permaculture urbaine

Tous les sujets concernant le bâtiment, le bricolage, l'équipement

permaculture urbaine

Message par Shinta » 19 Nov 2010 22:27

Amis,

Dans une société nanotechnologique capable de générer des mini big-bang, handicapée par un système économique moyenâgeux et élitiste, la permaculture à évoluer pour devenir une contre-culture, un alter-mondialisme. En effet, les principes fondateurs de la permaculture rejettent implicitement la pertinence d'un tel système, étant alors catalogué par la propagande, comme "un truc de vieux hippie" ou encore "un trip new-age". Déplorable.
C'était mon petit coup de gueule, j'ai récemment découvert que le terme lui-même était déjà du type 'conspiration', capable de fermer l'esprit et le sourire des gens.
On aurait dû traduire par éco-culture pour profiter de la vague inimaginable de projet au rabais, dépourvus de vision à long terme trop coûteuse.

Ceci étant dit, je me permet de poster sur ce forum une invitation de soumettre un vaste projet de réappropriation urbaine.
J'aimerais élaborer avec d'autre techniciens du forum un projet d'agriculture et d'urbanisme que l'on pourrait proposer à différents décideurs publiques.
Je travaille dans la construction et suis passionné de techniques d'auto-productions énergétiques et alimentaires, de conception bioclimatique, et des cycles de l'eau et du vivant.
Je voyais le dossier du type : (désolé pour les acronymes)
Je peux rédiger un APS (avant-projet sommaire) ou NDS (notice descriptive sommaire) pour missionner un bureau d'étude en AMO (assistance à la maîtrise d'ouvrage). La majorité des fonds seront publiques !

Aides et subventions pour "l'éco-construction" : (vont bientôt changer, voire disparaître)
La faisabilité HQE est financée à 85%. Il existe des prêts taux zéro sur les installations type géothermie/aérothermie, L'ADEME selon les régions peut payer la moitié d'une installation type système solaire combiné (plancher solaire direct + eau chaude sanitaire solaire), le dépassement du COS (coefficient d'occupation des sols), l'exonération de taxe foncière jusqu'à 30 ans, ainsi qu'un crédit d'impôt.
Ensuite les différentes échelles du gouvernement financent, à leur façon, des projet d'ampleur visant à valoriser la qualité environnementale et/ou le surplus énergétique. Il faut y aller au culot : la plupart des subventions pour des projets d'ampleur sont négociées ardemment par des commerciaux, donc ouvertes si l'on arrive jusqu'à la bonne personne.
Alors si on présente des habitations BEPos (bâtiment à énergie positive -RT 2012-), productrices d'eau potable, d'énergie, de poissons, de fromages, de noix de fruits et de légumes (ou tout autre combinaison), dans un but de développement durable (qui est un contresens arithmétique parfait) ...

Aides et subventions pour un projet agricole (désolé ce n'est pas mon domaine)
Il me semble qu'en Guyane, un diplôme d'agriculteur suffit pour se voir attribuer un lopin de terre. (c'est plus compliqué mais venant d'un ami originaire de là-bas)
Il existe des subventions pour installer des toitures photovoltaïques sur les hangars

Ensuite on liste les idées à intégrer au projet : (besoin d'aide pour ça ! :)

Pmc OF COURSE Fukuoka, Lawton, Holzer, Mollison, Holmgren, mais aussi l'eautarcie http://www.eautarcie.org/ de Joseph Orszagh
CPUL : Continuous Productive Urban Landscapes (édité par André Viljoen) http://artsresearch.brighton.ac.uk/rese ... -landscape
L'organoponie à Cuba http://en.wikipedia.org/wiki/Organop%C3%B3nicos
L'aquaponie : culture et élevage http://fr.wikipedia.org/wiki/Aquaponie
Les jardins flottants du Mexique (Chinampa), et leurs applications http://en.wikipedia.org/wiki/Chinampa
Forge et ateliers http://www.openfarmtech.org/index.php/Main_Page
Piles à combustible ou batteries nouvelles générations pour le stockage
Bioshelters, Serres bioclimatiques, Germoirs, Pouponnières...
Éoliennes, centrales pico-hydraulique, systèmes solaires combinés avec recharge thermique du sol
Ventilation Mécanique Contrôlée, ou naturelle (atrium/mur trombe), pour la qualité de l'air, le chauffage/refroidissement
Maisons passives annualisées PAHS ou AGS voir aussi Malcolm Wells 'Gentle Architecture' / Earthships
Souligner l'importance du mycelium et sa continuité à travers les espaces (Paul Stamets Mycellium Running)
les piscines naturelles, toilettes à litière bio-maitrisée, lombricompostage, super-tri sélectif, cuisine solaire, frigo double-peau...
ETC

J'attends avec impatience vos commentaires et de partager !
Salutations et longues vies
Avatar de l’utilisateur
Shinta
 
Message(s) : 49
Inscription : 19 Nov 2010 00:17
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: permaculture urbaine

Message par moilamain » 19 Nov 2010 23:49

Shinta a écrit :vaste projet de réappropriation urbaine

à côté de
Shinta a écrit :proposer à différents décideurs publiques

y'a pas un truc qui cloche ?
moilamain
 

Re: permaculture urbaine

Message par Nicollas » 20 Nov 2010 10:17

Dans quel but tu veux passer par les décideur locaux ? Financement, légitimité, rayon d'action,... ?
Nicollas
 

Re: permaculture urbaine

Message par Shinta » 20 Nov 2010 12:28

Le mouvement des villes en transition en Angleterre est un bon exemple où la classe politique n'est pas restée à l'écart des réflexions post-Peak-Oil. Beaucoup de municipalités y ont souscrit.
L'organoponie à Cuba en est un autre. Lorsque l'union soviétique s'est effondrée, Cuba, dont toute l'agriculture reposait sur la pétrochimie, à survécu en se réappropriant les systèmes d'hydroponie et en permettant officiellement sa population à cultiver toute terre inoccupée.
Ou encore Detroit, complètement désertée de ses habitants, à été sauvée par les jardins communautaires et l'agriculture urbaine 'sauvage'.

Il faut se rendre à l'évidence que le 100ème singe est probablement un politique, que la masse critique ne sera pas atteinte sans une intervention du gouvernement local ou national.
C'est pourquoi je parlais de réappropriation urbaine et de décideurs publics.
La nature associative/coopérative d'un tel projet implique un dialogue minimum avec les autorités, elle à pour but la réappropriation urbaine, mais se gardera bien de le présenter comme cela à son élu local lors des entretiens relatifs aux subventions.

Je conçois que cette proposition semble contraire à certains de vos principes, ce qui probablement dû à la façon dont je m'exprime à l'écrit, et je m'en excuse.
Ce projet n'est pas rigide, il ne demande qu'à changer. Je ne suis qu'un économiste de la construction, je peux faire des plans, des études techniques (thermique/acoustique...)
Mais je ne peux pas élaborer un design de pmc alors que ma connaissance est purement théorique, de là à parler de fusionner la permaculture et l'urbanisme....
L'agriculture urbaine et péri-urbaine pourrait bénéficier d'un tel design. Étant au centre des préoccupations, car ayant prouvé sa portée, il me semble prudent de dire que les décideurs publics seraient enchantés de confier des lopins inoccupés à des permaculteurs urbains, de voir "origine : Paris" sur des patates.
http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-mon ... 14946.html

Sur ce, bonne journée
Avatar de l’utilisateur
Shinta
 
Message(s) : 49
Inscription : 19 Nov 2010 00:17
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: permaculture urbaine

Message par autrevie2 » 20 Nov 2010 20:28

bien dit!
en ville il devient tres pertinent de faire de l'hydro et les lombricultures.
(La Vermiponie)
j'ai une tres grosse doc la dessus.
il faut utiliser des tronc de bamboux ou mieux aulnes,chataigner accacia..pour remplacer le PVC
autrevie2
 

Re: permaculture urbaine

Message par Nicollas » 20 Nov 2010 21:03

@shinta

Je ne vois pas de problème à faire participer les élus ou décideurs, mais si je peux te donner un conseil, ça serait de concevoir ton projet de manière à ne pas être bloqué par l'acceptation d'un dossier par une commission. Dans les initiatives de transition, c'est au niveau des gens que ça bouge, et les élus sont invités à participer. Je pense qu'il faut d'abord créer une dynamique que suivront les élus (par enthousiasme ou choix politique), plutôt que de les inclure dans la création de la dynamique.
Nicollas
 

Re: permaculture urbaine

Message par Shinta » 20 Nov 2010 21:49

@autrevie
Tout à fait d'accord. Le but étant de jongler entre ces solutions en fonction de la place, et du nombre de personnes disponibles.
Bien que l'hydro soit un système fragile dans le sens ou sa maintenance est assez fréquente, et sa vulnérabilité aux infections type champignons est plus grande.
L'aquaponie permet un système symbiotique entre les poissons et les plantes, où l'eau des bacs est vidée puis réinjectée très souvent. (une technique finalement utilisée en hydro aussi)
Mais merci ! je peux me jeter sur ta doc du coup? dans ressources?

@Nicollas
Tu as entièrement raison, je ne le voyais pas autrement.
Pour que la relation soit dans le bon sens.
Avatar de l’utilisateur
Shinta
 
Message(s) : 49
Inscription : 19 Nov 2010 00:17
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: permaculture urbaine

Message par moilamain » 20 Nov 2010 23:07

Urbanisme : Ensemble des sciences, des techniques et des arts relatifs à l'organisation et à l'aménagement des espaces urbains, en vue d'assurer le bien-être de l'homme et d'améliorer les rapports sociaux en préservant l'environnement.

Permaculture : science ou art de concevoir ou d'aménager des systèmes et écosystèmes dans lesquels les activités humaines sont harmonieusement intégrées, en copiant le bon sens de la nature, et en vue de répondre aux besoins des être vivants qui y évoluent (et principalement des êtres humains... jusqu'à temps qu'on devienne des anges)
moilamain
 

Re: permaculture urbaine

Message par autrevie2 » 20 Nov 2010 23:19

tu peux mieux faire moilamain...

contre les champignons il faut utilisé l'argent colloïdale,c'est le plus efficace,sinon...macération de prêle dans le système (+ tiges de saule et sureau pour l'auxine)
et du purin d'ortie et consoude bien filtré aussi bien sur.

la doc sur la vermiponie est en Anglais,et est tres grosse,et ce n'est pas moi qui l'ai découverte et je ne sais si j'ai l'autorisation de la diffuser.
est tu bien sur que cela t'interesse? :pascontent2:
autrevie2
 

Re: permaculture urbaine

Message par Shinta » 21 Nov 2010 01:56

Oui, je suis avide de documentation, mais le nom me suffira.
Concernant les autres idées, ce sont les remèdes d'agriculture synergétique? cette documentation aussi me serait très précieuse ::d
Comme je le précisais, ma seule expérience agricole est un placard de 1m² avec une HPS 600W et un module hydro de 180L...autant dire rien de bien durable.
Je n'ai donc aucune expérience pratique dans le domaine de la permaculture.
J'ai contacté votre association de nombreuses fois d'ailleurs pour des CCP auxquels je n'ai jamais pu consacrer l'argent ou le temps au final. (pardon au fait)

@moilamain
Tu présentes cela comme si ces deux idées étaient contraires. Ne se superposent-elles pas ? Ne serait-il pas justement intéressant d'étudier ce qu'il se passe à la lisière de ces concepts?
Compte tenu de la place de l'agriculture urbaine à Cuba depuis 91, celle des jardins communautaires de Detroit?
L'approche que propose la permaculture pourrait bénéficier à un mouvement similaire en France. La lecture de CPUL m'a personnellement confirmé cette tendance. Particulièrement à la mégapole de Paris.
Quelles sont vos recommandations quant à ma problématique ?

PS: je me trouve détestable en me relisant, j'essaye de m'exprimer correctement et on dirait le dernier des c***.
milles excuses.
Avatar de l’utilisateur
Shinta
 
Message(s) : 49
Inscription : 19 Nov 2010 00:17
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: permaculture urbaine

Message par moilamain » 21 Nov 2010 19:23

Permaculture et urbanisme ne sont pas contraires à mes yeux. (trace un cercle, écris urbanisme à l'intérieur et écris permaculture à l'extérieur, voilà ma vision)

En fait, j'ai pas compris la teneur du projet que tu souhaites mettre en oeuvre. Alors je me permets de te faire une petite liste de question, en espérant qu'elles te serviront à la construction de ton projet.

Pourquoi ton projet ?
Récupérer des bouts de terrain en ville pour jardiner ? pour que toi, tu jardines ? Pour que d'autres jardinent ?
Construire des bâtiments écolo ?
informer les citadins qu'ils peuvent avoir droit à des aides (en matière de rénovation écologique ou autres) ?
faire un copier-coller de Cuba ou Détroit ?

tu parles d'un "projet d'agriculture et d'urbanisme"
est-ce : projet d'agriculture urbaine ?
ou projet avec une partie agriculture et une partie urbanisme ?

J'ai compris que tu avais des compétences pour remplir des dossiers de présentation de projets, et donc, que tu souhaitais les mettre à disposition.
C'est bien cela ?

Je n'ai pas compris ce qui te motivait ?
Sur une projection à 10 ans plus tard, comment tu te vois vivre ? Où ? Avec quelle activité ? Avec qui ? Qu'est-ce qui va faire que tu seras heureux ?

Ton projet, tu veux le faire pour toi, pour les tiens (les gens que tu connais) ou pour les autres (tout le monde) ?
Pour toi : pour répondre à quels besoins ?
Pour les autres : c'est qui les autres ? tu les connais ? tu connais leurs besoins ? Ils participeront activement à la mise en place du projet ? ils profiteront de la mise en place du projet ? Directement ? indirectement ? Ne sais pas ?
moilamain
 

Re: permaculture urbaine

Message par Shinta » 21 Nov 2010 22:17

*Pourquoi ton projet ?
Je ne peux pas faire aboutir quoi que ce soit dans ma carrière actuelle, voilà pourquoi je voulais m'investir dans un projet associatif de taille.
Après mûres réflexions et recherches, l'agriculture urbaine semble être une solution de transition particulièrement importante à initier.
Et il semblerait que ce soit une opportunité pour la permaculture de montrer non seulement son utilité mais sa nécessité.

*Récupérer des bouts de terrain en ville pour jardiner ? pour que toi, tu jardines ? Pour que d'autres jardinent ?
Pour que les communautés s'organisent autour du jardinage
Pour que les plus jeunes se reconnectent avec les origines et la valeur de la nourriture.
Pour que l'auto-production redevienne un savoir-faire courant
Pour proposer des emplois à des galériens (ex-taulards, précaires,jeunes déscolarisés...)
Pour verticaliser la végétation et non les humains

*Construire des bâtiments écolo ?
Personnellement, c'est ma passion, bien que 'écolo' décrive plutôt mal l'idée.
J'essaie de mêler mes connaissances en terme de conception/construction bioclimatique, dans le but d'intégrer l'abri au cycle de l'eau et du vivant.
La conception bioclimatique a bien plus de critères que les architectes aimeraient à penser, qui vont de l'écologie acoustique, à l'optimisation de la maintenance.
Les systèmes d'auto-production alimentaires et énergétiques étant intégrés au mieux possible dans le design.

*Informer les citadins qu'ils peuvent avoir droit à des aides (en matière de rénovation écologique ou autres) ?
La plupart de ces aides sont disponibles via l'Ademe, qui remplit très bien ce rôle en France (l'ANAH pour la réhab)
Les subventions sont une éventualité, mes connaissances en ce domaine sont limitées. Ma réflexion était la suivante :
exploitations agricoles organiques = subventions ?
qualité environnementale et énergétique des bâtiments = subventions (celui-là je suis sûr !)
emplois = subventions ?
Sans compter la valeur sociale d'un tel projet dans une cité par exemple, et les autres retombées bénéfiques comme la meilleure alimentation...

*Faire un copier-coller de Cuba ou Détroit ?
Non, bien évidemment.
Se servir de l'analyse, de l'expérience accumulée par ces agriculteurs, pour en dégager de quoi adapter, en différentes combinaisons, ces techniques à d'autres sites.
La principale qualité et caractéristique de la permaculture est, je crois, son évolutivité.
Ces techniques sont précieuses car elles sont nées d'une démarche coopérative et solidaire.
C'est pourquoi leur exemple devrait servir à l'argumentation d'un projet hypothétique mettant l'accent sur la permaculture.

*Tu parles d'un "projet d'agriculture et d'urbanisme"est-ce : projet d'agriculture urbaine ? ou projet avec une partie agriculture et une partie urbanisme ?
Je dois mal m'exprimer, je m'en excuse encore.
C'est une (humble) proposition d'élaborer avec vous, l'autorité francophone de permaculture, un projet évolutif, pour essayer de créer à long terme, un exemple probant de perm-urbanisme.
Une ceinture verte en quelque sorte, alternant des talus d'hydro-récolte, des food forests, des jardins communautaires, des infrastructures végétalisés, au beau milieu d'une métropole agonisante.
(Les techniques de traitement des sols proposés par Paul Stamets rendraient possible la plupart des décontaminations.)
Modifié en dernier par Shinta le 21 Nov 2010 23:05, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Shinta
 
Message(s) : 49
Inscription : 19 Nov 2010 00:17
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: permaculture urbaine

Message par Shinta » 21 Nov 2010 23:01

*J'ai compris que tu avais des compétences pour remplir des dossiers de présentation de projets, et donc, que tu souhaitais les mettre à disposition.
Je peux servir d'intermédiaire entre la maîtrise d'ouvrage (publique/coopérative/associative/privée) et le missionné AMO.
Dans le cas d'un projet de construction intégré au design.

*Je n'ai pas compris ce qui te motivait ?
Je suis motivé par une frustration grandissante quand j'entends par exemple david lang dire "qu'il est inutile d'éduquer la chair à canon qui, malheureusement, pullule sur terre"
Je suis motivé par la rétribution karmique, je suis motivé par mon empathie

* Sur une projection à 10 ans plus tard, comment tu te vois vivre ? Où ? Avec quelle activité ? Avec qui ? Qu'est-ce qui va faire que tu seras heureux ?
Une projection dans 10ans, étant donné mes opinions "conspirationnistes", n'est pas très importante. Je ne ferais que passer pour un parano.
Mon bonheur dépends de l'impact que je pourrais avoir avant de partir en mode ermite/tumeur.
Mon activité peut être les études techniques, ou pourrait être l'affinage du fromage (auvergnat de cœur et de sang), l'essentiel pour moi étant de ne plus contribuer par dépis.
Pourquoi ne pas monter une fabrique de produits dérivés du chanvre, ou une coopérative d'auto-construction itinérante, une exploitation d'aquaponie de crevettes d'eau douce...
Comme tu le vois, ce ne sont pas les idées qui manquent pour être heureux, mais les qualifications officielles suffisantes pour convaincre un banquier déjà axé sur l'investissement socialement responsable.

*Ton projet, tu veux le faire pour toi, pour les tiens (les gens que tu connais) ou pour les autres (tout le monde) ?
A qui veux bien en profiter

*Pour toi : pour répondre à quels besoins ?
Mes besoins d'Être Humain, fatigué de consommer, et de subir.

*Pour les autres : c'est qui les autres ? tu les connais ? tu connais leurs besoins ? Ils participeront activement à la mise en place du projet ? ils profiteront de la mise en place du projet ? Directement ? indirectement ? Ne sais pas ?
La mobilisation citoyenne derrière un tel projet ne pourra naître de mon seul travail. Je suis à 45h par semaine en ce moment, ce qui me laisse relativement peu de temps pour organiser une campagne de sensibilisation, voire créer et gérer une association.
De plus, des jardins urbains comme le 56 St Blaise existent déjà à Paris, je les rencontrerais très bientôt (dès qu'ils daigneront me répondre)
Je ne prétends pas savoir ce que les autres veulent en terme de cadre de vie, mais je sais qu'ils ont besoins de fruits et de légumes frais, non irradiés, non acheminés, et pas recouverts de pesticides.
L'espace urbain n'est pas contraire à la polyculture permanente. Il en a même besoin s'il veut survivre à la fin de l'agriculture totalitaire.

Voilà pourquoi je me permet de vous soumettre ces idées.
Avatar de l’utilisateur
Shinta
 
Message(s) : 49
Inscription : 19 Nov 2010 00:17
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: permaculture urbaine

Message par moilamain » 22 Nov 2010 01:13

C'est cool toutes ces réponses !

je précise que le forum Brin de paille n'est pas "l'autorité francophone de permaculture", y'a pas d'autorité.

Tu es dans quelle commune ?
Bon, peu importe en fait, j'imagine que cela te plaira : une ville en transition.
C'est l'adaptation de la permaculture en ville.
Tu peux suivre deux chemins :
1. le chemin balisé (créé par rob hopkins, enseignant en permaculture sous la dénomination de transitiontown, transition axé sur le pic pétrolier, meilleur argument de changement des consciences)
2. le chemin non balisé (pour tendre vers le même résultat mais sans suivre à la lettre la méthode de Rob, que je juge trop "pétro-réactionnaire") (par exemple dans le petit village où j'habite, plutôt que de parler du pic pétrolier pour sensibiliser la population et lancer la transition, on va tout simplement proposer à la mairie un design de la commune dans le cadre de nos études en permaculture, ça n'engage personne à rien, et comme on est étudiant bénévole, ça nous ouvrira sûrement bcp de portes du village)

Dans les deux cas, la permaculture sera le meilleur alliée.

Présentation de la transition :
https://groups.google.com/group/objectif-resilience/web/Pr%C3%A9sentation%20-%20La%20Transition.pdf?hl=fr
moilamain
 

Re: permaculture urbaine

Message par autrevie2 » 22 Nov 2010 11:19

bien parlé! :super: :merci:
autrevie2
 

Re: permaculture urbaine

Message par autrevie2 » 22 Nov 2010 11:23

bien parlé! :super: :merci:

d'ailleurs la ville proche (Autun) veulent faire un rassemblement pour questionner la population sur se qu'il faut faire pour ces prochaines années (en vue des problèmes qui semblent venir....)
Emilie ma compagne à été élu gérante de se rassemblement.
je dois y faire un exposé sur la Permaculture,et donc de mon projet.
je souhaite dire haut et fort que la mairie doit en premier lieux engager des Permaculteurs pour relocaliser des dynamiques,source d'autonomie,d'échange,de partage.
autrevie2
 

Re: permaculture urbaine

Message par Vladivostok1919 » 22 Nov 2010 22:45

Se servir de l'analyse, de l'expérience accumulée par ces agriculteurs, pour en dégager de quoi adapter, en différentes combinaisons, ces techniques à d'autres sites.


Pour info, il n'y a pas que les villes en transition.
Voir aussi le projet "City Repair" qui s'attaque a la transformation des carrefours, intersections et croisements, dans les quartiers résidentiels.
C'est un projet originaire de Portland.

http://www.cityrepair.org

Désolé, encore de l'anglais


Bien sur, le contexte est très diffèrent de ce que l'on a en France... Les quartiers résidentiels aux USA sont de vrais "élevage a force de travail" ou le plan du quartier ressemble a une grille, un genre de gigantesque grillage sans vraie humanité.

Le but est de créer une "communauté" réunissant les 4 "blocks" avec plusieurs objectifs; (je traduis vite fait un passage de leur guide)

- Améliorer la communication, les relation entre voisins
- Transformer l'espace urbain et l'adapter a des pratiques sociales plus valorisante, et intéressante.
- Établir un plan, un vrai cadre a la coopération, la participation locale aux intérêts de la communauté
- Donner une identité, une culture, des fonctions a ce nouvel espace de voisinage, et donner un espace pour des activités tel que le partages de news, partage d'outils, fêtes/célébrations, et conversation spontanées.
- Rendre cet espace beau et esthétique (ce qui se traduit toujours par une réduction de la violence urbaine, et un ralentissement de la circulation des voitures.)

Image

City Repair démarre en ce moment même a San Francisco ou je suis (Il y a la première réunion de travail ce soir).

Il est important de souligner que cela a démarré autour d'initiatives ILLÉGALES. Au debut, la mairie envoyait les flics, qui n'ont jamais rien pu faire. C'est devenu légale, car Portland a désormais une soixantaine d'intersections "City Repaired", et la mairie a vu que au final cela lui permettait de réduire les coûts d'entretiens de la voie public (comme les gens gèrent le moindre petit espace vert autour de l'intersection, plus besoin d'y envoyer des jardiniers)

Comme j'ai aussi eu l'occasion de parler avec un élu de Narbonne sur les villes en transition, j'ajoute que c'est tres difficile de parler avec ces gens la, les portes cravates des administrations. Un conseil, ne leur parle jamais "d'autonomie", d'indépendance...
Le mieux que j'ai pu trouver comme formulation était "réduire la fragilité des populations aux crises économique, énergique et environnementales", cela semble être le maximum tolérable a leur désir pathologique de contrôler ce qui se passe du cote de la foule.
Mais le groupe de transition en France doit sûrement avoir des conseils la dessus.

A mon avis, parler de tout cela a un élu est une perte de temps.. Le but ne devrait être que de leur dire "je vous préviens qu'on va faire ça et ça.."
J'ajoute que inclure des élus a ton projet ne fait que pereniser ce stupide sentiment qu'a la population, que "quelqu'un a sûrement la solution a tout nos problèmes, quelque part, dans un bureau.."
Ben non, il ne l'ont pas, et il est grand temps de se débrouiller comme des grands. Devant le succès des initiatives, il viendront vous lécher les bottes de toute façon.
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco

Re: permaculture urbaine

Message par BIOFUTUR » 23 Nov 2010 19:16

Hola,
C'est très intéressant tout ceci. Je ne me moque pas. Mais par experience, dans l'hexagone, ce qui se fait en groupe ... et quand on y mele des élus ... cela tourne pas ou cela tourne au racolage politique et rien ne se fait.
Je pense que tout doit commencer par des initiatives individuelles et beaucoup d'initiatives pour commencer à décolorer le paysage. Et quand il y a suffisament de personnes ou de foyers s'étant individuellement et durablement investi, alors peut se former un noyau. Et c'est autour d'un noyau que les deux moyens d'actions dont je parlais ci dessus peuvent avoir un minime effet ou pourait être relayé pour avoir un effet de levier. Et je mets malheureusement tout cela au conditionnel.
Je me répète tout cela passe déjà par un engagement personnel total. Car sinon chercher à convaincre ou entrainer d'autres dans ce que l'on n'a pas su ou voulu. On meurt trop de mots.
Au Canada, aux USA, il y a ENORMENENT de personnes s'étant surtout par nécéssités mises à l'agro urbain, avant de convertir. C'est une mode maintenant. Mais ça c'est autre chose.
Désolé de plomber le truc.
Ciao amigos
BIOFUTUR
 
Message(s) : 30
Inscription : 29 Oct 2010 19:52

Re: permaculture urbaine

Message par Shinta » 23 Nov 2010 20:36

@Vlad et Biofutur
Merci pour ces liens et ces infos.
En fait, je pensais "inclure" les autorités, à partir du moment où une infrastructure permanente devra voir le jour et donc un besoin de subventions. Pas avant.
Et pas avant d'être en position de "bluff, ou de call son bluff"(désolé analogie pourrie)
la démarche simplifiée :
1) réappropriation clandestine de certains espaces vacants en ville, dans un but alimentaire ou ornemental, par des actions d'une ou plusieurs assoc, d'un mouvement de pmc urbaine francophone...
1bis) FLICS et coups de matraque
2) bouche à oreille, débats, projections, actions similaires en province
3) projet de perm-urbanisme présenté sous forme de NDS/APS et implication des politiques dans le financement
4) food forests sur le champ de mars ?

Aux USA, on a plus facilement un petit jardin de rien du tout derrière sa maison.
L'urbanisme y est incroyablement extensif (sauf dans les "central business district"), c'est une part primordiale du rêve américain, petit pavillon, petit lopin, 200km à faire pour bosser.
Pendant la deuxième guerre mondiale, Londres se nourrissait de ces petits jardins urbains. L'agriculture urbaine est spontanée lorsqu'il y a peu de sécurité alimentaire, précarité de situation, pauvreté, ...
Avant d'être une mode, c'est un moyen de survie pour bon nombre de gens. :hehe:
Avatar de l’utilisateur
Shinta
 
Message(s) : 49
Inscription : 19 Nov 2010 00:17
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: permaculture urbaine

Message par Vladivostok1919 » 23 Nov 2010 22:04

Pas forcement.. regarde ces jardins, en pleine ville..
[url]
viewtopic.php?f=35&t=770[/url]

Ce ne sont pas des initiatives liees a un quelquonque reflexe de survie... plutot une reflection en amont sur "Comment vivre mieux ? - sachant que devant les lendemains qui dechantent, cela nous permettra aussi de survire"
Avatar de l’utilisateur
Vladivostok1919
 
Message(s) : 299
Inscription : 07 Sep 2009 12:30
Localisation : San Francisco


Retour vers Habitation, structures, matériel

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron