'avenir !

Lucas
Lucas
 
Message(s) : 17
Inscription : 12 Avr 2016 15:50
Localisation : Leipzig (Allemagne)

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par alexdanslesnuages » 13 Avr 2016 20:41

Bonjour Lucas.

Pour une bonne gestion des adventices, le mieux est de bien repéré ce qui pousse. Par exemple, sur mes planches, je désherbe avant de semer. Ensuite j'attends la montée des semis, là aussi c'est un peu l'expérience qui joue car avec le temps on repère ce que c'est aux deux trois premières feuilles. :mrgreen: J'y suis encore loin ...

Mettre un engrais vert est une super idée surtout la phacélie qui est une bonne rotation car n'est pas un légume donc après tu peux mettre un peu ce que tu veux. En plus elle est facile à broyer et à intégrer aux premiers cms du sol.

Si les herbes pas si mauvaises ^^ reviennent encore à l'assaut, c'est que ton sol n'est pas totalement équilibré. C'est là qu'on en vient au mulch. Celui-ci en plus de garder l'humidité au sol va aider à la gestion des adventices.

A lire ce message, on peut voir que l'utilisation du mulch vient en fin de technique. Chez moi comme chez toi en Allemagne nous avons des climats froids donc surtout si tu veux cultiver des légumes-feuilles, tu dois laisser la terre qui va être semée à nue pour qu'elle se réchauffe avec le soleil de printemps. Si elle recouverte d'une grosse épaisseur, ce sera plus long et il y aura d'avantage de prédateurs de jeunes plants. Par contre en été, pas de problème.

Bon jardinage :hello:
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1208
Inscription : 16 Nov 2012 13:28
Localisation : Hainaut - frontière franco-belge

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par 0tyugh » 14 Avr 2016 10:34

Lucas a écrit :- Ce qui m'amène à ma troisième question ! J'ai déjà entendu dire de plusieurs personnes que c'est mauvais de ramener du sol ou des éléments de la forêt dans les cultures (toujours cette idée d'un corps étranger qui va perturber l'équilibre en place)


Ben voler un peu de sol je pense que c'est un bien, pour ramener des ecosystèmes différent, ça peut potentiellement booster la diversité champignons/bactéries. Et voler des feuilles/branchettes, je vois pas trop non plus le problème tant que c'est raisonnable et que c'est ton terrain qui s'occupe d'absorber.

Après valà, c'est interdit en france il me semble.
Cela dit il faut bien trouver des intrants ou avoir un double de surface a cultiver pour pailler son jardin.

Moi je fauche des fougères à cent mètres et de la feuille de foret, mais le moins possible. Sinon faut y aller par opportunisme. Il faut sauter sur les occasions en général, comme un voisin qui fait bruler ses tontes, ou ses tailles (tant que c'est pas thuya/laurier palme) : ces trucs pourraient être sur un jardin plutôt que de t'enfumer o/
Si tu as la chance d'habiter pas loin de la mer, le problème se pose encore moins x)*

Un intrant majeur pour tout petit jardin un peu dans le "moins d'intants" devrait aussi être systématiquement les toillettes sèches, je pense.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 1003
Inscription : 17 Déc 2013 21:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par Lucas » 15 Avr 2016 13:25

merci à vous deux pour les réponses

à Alex :
concernant les adventices, j'ai déjà repéré de la potentille rampante, à part ça il y a des touffe d'herbe toutes simples (je ne sais pas ce que c'est exactement) et d'autres pas encore identifiées. J'ai lu que la potentille rampante proliférait notamment sur des sols compactés et ayant lu que la phacélie a un effet "structurant" sur le sol (Tableau intéressant en bas de ce document : http://www.itab.asso.fr/downloads/Fiches-techniques_maraichage/ENGRAIS%20VERTS.pdf) j'ai pensé que cet engrais vert pourrait aussi aider de ce point de vue là. Maintenant je vais surveiller la poussée des adventices avec la phacélie et voir si certaines d'entre elles persistent de manière gênante.

pour ce qui est du paillage au printemps dans des régions froides, je te remercie du conseil. Pour l'instant j'ai mis une couche très fine en pensant que ça serait mieux que de laisser le sol à nu (ce dont j'ai une phobie après avoir lu ce bouquin en février, où les auteurs critiquent la méthode tout au long du livre). Honnêtement vu l'épaisseur je pense pas que ça change grand chose sur le réchauffement de la parcelle mais j'ai remarqué que ça maintenait le sol humide deux jours après arrosage (en comparant avec la parcelle d'à côté, qui est nue et dont la couche superficielle est sèche). Ce qui j'imagine est plutôt bien, le temps dira !...


à 0tyugh :
merci de confirmer mes idées sur la récup à droite à gauche. En forêt, je connais pas la législation allemande sur ce point précis mais j'imagine que c'est la même chose qu'en France. Dans tous les cas je ne pense pas y récupérer plus que quelques bricoles pour faire partir les quelques mètres carrés de terre dont je m'occupe cette année et pour le long terme il faudra penser à autre chose.

Sur le chemin entre mon appart et le jardin il y a de grandes étendues de parcs relativement peu visitées où les herbes montent assez haut au début printemps avant d'être fauchées. Ça me donne des idées mais je me vois mal aller là bas avec une faucille et des grands sacs plastiques (quoique...). J'ai aussi pensé à l'ail des ours, dont la poussée est très impressionnante à Leipzig (la ville comporte de grandes étendues de forêt et au printemps une mer d'ail des ours recouvre le sol forestier !). Pourquoi pas utiliser ça comme paillage après séchage. Ou alors peut être en engrais / purin / ou décoction ? Je me renseignerai si ça peut se faire avec de l'ail ou des plantes semblables.
Lucas
 
Message(s) : 17
Inscription : 12 Avr 2016 15:50
Localisation : Leipzig (Allemagne)

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par alexdanslesnuages » 15 Avr 2016 17:53

Fait nous part de tes résultats. :hello:
"Retournez à vos livres et à votre fauteuil. Plantez vos arbres regardez les pousser. Si plus de gens chérissez leur foyer plus que l'or ce monde serait un endroit plus joyeux" Thorin à Bilbon ou quand la fantaisie prend un léger goût de réalité
Avatar de l’utilisateur
alexdanslesnuages
Site Admin
 
Message(s) : 1208
Inscription : 16 Nov 2012 13:28
Localisation : Hainaut - frontière franco-belge

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par yuyu » 24 Avr 2016 19:33

Lucas a écrit :- Ce qui m'amène à ma troisième question ! J'ai déjà entendu dire de plusieurs personnes que c'est mauvais de ramener du sol ou des éléments de la forêt dans les cultures (toujours cette idée d'un corps étranger qui va perturber l'équilibre en place) mais si je m'en tiens aux principes de bases sur lesquels je me suis récemment documenté, est-ce que ça ne serait pas en théorie bénéfique pour la culture d'accueillir, même par accident, de la faune et de la flore "étrangère" c'est à dire venant de la forêt qui commence à 15 mètres de là ? Pour moi c'est une question primordiale car entre les choses qui y poussent naturellement et les déchets naturels que le voisinage jette en bordure de forêt, il y aurait plein de manières de faire de la récup, par exemple pour constituer des paillages. Dans la même idée, pensant au fait que les limaces sont un léger problème chez nous et ayant lu qu'une des façons de luter contre elles est de favoriser la présence de carabes, j'ai pensé que récupérer des petites souches de bois humide et habité de la forêt et les mettre en bordure de ma parcelle pourrait aider. Ce qui est déjà chose faite. À priori, rien de problématique là-dedans, non ?
Lucas

Si, cela peut -être problématique,
Tu risques de ramener dans ton jardin des trucs qui vont te foutre la merde.
Par exemple tu peux ramener l'armillaire qui est une vraie saloperie qui s'attaque aux arbres vivants, tout comme des insectes xylophages etc.
La forêt, ce n'est pas tout à fait le même écosystème que le jardin, même si on s'en inspire, ce n'est pas la même chose.
yuyu
 
Message(s) : 11
Inscription : 28 Mars 2016 19:05

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par 0tyugh » 24 Avr 2016 20:51

Moi je trouve que le risque en vaut la chandelle. Mais je suis le genre de personne qui sème des mauvaises herbes volontairement dans son jardin (du chardon, du koimoc'h, et autres ; je vais les chercher, les pires de toutes!...) ; je pars du principe que plus j'aurais de graines indicatrices de déséquilibre, mieux je pourrais les identifier sur le terrain. Je sais que c'est un peu extrêmiste comme procédé; mais jusqu'à maintenant j'en suis plutôt heureux : car dans un sol meuble aucune mauvaise herbe n'est vraiment difficile à déloger, et sur des parcelles de taille humaine, la diversité des mauvaises herbes est un moyen d'aiguiser son sens botanique et de voir des biotopes à l'oeuvre (combinaisons de plantes qui s'associent par affinité en fonctionnant ensemble levant seulement en fonction des autres).

Après valà; je préfère mon jardin à ce qu'il produit, c'est plus un plaisir de naturaliste que de maraîcher, même permaculteur. Un parasite est une nouvelle espèce passionnante comme une autre, qui amène d'intéressantes choses à observer pour moi, mais c'est une contrariété sans fin pour d'autres. Je considère à peine la "pression des graimes que je n'ai pas semé" comme un obstacle dans mon jardin, mais ce n'est possible que parce que je n'ai aucune nécessite de rendement, au fond.
> Contredisez ce que je dis, je suis un *mauvais* jardinier ! J'essaie et j'aime bien me documenter, valà tout.
> Jardinier, pas maraîcher. - Esprit critique
> Le staff peut modifier le contenu de vos messages du forum en toute opacité...
Avatar de l’utilisateur
0tyugh
 
Message(s) : 1003
Inscription : 17 Déc 2013 21:13
Localisation : Saint Adrien, Arzano (29300)

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par Lucas » 27 Avr 2016 11:08

à yuyu: Mes connaissances sont encore extrêmement limitées mais en tout cas pour les deux exemples que tu cites, j'ai du mal à imaginer que ça puisse vraiment être un problème : la forêt commence à 1m50 de l'entrée de notre jardin et j'imagine que ce genre d'espèces seraient déjà venues chez nous s'il y avait eu pour elles des choses intéressantes à y trouver (et d'ailleurs inversement je pense pas qu'un insecte par exemple très gourmand en bois reste très longtemps chez nous. J'imagine que ce genre de problème d'intrusion d'un élément étranger en est réellement un quand l'espèce en question est particulièrement exotique (et donc contre laquelle les espèces en place ont éventuellement peu ou pas de mécanismes de défense ?), mais si cette espèce vient de 15 mètres plus loin... Ce sont juste des suppositions mais ça a du sens non ?

--

Je trouve également que la démarche de prendre le risque est intéressante même si je suis encore très méfiant par rapport à certaines choses (par exemple chez nous l'égopode podagraire https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89gopode_podagraire qui est extrêmement envahissante et qui apparemment prend le dessus sur la majorité des plantes adjacentes). D'une manière générale je pars du principe que j'ai à apprendre de toute situation et que si je remarque une prolifération exagérée de la part d'une espèce, ça me permettra d'identifier les failles du système. Exactement ce que 0tyugh a dit en fait ! Là où je suis un peu plus frileux c'est sur les déchets que je trouve et dont la provenance m'est inconnue : j'ai par exemple trouvé un tas de bambous jeté dans la forêt à quelques mètres de notre porte ; tout de suite j'ai pensé à le couper en petits morceaux au sécateur pour l'utiliser comme mulch mais depuis j'hésite car j'ai peur que ça soit une plante achetée en supermarché et ayant été nourrie et traitée à je sais pas quoi, ce dont j'aimerais protéger le sol de mon jardin. Je crois que ça finira par faire partir quelques feux de bois quand on commencera les veillées au jardin...

Pour info, j'ai finalement commencé à m'occuper d'une parcelle adjacente à cette première, où j'ai également planté de la phacélie et où je planterai mi-mai du maïs et des courgettes. J'ai également envie de commencer de zéro avec un carré libre pour l'instant recouvert d'égopode. J'imaginais semer du sarrasin, entouré de capucine qui selon certaines sources résisterait à l'égopode (je pensais donc l'utiliser comme barrière protégeant le sarrasin). Tout ça est très hypothétique mais j'ai hâte de voir les résultats sur ces trois parcelles !
Lucas
 
Message(s) : 17
Inscription : 12 Avr 2016 15:50
Localisation : Leipzig (Allemagne)

Re: Questions spécifiques sur les adventices et le mulch

Message par Lucas » 18 Mai 2016 16:59

J'ai repiqué aujourd'hui les courgettes ("Vertes de Milan" / Black Beauty de chez Kokopelli) que j'avais plantées chez moi un peu tard, il y a environ deux semaines. Malheureusement deux plants se sont abîmés sur le trajet à cause du vent (j'ai transporté les pots en vélo et ils n'étaient pas bien abrités...). Il me restait quand même quelques jolis plants sur les douze et j'en ai sélectionné deux que j'ai planté sur la parcelle qui accueillait déjà le maïs. Chose bizarre: après avoir repiqué, les deux plants en question ont perdu leur vitalité: les tiges et les feuilles, rigoureuses alors qu'elles étaient en pot se sont pas mal ramollies, affaissées. J'espère quand même qu'ils vont reprendre leur force, ça serait dommage.

à côté de ça j'ai décidé d'expérimenter avec les plants restants. J'en ai mis un juste au pied de notre bac à compost, un dans un coin dans le compost et deux en lisière de forêt à un endroit où ils recevront de la lumière seulement le matin. J'ai vraiment peur que les deux repiqués sur la parcelle de maïs meurent, auquel cas je pourrai peut-être les remplacer avec les autres s'ils se portent bien. Quand même, j'aimerai bien savoir la cause de cette soudaine dépression (peut-être quelqu'un a une explication ?).
Lucas
 
Message(s) : 17
Inscription : 12 Avr 2016 15:50
Localisation : Leipzig (Allemagne)


Retour vers Le coin des débutants

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité